Accueil« Fidelio » : un opéra performatif ?

« Fidelio » : un opéra performatif ?

Fidelio - a performative opera;

L’opéra de Beethoven dans les célébrations et les commémorations (XIXe-XXIe siècle)

Beethoven's opera in celebrations and commemorations (19th-21st centuries)

*  *  *

Publié le vendredi 20 octobre 2017 par Céline Guilleux

Résumé

Fidelio est au cœur des célébrations marquant les jubilés de la naissance ou de la mort du compositeur, mais l'opéra est aussi l’objet de diverses appropriations, voire récupérations, idéologiques et politiques au XXsiècle, notamment sous l’effet des différents régimes autoritaires. Sur la base des idéaux que l’opéra incarne musicalement et scéniquement, il convient de questionner les multiples usages dont l’opéra de Beethoven a fait l’objet, du XIXe siècle à nos jours, en Europe et dans le monde.

Annonce

Argumentaire

Dans le cadre du projet de formation recherche international, « Le Fidelio de Beethoven. Transferts, circulations, appropriations, 1798-XXIe siècle », initié en 2016 et porté par plusieurs institutions européennes, et après les ateliers qui se sont déroulés à Bonn (novembre 2016) et Zurich (juin 2017), un troisième atelier intitulé « Fidelio : Un opéra „performatif“ ? L’opéra de Beethoven dans les célébrations et les commémorations (XIXe-XXIe siècles) » se tiendra les 13 et 14 avril 2018 à l’Université Paris-Saclay, à Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines.

A travers la célébration de l’amour conjugal, Fidelio dénonce l’arbitraire et célèbre la liberté, portant dès l’origine les idéaux de l’Aufklärung, des Droits de l’Homme et de la Révolution française. Sur la base de ces idéaux que l’ouvrage incarne musicalement et scéniquement, il convient de questionner les multiples usages dont l’opéra de Beethoven a fait l’objet, du XIXe siècle à nos jours.

Fidelio est ainsi au cœur des célébrations marquant les jubilés de la naissance ou de la mort du compositeur comme à l’Opéra de Vienne en 1870 (pour le centenaire de sa naissance) et en 1877 (pour le cinquantième anniversaire de sa mort). Il est l’œuvre qui est régulièrement jouée lors de l’inauguration de théâtres d’opéras à la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle (l’Opéra de Berlin en 1912, le Kroll Oper à Berlin en 1927…). De même, c’est avec Fidelio que différents opéras rouvrent leurs portes après la Deuxième Guerre mondiale (Vienne et Berlin en 1945, Dresde en 1948…).

Mais Fidelio est aussi l’objet de diverses appropriations, voire récupérations, idéologiques et politiques au XXe siècle, notamment sous l’effet des différents régimes autoritaires. Durant le nazisme, il fait partie du répertoire, utilisé de multiples façons en tant que représentant de cette tradition culturelle germanique que les nazis défendent et entendent promouvoir. De même, la place de cet opéra, pourfendeur de la dictature et de l’arbitraire, dans les pays de l’Europe communiste, en particulier en Union soviétique (un enregistrement en russe provenant du théâtre du Bolchoï a été réalisé dans les années 1950) et en RDA a été insuffisamment étudiée jusqu’à présent.

Différents thèmes seront ainsi au cœur de cet atelier :

  • Fidelio dans les commémorations des anniversaires de la naissance et de la mort de Beethoven
  • Fidelio à l’occasion des inaugurations d’opéras à la fin du XIXe siècle et au XXe siècle
  • Fidelio à l’occasion de célébrations officielles (par ex. lors de la visite officielle à Londres de l’empereur Napoléon III en 1855)
  • Fidelio durant la période nazie (le cycle beethovénien retransmis sur les ondes des radios allemandes en 1934 introduit par Fidelio) et la Deuxième Guerre mondiale (les exécutions/retransmissions de Fidelio à New York par les chefs « exilés » comme Bruno Walter en 1941 ou Arturo Toscanini en 1944)
  • Fidelio dans le contexte de la reprise de l’activité opératique après 1945 et de la réouverture des maisons d’opéra (Berlin 1945, Vienne 1945 et 1955, Dresde 1948…)
  • Fidelio et les commémorations politiques, en Europe (dans l’Europe communiste puis autour de la chute du Mur de 1989 par ex.) mais également sur d’autres continents, en Amérique latine, en Amérique du Nord, en Afrique (lors du 10e anniversaire de la fin de l’Apartheid en Afrique du Sud…)

Cet appel à communications s’adresse aussi bien à de jeunes chercheurs (doctorants et postdoctorants) qu’à des chercheurs confirmésvenant d’horizons disciplinaires différents – historiens, historiens du théâtre, musicologues, Kulturwissenschaftler, historiens de l’art, spécialistes de littérature et de l’histoire des idées… L’ambition générale du projet Fidelio est de poser les bases d’une réflexion internationale et interdisciplinaire en mobilisant les apports d’un dialogue scientifique franco-allemand, sans s’y restreindre.

Modalités de soumission

Les propositions (un résumé de 1500 signes et un court CV, format .doc, le tout tenant sur une page) sont à envoyer

avant le 31 octobre 2017

en français, allemand ou anglais à melodie.passemar@uvsq.fr.

Comité d’organisation

le comité d'organisation est aussi en charge de l'évaluation et de la sélection des propositions

  • Philippe Gumplowicz (Univ. Paris-Saclay/SLAM-RASM),
  • Caroline Moine (Univ. Paris-Saclay/CHCSC),
  • Christine Siegert (Beethoven-Archiv, Bonn),
  • Patrice Veit (Centre Georg Simmel à l’EHESS)
  • Jean-Claude Yon (Univ. Paris-Saclay/CHCSC).

Institutions partenaires

Outre le Beethoven-Archiv Bonn, l'Université Paris-Saclay (CHCSC et SLAM-RAMS) ainsi que le Centre Georg Simmel à l'EHESS, également le Centre Marc Bloch à Berlin et l’Institut für Musikwissenschaft de l’Université de Zürich,

Le projet "Fidelio" est soutenu financièrement par le CIERA (Paris) et l’Université franco-allemande (Sarrebruck).

Un colloque conclusif aura lieu à Paris, à l’Opéra-Comique en décembre 2018.

Informations pratiques

Lieu : Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines/ Université Paris-Saclay

Dates : 13-14 avril 2018

Langues : français, allemand et anglais

Lieux

  • 47 boulevard Vauban
    Saint-Quentin-en-Yvelines, France (78)

Dates

  • mardi 31 octobre 2017

Mots-clés

  • Beethoven, Fidelio, opéra, Europe, Amérique, Afrique, histoire culturelle, musicologie, circulation, commémoration

Contacts

  • Caroline Moine
    courriel : caroline [dot] moine [at] uvsq [dot] fr
  • Mélodie Hack
    courriel : melodie [dot] passemar [at] uvsq [dot] fr

Source de l'information

  • Caroline Moine
    courriel : caroline [dot] moine [at] uvsq [dot] fr

Pour citer cette annonce

« « Fidelio » : un opéra performatif ? », Appel à contribution, Calenda, Publié le vendredi 20 octobre 2017, http://calenda.org/418537