AccueilRe-make !

Re-make !

Réénoncer, relocaliser, remédier à l’ère numérique

*  *  *

Publié le mercredi 11 octobre 2017 par Anastasia Giardinelli

Résumé

Depuis qu’il est techniquement possible de reproduire des œuvres, leur caractère unique et limité dans le temps et l’espace est interrogé et déjoué. De plus en plus, tous les domaines des arts et des médias sont concernés : de la reprise au remix dans la musique, du remake au reboot au cinéma, de la reproduction au détournement d’œuvres d’art connues. Le  numérique épouse  pleinement  ce  mouvement,  voire  l’accentue.  Il  réactualise  des réflexions déjà anciennes sur les réécritures, le dialogisme, l’inter- et la trans- textualité et médialité, la variation ou la convergence médiatiques, la remix culture, etc.

Annonce

Argumentaire

Depuis qu’il est techniquement possible de reproduire des œuvres, leur caractère unique et limité dans le temps et l’espace est interrogé et déjoué. De plus en plus, tous les domaines des arts et des médias sont concernés: de la reprise au remix dans la musique, du remake au reboot au cinéma, de la reproduction au détournement d’œuvres d’art connues.

Le  numérique  épouse  pleinement  ce  mouvement,  voire  l’accentue.  Il  réactualise  des réflexions déjà anciennes sur les réécritures, le dialogisme, l’inter- et la trans- textualité et médialité, la variation ou la convergence médiatiques, la remix culture, etc.

Mais lorsque les technologies numériques permettent de (re)faire des objets culturels complexes (un opéra, une exposition, une œuvre d’art, etc.), on dépasse la question de la réécriture et du rapport de filiation entre l’objet originel et l’objet « réénoncé » pour interroger le champ même des pratiques qu’elles offrent. Le numérique ouvre alors un horizon de possibles a priori infini, de création et de recréation de formes, de formats et d’hybridations, mais aussi de pratiques nouvelles.

La performance numérique est-elle une démarche de création comme une autre ? Zoomer pour voir le moindre détail d’une œuvre ou participer à l’élaboration du remake numérique d’une œuvre connue, est-ce que cela change nos rapports avec cette dernière? Visiter une exposition sur Internet, qu’est-ce que cela implique? Aller voir un opéra numérisé au cinéma, est-ce toujours aller à l’opéra ?

Des spécialistes luxembourgeois et internationaux apporteront des réponses à ces questions au cours de deux journées et demie de conférences.

Programme

Mercredi 11 octobre 2017

17h00 – 18h00         

Conférence de Jay Bolter (Atlanta) : Is remix the cultural dominant of the twenty-first century?

18h00 – 19h30

Cocktail

Jeudi 12 octobre 2017

9h30 Ouverture du colloque

Allocution de Georg Mein, Doyen de la Faculté des Lettres, des Sciences humaines, des Arts et des Sciences de l’éducation (Université du Luxembourg)

10h00 – 11h00 

Conférence inaugurale de Wendy Hui Kyong Chun (Providence) : Approximate repetitions: latent big data

11h00 – 11h15 

Pause café

Pertinence, archives et culture visuelle

11h00 – 12h30      

Cristina Baldacci (Berlin) : Re-enacting images: visual errancies in time-based art

Pierluigi Basso Fossali (Lyon) : Remédiation et complexité: des jeux de langage en abyme au changement d’environnement

12h45 – 14h30     

Déjeuner

14h30 – 16h00  

François Provenzano (Liège) : Montages savants: les savoirs en humanités à l’épreuve de la remédiation numérique

Andreas Fickers (Luxembourg): L’imagination historique à l’ère numérique: entre fiction authentique et désir de réalité

16h00 – 16h15     

Pause café

16h15 – 17h00     

Philippe Marion (Louvain-la-Neuve) : Médiagénie, animation et remédiation numérique: du Secret of the Unicorn à Anomalisa

17h00 – 18h30     

Visite guidée du Mudam

20h30

Cinémathèque de Luxembourg

André Gaudreault (Montréal) : Les vues animées selon Georges Méliès : une remédiation sans complexe

Vendredi 13 octobre 2017

Réflexion et création dans l’(audio)visuel

9h30 – 11h00        

Laurent Jullier (Nancy) : Re-do it yourself! Refaire Star Wars dans son jardin

Tiziana Migliore (Venise) : Réénonciation et réminiscence: des matériaux aux immatériaux et retour ?

11h00 – 11h15     

Pause café

11h15 – 12h00     

Maria Giulia Dondero (Liège) : Analyser les œuvres d’art par le diagramme: le cas de la Media Visualization

12h00 – 13h00     

Dybbuk concert (Momus celebrates David Bowie)

13h30 – 15h30     

Déjeuner

15h30 – 17h00     

Jean C. Portela (São Paulo) : La bande (re)dessinée ?

Alessandro Zinna (Toulouse) : Remédiation et commutation dans l’œuvre de Bacon

17h00 – 17h30     

Conclusion

Lieux

  • Luxembourg Musée d’Art Moderne Grand-Duc Jean, 3, Park Dräi Eechelen L-1499 Luxembourg-Kirchberg
    Luxembourg, Grand-Duché de Luxembourg

Dates

  • mercredi 11 octobre 2017
  • jeudi 12 octobre 2017
  • vendredi 13 octobre 2017

Fichiers attachés

Mots-clés

  • Réénonciation, relocalisation, remédiation, ère numérique

Contacts

  • Gian Maria Tore
    courriel : gian-maria [dot] tore [at] uni [dot] lu
  • Marion Colas-Blaise
    courriel : marion [dot] colas [at] uni [dot] lu
  • Paul di Felice
    courriel : paul [dot] difelice [at] uni [dot] lu
  • Emmanuelle Pelard
    courriel : emmanuelle [dot] pelard [at] uni [dot] lu

Source de l'information

  • Hélène Barthelmebs-Raguin
    courriel : helene [dot] barthelmebs-raguin [at] uni [dot] lu

Pour citer cette annonce

« Re-make ! », Colloque, Calenda, Publié le mercredi 11 octobre 2017, http://calenda.org/418598