Calenda - Le calendrier des lettres et sciences humaines et sociales

L'opposition doctrinale

Doctrinal opposition

Cinquième édition du colloque des doctorants et jeunes docteurs de l'École doctorale 101 (université de Strasbourg)

5th conference of doctoral students and young doctors at the École doctorale 101 (université de Strasbourg)

*  *  *

Publié le jeudi 09 novembre 2017 par Céline Guilleux

Résumé

Le thème du présent colloque est celui d'une doctrine qui révoque plus qu'elle ne conforte la règle de droit. L'opposition doctrinale n'est possible que dans la mesure où la liberté doctrinale est garantie. Cette dernière permet de ne pas être en accord tant avec le reste de la doctrine qu'avec les normes issues des sources législatives et jurisprudentielles. Cette opposition monopolistique des juristes s'exprime d'un point de vue interne au champ juridique. En d'autres termes, elle se manifeste par une critique de la doctrine juridique à l'égard du droit. Il n'en va pas de même pour les oppositions qui prennent appui sur un point de vue externe : le droit positif est alors soumis à l'observation des autres sciences sociales. Ainsi, des critiques peuvent être émises par les sociologues, les économistes, les psychologues, sur différents domaines du droit qui les concernent directement.

Annonce

Argumentaire

Le thème du présent colloque est celui d'une doctrine qui révoque plus qu'elle ne conforte la règle de droit. L'opposition doctrinale n'est possible que dans la mesure où la liberté doctrinale est garantie. Cette dernière permet de ne pas être en accord tant avec le reste de la doctrine qu'avec les normes issues des sources législatives et jurisprudentielles. Cette opposition monopolistique des juristes s'exprime d'un point de vue interne au champ juridique. En d'autres termes, elle se manifeste par une critique de la doctrine juridique à l'égard du droit. Il n'en va pas de même pour les oppositions qui prennent appui sur un point de vue externe : le droit positif est alors soumis à l'observation des autres sciences sociales. Ainsi, des critiques peuvent être émises par les sociologues, les économistes, les psychologues, sur différents domaines du droit qui les concernent directement.

Programme

8h30 : Accueil des participants

9h00 : Ouverture des travaux

  • Caroline Kleiner, Professeur à l'Université de Strasbourg, Directrice de l'ED 101
  • Juliette Lelieur, Maitre de Conférences HDR à l’Université de Strasbourg, Directrice-adjointe de la Fédération de Recherche Unistra/CNRS no 3241 L'Europe en mutation
  • Jeanne-Marie Tuffery-Andrieu, Professeur à l'Université de Strasbourg, Doyen de la Faculté de Droit, de Sciences politiques et de Gestion de Strasbourg
  • Romain Place, Président de l'association Dehspus (Association des Doctorants et jeunes Docteurs en Droit, Histoire et Sciences Politiques de l'Université de Strasbourg)

Remerciements par les membres du comité scientifique du colloque

9h30 : Rapport introductif : Mikhaïl Xifaras, Professeur à Sciences Po, Paris

10h00 Première séance : La critique du droit par la doctrine 

Présidence : Éric MAULIN, Professeur à l’Université de Strasbourg

  • Jordan HAIN, doctorant à l'Université Paris 2 Panthéon-Assas L'opposition de la doctrine juridique pendant la Révolution
  • Jean-Benoist BELDA, docteur de l'Université de Montpellier, Le rôle de la doctrine française dans la promotion et la critique du système judiciaire : l'exemple récent de la réforme de la Cour de cassation

Discussion

11h Pause

  • Julie COURTOIS, doctorante à l'Université Lyon 3, L'opposition par le droit comparé. Retour sur le mythe de l'absence de droit en Chine
  • Romain PLACE, doctorant à l'Université de Strasbourg, L'opposition des interprétations doctrinales du principe constitutionnel d’égalité en France : la question de la différence

Discussion

12h 15 Pause déjeuner

14h00 : Deuxième séance : Doctrine contre doctrine

Présidence : Andrea HAMANN, Professeur à l’Université de Strasbourg

  • Emeric PREVOST, doctorant à l'Université de Strasbourg, Le rôle de l'opposition doctrinale dans l'autoproduction du droit : l'hypothèse du droit transnational
  • Thibault CARRÈRE, doctorant à l'Université de Montpellier, Libéralisme versus Républicanisme : sur la dualité philosophique du droit constitutionnel
  • Lucas MORINIÈRE, doctorant à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Eco-centrisme ou anthropocentrisme en droit public de l'environnement
  • Stefanos GAKIS, doctorant à l'Université de Strasbourg, Les doctrines contre l'universalisme des droits fondamentaux : la persistance des conceptions divergentes

Discussion

15h40 Pause

16h00 : Troisième séance : La critique du droit par les sciences sociales

Présidence : Marie-Pierre CAMPROUX DUFFRENE, Maitre de conférences HDR à l’Université de Strasbourg

  • Guygonne-Bettina DEKER, doctorante à l'Université Paris 2 Panthéon-Assas, Droit et psychologie : l'analyse psychologique du droit à l'aune des neurosciences et des « bigdatas »
  • Julien NACCACHE, doctorant à l’Université Paris 2 Panthéon-Assas, La critique Posnérienne de l'évolutionnisme juridique Hayékien et ses revers : variations sur la pertinence de l'analyse économique du droit au sein du paradigme néolibéral
  • Pierre SPIELEWOY, doctorant à l'Université de Rouen, L'apport de l'anthropologie du droit à la doctrine juridique

Discussion

17h20 Rapport conclusif : François Saint-Bonnet, Professeur à l’Université Paris 2 Panthéon-Assas

18h : Cocktail

Lieux

  • Salle Guy Ourisson, Institut Lebel (1er étage - campus esplanade) - 4 Rue Blaise Pascal
    Strasbourg, France (67)

Dates

  • vendredi 08 décembre 2017

Fichiers attachés

Mots-clés

  • opposition doctrinale, doctrine, doctorant, doctrine juridique, analyse économique, droit, psychologie

Contacts

  • Charles-Edouard Aubert
    courriel : ceaubert [at] unistra [dot] fr

Source de l'information

  • Charles-Edouard Aubert
    courriel : ceaubert [at] unistra [dot] fr

Pour citer cette annonce

« L'opposition doctrinale », Colloque, Calenda, Publié le jeudi 09 novembre 2017, http://calenda.org/420841