AccueilMarie-Thérèse et les Pays-Bas autrichiens : la souveraineté à distance

Marie-Thérèse et les Pays-Bas autrichiens : la souveraineté à distance

Marie-Thérèse and the Austrian Netherlands: distance sovereignty

La Belgique au XVIIIe siècle

Belgium in the 18th century

*  *  *

Publié le vendredi 17 novembre 2017 par Céline Guilleux

Résumé

Désireux de promouvoir de nouvelles activités en relation avec sa vocation de transmission d’un savoir d’excellence, l’Institut des hautes études de Belgique organisera les 20 et 21 décembre prochains une manifestation scientifique internationale qui s’interrogera sur l’exercice de la souveraineté à distance. Comment l’impératrice se tenait-elle informée des affaires relatives aux « provinces belgiques », ces pays si éloignés du centre de la monarchie ? Comment les réformes furent-elles conduites sous son règne ? Comment la souveraine était-elle représentée dans les Pays-Bas ?

Annonce

Présentation

L’organisation de ces journées d’étude et de cette exposition virtuelle bénéficie de l’appui de l’Institut des Hautes Etudes de Belgique, de l’Académie Royale de Belgique, du Centre de recherche SociAMM (et du Groupe d’Étude du XVIIIe siècle) au sein de la Faculté de Philosophie et Sciences sociales de l’Université libre de Bruxelles, le département d’histoire de l’Université de Namur et du FRS-FNRS (Fonds national de la recherche scientifique). Les exposés se feront dans le cadre prestigieux de l’Académie Royale de Belgique, lieu idéal pour comprendre l’insertion du pouvoir dans la Cité. Créée sous le règne de Marie-Thérèse — ­les lettres patentes qui ordonnent sa fondation seront exposées au public — l’Académie s’inscrit encore aujourd’hui dans le quartier Royal construit à la même époque pour héberger les principales institutions gouvernementales et judiciaires de la capitale des Pays-Bas autrichiens.

Argumentaire

Le 13 mai 1717 naissait à Vienne Marie-Thérèse Walburge Amélie Christine de Habsbourg, la fille aînée de l’empereur Charles VI. Peu préparée à l’incroyable destin qui allait s’imposer à elle, la jeune archiduchesse fut appelée à régner sur un immense empire pendant près de quarante ans. Elle fut ainsi la souveraine de nos régions, les Pays-Bas autrichiens, qu’elle gouverna depuis Vienne, secondée dans sa tâche par son beau-frère le prince Charles de Lorraine en sa qualité de gouverneur général.

Désireux de promouvoir de nouvelles activités en relation avec sa vocation de transmission d’un savoir d’excellence, l’Institut des Hautes Etudes de Belgique organisera les 20 et 21 décembre prochains une manifestation scientifique internationale qui s’interrogera sur l’exercice de la souveraineté à distance. Comment l’impératrice se tenait-elle informée des affaires relatives aux « provinces belgiques », ces pays si éloignés du centre de la monarchie ? Comment les réformes furent-elles conduites sous son règne ? Comment la souveraine était-elle représentée dans les Pays-Bas ? Une collaboration étroite avec les archives de l’Académie Royale de Belgique, les Archives Générales du Royaume et la Bibliothèque Royale de Belgique nous permettra de mettre en avant les traces, sources et témoins laissés dans nos dépôts d’archives et dans l’espace public par ce pouvoir caractéristique des monarchies complexes d’Ancien Régime : la réalisation d’une exposition virtuelle, diffusée sur le site dédié à l’événement, permettra de renvoyer le public aux documents originaux conservés dans ces différentes institutions.

Programme

L’institut des Hautes Etudes de Belgique organise les 20 et 21 décembre 2017 des journées d’études internationales centrées sur l’exercice de la souveraineté à distance. Les exposés se feront à l’Académie Royale de Belgique à Bruxelles.

20 décembre 2017

  • 17h30 : Accueil des participants
  • 18h00 : Introduction (Valérie André, FNRS-ULB, et Michèle Galand, ULB)

Hervé Hasquin : L’Académie thérésienne : soutenir les lettres et les sciences

  • 18h30 : Conférence plénière : Catriona Seth (Université d’Oxford) : Impératrice et mère : Marie-Thérèse et Marie-Christine, gouvernante des Pays-Bas autrichiens 
  • 19h45-21h00 : Réception

21 décembre 2017

  • 9h30 : Accueil des participants
  • 10h00 : Journée d’étude présidée par Mme Isabelle Parmentier (UNamur)
  • 10h30 : Thomas Cambrelin (ULB) : L’inauguration de Marie-Thérèse dans les Pays-Bas autrichiens
  • 11h00 : Jean-Charles Speeckaert (Sorbonne-ULB) : Les correspondances diplomatiques
  • 11h30 : Ivo Cerman (Université de Bohême de Sud) : Une réforme manquée : Marie Thérèse et le droit naturel à Louvain
  • 12h00 : Catherine Denys (Université de Lille 3) : Les réformes de la police à Bruxelles : impulsion de Vienne ou initiative locale?
  • 12h30 : Klaas Van Gelder (Université de Vienne-U-Gent) : La représentation de Marie-Thérèse dans les villes des Pays-Bas
  • 13h00: Jean-Philippe Van Aelbrouck (CFWB) : La scène viennoise et les comédiens et danseurs de Bruxelles
  • 13h30 : Claude Sorgeloos (Bibliothèque Royale de Belgique) : Publications autour de Marie-Thérèse dans les Pays-Bas autrichiens
  • 14h00 : Bruno Bernard (ULB) : Conclusions

Inscriptions

https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSe9gE4OOEMf43hFUH9I7XqaCrmbqWWLcXZVe4eVkK58ds_DHA/viewform?usp=sf_link

Lieux

  • Académie Royale de Belgique - Rue Ducale
    Bruxelles, Belgique

Dates

  • mercredi 20 décembre 2017
  • jeudi 21 décembre 2017

Mots-clés

  • Marie-Thérèse d'autriche, souveraineté, Belgique

Contacts

  • Valérie André
    courriel : vandre [at] ulb [dot] ac [dot] be

Source de l'information

  • Diane Delangre
    courriel : diane [dot] delangre [at] unamur [dot] be

Pour citer cette annonce

« Marie-Thérèse et les Pays-Bas autrichiens : la souveraineté à distance », Journée d'étude, Calenda, Publié le vendredi 17 novembre 2017, http://calenda.org/422395