AccueilTranstion énergétique et transition urbaine en Chine

Transtion énergétique et transition urbaine en Chine

Energy transition and urban transition in China

Le cas de la pollution atmosphérique

The case of atmospheric pollution

*  *  *

Publié le mercredi 15 novembre 2017 par Céline Guilleux

Résumé

En Chine, les dégradations écologiques majeures dues à la stratégie de développement nationale imposent aujourd’hui une contrainte forte au modèle de croissance. C’est avant tout la question de l’énergie qui focalise notre attention lors de cette journée. Nous partons de l’hypothèse que l’économie chinoise est entrée dans un processus de transition énergétique, entendue comme « un projet normatif dont l’objectif est de tendre vers un modèle énergétique durable » (Chabrol et Grasland, 2014, p. 1). En Chine, la forte présence de l’État, mais aussi la libéralisation progressive de l’économie, incitent à analyser la transition énergétique sous un double point de vue : celui de la gouvernance énergétique d’une part, et celui des logiques économiques à l’œuvre d’autre part.

Annonce

Argumentaire

En Chine, les dégradations écologiques majeures dues à la stratégie de développement nationale imposent aujourd’hui une contrainte forte au modèle de croissance. C’est avant tout la question de l’énergie qui focalise notre attention lors de cette journée. Nous partons de l’hypothèse que l’économie chinoise est entrée dans un processus de transition énergétique, entendue comme « un projet normatif dont l’objectif est de tendre vers un modèle énergétique durable » (Chabrol et Grasland, 2014, p. 1) En Chine, la forte présence de l’Etat, mais aussi la libéralisation progressive de l’économie, incitent à analyser la transition énergétique sous un double point de vue : celui de la gouvernance énergétique d’une part, et celui des logiques économiques à l’œuvre d’autre part.

La question de la transition énergétique peut aussi être abordée sous l’angle des villes chinoises. Dans les villes les plus riches comme Pékin ou Shanghaï, les déterminants de la pollution se modifient graduellement : à une consommation massive de charbon se substitue un trafic routier en forte augmentation (Wang et Hao, 2012). La problématique des déplacements quotidiens est ainsi au centre des préoccupations énergétiques. La question des villes nouvelles (eco-cités) ou l’intégration de nouvelles technologies (smart cities) peuvent être aussi envisagées comme des solutions à la réduction de l’impact environnemental et donc in fine à la pollution atmosphérique.

Programme

8h30 : Accueil des participants

9h00 : Ouverture de la journée

9h30-10h30 : Session 1 : Transition énergétique et provinces chinoises.

Présidence  Pierre Berthaud (CREG)

Les politiques de changements climatiques en Chine: quels sont les déterminants provinciaux?

  • Mary-Françoise Renard, Professeur des Universités en Economie, School of Economics Université d’Auvergne, CERDI,  
  • JL Combes, School of Economics, CERDI, Université d’Auvergne,
  • M. Fodha, LEO, Université d’Orléans,
  • P. Motel Combes, School of Economics, CERDI, Université d’ Auvergne,
  • E. Quéré, CERDI, Université d’Auvergne

Croissance, transition urbaine et pollutions atmosphériques dans les provinces chinoises

  • Laëtitia Guilhot, Maître de Conférences en économie, Université Grenoble-Alpes, CREG ;
  • André Meunié, Maître de Conférences en économie Université Bordeaux-GREThA
  • Guillaume Pouyanne, Maître de Conférences en économie, Université Bordeaux-GREThA

Pause 10h30-11h00 

Session 2. 11h00- 12h00

Table ronde animée par Laëtitia Guilhot (CREG)

Discussion sur la transition énergétique et sur les dispositifs locaux mis en place par les villes chinoises et françaises avec la participation de

  • Jérôme Dutroncy, Vice-Président de la Métropole Alpes-Grenoble délégué à l’environnement, l’air, le climat et la biodiversité
  • Sarah Duché, Géographe à l’Institut de Géographie Alpine et à Pacte, Université Grenoble Alpes
  • Jean François Doulet, Maître de Conférences en urbanisme, Université Paris-Est Créteil, Lab’Urba 
  • Guillaume Pouyanne, Maître de Conférences en économie, Université Bordeaux-GREThA

Pause déjeuner 12h00-13h30

Session 3. 13h30-14h30 Les villes chinoises entre durabilité et « smartisation ».

Présidence Mary-Françoise Renard (CERDI)

  • La pollution atmosphérique, levier d'un urbanisme durable en Chine ? Jean François Doulet, Maître de Conférences en urbanisme, Université Paris-Est Créteil, Lab’Urba 
  • Hong Kong : stratégie smart et transition énergétique Nicolas Douay, Maître de Conférences HDR en urbanisme, Chercheur CNRS, Université Paris Diderot, UMR Géographie-Cités

Pause 14h30-15h00

Session 4. 15h00-16h00 Politiques et stratégies dans la transition énergétique chinoise.

Présidence André Meunié (GREThA)

  • Développement urbain durable en Chine : questionner les capacités des villes dans l’élaboration et mise en œuvre de stratégies, Giulia Romano, Docteur en sociologie de l’action publique en post-doc à l’Institute of East Asian Studies of the University of Duisburg-Essen
  • Une comparaison des marchés carbone en Chine : lesquels sont les plus efficients et pourquoi ? Pierre Berthaud, Maître de Conférences HDR en économie, Université Grenoble-Alpes, CREG et Yann Fontana, Doctorant, CREG

16h00 Clôture de la journée

Lieux

  • Salle Jacques Cartier, Maison des Langues et de la Culture, Université Grenoble Alpes - Domaine universitaire
    Saint-Martin-d'Hères, France (38)

Dates

  • vendredi 24 novembre 2017

Fichiers attachés

Mots-clés

  • transition énergétique, transition urbaine, pollution atmosphérique, Chine

Contacts

  • Laetitia Guilhot
    courriel : laetitia [dot] guilhot [at] univ-grenoble-alpes [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Laetitia Guilhot
    courriel : laetitia [dot] guilhot [at] univ-grenoble-alpes [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Transtion énergétique et transition urbaine en Chine », Journée d'étude, Calenda, Publié le mercredi 15 novembre 2017, http://calenda.org/421823