AccueilQuelles centralités hors des métropoles ?

Quelles centralités hors des métropoles ?

Centrality outside the metropolis

La trajectoire des petites villes européennes comme enjeu d’équité territoriale

The trajectory of small European cities as an issue in territorial equity

*  *  *

Publié le mercredi 15 novembre 2017 par Anastasia Giardinelli

Résumé

La trajectoire des petites villes européennes est devenue un enjeu d’équité territoriale sur l’ensemble du continent, ce qui interpelle élus et acteurs du développement. Les pôles urbains qualifiés de petites villes ou de centre régional à l’échelle européenne peuvent être vus comme des villes moyennes sur leur territoire national. Même définies selon cette acception large, les petites villes européennes ont été relativement peu étudiées par la recherche scientifique qui, principalement focalisée sur les niveaux supérieurs de la hiérarchie urbaine, tend à négliger les dynamiques des zones rurales éloignées des métropoles.

Annonce

Argumentaire

La métropolisation apparaît comme un phénomène de polarisation économique et démographique d’autant plus puissant qu’il a été renforcé sur le plan institutionnel par la loi MAPTAM (2014) dont l’objectif est de soutenir « l’affirmation des métropoles ». Cette dynamique de concentration spatiale semble conduire à la marginalisation des espaces situés hors du périmètre de ces nouveaux espaces de coopération ou de l’ombre portée dynamisante de l’expansion métropolitaine (spillover effects). Le devenir de ces territoires non métropolitains n’est pas un enjeu exclusivement hexagonal. Partout dans l’Union européenne, leur sort dépend de plus en plus de politiques européennes à impact territorial (PAC, concurrence, cohésion, transport). La trajectoire des petites villes européennes est donc devenue un enjeu d’équité territoriale sur l’ensemble du continent, ce qui interpelle élus et acteurs du développement. Les pôles urbains qualifiés de petites villes ou de centre régional à l’échelle européenne peuvent être vus comme des villes moyennes sur leur territoire national. Même définies selon cette acception large, les petites villes européennes ont été relativement peu étudiées par la recherche scientifique qui, principalement focalisée sur les niveaux supérieurs de la hiérarchie urbaine, tend à négliger les dynamiques des zones rurales éloignées des métropoles. C’est pourquoi ce colloque souhaite voir examinés quatre enjeux relatifs aux centralités non métropolitaines, en France et dans l’Union européenne.
 
1. Quelles polarités pour les campagnes ?  La trajectoire des petits pôles urbains est hétérogène dans l’espace et le temps : comment ces polarités ont-elles évolué ? Comment mesurer leur dynamique ? Quel bilan peut-on en dresser ? Comment s’insèrent-ils dans la mondialisation ? Quelle place font-ils aux innovations économiques, environnementales et sociales ? Peut-on anticiper les effets de leur mutations ? Des scénarios prospectifs peuvent-ils y contribuer ? 
 
Mots-clés : diagnostic – trajectoires passées et futures – démographie – villes en déclin – accessibilité – compétitivité – système productif – revitalisation – mutations énergétiques et écologiques – défis – prospective.
 
2. Quelles stratégies de développement et d’accompagnement ? Face aux évolutions contrastées des polarités, acteurs publics et privés déploient des stratégies contre-tendancielles ou d’accompagnement. Quelles sont les initiatives menées localement ? Avec quel succès ? Comment se recomposent les politiques régionales et nationales de développement territorial ou les dispositifs sectoriels des collectivités régionales et de l’Etat ? Ce redéploiement de l’action publique est-il efficace ?
 
Mots-clés : stratégies locales, régionales et nationales – développement endogène – innovation – politiques publiques – collectivités territoriales – Etat. 
 
3. Quelle cohésion ? Les politiques de l’Union européenne
  
L’avenir des centralités non métropolitaines interpelle l’action européenne. L’UE se préoccupe-t-elle des polarités rurales ? Quels sont les effets de ses politiques sur la cohésion économique, sociale et territoriale des espaces hors métropole ? Comment apprécier leur éventuel effet levier ?
 
Mots-clés : Union européenne – politique de cohésion – SIEG – 2e pilier de la PAC – politique de concurrence – politique de transport – périphéries intérieures – polycentrisme – coopération territoriale – coopération territoriale – agenda territorial de l’UE. 
 
4. Quelle gouvernance territoriale ? La recomposition des périmètres et des compétences des collectivités bouscule les modalités de gouvernance des territoires. Comment organiser la solidarité entre territoires ? Quelles modalités de gestion recommander pour les territoires de coopération élargis à de vastes périmètres ? Quelle gouvernance pour les espaces restés hors du périmètre métropolitain ? 
 
Mots-clés : intercommunalité – coopération – proximité – solidarité – fiscalité – sociabilité – démocratie locale – vie politique – GAL.

Modalités de soummission

  • Les propositions de communication doivent être envoyées à : helene.rannou@univ-rennes1.fr
  • Elles seront ensuite soumises au comité scientifique pour évaluation. Chaque proposition doit inclure : 1) les informations d’identification des auteurs (prénom, nom de famille, fonction, institution de rattachement, adresse électronique) ; 2) le titre de la communication 3) un résumé de 1 à 2 pages;
  • Date limite pour l’envoi des propositions : 27 novembre 2017
  • Réponse et notification aux auteurs : 18 décembre  2017
  • La proposition devra comporter un titre et un résumé d’1 à 2 pages (en français ou anglais ou en allemand). Les présentations seront en langue française avec possibilité d’un Powerpoint en anglais. Les communications sélectionnées pour parution dans un numéro thématique d’une revue classée de géographie (française ou étrangère) pourront être publiées en langue anglaise.
  • Chaque proposition doit inclure : 1) les informations d’identification des auteurs (prénom, nom de famille, fonction, institution de rattachement, adresse électronique) ; 2) le titre de la communication ; 3) un résumé de 1 à 2 pages ;
  • Envoi des propositions avec cv : helene.rannou@univ-rennes1.fr

Calendrier

  • Date de remise des propositions : lundi 27 novembre 2017

  • Résultat de la sélection: lundi 18 décembre 2017

Comité d’organisation 

  • Hélène BAILLEUL 
  • Guy BAUDELLE
  • Sébastien BRUNEAU
  • Jeanne CHAUVEL
  • Danielle CHARLES-LE BIHAN
  • Patrice DIATTA
  • Solène GAUDIN
  • Gilbert GAULTIER
  • Emmanuelle HELLIER
  • Jean-Pascal JOSSELIN
  • Benoît MONTABONE
  • Nicole PITON
  • Hélène RANNOU-BOUCHER

Comité scientifique

  • Anne BRETAGNOLLE, professeur à l’Université Paris 1-Panthéon-Sorbonne
  • Joachim BURDACK, chercheur senior au Leibniz Institut für regionale Geographie (Leipzig, Allemagne)
  • Cathy CHÂTEL, post-doctorante, FAPESP (Fundação de Amparo à Pesquisa do Estado de São Paulo), UNESP (Universidade Estadual Paulista "Júlio de Mesquita Filho") Câmpus Presidente Prudente (Brésil)
  • Christophe DEMAZIERE, professeur à Polytech Tours
  • Erik GLØERSEN, consultant, Spatial Foresight (Luxembourg), chercheur à l'Université de Genève (Suisse)
  • Mohamed HILAL, ingénieur de recherche, Centre d’économie et de sociologie appliquées à l’agriculture et aux espaces ruraux (CESAER)
  • Valérie JOUSSEAUME, Maître de conférences à l’Université de Nantes
  • Klaus KUNZMANN, Professeur émérite à la Technische Universität Dortmund (Allemagne) Romain PASQUIER, Directeur de recherche au CNRS, titulaire de la chaire « Territoires et mutations de l'action publique » (TMAP) de Sciences-Po Rennes
  • Vincent PIVETEAU, directeur de l'école nationale supérieure de paysage de Versailles-Marseille
  • Richard SHEARMUR, Professeur à l’École d’Urbanisme (School of Urban Planning) de l’Université McGill de Montréal (Canada)
  • Serge SCHMITZ, Professeur à l’ Institut de géographie, Faculté des Sciences, Université de Liège (Belgique)
  • Christian SCHULZ, Professeur. Université du Luxembourg (Luxembourg)
  • Magali TALANDIER, Maître de conférences habilitée à diriger des recherches à l’Université de Grenoble Alpes
  • François TAULELLE, professeur à l’Université de Toulouse II-Le Mirail – Martin VANIER, professeur à l’Ecole d’urbanisme de Paris.

Pratique 

frais d’inscription : 80 euros

Appel à contribution pour un colloque sur « Quelles centralités hors des métropoles ? La trajectoire des petites villes européennes comme enjeu d’équité territoriale » qui aura lieu les  22 et 23 Mars 2017 à Lamballe (Côtes d’Armor) est organisé par le Groupement d’intérêt Scientifique « Centre d’excellence Jean Monnet de Rennes » (GIS-CEJM), le Groupement d’intérêt Scientifique « Institut d’Aménagement et d’Urbanisme de Rennes » (IAUR), le laboratoire ESO Rennes de l’Université Rennes 2, la Chaire « Territoires et Mutations de l'Action Publique » de Sciences Po Rennes, avec le soutien de l’Institut de l’Ouest : Droit et Europe (UMR CNRS 6262) de l’Université de Rennes 1 et de la Ville de Lamballe.

Lieux

  • Lamballe, France (22)

Dates

  • lundi 27 novembre 2017

Mots-clés

  • Intercommunalité, coopération, proximité, solidarité, fiscalité, sociabilité, démocratie locale, vie politique, GAL

Contacts

  • Solène Gaudin
    courriel : solene [dot] gaudin [at] univ-rennes2 [dot] fr
  • Hélène Rannou
    courriel : helene [dot] rannou [at] univ-rennes1 [dot] fr

Source de l'information

  • Solène Gaudin
    courriel : solene [dot] gaudin [at] univ-rennes2 [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Quelles centralités hors des métropoles ? », Appel à contribution, Calenda, Publié le mercredi 15 novembre 2017, http://calenda.org/421509