AccueilLa liberté de la recherche aujourd'hui

La liberté de la recherche aujourd'hui

Freedom of Research Today

Conflits, pratiques, perspectives

Conflicts, practices, prospects

*  *  *

Publié le mercredi 08 novembre 2017 par Elsa Zotian

Résumé

À la lumière des attaques récentes contre la liberté de recherche, il nous semble nécessaire de réaffirmer et de réfléchir, à un niveau international, sur le droit à cette liberté. Cherchant à tenir compte de la nature à la fois ponctuelle, tendancielle et structurelle des attaques contre celle-ci, nous avons décidé de nous intéresser à l’actualité de cette question en faisant se croiser des pratiques personnelles et collectives ainsi que des réseaux et associations qui défendent le droit à cette liberté, mais aussi aux perspectives politiques que pourrait contenir un questionnement sur cette liberté. Nous avons décidé d’adopter une compréhension pratique, large et agonistique de l’idée de liberté de recherche, ainsi nous incluons dans l’expression le journalisme, les Arts, les enquêtes civiles tout autant que la recherche académique. Il faut aussi entendre dans l’expression l’idée d’un réseau de sociabilité, d’interrelations économiques et politiques et souligner qu’un rapport conflictuel à cette liberté est nécessaire, elle ne saurait se résumer à un titre garanti par un Etat « non-autoritaire ». En invitant des scientifiques, des artistes, des journalistes et des militants de divers champs et de divers pays, nous espérons échanger des expériences et des efforts pour réfléchir collectivement à une liberté de recherche normative et motivée politiquement.

Annonce

Argumentaire

Une série d’événements politiques récents souligne l’urgence d’interroger l’état de la liberté de rechercher actuellement : répression d’universitaires en Turquie, violences contre des chercheurs étasuniens travaillant sur le printemps arabe ; menaces de mort contre des universitaires travaillant sur le processus de paix en Colombie ; saisi de documents d’universitaires français travaillant sur le terrorisme ; condamnation de chercheurs italiens ayant participé à des manifestations contre la ligne à grande vitesse dans le Val de Susa ; licenciements de chercheurs ayant participé à Occupy Wall Street… Dans tous ces cas, la question de la défense de la liberté de recherche est liée à un large contexte social : un contexte de conflits politiques et de tensions sociales où les institutions universitaires et les luttes sociales se rencontrent. De plus, la « recherche » dont la liberté doit être défendue doit être entendue comme la recherche d’enquêter, celle de produire du savoir, de parler publiquement et donc mérite de se mobiliser pour les journalistes, les syndicalistes, les artistes, les militants et les citoyens. 

Ainsi nous considérons la notion traditionnelle de liberté de recherche comme étant incomplète quand elle n’est résumée qu’à une question de liberté d’expression bafouée par une répression gouvernementale. Réduite à cela, la liberté de recherche se présente comme un pilier de nos sociétés modernes et toute attaque contre elle constitue une aberration autoritaire. Nous proposons plutôt de réfléchir à la nature politique, conflictuelle et critique des voix et interrogations des chercheurs, journalistes, syndicalistes, artistes et militants. En tant que tel, cette liberté ne va pas de soi. Elle devient une question dont l’exercice à rapport avec l’opposition, le conflit et le dissensus, une question qui vient contester la légitimité des structures de pouvoir et demander protection contre d’éventuelles poursuites. Par essence, la liberté de recherche est agonistique, elle engage la démocratie et la capacité de ces institutions et espaces publics à accueillir le conflit politique, à favoriser et faire circuler les questionnements et positionnements critiques et donc à protéger les citoyens qui usent de la liberté de recherche. 

Du 16 au 18 novembre 2017, nous organisons à Paris un forum international autour de débats pléniers, d’ateliers et de matériaux documentaires (vidéos, panneaux informatifs…) qui rassemblera des chercheurs mais aussi des journalistes, syndicalistes, associatifs et artistes. Trois objectifs structureront nos discussions : 

1/ Comprendre et analyser l’état de la liberté de recherche aujourd’hui. 

2/ partager, explorer et recenser des pratiques. 

3/ Exposer et sonder les perspectives politiques de la liberté de recherche actuellement. 

Avec l’idée d’aboutir à une ébauche de définition politique et normative de la liberté de recherche aujourd’hui.

http://www.freedom-of-research.org

Program

Thursday 16.11.2017

09:30–10:00 Welcome and Registration

10:00–11:00 Introduction to the Forum

11:00–13:00 Plenary Session 1: The State of the Freedom of Research Today

Chair: Asli Telseren

  • Michel de Pracontal (Mediapart
  • Alain Prochiantz (president of the Executive Committee of PAUSE, Collège de France) 
  • Stephen Wordsworth (Executive Director of CARA, The Council for At-Risk Academics
  • Özlem Yüzak (journalist, Cumhuriyet)

13:00–14:30 Lunch

14:30–16:30 Parallel sessions

2a: Ethics, Politics, and Responsibility

Chair: François Reyssat

  • Aude Lapprand (Sciences citoyennes) 
  • Sylvain Laurens (EHESS) 
  • Alison Macrina (Library Freedom project)
  • Michel de Pracontal (Mediapart) 

2b: Research in/on Political Conflicts

Chair: Anders Fjeld

  • Tomislav Bogdan (University of Zagreb)
  • Maddalena Gretel Cammelli (Osservatorio per la libertà di ricerca sui fascismi di ieri e di oggi)
  • Dilnur Polat (INALCO)
  • Mansur Teyfuri (Université Paris 8)

2c: Freedom of Research and Ecology

Chair: Annika Raapke

  • Danièle Clavel (Cirad)
  • Fabrice Flipo (Université Paris Diderot)
  • Margaret Janz (DataRefuge)
  • Yoshiyuki Sato (University of Tsukuba) and Takumi Taguchi (University of Utsunomiya)

17:00–20:00 Film: "As I open my eyes", of Leyla Bouzid

Projection followed by a discussion with Leyla Bouzid

Friday 17.11.2017

09:00–10:45

Plenary Session 3: Articulating Research and Social Struggles

Chair: Anouk Colombani

  • Fulya Atacan
  • Christine Castejon (Étonnants travailleurs)
  • Norma Michi (Universidad Nacional de Luján)
  • Diego Paredes (Universidad de Buenos Aires)

11:00–13:00 Parallel Sessions

4a: Research in Political History and History Politics

Chair: Annika Raapke

  • David Adler (Ruhr-Universität Bochum)
  • Julian Hamann (Forum Internationale Wissenschaft, Bonn)
  • Jens Maeße (University of Gießen)

4b: Searching for funds and funding research

Chair: Brice Nocenti

  • Kolja Lindner (Université Paris VIII)
  • Christian Martinez-Perez (University of Reims Champagne Ardenne)
  • Leila Miñano (Youpress)

4c: Freedom of research and the State

Chair: Charlotte Dessaux

  • Gözde Aytemur (Université de Galatasaray)
  • Marwan Mohammed (Center Maurice Halbwachs)
  • Pinar Selek (Universite Nice Sophia Antipolis)

13:00–14:30 Lunch

14:30–16:30 Plenary Session 5: The politics of the freedom of research

Chair: Nathalie Montoya

  • Anna Biselli (netzpolitik.org)
  • José Lopez Mazz (Universidad de Montevideo)
  • Étienne Tassin (Université Paris Diderot)

17:00–19:00 Documentary: "Las manos en la tierra", of Virginia Martínez

Projection followed by a discussion with José Lopez Mazz, one of the protagonists in the documentary

20:00 Forum Dinner

Saturday 18.11.2017

09:00–10:45

Plenary Session 6: Which freedom of research to defend?

Chair: Anders Fjeld

  • Pascale Laborier (Université Paris Nanterre) and Sophie Wauquier (Université Paris 8)
  • Eric Marlière (Université de Lille)
  • Daniel Munier (Scholars at Risk)
  • Yotetsu Tonaki (Keio University, Tokyo)

11:00–13:00 Parallel Sessions

7a: Workshop: Methods of Resistance, Struggling for the Freedom of Research

Chair: Anders Fjeld and François Reyssat

  • Sarah Caunes (Université Paris 8)
  • Zeynep Kilvicim (Institute for Advanced Study Berlin)
  • Laura Lohéac (PAUSE)
  • Sarah Willcox (Scholars Rescue Fund)

7b: Producing/orienting research from struggles

Chair: Anouk Colombani

  • Sarah Brown and Inès Marie
  • Christian Mahieux and Théo Roumier (Les Utopiques, Worker Union journal)
  • Etienne Penissat (Sciences populaires Saint-Denis)

7c: Freedom of Research in Arts

Chair: Charlotte Dessaux

Form (rapper and founder of FICKO magazine)

Théâtre de l'opprimé

13:00–14:30 Lunch

14:30–16:00 Final discussion: Synthesis, feedback and future activities

Lieux

  • La Halles aux farines 9-15, esplanade Pierre Vidal-Naquet
    Paris, France (75013)

Dates

  • jeudi 16 novembre 2017
  • vendredi 17 novembre 2017
  • samedi 18 novembre 2017

Fichiers attachés

Mots-clés

  • Recherche, liberté, censure, surveillance, expression, protection, État, chercheurs, syndicat, citoyen, journalisme, associations, solidarité, Turquie

Contacts

  • Anders Fjeld
    courriel : afjeld [at] gmail [dot] com

URLS de référence

Source de l'information

  • Anders Fjeld
    courriel : afjeld [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« La liberté de la recherche aujourd'hui », Colloque, Calenda, Publié le mercredi 08 novembre 2017, http://calenda.org/421454