AccueilWilfred Owen en / et la France

Wilfred Owen en / et la France

Wilfred Owen in France, Wilfred Owen and France

*  *  *

Publié le mardi 21 novembre 2017 par João Fernandes

Résumé

En collaboration avec le colloque « Wilfred Owen and Beyond » d’Oxford, celui de l’université de Valenciennes invite les chercheurs de plusieurs disciplines à participer à une réflexion autour de « Owen en / et la France ». La conjugaison d’approches littéraires, biographiques, historiques (histoire nationale et locale), et de questions autour de la traduction et des arts visuels vise à encourager une collaboration interdisciplinaire et interculturelle. Ce colloque explorera en priorité le lien entre Owen et la France, et envisagera son œuvre non seulement au-delà de sa vie, mais au-delà de l’Angleterre.

Annonce

Université de Valenciennes, 5 et 6 Novembre 2018

Argumentaire

 “(This is the thing they know and never speak,
That England one by one had fled to France,
Not many elsewhere now, save under France)”
 “Smile, Smile, Smile” (ll. 21-3)

En partenariat avec le colloque organisé par l’Oxford Center for Life-Writing, « Wilfred Owen and Beyond », qui se tiendra à Oxford du 26 et 28 octobre 2018, l’Université de Valenciennes organise un colloque interdisciplinaire les 5 et 6 Novembre 2018 afin de célébrer le centenaire de la mort de Wilfred Owen, tué dans le Canal de la Sambre à l’Oise. En collaboration avec le colloque « Wilfred Owen and Beyond » d’Oxford, celui de l’université de Valenciennes invite les chercheurs de plusieurs disciplines à participer à une réflexion autour de « Owen en / et la France ». La conjugaison d’approches littéraires, biographiques, historiques (histoire nationale et locale), et de questions autour de la traduction et des arts visuels vise à encourager une collaboration interdisciplinaire et interculturelle. Ce colloque explorera en priorité le lien entre Owen et la France, et envisagera son œuvre non seulement au-delà de sa vie, mais au-delà de l’Angleterre.

Quand la guerre éclata, Owen était en France où il enseignait l’anglais à Bordeaux et découvrit les Pyrénées. Il observa les évènements qui marquèrent l’entrée en guerre avec intérêt, mais distance. Mais après son enrôlement en 1915, en 1917 il vécut l’expérience de la Bataille de la Somme.  « There is a fine heroic feeling about being in France », écrivit-il à sa mère le 1er Janvier, 1917. Après un séjour à l’hôpital militaire de Craiglockhart en Ecosse, où il fit la connaissance de Sassoon, il retourna au Front en 1918 sur le territoire français. Il fut tué le 4 novembre, une semaine avant l’armistice.

Axes thématiques

Nous invitons les participants à explorer, entre autres, les pistes suivantes :

  • Owen en France avant 1918

    •  Sa poésie a-t-elle été nourrie d’expériences ou d’anecdotes en France ?
    •  Sa rencontre, en 1914, avec le poète et écrivain français Laurent Tailhade, a-t-elle influencé l’écriture et / ou l’esprit d’Owen ?
    •  En quoi les horreurs de la guerre telle qu’il en a fait l’expérience pendant la bataille de la Somme ont été une source d’inspiration particulière ?
  • Sol et territoire

    •  la notion du « no man’s land » et la perception qu’Owen avait de cet espace géographique particulier
    •  la matérialité et la sensorialité de la guerre en France : aspects de la territorialité des champs de bataille, matérialité de la boue, de la terre, odeurs spécifiques, sensations physiques lors de marches où les bottes foulent le sol Français, visions et bruit des corps des soldats qui tombent « A Terre ».
    •  l’expérience de l’exil : perception du caractère étranger et de l’étrangeté de la France, associée à l’expérience de la guerre.
  • Owen, ors et la France en 1918

La proximité de Valenciennes et d’Ors où dans la « cave enfumée de la Maison Forestière » Owen a rédigé sa dernière lettre à sa mère, et où il fut enterré dans le cimetière communal, nous encourage à nous concentrer sur le dernier séjour d’Owen en France.

La question de la « dernière » expérience du poète méritera donc d’être abordée :

    •  Sa dernière marche avec le Régiment de Manchester entre Amiens et Vendelles, Magny-la-Fosse, le long du canal Saint Quentin, jusqu’à Ors et le canal de la Sambre à l’Oise où il fut tué.
    •  Ses tout derniers écrits
    •  Ses dernières lettres à sa mère et à Siegfried Sassoon.
    •  Son dernier poème achevé en France, “Spring Offensive” (« the last hill », « that last high place »)
  • Owen et le(s) français

    •  Owen et les auteurs français : ses lectures, ses inspirations et influences, etc. (comme la littérature de guerre de l’époque avec Barbusse, Duhamel, Bourdeaux, Péguy, Verhaeren, etc.)
    •  La place et le rôle du français dans ses poèmes et sa correspondance
    •  La traduction des poèmes d’Owen vers le Français
    •  La réception et l’enseignement de l’œuvre d’Owen en France.
    •  Le « mythe » Owen aujourd’hui, sa place et son influence en France (notamment sa présence dans la littérature francophone) ; le « lieu de mémoire » qu’est devenue la région où il a passé la toute dernière partie de sa vie.
    •  Son réseau social et artistique en France
  • Owen, art et archives

    • L’on encouragera une approche intermédiale de l’œuvre d’Owen en se penchant sur les transpositions et les traductions de son expérience française par d’autres média (images, musique, performances) et sur les manières dont, depuis un siècle, sa vision de la guerre et sa mort ont été esthétisées.
    • Le 10 octobre 1918, Owen, dont l’intérêt pour la photographie était manifeste, écrivit à Sassoon : « Catalogue? Photograph? Can you photograph the crimson-hot iron as it cools from the smelting? That is what John’s blood looked like, and felt like. My senses are charred ».

Les photographies, cartes postales et archives qui nous éclaireraient sur le contexte immédiat dans lequel Owen a vécu ses dernières semaines joueront un rôle important dans ce colloque. Les historiens et archivistes sont invités à participer afin de tenter de mettre au jour le contexte et le quotidien du régiment d’Owen alors qu’il était en France, plus particulièrement autour d’Ors, Landrecies et la région de Cambrais et d’Amiens.

Les communications se feront en français ou en anglais.

Modalités pratiques d'envoi des propositions

Les propositions de 300 mots environ (avec une courts bibliographie et 5 mots-clés) seront à envoyer simultanément à Brigitte Friant-Kessler (brigitte.Friant-Kessler@univ-valenciennes.fr), Elise Brault-Dreux (elise.brault@univ-valenciennes.fr) et Sarah Montin (montin.sarah@gmail.com)

avant le 8 Janvier 2018.

Les notifications d’acceptation seront envoyées début février 2018.

Organisateurs

  • Brigitte Friant-Kessler (Université de Valenciennes - CALHISTE)
  • Elise Brault-Dreux (Université de Valenciennes - CALHISTE)
  • Sarah Montin (Université Paris 3 Sorbonne-Nouvelle - PRISMES)

Keynote : Xavier Hanotte

Partenaires

Oxford Center for Life-Writing Conference https://wilfredowenandbeyond.wordpress.com/ Association Wilfred Owen France

Catégories

Lieux

  • Campus du Mont Houy commune d’Aulnoy les Valenciennes
    Valenciennes, France (59313)

Dates

  • lundi 08 janvier 2018

Mots-clés

  • Centenaire 1914-1918, Wilfred Owen, poésie de guerre, France

Contacts

  • Sarah Montin
    courriel : montin [dot] sarah [at] gmail [dot] com

URLS de référence

Source de l'information

  • Sarah Montin
    courriel : montin [dot] sarah [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Wilfred Owen en / et la France », Appel à contribution, Calenda, Publié le mardi 21 novembre 2017, http://calenda.org/422861