Página inicialL'École et la question sociale

*  *  *

Publicado Sexta, 12 de Janeiro de 2018 por Céline Guilleux

Resumo

La revue Raisons éducatives organise une journée d'étude pour interroger le déplacement des frontières de l'action éducative sous l'effet de l'évolution des publics et des politiques scolaires, à la fois dans ses nouvelles modalités pratiques – politiques, référentiels, positionnements professionnels, champs d'intervention, etc. – et à travers ses conséquences récentes, parfois inattendues, pour les élèves et leurs familles – attentes scolaires, formes de catégorisation, formes de socialisation institutionnelle, contraintes, etc.

Anúncio

Argumentaire

Une des évolutions notables de l’école contemporaine concerne l’émergence de problématiques socioéducatives qui interrogent la mission traditionnelle dévolue à l’institution scolaire. Appelée à gérer des situations qui vont au-delà du travail éducatif ordinaire et à traiter les problématiques pouvant émerger du fait de la prise en compte de publics en situation de précarité et de grande hétérogénéité socioculturelle, l’école se voit directement confrontée aujourd’hui à la question sociale.

Face à des élèves dont les conduites sociales s’écartent des attentes scolaires, l’école se charge non seulement d’instruire des cohortes mais aussi de les éduquer, de les soutenir et d’accompagner des acteurs scolaires (élèves, parents) pris dans un monde d’instabilité et d’insécurité sociale croissantes.

Cette journée d’étude propose ainsi d’interroger le déplacement des frontières de l’action éducative sous l’effet de l’évolution des publics et des politiques scolaires, à la fois dans ses nouvelles modalités pratiques (politiques, référentiels, positionnements professionnels, champs d’intervention, etc.) et à travers ses conséquences récentes, parfois inattendues, pour les élèves et leurs familles (attentes scolaires, formes de catégorisation, formes de socialisation institutionnelle, contraintes, etc.).

Cette journée d’étude permettra de rassembler des chercheurs mobilisant des cadres conceptuels et méthodologiques divers, des angles de problématisation variés afin de mettre en exergue les dimensions plurielles du problème considéré.

Les analyses auront pour objets:

  • les effets des politiques, des contextes institutionnels et des situations relationnelles sur letraitement social octroyé aux populations scolaires;
  • les problématiques liées aux rôles et identités professionnels;
  • les intrications entre instruction et éducation;
  • les dimensions interculturelles;
  • l'impact des média.

Les objectifs de cette journée d’étude sont:

  • de documenter et de discuter les enjeux traversant les transformations actuelles de l’action éducative: quelle place occupe aujourd’hui cette dernière dans le quotidien de l’école? Comment la mission d’éducation s’articule-t-elle avec celle, plus traditionnelle, d’instruction et de transmission des apprentissages? Quelles sont les conséquences de l’importance accrue accordée à cette mission d’éducation sur les représentations des acteurs scolaires, sur leurs pratiques professionnelles et le traitement institutionnel octroyé aux populations scolaires?
  • d’ouvrir un débat entre des postures épistémologiques contrastées pour penser et discuter les résultats de recherche en lien avec les démarches analytiques et méthodologiques qui les ont initiés;
  • de réfléchir, dans une visée de contextualisation des recherches en éducation, aux mutations actuelles de l’école, en particulier à sa porosité aux débats de société, à sa confrontation à des affirmations identitaires/religieuses, à son rôle dans la prise en charge de publics soumis à la tension entre obligation de scolarisation des enfants et situations précaires et instables.

Les conférences en plénière permettront de décliner sous ces divers angles l’émergence de la question sociale à l’école et d’échanger sur la base de résultats de recherche récents.

Programme

9h Ouverture de la journée

  • Accueil par Georges Felouzis, Président de la SSED
  • Présentation de la journée par les coordinatrices
  • Conférence introductive de Christian Maroy (Université de Montréal) Nouvelles figures du social et reconfiguration de la normativité scolaire

10h15 Pause café

10h45 Session 1

  • Jean-Paul Payet, Fabien Deshayes, Diane Rufin et Julie Pelhate (Université de Genève) L’enseignant, les parents, les spécialistes : diffusion des savoirs experts et altération de la collaboration avec les parents dans l’enseignement prioritaire
  • Germán Fernández Vavrik (EHESS), Filippo Pirone (Sciences Po) et Agnès van Zanten (Sciences Po) Les « conventions d’éducation prioritaire » de SciencesPo : modalités et effets d’une acculturation accélérée des lycéens de banlieue aux filières d’excellence de l’enseignement supérieur
  • Barbara Fouquet-Chauprade et Marion Dutrévis (Université de Genève) Travailler sa réputation quand on est un établissement prioritaire : l’exemple du label « enseignement prioritaire » à Genève

12h Pause de midi

13h30 Session 2

  • Joëlle Droux (Université de Genève) Dedans ou dehors ? L’offre éducative face aux enfants en difficulté (Genève, 1890–1980)
  • Marie Verhoeven (Université catholique de Louvain) Les nouveaux intermédiaires métiers de la régulation de l'ordre scolaire en Belgique francophone : mandats, logiques d'action et renégociation des territoires
  • Frédérique Giuliani (Université de Genève) De l’élève « perturbateur » à l’enfant « en souffrance ». La cons­truction du sujet-élève à l’école primaire : agency et étiquetage

14h45 Pause café

15h Session 3

  • Catherine Mendonça Dias (Université Sorbonne-Nouvelle) et Isabelle Rigoni (INS HEA) Vivre l’exil à l’école : expériences migratoires et accompagnement éducatif
  • Claudio Bolzman (HETS) et Alexandra Felder (IFFP) Trajectoires de formation des jeunes migrants en situation précaire : logiques de mobilisation de ressources face à des contraintes multiples
  • Alexandra Clavé-Mercier et Claire Schiff (Université de Bordeaux, Centre Émile Durkheim) L’école française face aux nouvelles figures de l’immigration : le cas d’enfants de migrants roms bulgares et de réfugiés syriens dans des territoires scolaires contrastés
  • Margarita Sanchez-Mazas, Nilima Changkakoti et Geneviève Mottet (Université de Genève) De la gestion de la précarité à l’effort d’intégration : disparités dans l’accompagnement à la scolarisation des enfants de l’asile dans un canton suisse-romand

16h35  Clôture de la journée

Locais

  • Université de Genève, bâtiment Uni Mail - boulevard du Pont-d'Arve 40
    Genebra, Suíça (1205)

Datas

  • Sexta, 02 de Fevereiro de 2018

Palavras-chave

  • éducation, scolarité, politique sociale, politique scolaire

Contactos

  • Glen Regard
    courriel : glen [dot] regard [at] unige [dot] ch

Urls de referência

Fonte da informação

  • Glen Regard
    courriel : glen [dot] regard [at] unige [dot] ch

Para citar este anúncio

« L'École et la question sociale », Jornadas, Calenda, Publicado Sexta, 12 de Janeiro de 2018, http://calenda.org/425400