AccueilReprésentation et mémoire de la migration

Représentation et mémoire de la migration

Repräsentation und Erinnerung der Migration

The representation and memory of migration

*  *  *

Publié le mardi 31 octobre 2017 par Céline Guilleux

Résumé

Le colloque se propose d’envisager selon différentes perspectives les conditions, les formes et les effets de la représentation et de la mémoire de la migration. À partir d’analyses de l’histoire et du présent il s’agit d’étudier selon quels modèles, traditions et perspectives les différents pays négocient la migration et l’intégration, et quelles discussions nationales suscitent la mise en visibilité des histoires migratoires ainsi que les défis spécifiques qui y sont corrélés.

Annonce

 Nantes 24-25 mai 2018

Organisateurs

CRHIA / Université de Nantes, Université Ibn Zohr Agadir, Université catholique de l’Ouest Angers, Justus-Liebig Universität Gießen, Institut für Zeitgeschichte / Universität Innsbruck, Université Lille 1

Dans le cadre du projet CITƐR : L’Europe et les frontières de la citoyenneté

Argumentaire

Les migrations sont depuis quelque temps au coeur des débats politiques et sociétaux en Europe, et vont très probablement le rester dans les années à venir. Or dès avant les événements « de crise » (perçus comme tels) de l’année 2015, il était devenu manifeste que les sociétés migratoires européennes, façonnées surtout par ladite « migration de travail » après la Seconde Guerre mondiale, n’avaient pas ou qu’à peine intégré dans leurs « mémoires collectives » la perspective migratoire et les expériences et mémoires des migrant(e)s. Dans les infrastructures de la « mémoire collective » (archives, musées) ou dans les narratifs historiques dominants, migrations et migrant(e)s ne sont ni visibles ni audibles.

Toutefois ces dernières années on observe une nette augmentation des activités de recherche, d’archivage, d’expositions et de muséalisation autour des histoires migratoires respectives. Différents acteurs y apparaissent : les migrants eux-mêmes, la société civile, la communauté scientifique et les responsables politiques. Et naturellement les médias, par leur traitement de la thématique, jouent un rôle central.

En se fondant sur les avancées accomplies par la recherche, les archives et les musées, le colloque se propose d’envisager selon différentes perspectives les conditions, les formes et les effets de la représentation et de la mémoire de la migration. À partir d’analyses de l’histoire et du présent il s’agit d’étudier selon quels modèles, traditions et perspectives les différents pays négocient la migration et l’intégration, et quelles discussions nationales suscitent la mise en visibilité des histoires migratoires ainsi que les défis spécifiques qui y sont corrélés.

Des champs thématiques possibles, mais non exhaustifs, sont :

  • « Mémoire collective » et politique de l’histoire : Dans quelle mesure les histoires migratoires sont-elles présentes dans les narratifs nationaux – ou ne sont-elles pas un « point aveugle » ? Quelles concurrences et quels conflits la mise en visibilité des histoires de la migration fait-elle surgir ?
  • Infrastructures de la « mémoire collective » : Dans quelle mesure les histoires de la migration sont-elles conservées et visibles dans les archives et les musées ? Qu’est-ce qui a changé ces dernières années ? Des initiatives ont-elles émergé ? Quels en sont les acteurs ? À quels défis sont-ils confrontés ?
  • Mémoires et lieux de mémoire de la migration : Quels sont les narratifs, y compris ceux qui s’inscrivent à contre-courant du discours dominant ? Comment se transmettent-ils dans les différentes communautés ?
  • Politique et médias : Dans quelle mesure les responsables politiques et les médias influencent-ils par leurs discours ces débats de la mémoire ?

Les propositions peuvent émaner de différents champs disciplinaires (histoire, cinéma, sociologie, politologie, anthropologie, droit, géographie, littérature, sociolinguistique, philosophie…), et selon des approches méthodologiques variées (synthèses, études comparées, études de cas…).

Modalités de soumission

Les propositions (titres, résumé et bref CV) sont à envoyer

avant le 31 décembre 2017 à :

  • dirk.rupnow@uibk.ac.at
  • gwenola.sebaux@wanadoo.fr
  • zaihia.zeroulou@univ-lille1.fr
  • youssoufi.meryem@gmail.com
  • Bettina.Severin-Barboutie@geschichte.uni-giessen.de

Langues du colloque : français, allemand.

Les communications ne devront pas excéder 20 minutes, pour permettre un échange de 15 minutes. Il est prévu une publication des Actes du colloque (ouvrage, ou dossier thématique de revue).

Coordination scientifique

  • Prof. Dr. Dirk RUPNOW (Innsbruck)
  • Prof. Dr. Gwénola SEBAUX (Université catholique de l’Ouest, Angers)
  • Prof. Dr Bettina SEVERIN-BARBOUTIE (Gießen)
  • Dr. Meryem YOUSSOUFI (Agadir)
  • Dr. Zaïhia ZEROULOU (Université de Lille 1)

Conseil scientifique

  • Dr. Marianne AMAR (Musée national de l’immigration)
  • Prof. Dr. Jochen OLTMER (IMIS, Osnabrück)
  • Prof. Dr. Dirk RUPNOW (Institut d’histoire contemporaine, Universität Innsbruck)
  • Prof. Dr. Gwénola SEBAUX (Université catholique de l’Ouest, Angers)
  • Prof. Dr Bettina SEVERIN-BARBOUTIE (Justus-Liebig-Universität Gießen)
  • Dr. Meryem YOUSSOUFI (Université Ibn Zohr Agadir)
  • Dr. Zaïhia ZEROULOU (Université de Lille 1)

Projet CitƐr

Cette manifestation est organisée dans le cadre du projet interdisciplinaire CitƐr (L’Europe et les frontières de la citoyenneté). L’objectif général de ce projet de trois ans est de renouveler les problématiques sur la citoyenneté européenne en l’abordant à partir de l’histoire de ses marges à la fois juridiques, géographiques, sociales, philosophiques dans une perspective globale et de longue durée. CitƐr est lauréat de l’appel à projets recherche de l'Institut d'Etudes Européennes et Globales (groupement d’intérêt scientifique regroupant 19 laboratoires des universités de Nantes, Angers, Le Mans, et de l’ESSCA Ecole de management), en lien avec l’axe 2 de son projet scientifique : « Sociétés plurielles et constructions identitaires ». Le projet bénéficie d’un financement du programme Alliance Europa, stratégie régionale collective Recherche Formation et Innovation en Pays de la Loire regroupant partenaires académiques et membres de la société civile pour constituer d’ici 2020 un pôle d’excellence sur l’étude des défis sociétaux, culturels et politiques que doit relever l’Europe en crise face aux processus de mondialisation.

Lieux

  • Nantes, France (44)

Dates

  • dimanche 31 décembre 2017

Mots-clés

  • migration, citoyenneté, mémoire, histoire, politique

Contacts

  • Gwénola Sebaux
    courriel : gwenola [dot] sebaux [at] wanadoo [dot] fr
  • Thomas Burel
    courriel : thomas [dot] burel [at] univ-nantes [dot] fr

Source de l'information

  • Audrey Thoraval
    courriel : audrey [dot] thoraval [at] univ-nantes [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Représentation et mémoire de la migration », Appel à contribution, Calenda, Publié le mardi 31 octobre 2017, http://calenda.org/419923