AccueilBibliothèques d’auteur : genèse des œuvres entre lectures et écriture

Bibliothèques d’auteur : genèse des œuvres entre lectures et écriture

Authors libraries - the genesis of works between readings and writing

*  *  *

Publié le mercredi 22 novembre 2017 par João Fernandes

Résumé

Parmi les témoins de la genèse d’un œuvre, les bibliothèques d’auteur revêtent une importance majeure : elles sont, comme l’ont rappelé Daniel Ferrer et Paolo D’Iorio, le contexte intellectuel et matériel où les œuvres voient le jour. Ainsi, l’étude des gloses, des traces de lecture et des annotations qui figurent dans les marges des volumes ayant appartenu à tout écrivain (soit-il un homme de lettres, un philosophe, un historien, un érudit…), mais aussi de la physionomie de ces bibliothèques, dévoilent, en effet, les interlocuteurs implicites, les enjeux intellectuels et les sources des œuvres. Ainsi, les bibliothèques participent de la genèse des textes, qui se forgent à partir du dialogue avec les livres d’autrui, intégrés à la fois comme modèles ou anti-modèles. Vingt ans presque après le cycle pionnier de séminaires sur les «bibliothèques d’écrivain», l’objectif de ces rencontres est de faire le point sur l’étude des bibliothèques d’auteur, à partir d’un choix de bibliothèques privées des XVIIe-XXIe siècles, et de retracer les parcours génétiques qui se situent avant et autour de l’écriture, au sein des livres d’autrui.

Annonce

Argumentaire

Parmi les témoins de la genèse d’un œuvre, les bibliothèques d’auteur revêtent une importance majeure : elles sont, comme l’ont rappelé Daniel Ferrer et Paolo D’Iorio, le contexte intellectuel et matériel où les œuvres voient le jour. Ainsi, l’étude des gloses, des traces de lecture et des annotations qui figurent dans les marges des volumes ayant appartenu à tout écrivain (soit-il un homme de lettres, un philosophe, un historien, un érudit…), mais aussi de la physionomie de ces bibliothèques, dévoilent, en effet, les interlocuteurs implicites, les enjeux intellectuels et les sources des œuvres. Ainsi, les bibliothèques participent de la genèse des textes, qui se forgent à partir du dialogue avec les livres d’autrui, intégrés à la fois comme modèles ou anti-modèles.

Vingt ans presque après le cycle pionnier de séminaires sur les «bibliothèques d’écrivain», animé à l’ITEM par Daniel Ferrer et Paolo D’Iorio, l’objectif de ces rencontres est de faire le point sur l’étude des bibliothèques d’auteur, à partir d’un choix de bibliothèques privées des XVIIe-XXIe siècles, et de retracer les parcours génétiques qui se situent avant et autour de l’écriture, au sein des livres d’autrui. On réfléchira aux diverses modalités d’appropriation des sources dont les bibliothèques privées gardent la trace, pour saisir les contextes intellectuels d’où les textes prennent source et identifier les multiples interlocuteurs (souvent implicites) dans la création d’un œuvre.

Programme

18 novembre 2017 – 9 h 30-17 h 30

Journée d’étude internationale « Bibliothèques d’auteur : problèmes, méthodes, outils »

Salle Athéna, Maison de la Recherche de l’Université Sorbonne Nouvelle (4 rue des Irlandais, 75005 Paris)

17 janvier 2108 – 15 h-17 h

  • Gillian Pink (Université d’Oxford/Voltaire Foundation) « L’atelier de Voltaire : bibliothèque et documents de travail »

Lieu à préciser

14 février 2018 – 15 h-17 h

  • Daniel Ferrer (ENS/ITEM) « Le dialogue des livres et des manuscrits: quelques questions sur les bibliothèques d’écrivains »

Lieu à préciser

14 mars 2018 – 15 h-17 h

  • Christian Del Vento et Carlo Alberto Girotto (Sorbonne Nouvelle) « Reconstituer et éditer une bibliothèque d’écrivain : la première bibliothèque de Vittorio Alfieri »

Lieu à préciser

15 mai 2018– 17 h-19 h

(séance commune avec le Séminaire général de critique génétique et le séminaire de l’équipe Valéry – ITEM)

  • Brian Stimpson (Université de Newcastle) « La bibliothèque de Paul Valéry »

Salle Dussane, École normale supérieure, 45 rue d’Ulm, 17 h-19 h

18 mai 2018 – 14 h 30-17 h 30

(séance commune au séminaire de l’équipe Manuscrits francophones – « avant/inter textes, inter/avant textes : génétique et intertextualité »)

  • Monica Zanardo (ENS/ITEM), « ‘Car sans doute inventer c’est sans exception se souvenir’. Parcours génétiques dans la bibliothèque d’Elsa Morante »
  • Jean-Pierre Orban (ENS/ITEM), « Écrire dans les livres des autres : la bibliothèque d’André Schwarz-Bart »

Salle Celan, École normale supérieure, 45 rue d'Ulm

13 juin 2018 – 15 h-17 h

  • Paolo D’Iorio (ENS/ITEM), « La bibliothèque de Nietzsche : édition numérique et commentaire philosophique »

Lieu à préciser.

 

Lieux

  • Ecole Normale Supérieure de Paris - 45 rue d'Ulm
    Paris, France (75005)

Dates

  • mercredi 17 janvier 2018
  • mercredi 14 février 2018
  • mercredi 14 mars 2018
  • mardi 15 mai 2018
  • vendredi 18 mai 2018
  • mercredi 13 juin 2018

Mots-clés

  • histoire des bibliothèques, histoire du livre, critique génétique

Contacts

  • Christian Del Vento
    courriel : christian [dot] del-vento [at] sorbonne-nouvelle [dot] fr
  • Monica Zanardo
    courriel : monicazanardo [at] gmail [dot] com

Source de l'information

  • Christian Del Vento
    courriel : christian [dot] del-vento [at] sorbonne-nouvelle [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Bibliothèques d’auteur : genèse des œuvres entre lectures et écriture », Séminaire, Calenda, Publié le mercredi 22 novembre 2017, http://calenda.org/423086