AccueilDiscussion, débat autour de l'ouvrage « Simmel le parti pris du tiers »

Discussion, débat autour de l'ouvrage « Simmel le parti pris du tiers »

Discussion and debate around Georg Simmel (1958-1918) and the recent work "Simmel le parti pris du tiers"

*  *  *

Publié le jeudi 14 décembre 2017 par Céline Guilleux

Résumé

Philosophe et sociologue, Georg Simmel (1958-1918) a développé une pensée originale qui se soustrait à la tentation des oppositions duales, telles qu’individu et société, expérience et structure. Sa pensée du tiers saisit la complexité des relations sociales à partir de la différenciation et de la réciprocité. Son approche se veut processuelle et relationnelle. Plus qu’un état de la société, ce sont les dynamiques qui la produisent, le « faire société » qu’il cherche à élucider. L’objectif de cet ouvrage est de montrer l’actualité et la fécondité des pistes ouvertes il y a un siècle par Simmel, pour penser des questions aussi décisives que la sociabilité, le pouvoir, la valeur de l’argent et du travail, la confiance ou la religion.

Annonce

Dans le cadre de la journée du CGS centre Georg Simmel UMR 8131

Argumentaire

Philosophe et sociologue, Georg Simmel (1958-1918) a développé une pensée originale qui se soustrait à la tentation des oppositions duales, telles qu’individu et société, expérience et structure. Sa pensée du tiers saisit la complexité des relations sociales à partir de la différenciation et de la réciprocité. Son approche se veut processuelle et relationnelle. Plus qu’un état de la société, ce sont les dynamiques qui la produisent, le « faire société » qu’il cherche à élucider.

L’objectif de cet ouvrage est de montrer l’actualité et la fécondité des pistes ouvertes il y a un siècle par Simmel, pour penser des questions aussi décisives que la sociabilité, le pouvoir, la valeur de l’argent et du travail, la confiance ou la religion.

Ces considérations se veulent des prolongements, des discussions à partir de Simmel plutôt qu’une exégèse de son œuvre. Elles font le pari que les sciences sociales ont beaucoup à gagner à rouvrir certaines de ces pistes. À travers son regard sociologique, Simmel nous engage à explorer la complexité des relations à travers lesquelles se constituent réciproquement l’individu et la société. À travers sa réflexion philosophique, il nous invite à interroger les évidences, les clivages catégoriels et disciplinaires auxquels nous nous sommes accoutumés.

Esprit en son temps résolument moderne, Simmel, en bien des points, nous précède encore.

Programme

Le mardi 19 décembre 2017,14h-17h

1/Discussion, débat autour de l'ouvrage Simmel, le parti-pris du tiers (CNRS éditions 2017)

Avec la participation de :

  • Barbara Carnevali,
  • Isabelle Kalinowski,
  • Rainer Maria Kiesow,
  • Johann Michel,
  • Denis Pelletier
  • Heinz Wismann,

et en  présence des éditeurs Bénédicte Zimmermann et Denis Thouard et de plusieurs contributeurs

2/ Conférences

  • 17 :30 Eva-Maria Engelen, Les carnets philosophiques de Kurt Gödel, entre outil de pensée et instrument éthique.
  • 18 :30 Vera Hildenbrandt (Université de Trèves) „On perd une nation et gagne des amis largement dispersés“. Réseaux épistolaires des auteurs allemands exilés.

Catégories

Lieux

  • EHESS salle de l'IMAF 2e étage - 96 boulevard Raspail
    Paris 06 Luxembourg, France (75006)

Dates

  • mardi 19 décembre 2017

Fichiers attachés

Mots-clés

  • travail, tiers, réciprocité, culture

Contacts

  • Julie Lallemant
    courriel : julie [dot] lallemant [at] ehess [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Julie Lallemant
    courriel : julie [dot] lallemant [at] ehess [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Discussion, débat autour de l'ouvrage « Simmel le parti pris du tiers » », Informations diverses, Calenda, Publié le jeudi 14 décembre 2017, http://calenda.org/426458