AccueilPerspectives féministes décoloniales des deux côtés de l’Atlantique : épistémologies et pratiques

Perspectives féministes décoloniales des deux côtés de l’Atlantique : épistémologies et pratiques

Decolonial feminist perspectives on both sides of the Atlantic - epistemologies and practices

*  *  *

Publié le mercredi 25 octobre 2017 par Anastasia Giardinelli

Résumé

Cette Journée d’Etude propose un apport original dans le domaine de l'épistémologie transnationale. Il s’agit de mettre en dialogue les épistémologies post et/ou dé- coloniales féministes matérialistes et intersectionnelles produites à partir de la France, et les Etudes décoloniales élaborées en Amérique latine et dans les Caraïbes, dans la perspective de lectures situées localement, attentives à la circulation (inégalitaire) des théories et au glissement des concepts utilisés hors de leurs contextes de production. Cette Journée d’étude s’installe ainsi dans la complexe intersection entre la globalisation et la localisation, assumant le défi que représentent actuellement « les savoirs situés et les théories transhumantes ».

Annonce

Présentation

Dans le cadre du programme d’échange USPC « Epistémologies transnationales/décoloniales. Nouveaux éclairages sur le matérialisme », entre le CEDREF et le CINIG de l’Université de La Plata, Argentine, cette Journée d’Etude propose un apport original dans le domaine de l'épistémologie transnationale. Il s’agit de mettre en dialogue les épistémologies post et/ou dé- coloniales féministes matérialistes et intersectionnelles produites à partir de la France, et les Etudes décoloniales élaborées en Amérique latine et dans les Caraïbes, dans la perspective de lectures situées localement, attentives à la circulation (inégalitaire) des théories et au glissement des concepts utilisés hors de leurs contextes de production. Cette Journée d’étude s’installe ainsi dans la complexe intersection entre la globalisation et la localisation, assumant le défi que représentent actuellement « les savoirs situés et les théories transhumantes » (Haraway, 1988, M. L. Femenías et S. Rossi, 2011). 

Organisé par : CEDREF-LCSP-CESSMA-IRD-INALCO

Dans le cadre d’un partenariat USPC (France) -

Conseil interuniversitaire National (Argentine)

Programme

9h30 - 13h00 : salle 870 bâtiment Olympe de Gouges

Inscription indispensable pour pouvoir accéder au bâtiment*

8 place Paul-Ricoeur - 75013 Paris / 8e étage

9h30 : Accueil des participant.e.s

9h45 : Ouverture de la Journée d’Etude par Azadeh Kian

Présidente de séances du matin : Estelle Miramond

Féminisme décolonial en Amérique Latine

10h : Maria Luisa Femenías, Philosophe, Université de La Plata, Argentine :

Epistémologies du sud : lectures critiques sur le féminisme décolonial

10h20 : Tauana Gomes Silva, Historienne, Université Rennes 2

Le journal Versus et la rubrique Afro-Latino-América : les pensées décoloniales des femmes noires dans le Brésil autoritaire des années 1970

10h40 : Discussion

11h : Pause

Visions « dedans/dehors »

11h20 : Nasima Moujoud, Anthropologue, Université Pierre Mendès France :

Connaître de « l’intérieur » et en dehors du savoir colonial. Des deux côtés de la Méditerranée avec des femmes minoritaires et populaires

11h40 : Mira Younes, Psychologue sociale, Université Paris Descartes

Quand la maison du/de la maître/sse est hybride. Recherches en migration et pratiques de l'interdépendance.  

12h : Discussion

12h20 : Déjeuner

14h00 - 17h00 : Salle des thèses bâtiment Halle aux Farines

Hall F, 5ème étage (accès par le hall E, allée paire, ascenseur F)

9 esplanade Pierre Vidal-Naquet 75013 Paris

Présidente de séances de l’après-midi : Artemisa Flores Espínola

Penser le corps, penser le genre

14h : Luisina Bolla, Philosophe, Université Nationale de La Plata, Argentine

Genre et décolonialité : pour une définition matérialiste des catégories de sexe

14h20 : Jules Falquet, Sociologue, Université Paris Diderot

A qui appartiennent les corps des femmes, et d’ailleurs, de quoi parle-t-on ? Réflexions matérialistes, imbricationnistes et décoloniales

14h40 : Discussion

15h00 : Pause

Politiques LGBT et queer décoloniales 

15h20 : Pascale Absi, Anthropologue, Institut de Recherche pour le Développement

Interpréter la décolonisation : le collectif LGBT de Bolivie aux prises avec le projet de l’Etat plurinational. 

15h40 : Joao Gabriell, Blogueur et militant antiraciste

Pour une théorie et une politique queer décoloniale en France

16h : Discussion

16h20 : Cocktail

*Merci de vous inscrire avant le 30 octobre en envoyant vos noms et prénoms à l'adresse jefeminismedecolonial@gmail.com

*Pour accéder à la salle 870, située au 8ème étage, présentez vous à l'accueil du bâtiment Olympe de Gouges et demandez un badge.

(ARGENTINE)

Catégories

Lieux

  • Après Midi : Salle des thèses bâtiment, Halle aux Farines, 9 esplanade Pierre Vidal-Naquet - Matin : Salle 870, Bâtiment Olympe de Gouges, 8 place Paul-Ricoeur - 75013 Paris
    Paris, France (75013)

Dates

  • jeudi 02 novembre 2017

Fichiers attachés

Mots-clés

  • Féminisme ; décolonial ; genre ; intersectionnalité ;

Contacts

  • Estelle Miramond
    courriel : pichotaestela [at] hotmail [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Estelle Miramond
    courriel : pichotaestela [at] hotmail [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Perspectives féministes décoloniales des deux côtés de l’Atlantique : épistémologies et pratiques », Journée d'étude, Calenda, Publié le mercredi 25 octobre 2017, http://calenda.org/419276