AccueilPenser les droites en Amérique latine au XXe siècle

Penser les droites en Amérique latine au XXe siècle

Pensar las derechas En América Latina en el siglo XX

Pensar as direitas en América latina no século XX

Thinking Latin American Right-Wings in the 20th Century

*  *  *

Publié le mercredi 25 octobre 2017 par João Fernandes

Résumé

Ce colloque s'inscrit dans la continuité de deux précédentes rencontres qui se sont tenues en France (2014) et en Argentine (2016), et à travers lesquelles s'est progressivement constituée une communauté de chercheurseusses travaillant sur les identités, les idées, les pratiques et les discours d'acteurs et de mouvements appartenant aux droites latinoaméricaines. Il reste difficile d'établir les limites précises du concept de "droite" en raison de l'hétérogénéité et de la pluralité des groupes qui ont, historiquement, appartenu à cette famille caractérisée par la diversité de ses traditions politiques. Il est donc essentiel de penser des frontières mobiles dès que l'on considère le phénomène des droites dans leur historicité et les changements qu'elles ont subis au cours du temps. Ce constat établi, nous n'avons pas la prétention de proposer des définitions canoniques, mais seulement de réfléchir aux cadres généraux d'un champ d'études dont la pertinence historique et l'actualité ne sont plus à démontrer, mais dont les limites et les caractéristiques fondamentales font toujours débat. 

Annonce

Troisième colloque "Penser les droites en Amérique Latine au XXe siècle"

Argumentaire

Ce colloque s'inscrit dans la continuité de deux précédentes rencontres qui se sont tenues en France (2014) et en Argentine (2016), et à travers lesquelles s'est progressivement constituée une communauté de chercheurs-eusses travaillant sur les identités, les idées, les pratiques et les discours d'acteurs et de mouvements appartenant aux droites latino-américaines.

L''influence croissante des droites en divers points du monde est évidente, et, sur le plan politique, la question a gagné en importance avec les résultats électoraux récents en Argentine, en France et aux Etats-Unis, la destitution de la présidente D. Rousseff en 2016 au Brésil provoquée par la droite - et entraînant un virage à droite du pays -, sans parler de la crise actuelle dans laquelle s'enfonce le régime chaviste au Venezuela. Cette situation nous invite à étudier plus avant ce sujet scientifique fondé, à la lumière des outils théoriques et méthodologiques de l'Histoire et des sciences sociales, sans perdre de vue son intérêt politique pour les temps à venir.

Il reste cependant difficile d'établir les limites précises du concept de "droite" en raison de l'hétérogénéité et de la pluralité des groupes qui ont, historiquement, appartenu à cette famille caractérisée par la diversité de ses traditions politiques. L'appartenance de certaines d'entre elles aux droites, comme le conservatisme et le fascisme, ne peut être sérieusement remis en cause. Le cas du libéralisme, en revanche, est plus complexe et suscite des controverses du fait de ses évolutions actuelles. Les objectifs de l'activisme de droite sont aussi multiples ; ils impliquent, au-delà de la défense des biens et des intérêts matériels, la lutte pour des valeurs morales, souvent religieuses, considérées comme menacées par l'action des gauches.

Il est donc essentiel de prendre en compte cette complexité des droites, en se gardant bien de fixer des limites rigides. Il est même préférable de penser des frontières mobiles dès que l'on considère le phénomène des droites dans leur historicité et les changements qu'elles ont subis au cours du temps. Ainsi certaines traditions politiques avaient-elles adopté, par le passé, des positions favorables au changement social, avant de s'aligner sur les forces de droite dans le but de défendre l'ordre établi. Un trait constant dans la définition des droites reste néanmoins son opposition à toute politique égalitaire, celle visant à établir une égalité entre citoyens, mais aussi une égalité sociale, raciale ou, plus récemment, une égalité entre les sexes. En cela, la lutte menée par les droites contre leurs opposants a contribué à en fixer les contours, le combat acharné contre l'ennemi étant crucial pour sa constitution en tant que segment spécifique du champ politique.

Ce constat établi, nous n'avons pas la prétention de proposer ici des définitions canoniques, mais seulement de réfléchir aux cadres généraux d'un champ d'études dont la pertinence historique et l'actualité ne sont plus à démontrer, mais dont les limites et les caractéristiques fondamentales font toujours débat. C'est dans le but de favoriser l'approfondissement des recherches sur cette famille politique et donc sa compréhension, que nous organisons ce troisième colloque et invitons les chercheurs à participer aux débats, avec l'espoir de consolider ce domaine de recherche en Amérique latine.

Axes thématiques

Il est prévu, pour ce colloque, la tenue de dix tables rondes thématiques pensées comme autant de pistes de réflexion pour les personnes souhaitant présenter une communication. Les articles sélectionnés seront inclus dans l'une des tables qui sera modérée par un spécialiste du sujet.

1) Droites et religions (croyances, institutions ecclésiastiques, discours religieux, etc.)

2) Droites et Jeunesses, institutions éducatives et étudiants

3) Femmes, modèles familiaux, féminité et masculinité désirables et réprimées (perspectives de genre)

4) Les droites au pouvoir et ses politiques publiques (économique, sociale, ouvrière, militaire, etc.)

5) Partis et organisations sociales, pouvoir social et réseaux sociaux de droite

6) Armées et droites (liens institutionnels et personnels, publics et clandestins)

7) Idéologies, imaginaires et cultures politiques des droites

8) Débats conceptuels, définitions théoriques et historiographie des droites

9) Loisirs, consommation culturelle et pratiques sportives des droites

10) Droites et économie: syndicats, lobbies, associations professionnelles et d'entreprises, économistes et savoirs économiques

Soumettre une proposition de communication

Les personnes intéressées sont invitées à envoyer une proposition qui sera évaluée par le comité scientifique du colloque. Les propositions de communication (en français, anglais, espagnol ou portugais) doivent être envoyées par courrier électronique à derechas@ungs.edu.ar

Les éléments suivants devront être inclus dans le document envoyé:

  •  Titre de la communication
  •  Indication de la table à laquelle vous souhaitez participer
  •  Résumé (entre 2500 et 3000 caractères avec espace)
  •  Nom et prénom du ou des auteurs, institution(s) d'origine, adresse(s) électronique(s), adresse(s) postale(s) et numéro(s) de téléphone.
  •  Bref curriculum vitae et liste des travaux et publications de l'auteur ou des auteurs (une page maximum)

Dates importantes

  • Clôture de la réception des propositions: 28 février 2018

  • Acceptation des propositions: 5 avril 2018
  • Date limite de réception des communications acceptées: 1 juillet 2018

Organizateurs

  • Ernesto Bohoslavsky
  • Stéphàne Boisard
  • Rodrigo Patto Sá Motta

Institutions organisatrices

  • Universidade Federal de Minas Gerais (Brésil)
  • Universidad Nacional General Sarmiento (Argentine)
  • Institut National Universitaire Jean-François Champollion (France)
  • FRAMESPA - CNRS / UMR 5136 (France)
  • Grupo de Trabajo de CLACSO “Derechas contemporáneas: dictaduras y democracias”

Comité scientifique

  • Gabriela Aguila (Universidad Nacional de Rosario)
  • Leonardo Avritzer (Universidade Federal de Minas Gerais)
  • João Fábio Bertonha (Universidade Estadual de Maringá)
  • Maud Chirio (Université Paris-Est Marne – La Vallée)
  • Armelle Enders (Université Paris VIII)
  • Antonio Costa Pinto (Universidade de Lisboa)
  • Olivier Dard (Université Paris IV)
  • Annick Lempérière (Université Paris I)
  • Julio MelonPirro (Universidad Nacional de Mar del Plata et Universidad Nacional del Centro)
  • Luís Edmundo Moraes (Universidade Federal Rural do Rio de Janeiro)
  • Julio Pinto Vallejos (Universidad de Santiago de Chile)
  • Laura Reali (Universidad Paris VII Denis Diderot)
  • Sonia Rose (Maison Franco - Mexicaine / Université Fédérale de Toulouse)
  • Francisco Carlos Teixeira da Silva (Universidade Federal Rural do Rio de Janeiro)

Lieux

  • Universidade Federal de Minas Gerais
    Belo Horizonte, Brésil

Dates

  • mercredi 28 février 2018

Mots-clés

  • derecha, historia política, ideología, cultura política, América latina, circulación de ideas, historia conectada, droite, histoire politique, idéologie, culture politique, Amérique latine, circulation, histoire connectée

Contacts

  • Stéphane Boisard
    courriel : boisard [dot] uft [at] protonmail [dot] com
  • Ernesto Bohoslavsky
    courriel : derechas [at] ungs [dot] edu [dot] ar
  • Rodrigo Patto Sa Motta
    courriel : derechas [at] ungs [dot] edu [dot] ar

Source de l'information

  • Stéphane Boisard
    courriel : boisard [dot] uft [at] protonmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Penser les droites en Amérique latine au XXe siècle », Appel à contribution, Calenda, Publié le mercredi 25 octobre 2017, http://calenda.org/419588