AccueilApports croisés sur l’action collective

Apports croisés sur l’action collective

Comparative perspectives of collective action

*  *  *

Publié le lundi 11 décembre 2017 par João Fernandes

Résumé

De la difficulté à engager la communauté internationale dans la lutte contre le changement climatique aux préoccupations quotidiennes des associations de quartiers : la problématique de l’organisation de l’action collective est partout. L’action collective s’articule d’abord autour d’enjeux plus ou moins tangibles (gestion d’une ressource, poursuite d’intérêts partagés ou défense d’une cause commune) qui ne peuvent pas être traités individuellement et nécessitent que des institutions – entendues au sens large comme les prescriptions que les humains utilisent pour organiser des interactions structurées et répétées (Ostrom 2005) – se mettent en place. Pour expliquer ce fait central qu’est la coopération sous la forme d’une action collective, les sciences sociales multiplient les théories et les concepts concurrents qui gagneraient, selon nous, à être croisés et comparés à l’occasion de cette deuxième matinée des DUPE (Doctorants de l’université Paris Est).

Annonce

Présentation

Les Matinées des DUPE est un séminaire semestriel organisé par les Doctorants de l’Université Paris Est (DUPE). Il se veut l’occasion pour les doctorants d’échanger dans un contexte interdisciplinaire bienveillant autour d’une thématique transversale.  Le thème choisi pour cette seconde édition est celui de l’action collective.

Le séminaire se tiendra la matinée du 17 janvier 2018 à Créteil (sur le site Pyramide de l'Université Paris Est)

Argumentaire

De la difficulté à engager la communauté internationale dans la lutte contre le changement climatique aux préoccupations quotidiennes des associations de quartiers : la problématique de l’organisation de l’action collective est partout. L’action collective s’articule d’abord autour d’enjeux plus ou moins tangibles (gestion d’une ressource, poursuite d’intérêts partagés ou défense d’une cause commune) qui ne peuvent pas être traités individuellement et nécessitent que des institutions – entendues au sens large comme les prescriptions que les humains utilisent pour organiser des interactions structurées et répétées (Ostrom 2005) – se mettent en place. Pour expliquer ce fait central qu’est la coopération sous la forme d’une action collective, les sciences sociales multiplient les théories et les concepts concurrents qui gagneraient, selon nous, à être croisés et comparés à l’occasion de cette 2ème matinée des DUPE.

Axes thématiques

Nous invitons donc les doctorants de toutes disciplines et de toutes Universités à proposer une contribution analysant quelque aspect de l’agir collectif, pouvant notamment porter sur l’une des problématiques suivantes :

1/ Conditions d’émergence et de pérennisation de l’action collective

2/ Formes de l’actions collective : modes de gouvernance et modalités d’action (recours au droit, aux NTIC etc.)

3/ Acteurs de l’action collective, des individus aux institutions, et leur relation de pouvoir

4/ Rôle et horizons de l’action collective (quelle place dans le fonctionnement de la démocratie ? dans la gestion des communs ?)

Ce séminaire d’une matinée sera l’occasion pour les doctorants de présenter en 15-20 minutes leur problématique de recherche et la manière dont le thème de l’action collective s’y intègre. Les présentations seront discutées par des professeurs ou des doctorants de l’Université Paris Est et feront l’objet d’échanges avec l’ensemble des présents. Ainsi, un document de trois pages précisant le contenu de la communication sera à envoyer pour le 5 janvier 2018.

Modalités pratiques d'envoi des propositions

Les doctorants intéressés sont invités à envoyer à seminaire.DUPE@gmail.com

avant le 15 décembre 2017

une proposition de contribution de 15 lignes dans laquelle ils présentent leur sujet de thèse et la manière dont le thème de l’action collective y est intégré. Ils y préciseront leur discipline, leur Université/Ecole Doctorale/laboratoire, leur(s) directeur(s) de thèse ainsi que leur problématique et leur approche de l’action collective (cadre théorique, méthode, difficultés rencontrées, etc.).

Le séminaire se tiendra la matinée du 17 janvier 2018 à Créteil (sur le site Pyramide de l'Université Paris Est)

Organisateurs et comité scientifique

  • Laudine Grapperon (doctorante en économie au LIPHA, Université Paris-Est)
  • Louise Perrodin (doctorante en science Politique au LIPHA, Université Paris-Est)
  • Lina María Penagos (doctorante en science Politique au LIPHA, Université Paris-Est)
  • Roman de Rafael (doctorant en économie au LIPHA, Université Paris-Est)

Lieux

  • Créteil, France (94)

Dates

  • vendredi 15 décembre 2017

Mots-clés

  • changement climatique, action collective, démocratie

Source de l'information

  • Laudine Grapperon
    courriel : seminaire [dot] dupe [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Apports croisés sur l’action collective », Appel à contribution, Calenda, Publié le lundi 11 décembre 2017, http://calenda.org/425975