AccueilEffets sanitaires potentiels liés à une exposition aux technologies de réalité virtuelle (RV) et de réalité augmentée (RA)

Effets sanitaires potentiels liés à une exposition aux technologies de réalité virtuelle (RV) et de réalité augmentée (RA)

The potential health benefits of applying virtual reality and augmented reality technologies

Appel à candidatures d’experts scientifiques afin de procéder à la constitution d’un groupe de travail (GT)

Call for applications from experts to work a working group

*  *  *

Publié le jeudi 26 octobre 2017 par Céline Guilleux

Résumé

L'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail lance un appel à candidatures d’experts afin de procéder à la constitution d'un groupe de travail concernant les « Effets sanitaires potentiels liés à une exposition aux technologies de réalité virtuelle et de réalité augmentée ». Des compétences dans différents champs disciplinaires des sciences humaines et sociales sont souhaitées (sociologie, éthique, économie, droit).

Annonce

Présentation

Les techniques de réalité virtuelle et de réalité augmentée sont utilisées depuis quelques décennies en milieu de travail dans différents secteurs d’activité (secteur automobile, santé, etc.). La mise sur le marché de nouvelles technologies dans le domaine de la réalité virtuelle a connu dans la période récente un nouvel essor avec l’augmentation de l’offre et la diffusion rapide de visiocasques destinés au grand public. La plupart des fabricants de visiocasques met en garde les utilisateurs, dans les notices d’emploi, contre de possibles situations d’inconfort (fatigue visuelle, nausées, étourdissements etc.) et déconseille même l’usage de ces dispositifs par les enfants de moins de 12 ou 13 ans, sans pour autant accompagner ces mises en garde d’un argumentaire scientifique.

La question des effets potentiels sur la santé des usagers de ces nouvelles technologies et de l’existence possible de populations sensibles, est ainsi soulevée notamment en raison des fortes disparités inter-individuelles des capacités sensori-motrices (en particulier pour ce qui concerne la qualité de la vision stéréoscopique).

L’Anses, dans son rapport publié en 2014 portant sur les effets sanitaires des technologies audiovisuelles en 3D stéréoscopique (3Ds), soulevait déjà la question des effets liés aux incohérences sensori-motrices liées à l’utilisation des visiocasques. En effet, certaines études scientifiques rapportent de possibles symptômes lors de l’usage de visiocasques, comme des nausées et vertiges, liés à l’incohérence entre les informations sensorielles émanant d’une part du système visuel et d’autre part de la proprioception, mais aussi des maux de tête, un inconfort visuel ou de la fatigue visuelle et/ou générale, etc. Ces symptômes pourraient apparaître au cours de l’utilisation des visiocasques, mais aussi plusieurs heures, voire quelques jours après l’exposition. D’autres interrogations méritent d’être explorées, comme d’éventuelles atteintes neurocognitives, des effets psychosociaux et comportementaux, la sécurité photobiologique relative à une exposition rapprochée à la lumière bleue émise par les écrans des visiocasques, ou encore la sécurité physique des utilisateurs.

L’Anses s’est autosaisie de cette question et l’instruction de cette saisine sera conduite par le groupe de travail « Effets sanitaires potentiels liés à une exposition aux technologies de réalité virtuelle et de réalité augmentée » coordonné par l’Anses et rattaché au Comité d’experts spécialisé « Agents Physiques, nouvelles technologies et grands aménagements ».

Les personnes compétentes intéressées peuvent consulter ci-dessous les informations relatives à l’appel à candidatures et aux compétences recherchées.

Modalités de candidature

Les candidatures sont à envoyer par mail à l’adresse suivante :

candidatures.GT-Realite-virtuelle@anses.fr

Elles doivent comprendre obligatoirement le formulaire de candidature à télécharger ci-dessous dûment complété, un curriculum-vitae et une liste des travaux et publications scientifiques.

Télécharger le formulaire

La déclaration publique des liens d’intérêts devra être effectuée dans un second temps : les candidats ayant envoyé un dossier complet recevront un mail de la part de l’Anses contenant leurs identifiants et la procédure à suivre pour se connecter en ligne au nouveau site de déclarations publiques d’intérêts mis en place par le ministère en charge des solidarités et de la santé pour tous les organismes du domaine de la décision et de l’expertise sanitaires.

Les candidatures doivent être envoyées au plus tard le 12 novembre 2017.

Pour tout renseignement complémentaire, merci d’adresser vos questions par mail à candidatures.GT-Realite-virtuelle@anses.fr

Critères de sélection

Les critères de sélection suivants sont pris en considération :

  • Compétence et excellence scientifique : formation, qualité et durée de l’expérience professionnelle, publications et rapports d’expertise (pour les métiers amenant à publier) ;
  • Pratique de l’expertise (préalable non indispensable) ;
  • Indépendance : analyse des liens déclarés et exclusion des candidats présentant des risques de conflits d’intérêts par rapport aux thématiques de travail ;
  • Disponibilité ;
  • Équilibre global de la composition du collectif d’experts (comités d’experts spécialisés (CES) ou groupes de travail (GT)) en termes de disciplines et de compétences.

Lorsque l’Agence crée une liste de personnalités compétentes, les scientifiques retenus sont ceux dont les compétences présentent un intérêt pour compléter celles des collectifs d’experts sur des thématiques plus ciblées. Ces personnalités compétentes pourront être ensuite nommées experts après une nouvelle analyse de leur dossier sur la base des critères ci- dessus.

Par ailleurs, il sera tenu compte du suivi d’activité des candidats ayant déjà exercé une activité d’expertise auprès de l’Agence.

Critères d’exclusion

Les critères d’exclusion sont les suivants :

  • Risques de conflits d’intérêts eu égard aux missions du collectif d’experts ou à la thématique à expertiser (Dans certains cas, ces candidats pourront être sollicités dans le cadre d’auditions, sans participation aux débats et aux délibérations) ;
  • Moins de trois ans d’expérience ou d’activités, au cours des trois dernières années, dans les domaines de compétences concernés.

Procédure de sélection et de nomination des experts

La procédure de sélection des experts se déroule en plusieurs étapes :

  • Vérification de la recevabilité des candidatures ;
  • Évaluation des dossiers en interne avec la participation de rapporteurs du conseil scientifique pour les CES, sur la base de l’analyse de la compétence et de l’indépendance ;
  • Avis du conseil scientifique pour les membres de CES ; Avis du président de CES pour les GT ;
  • Nomination des experts par le directeur général ; tous les experts sont nommés intuitu personae.

L’Agence informe dans les meilleurs délais les candidats des décisions prises.

Catégories

Lieux

  • 14 rue Pierre et Marie Curie
    Maisons-Alfort, France (94)

Dates

  • dimanche 12 novembre 2017

Mots-clés

  • réalité virtuelle, réalité augmentée, ANSES

Source de l'information

  • Thomas Bayeux
    courriel : thomas [dot] bayeux [at] anses [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Effets sanitaires potentiels liés à une exposition aux technologies de réalité virtuelle (RV) et de réalité augmentée (RA) », Informations diverses, Calenda, Publié le jeudi 26 octobre 2017, http://calenda.org/419578