AccueilReprésenter et se représenter (à) la protohistoire

Représenter et se représenter (à) la protohistoire

To represent and representing oneself during the Protohistory

Representar y representarse (durante) la protohistoria

IVe rencontres doctorales de l’École européenne de protohistoire de Bibracte

4th doctoral meeting of the École européenne de Protohistoire de Bibracte

4° encuentros doctorales de la École européenne de Protohistoire de Bibracte

*  *  *

Publié le jeudi 09 novembre 2017 par Céline Guilleux

Résumé

Les quatrièmes rencontres doctorales de l’École européenne de protohistoire de Bibracte (EEPB) se tiendront les 12 et 13 mars 2018 à Bibracte, Centre archéologique européen (Bourgogne, France). Elles bénéficient cette année du partenariat de la Casa de Velázquez (Madrid). Ces rencontres ont pour ambition de rassembler doctorants et post-doctorants travaillant sur l’âge du Bronze et l’âge du Fer à travers l’Europe, autour de problématiques communes.

Annonce

Argumentaire

La représentation du monde, des autres et de soi-même se traduit dans le registre archéologique de diverses manières. L’objectif de ces Rencontres sera d’aborder les différents types de représentations et d’auto-représentations utilisées au sein des sociétés protohistoriques. Plusieurs approches de cette thématique peuvent ainsi être envisagées :

  • Les représentations politiques et sociales à travers divers thèmes et supports comme par exemple les formes d’occupation du sol et de l’habitat, les pratiques funéraires, les modalités de production et de diffusion de mobilier. Cette approche sera le moyen de mettre en évidence les différentes revendications hiérarchiques et politiques, mais aussi d’appréhender les diverses interactions culturelles au sein des sociétés protohistoriques.
  • Les représentations iconographiques et symboliques, associées aux domaines culturel et cultuel, nous amèneront à nous questionner sur leur(s) signification(s) ainsi que sur leur persistance dans le temps et l’espace à travers les divers supports du registre matériel. Elles permettront également d’aborder la notion de copie, d’imitation et /ou d’assimilation d’images, de décors ou encore de symboles, dans le but d’appréhender les diverses interactions culturelles au sein des sociétés protohistoriques.
  • Les représentations du monde par les sociétés protohistoriques en mettant en lumière les représentations et les symboles liés aux espaces géographiques lointains ainsi que les conceptions, réelles ou fantasmées, qu’elles s’en faisaient.
  • Les représentations vues et interprétées par le chercheur, où pourra être mis en avant sa façon d’analyser les données matérielles et immatérielles, c’est-à-dire la manière dont il se représente, interprète et présente à ses contemporains les sociétés du passé à travers les faits archéologiques. Les discussions pourront également porter sur les différentes approches de la recherche à l’échelle européenne en incluant des réflexions transrégionales, voire transnationales, et leur impact sur notre vision des sociétés du passé.

À travers ces différentes pistes de recherche, nous proposons donc de réfléchir à la portée de ces représentations (identitaires, élitaires, cultuelles…) utilisées dans les sociétés du passé et la manière dont nous les percevons aujourd’hui. Ces discussions permettront de débattre sur les méthodes analytiques actuelles dans une optique européenne et ainsi nourrir nos recherches d’apports variés afin de comprendre plus finement les sociétés protohistoriques.

Modalités de soumission

Les interventions se feront sous la forme d’exposés de 20 minutes / ou de posters. La sélection des interventions retenues sera effectuée par le comité scientifique de l’EEPB.

Les propositions sont à transmettre avant le 27 novembre 2017

à l’adresse : rencontres.doctoraleseepb4@gmail.com

Comité Scientifique

  • Anne-Marie Adam – professeur émérite, université de Strasbourg
  • Laurent Callegarin – directeur des études de la Casa de Velázquez (époque ancienne et médiévale)
  • Philippe Barral – professeur, université de Bourgogne Franche-Comté
  • Stephan Fichtl – professeur, université de Strasbourg
  • Alexis Gorgues – maître de conférences, université de Bordeaux
  • Vincent Guichard – directeur général de Bibracte
  • Pierre-Yves Milcent – maître de conférences HDR, université de Toulouse
  • Claude Mordant – professeur émérite, université de Bourgogne Franche-Comté
  • Stefan Wirth – professeur, université de Bourgogne Franche-Comté

Comité d’organisation

  • Stéphanie Adroit – docteure, université Toulouse Jean Jaurès, UMR Traces 5608
  • Alexandre Bertaud – docteur, université Bordeaux Montaigne, UMR Ausonius 5607
  • Thomas Le Dreff – docteur, université Toulouse Jean Jaurès, UMR Traces 5608
  • Cécile Moulin  – doctorante, École normale supérieure de Lyon, UMR HiSoMA 5189
  • Thibaud Poigt – doctorant, EHEHI Casa de Velázquez, université Toulouse Jean Jaurès, UMR Traces 5608 et université Bordeaux Montaigne, UMR Ausonius 5607

Lieux

  • Centre archéologique européen de Bibracte
    Glux-en-Glenne, France (58370)

Dates

  • lundi 27 novembre 2017

Mots-clés

  • protohistoire

Contacts

  • comité d' organisation EEPB4 2018
    courriel : rencontres [dot] doctoraleseepb4 [at] gmail [dot] com

URLS de référence

Source de l'information

  • Stéphanie Adroit
    courriel : stephanie [dot] adroit [at] orange [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Représenter et se représenter (à) la protohistoire », Appel à contribution, Calenda, Publié le jeudi 09 novembre 2017, http://calenda.org/420186