Calenda - Le calendrier des lettres et sciences humaines et sociales

« Tommies », poilus, « Frontschweine »

Tommies, "poilus" and "Frontschweine"

Représentations artistiques de soi et de l'autre dans la Grande Guerre

Artistic representations of the self and the other in the Great War

*  *  *

Publié le lundi 13 novembre 2017 par Céline Guilleux

Résumé

Partant du constat d'un profond bouleversement des identités civiles et combattantes au cours de la Grande Guerre, ce colloque vise à mieux cerner comment les arts se ressaisirent de ces images de soi et de l'autre, qu’elles soient ou non nouvelles, tout au long du XXe siècle. En observant les fluctuations de ces représentations au fil du temps, l'enjeu serait aussi de comprendre en quoi elles s’offrirent aux artistes comme des défis, susceptibles de provoquer de profonds renouvellements techniques et esthétiques.

Annonce

Présentation

Partant du constat d'un profond bouleversement des identités civiles et combattantes au cours de la Grande Guerre, ce colloque vise à mieux cerner comment les arts se ressaisirent de ces images de soi et de l'autre, qu’elles soient ou non nouvelles, tout au long du XXe siècle. En observant les fluctuations de ces représentations au fil du temps, l'enjeu serait aussi de comprendre en quoi elles s’offrirent aux artistes comme des défis, susceptibles de provoquer de profonds renouvellements techniques et esthétiques.

Programme

Jeudi 16 novembre 2017

  • 9h10 : Mot de bienvenue et préambule de Marie-Ève Thérenty (UPV)
  • 9h20 : Introduction, Fabien Meynier (UPV) et Nicolas Bianchi (UPV)
  • 9h45 : Conférence, Jean-Michel Gea (Université de Corse-Pascal-Paoli), « L’écriture des poilus ordinaires. 1914-1918 ou le partage de l’écrit » (répondant : Marie-Ève Thérenty)

10h45 : Pause

11h00 : Penser l’ennemi par le cliché

(présidence : Michel Collomb)

  • Didier Plassard (UPV), « La marionnette, ça sert aussi à faire la guerre »
  • Loredana Trovato (Université d’Enna ‘Kore’), « Au pays des Boches : figurations de l’ennemi dans les journaux de tranchées de la Grande Guerre »

12h : Pause déjeuner

14h00 : S’écrire en guerre, s’écrire après la guerre : les identités combattantes

(présidence : Jean-Christophe Valtat)

  • Julia Ribeiro (Université Paris Nanterre), « ‘Une même destinée nous lie en cette occase.’ Construction d’identité et d’altérité dans Calligrammes (G. Apollinaire) et L’Âge de l’Humanité (A. Salmon) »
  • Iaroslav Golubinov (Samara State Medical University), « French legionnaires and Tsarist soldiers: memories of the Western Front in Literature of Russian Veterans (1920s – 1930s) »

15h : Pause

15h15 : Déconstruire l’altérité ?

(présidence : Agnès Steuckardt)

  • Joceline Chabot, Frédérick Dufour et Noémie Haché-Chiasson (Université de Moncton), « Le ‘Tommy’ dans tous ses états : représentations de l’allié britannique dans les médias français durant la Grande Guerre »
  • Roger Little (Trinity College, Dublin), « Échos littéraires des tirailleurs sénégalais de la Grande Guerre : Réflexions sur l’identité »
  • Bérengère Moricheau-Airaud (Université de Pau et des Pays de l’Adour), « La représentation du discours germanophile dans A la recherche du temps perdu »

16h45 : Clôture de la journée

Vendredi 17 novembre 2017

  • 9h00 : Accueil des participants
  • 9h15 : Conférence, Claire Maingon (Université de Rouen), « La main coupée. Représentation littéraire et picturale du corps combattant blessé » (répondant : Éric Villagordo)

10h15 : Pause

10h30 : Virilités, féminités, identités sexuelles

(présidence : Claire Ducournau)

  • Nicolas Bianchi (UPV), « Paillardise, grivoiserie, érotisme. Quand rire du sexe dessinait les identités masculines dans le roman français, 1914-1939 »
  • Clémentine Tholas-Disset (Université Paris III), « Intimité des tranchées, homosociabilité, homosexualité : ce que les films muets hollywoodiens nous disent de la Grande Guerre. »
  • Nicholas-Henri Zmelty (Université de Picardie Jules-Verne), « L’image de la femme allemande dans la caricature française, 1914-1918 »

12h00 : Pause déjeuner

13h30 : Mémoires et identités

(présidence : Loig Le Bihan)

  • Marine Branland (Université Paris-Nanterre), « Perceptions et représentations visuelles des présences étrangères en France pendant la Première Guerre mondiale »
  • Vincent Deville (UPV), « Altération et altérité dans la trilogie de la guerre de Yervant Gianikian et Angela Ricci Lucchi »
  • Caroline San Martin (Fémis), « Si l’ennemi devient le même, de quel ennemi parle-t-on ? Dialogue entre histoire et esthétique dans le court-métrage contemporain »

15h00 : Pause

15h15 : Artisanat, viralités, circulations

(présidence : Marie-Ève Thérenty)

  • Perrine Fuchs et Clémence Raynaud (Musée de l’air et de l’espace), « Du mythe des as à la mystique de l’air : enquête sur les représentations de l’aviateur Georges Guynemer »
  • Bertrand Tillier (Université Paris I), « Villages « nègres », chalets « gaulois » et art « préhistorique » : les Poilus en artistes primitifs »

16h15 : Mot de conclusion et clôture de la journée

Lieux

  • Site Saint-Charles - Rue du professeur Henri Serre
    Montpellier, France (34)

Dates

  • jeudi 16 novembre 2017
  • vendredi 17 novembre 2017

Mots-clés

  • grande guerre, art, représentation

Contacts

  • Fabien Meynier
    courriel : fabien [dot] meynier [at] univ-montp3 [dot] fr
  • Nicholas Bianchi
    courriel : nicolas [dot] bianchi [at] univ-montp3 [dot] fr

Source de l'information

  • Fabien Meynier
    courriel : fabien [dot] meynier [at] univ-montp3 [dot] fr

Pour citer cette annonce

« « Tommies », poilus, « Frontschweine » », Colloque, Calenda, Publié le lundi 13 novembre 2017, http://calenda.org/422687

css/ie_/script> .css" n([/wwif]