AccueilLa nouvelle configuration des sevices publics bruxellois

*  *  *

Publié le mardi 05 décembre 2017 par Céline Guilleux

Résumé

Suite à la sixième réforme de l'État, de nombreuses missions publiques ont été transférées aux régions. Ces dernières ont de ce fait été amenées à réorganiser leurs services en fonction de ces nouvelles compétences et du transfert d'agents.

Annonce

Coordination

Numéro coordonné par Jean-Paul Nassaux et Alexandre Piraux

Présentation

L'ambition du numéro 30 de Pyramides est de dresser un nouvel état des lieux des services publics bruxellois qui travaillent dans un contexte institutionnel complexe en raison des spécificités de la région bilingue de Bruxelles-Capitale. Ces changements s'inscrivent dans le courant du redesign des administrations publiques dont la finalité affichée est de faire plus avec moins pour optimiser l'utilisation de l'argent public. Plus vite et moins cher sont devenus les deux leitmotivs de toute ambition modernisatrice. Par ailleurs, de nouveaux organismes publics sont apparus dans le paysage administratif, que ce soit en se détachant de leur ministère originel ou par des regroupements de services ou d'asbl. Il n'est pas toujours évident de savoir s'ils auront les moyens matériels et humains de leurs ambitions.

Il se dessine une problèmatique classique dans la gestion des Etats et dans celles de ses institutions : faut-il (re)centraliser ou décentraliser ?

Dans la perspective de la publication de ses prochains numéros, le Comité scientifique du Centre d’Etudes et de Recherches en Administration Publique (CERAP) informe les auteurs intéressés par des questions administratives, des éventuelles opportunités de publication au sein de la Revue Pyramides.

Nous lançons un appel à contributions pour le numéro 30 de la Revue Pyramides. Le thème en sera : La nouvelle configuration des services publics bruxellois

Argumentaire

Suite à la 6ème réforme de l’Etat, de nombreuses missions publiques ont été transférées aux régions. Ces dernières ont de ce fait été amenées à réorganiser leurs services en fonction de ces nouvelles compétences et du transfert d’agents.

L’ambition du numéro 30 de Pyramides est tout d’abord de dresser un nouvel état des lieux des services publics bruxellois qui travaillent, comme on le sait, dans un contexte institutionnel particulièrement complexe en raison des spécificités de la région bilingue de Bruxelles Capitale. Ces changements organisationnels s’inscrivent également dans le courant du Redesign des administrations publiques dont la finalité affichée est de faire plus avec moins pour optimiser l’utilisation de l’argent public. Plus vite et moins cher sont devenus actuellement les deux leitmotivs de toute ambition modernisatrice. Par ailleurs, de nouveaux organismes publics sont apparus dans le paysage administratif, que ce soit en se détachant de leur ministère originel ou par des regroupements de services ou d’asbl. Il n’est pas toujours évident, à ce stade, de savoir s’ils auront les moyens matériels et humains de leurs ambitions. On peut aussi se demander à quelle logique répondent ces restructurations.

A travers ce panorama de plus en plus mobile, en raison de l’accélération des réformes politiques institutionnelles ou de nouvelles pratiques managériales, se dessine une problématique classique dans la gestion des Etats et dans celles de ses institutions : faut-il (re)centraliser ou décentraliser ? Le cas échéant de quelle manière et selon quelles modalités ? Quel est le point d’équilibre entre ces deux modes de gestion ? Il semble bien qu’il n’y ait pas de réponse absolue mais des éléments de réponses circonstancielles et contextuelles. Quels sont-ils en région de Bruxelles-Capitale ?

Par ailleurs, quelle est la place réservée à la délégation de services publics via des mécanismes contractuels de concession de services publics ou de création de personnes morales mixtes ou privées, que ce soit en asbl ou en société anonyme pour remplir des missions publiques ?

En fin de compte, les nouveaux instruments mis en place rencontrent-ils mieux les grands enjeux bruxellois (emploi et formation, logement, mobilité, sécurité, propreté, cohésion sociale,…) ? Les citoyens seront-ils mieux servis par ces réaménagements ? Ou s’agit-il d’une opération visant, comme certains l’ont affirmé, à affermir une emprise politique renouvelée ? Globalement ces réformes apporteront-elles les économies budgétaires espérées, ou font-elles fi de coûts bureaucratiques cachés pour la mise en place de nouvelles structures (comme le coût temporel des mesures dévoreuses de temps) ? La future digitalisation quasi généralisée des services publics a-t-elle été prise en compte dans l’orientation des nouvelles mesures ? Si oui, dans quelle mesure ?

Calendrier des échéances

  • Envoi des propositions de contribution : 15 janvier 2018

  • Avis du comité de rédaction : 01 février 2018
  • Envoi des contributions : 01 mai 2018

Consignes aux auteurs

Les propositions de textes destinées à être publiées dans la revue Pyramides doivent impérativement être envoyées par fichier électronique (au format Word) à l’adresse suivante : cerap@ulb.ac.be.

Elles seront soumises à un Comité de lecture. Ce dernier tiendra compte d’éléments tels que : l’intérêt et l’originalité de la proposition, la clarté du cadre conceptuel et la prise en compte de la littérature pertinente en regard du sujet abordé, la démarche méthodologique (dans le cas, en particulier, d’une analyse de données de terrain), la qualité de l’analyse ou de l’argumentation (dans le cas, en particulier, d’une contribution à caractère plus théorique). La qualité de l’écriture et le style de l’auteur seront également pris en considération dans l’évaluation du projet de contribution. Il est également demandé aux contributeurs de relire attentivement leur texte avant envoi (orthographe, coquilles typographiques, …). Dans la mesure où Pyramides s’adresse à des lecteurs appartenant  aussi bien au monde académique qu’à un public de praticiens, il est recommandé aux auteurs d’user d’un style d’écriture aussi accessible que possible.

Catégories

Lieux

  • Avenue F.D. Roosevelt, 50
    Bruxelles, Belgique (1050)

Dates

  • lundi 15 janvier 2018

Fichiers attachés

Mots-clés

  • régionalisation, Bruxelles, Europe, commune, pouvoir, local, administration publique, institution, service public, région

Contacts

  • Florence Daury
    courriel : cerap [at] ulb [dot] ac [dot] be

URLS de référence

Source de l'information

  • Florence Daury
    courriel : cerap [at] ulb [dot] ac [dot] be

Pour citer cette annonce

« La nouvelle configuration des sevices publics bruxellois », Appel à contribution, Calenda, Publié le mardi 05 décembre 2017, http://calenda.org/424570