AccueilLe Grand Pari(s) d'Alphand

Le Grand Pari(s) d'Alphand

The work of Adolphe Alphand (1817-1891) in the context of the Grand Paris project today

Création et transmission d'un paysage urbain

Creation and transmission of an urban landscape

*  *  *

Publié le lundi 06 novembre 2017 par João Fernandes

Résumé

À l’heure du développement du Grand Paris mais également de la transformation de la capitale intra-muros et à la lumière des Plans climat et biodiversité, ce colloque revient sur l’œuvre fondatrice d’Adolphe Alphand (1817-1891). Figure majeure, mais encore peu connue de l’urbanisme parisien, Adolphe Alphand a dirigé la création du paysage parisien pendant presque quarante ans, initialement en collaboration avec le préfet Haussmann et ensuite en tant que Directeur général des Travaux de la ville de Paris. Organisé à l’occasion du 200e anniversaire de sa naissance, ce colloque se propose de réunir des historiens, des écologues, des paysagistes-concepteurs, des architectes et des urbanistes afin d'aborder son œuvre, sa réception et son héritage en regard du développement du Grand Paris et des villes du XXIe siècle.

Annonce

Argumentaire

À l’heure du développement du Grand Paris mais également de la transformation de la Capitale intra-muros (dynamique de végétalisation ; réaménagements des voies de circulation, de nombreuses places et des bords de la Seine…), à la lumière, entre autres, des Plans climat et biodiversité, ce colloque revient sur l’œuvre fondatrice d’Adolphe Alphand (1817-1891).

Après avoir débuté sa carrière à Bordeaux en 1840, Adolphe Alphand ingénieur diplômé de l’Ecole Polytechnique et de l’Ecole des Ponts et Chaussées est appelé en 1854 par Georges-Eugène Haussmann, pour participer aux travaux de transformation de Paris. Sous l’impulsion de l’empereur Napoléon III, et sous les ordres du Préfet de la Seine, il est nommé Directeur du nouveau service des « Promenades et plantations ». À ce poste, avec son équipe de collaborateurs (composée d’ingénieurs, d’architectes, de paysagistes-horticulteurs, de jardiniers), il redessine les espaces verts et les voies de circulation de la capitale:réaménagement des bois de Boulogne et de Vincennes qui sont ouverts au public ; création des parcs des Buttes Chaumont et Montsouris et transformation du parc Monceau ; conception de squares qui aèrent les différents quartiers de Paris et développement des nouvelles voies publiques (profils, trottoirs, mobilier urbain) ombragées par de somptueux alignement d’arbres. En quelques décennies, la ville se tisse d’un maillage de verdure qui structure encore largement son paysage urbain présent. À la destitution d’Haussmann à la fin du Second Empire, Alphand continue le travail entrepris. Il est nommé en 1871 par la Troisième République Directeur général des Travaux de Paris, poste qu’il occupe jusqu’à son décès et qu’il cumule aussi à partir de 1878 avec la direction des Eaux et égouts à la mort de l'ingénieur Belgrand.

Au-delà du système paysager, des voiries, l’œuvre d’Alphand aura des répercussions sur de nombreux domaines:réglementation architecturale, prolongation du travail de Belgrand (eau urbaine et égouts) ; organisation des expositions universelles de 1867, 1878 et surtout 1889, constitution d’une école d’ingénieurs et de paysagistes urbanistes ayant rayonné dans le monde entier. L’ouvrage qu’il a dirigé, Les promenades de Paris, publié entre 1867 et 1873 constituera également un livre de référence pour des urbanistes du monde entier.

Organisé à l’occasion du 200e anniversaire de la naissance d’Adolphe Alphand, ce colloque se propose de réunir des historiens, des écologues, des paysagistes-concepteurs, des architectes et des urbanistes afin d'aborder son œuvre, sa réception et son héritage en regard du développement du Grand Paris et des villes du XXIe siècle.

Programme

Paris, Auditorium de l’Hôtel de Ville, 5, rue Lobau, 75004 Paris           

Lundi 27 novembre 2017

9:00. Accueil des participants.

9:30 – 10:00 Ouverture par Pénélope KOMITÈS, adjointe des Espaces verts de la Mairie de Paris ; Bruno MENGOLI, directeur École nationale supérieure d’architecture Paris-La Villette (ENSAPLV) ; Vincent PIVETEAU, directeur École nationale supérieure de paysage de Versailles-Marseille (ENSP) ; Corinne TIRY-ONO, cheffe Bureau de la recherche architecturale, urbaine et paysagère, Ministère de la Culture (BRAUP).

10:00 – 10:30

Introduction par Jean-Pierre LE DANTEC, ingénieur, historien, ancien directeur de l’ENSAPLV.

1.    Formation et œuvre parisienne

Modérateurs:Sylvie DEPONDT, conservatrice générale du Patrimoine de la Ville de Paris et Jean-Pierre LE DANTEC.

  • 10:40 -11:20 Chiara SANTINI, docteur en Histoire et archiviste paléographe d’État, ingénieur de recherche et enseignante à l’ENSP. Construire le paysage de Paris. Alphand et ses équipes (1855-1891).

11:20 -11:40. Pause.

  • 11:40 -12:20 Alexandre MOATTI, ingénieur en chef des Mines, chercheur associé à Paris-Diderot. Quelles traditions polytechniciennes pour Adolphe Alphand ?
  • 12:20 – 12:50 Catherine SZANTO, paysagiste concepteur, docteur en Architecture, équipe AMP, ENSAPV et JeanPierre BÉRIAC, historien, ancien documentaliste aux Archives départementales de la Gironde. Les premières étapes de la carrière d’Alphand:Bordeaux et les Landes.

13:00 – 14:30.  Pause déjeuner.

  • 14:30 – 15:10 Gideon Fink SHAPIRO, docteur en Architecture, Université de Pennsylvanie. Entre l’empirisme et la scénographie:Alphand et les jardins de Paris.
  • 15:10 – 15:50 Luisa LIMIDO, architecte, docteur en Géographie, journaliste, lauréate 2017 Villa Le Nôtre (ENSP).

La formation des architectes-paysagistes à partir de Jean-Pierre Barillet-Deschamps.

15:50 – 16:10. Pause.

  • 16:10 – 16:50 Pierre PINON, architecte, professeur honoraire École nationale supérieure d’architecture de ParisBelleville (ENSAPB). Alphand dans ses rapports avec Napoléon III et Haussmann.
  • 16:50 – 17:30 John Dixon HUNT, professeur émérite d’Histoire et théorie du paysage, Université de Pennsylvanie. Les promenades de Paris et le « landscape urbanism ».

Mardi 28 novembre 2017

9:30. Accueil des participants.

2.    Réception et influence de l’alphandisme

Modérateurs:Rosa DE MARCO, architecte, docteur en Géographie, équipe AMP, ENSAPLV et Chiara SANTINI.

  • 9:40 – 10:20 Stéphanie de COURTOIS, docteur en Histoire de l’art, maître-assistante, Laboratoire LéaV, École nationale supérieure d’architecture de Versailles (ENSA-V). D’Alphand à l’école française de paysagisme. Une agence de paysage aux défis des mutations sociales et urbaines, l’agence André.
  • 10:20 – 11:00 Christophe GIROT, paysagiste concepteur, professeur, directeur de la chaire Paysage de l’ETH Zurich. L’exemplarité d’Alphand chez Olmsted et Robinson.

11:00 -11:20. Pause.

  • 11:20 -12:00 Iris LAUTERBACH, Zentralinstitut für Kunstgeschichteprofesseur honoraire à l’Université Technique de Munich. Le paysagisme urbain en Allemagne au XIXe siècle et ses rapports avec Paris.
  • 12:00 – 12:40 Isabelle LEVÊQUE, paysagiste, historienne des jardins. De la pérennité et de l’actualisation d’un parc du Second Empire:l’exemple des Buttes Chaumont.

12:40 – 14:30. Pause déjeuner.

  • 14:30 – 15:10 Bénédicte LECLERC, architecte, historienne. Jean Claude Nicolas Forestier, figure tutélaire de l’école française d’urbanisme ou les leçons de l’héritage alphandien du début du XXe siècle.
  • 15:10 – 15:50 Laurent HODEBERT, architecte, urbaniste, maître-assistant laboratoire INAMA, École nationale supérieure d’architecture de Marseille (ENSA-M). Henri Prost sur les traces d’Alphand, du sol de la ville aux territoires métropolitains, 1910-1959.

15:50 – 16:10. Pause.

  • 16:10 – 16:50 Bernard LANDAU, architecte voyer général honoraire de la Ville de Paris, président du Département d’enseignement et de la recherche de l’École des ingénieurs de la Ville de Paris. Adolphe Alphand, l’ingénieur administrateur. Ruptures et continuités dans l’histoire des services parisiens depuis 1891.  

17:30 – 19:00 États-Généraux du Paysage:bilan et perspectives. Jean-Marc BOUILLON, paysagiste concepteur,président de la Fédération française du paysage (FFP) et Henri BAVA, paysagiste concepteur (Agence TER)vice-président de la Fédération française du paysage (FFP).

Mercredi 29 novembre 2017

9:00. Accueil des participants.

3.    De paris au grand paris

  • Modérateurs:Michel AUDOUY, paysagiste concepteur, enseignant à l’ENSP, secrétaire général de la FFP et Yann NUSSAUME, architecte, professeur à l’ENSAPLV, directeur de l’équipe AMP.
  • 9:10 – 9:50 Antoine GRUMBACH, architecte, urbaniste, membre du conseil scientifique de l’Atelier international du Grand Paris. Qu’est-ce qu’une métropole aujourd’hui ?
  • 9:50 -10:30 Bertrand LEMOINE, architecte, ingénieur, ancien Directeur de l’Atelier du Grand Paris et de l’ENSAPLV. Alphand, précurseur du Grand Paris. 

10:30 – 10:50. Pause.

  • 10:50 – 11:30 Michel HÖSSLER, paysagiste concepteur (Agence TER) et Rosa DE MARCO. «Les Promenades du Grand Paris »:Alphand et le projet de paysage contemporain.
  • 11:30 – 12:10 Adrien GEY, docteur en Urbanisme, chercheur associé au Laboratoire Pacte. Systèmes verts et espaces de nature dans la pensée prospective sur le Grand Paris. Le cas de la consultation internationale de 2008.
  • 12:10 – 12:50 Cédissia ABOUT DE CHASTENET, architecte voyer, docteur en Urbanisme, chercheuse à l’École des ingénieurs de la Ville de Paris. Approche paysagère et pratiques sociales du changement climatique:le cas de Paris.

13:00 – 14:30. Pause déjeuner.

14:30 – 15:10 Philippe CLERGEAU, écologue, professeur au Muséum nationale d’Histoire naturelle et Pierre DONADIEU, professeur émérite en sciences du paysage à l’ENSP. De Paris au Grand Paris.

15:10 – 15:30. Pause.

  • 15:30 – 16:10 Michel PÉNA, paysagiste concepteur, co-fondateur de l’Agence Péna Paysages. Alphand. Des promenades pour remembrer le territoire de Paris.
  • 16:10 – 16:50 Jean-Marc L’ANTON, paysagiste concepteur, fondateur de l’Agence L’Anton & Associés. L’Arbre comme réseau, de l’hygiénisme à l’écologie.

16:50 – 17:30 Le Grand Pari(s) du Paysage. Cellule Métropole – Paysagistes concepteurs de l’Ile-de-France (à préciser).

17:30 Table ronde animée par Jean-Pierre LE DANTEC ; Maurizio GRIBAUDI, historien, directeur d’études à l’EHESS, CRH équipe LaDéHiS (sous réserve); André GUILLERME, historien de l’architecture, professeur émérite du Conservatoire des Arts et Métiers ; Alexis PERNET, paysagiste concepteur, maître de conférences en sciences humaines à l’ENSP.

Conclusion par Michel AUDOUY et YANN NUSSAUME

Contact:alphand2017@gmail.com

Le nombre de places étant limité, pour inscription et tarifs cliquez ici

Lieux

  • Auditorium de l’Hôtel de ville - Hôtel de ville de Paris
    Paris 04 Hôtel-de-Ville, France (75004)

Dates

  • lundi 27 novembre 2017
  • mardi 28 novembre 2017
  • mercredi 29 novembre 2017

Mots-clés

  • Alphand, Paysage urbain, Paris, Haussmann, ville, jardins, projet urbain, aménagement urbain, urbanisme, paysagiste, ingénieur

Contacts

  • Comité d'organisation du colloque
    courriel : alphand2017 [at] gmail [dot] com

URLS de référence

Source de l'information

  • Chiara Santini
    courriel : c [dot] santini [at] ecole-paysage [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Le Grand Pari(s) d'Alphand », Colloque, Calenda, Publié le lundi 06 novembre 2017, http://calenda.org/420601