Calenda - Le calendrier des lettres et sciences humaines et sociales

*  *  *

Publié le lundi 04 décembre 2017 par Elsa Zotian

Résumé

Révéré comme le maître absolu du jazz « manouche », Django Reinhardt a apporté au jazz une nouvelle dimension propre à avoir créé un genre à part entière. Cependant, cette étiquette de « jazz manouche » s'avère problématique, loin de faire l'unanimité parmi les musiciens. Si le grand guitariste et improvisateur, tout comme ses brillants contemporains (notamment le trio des frères Ferret) adapte le jazz d'une façon novatrice ( insistant davantage sur la présence du violon plutôt que des cuivres), peut-on dire qu'un style se dégage, qui traverserait le monde des musiciens du genre (de Django Reinhardt à Adrien Moignard et Antoine Boyer, en passant notamment par Tchan-Tchou Vidal, Tchavolo Schmitt, Stochelo Rosenberg, David Reinhardt, Angelo Debarre, Yorgui Loeffler..., et bien sur Biréli Lagrène – quant au violon retenons aussi Florin Niculescu, Costel Nitescu ou encore Tim Kliphuis) ?

 

Annonce

Colloque du 30 mars 2018, Université de Rouen, bénéficiant du soutien du CEREdI, est organisé dans le cadre du Festival Les Pluriels (Métiers de la Culture).

Ce colloque sera suivi par un concert de jazz manouche (vendredi 30 mars 20h) et une master classe (samedi 31 mars) – Invité à confirmer : Yorgui Loeffler

Argumentaire

Révéré comme le maître absolu du jazz « manouche », Django Reinhardt a apporté au jazz une nouvelle dimension propre à avoir créé un genre à part entière. Cependant, cette étiquette de « jazz manouche » s'avère problématique, loin de faire l'unanimité parmi les musiciens. Si le grand guitariste et improvisateur, tout comme ses brillants contemporains (notamment le trio des frères Ferret) adapte le jazz d'une façon novatrice ( insistant davantage sur la présence du violon plutôt que des cuivres), peut-on dire qu'un style se dégage, qui traverserait le monde des musiciens du genre (de Django Reinhardt à Adrien Moignard et Antoine Boyer, en passant notamment par Tchan-Tchou Vidal, Tchavolo Schmitt, Stochelo Rosenberg, David Reinhardt, Angelo Debarre, Yorgui Loeffler..., et bien sur Biréli Lagrène – quant au violon retenons aussi Florin Niculescu, Costel Nitescu ou encore Tim Kliphuis) ? Sur quelles bases musicales, selon quels critères ? Quand bien même l'oreille commune s'accorde à reconnaître instantanément une couleur et un rythme propre à cette musique, comment la définir et la présenter, sans se contenter de la ranger dans la case rapidement découpée de « jazz manouche » ? L'objet de ce colloque sera alors de tenter de définir des critères musicaux, esthétiques, en rapport également avec l'histoire de ce courant, à même de définir cette musique.

Propositions de thèmes pour les communications :

  • l'esthétique musicale de Django Reinhardt, de ses contemporains et de ses successeurs, étude technique, mélodique, harmonique et rythmique propre (ou non) à ce courant du jazz
  • l'histoire de la constitution de ce jazz, ses influences, les traditions dans lesquelles il s'inscrit, les sources qui l'abreuvent
  • étude sur un artiste particulier, en quoi il s'inscrit et contribue à développer le courant
  • l'imaginaire fantasmé du manouche, du voyageur, du nomadisme et ses récupérations idéologiques, publicitaires…
  • évolution instrumentale, développement d'une lutherie propre au style musical (ex : Selmer-Maccaferri, Busato, Favino, Di Mauro…)
  • étude historique sur les rapports entre les musiciens et leur contexte historique (par exemple durant l'Occupation)
  • étude des cinéastes qui se sont intéressés à ce genre spécifique de la musique (Accord, Désaccord de Woody Allen, 1999, Swing de Tony Gatlif, 2001 ou encore Django d’Étienne Comar, 2016)

Conditions de soumission

Les propositions sont à envoyer pour le 10 janvier, pour une réponse

au 31 janvier

à Cécile Carayol (ce.carayol@gmail.com) et à Antoine Santamaria (antoine.santamaria@etu.univ-rouen.fr).

Le texte des propositions ne doit pas excéder 300 mots, et doit être accompagné d'une courte notice biographique. Les communications ne devront pas excéder 30 minutes, questions comprises.

Comité scientifique

  • Pierre Albert Castanet (Pr., GRHis, Musicologie et Métiers de la culture et de la communication)
  • Cécile Carayol (MCF, Musicologie, CÉRÉdI)
  • Antoine Santamaria (Doctorant, Musicologie, GRHis)

Lieux

  • Salle de conférences - Maison de l'Université, Place Emile Blondel
    Mont-Saint-Aignan, France (76130)

Dates

  • mercredi 31 janvier 2018

Fichiers attachés

Mots-clés

  • jazz, manouche, musicologie

Contacts

  • Cécile Carayol
    courriel : cecile [dot] carayol [at] univ-rouen [dot] fr
  • Antoine Santamaria
    courriel : antoine [dot] santamaria [at] etu [dot] univ-rouen [dot] fr

Source de l'information

  • Cécile Carayol
    courriel : cecile [dot] carayol [at] univ-rouen [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Le jazz de Django Reinhardt et de ses contemporains jusqu'à nos jours », Appel à contribution, Calenda, Publié le lundi 04 décembre 2017, http://calenda.org/424478