AccueilDes sciences sociales en état d’urgence : islam et crise politique

Des sciences sociales en état d’urgence : islam et crise politique

Social sciences in a state of emergency - Islam and political crises

*  *  *

Publié le mardi 12 décembre 2017 par Céline Guilleux

Résumé

Depuis le 11 septembre 2001 une mise en cause des chercheurs sur le monde musulman s’est exprimée dans divers contextes civiques et politiques, soit qu’il leur eut été reproché de n’avoir pas su prévoir le terrorisme islamique, soit qu’on les ait accusés d’empathie coupable à l’égard de leur objet d’étude et de sympathie pour l’islamisme...  Cette défiance s’est plus récemment élargie à l’ensemble des sciences sociales, ou peu s’en faut, la « sociologie » étant caractérisée comme « science de l’excuse », bien au delà du seul domaine des recherches sur l’islam et les musulmans.

Annonce

Colloque organisé dans le cadre du RTP « Islams et Chercheurs dans la Cité » (CNRS-IISMM-EHESS) avec le soutien de POLTUR (Université Paris Dauphine, IRISSO)

Argumentaire

Depuis le 11 septembre 2001 une mise en cause des chercheurs sur le monde musulman s’est exprimée dans divers contextes civiques et politiques, soit qu’il leur eut été reproché de n’avoir pas su prévoir le terrorisme islamique, soit qu’on les ait accusés d’empathie coupable à l’égard de leur objet d’étude et de sympathie pour l’islamisme...  Cette défiance s’est plus récemment élargie à l’ensemble des sciences sociales, ou peu s’en faut, la « sociologie » étant caractérisée comme « science de l’excuse », bien au delà du seul domaine des recherches sur l’islam et les musulmans.

Une des expressions de cette mise en cause a été la recherche d’autres « langages de vérité » sur le monde islamique, parmi lesquels la création artistique et la création littéraire, qui ont reçu un écho privilégié et inédit dans le débat public français et européen, dans une forme de mise en concurrence des compétences. Mais cette plus-value apparente apportée aux écrivains et aux artistes peut elle-même sembler paradoxale dans un contexte où les langues parlées dans les sociétés islamiques elles-mêmes, l’arabe au premier chef, peuvent devenir criminalisées et suspectes.

Face à ces tensions aiguës, l’heure est sans doute venue de tenter un bilan critique de ce que la crise politique majeure autour de la question de l’islam fait aux sciences sociales, et des effets en tous sens qu’elle induit sur le métier même de la recherche. Un état des lieux s’impose, car cette nouvelle configuration se déploie aussi sous le vocable d’une plus grande richesse analytique, lorsque de nouvelles questions émergent, que se créent et s’imposent de nouveaux concepts analytiques, que le nombre et la qualité des jeunes chercheurs attirés par la recherche sur l’islam ne cesse de croître et que la demande sociale pour comprendre le moment présent se fait plus forte que jamais.

Programme

15 décembre

(Salle M. et D. Lombard, 96 boulevard Raspail)

  • 9h15 - 9H30 Introduction  générale Jocelyne Dakhlia (Directrice d’études EHESS, CRH) et Nadia Marzouki (Chargée de recherche au CNRS – CESPRA-EHESS)

I. Religion et espace public : de nouveaux enjeux ?

9h30 – 10h30

1ère table ronde : la place et les sens du religieux dans les sociétés occidentales

Modératrice : Nadia Marzouki (CNRS-CESPRA) 

  • Philippe Büttgen, (Professeur en philosophie, Université Paris 1 Panthéon- Sorbonne)
  • Jean- Marie Donégani, (Professeur en  sciences politiques - Sciences PO, CEVIPOF)
  • Oissila Saaidia, (Professeure en histoire de l’islam et du catholicisme  contemporains et directrice de l’Institut de recherche sur le Maghreb contemporain à Tunis –IRMC)

10h 30- 10h45 Pause café

10h45- 12h00

2ème table ronde : la circulation transnationale des débats : effets en miroir

Modérateur : Pascal Buresi (Directeur d’études, Directeur de l’Institut d'études de l'Islam et des sociétés du monde musulman – IISMM)

  • Mohamed Amine Brahimi, (Doctorant en sociologie - EHESS)
  • Nilüfer Göle, (Directrice d’études en sociologie, École des hautes études en sciences sociales – CESPRA-EHESS)
  • Kaouthar Harchi, (Chercheure postdoctorante, département de la recherche du musée du Quai Branly, Labex Cap)
  • Sarah Mazouz, (Chargée de recherche CNRS, CERAPS, Université de Lille 2)
  • Gianfranco Rebucini, (Chercheur associé au IIAC - Laios (EHESS)

12h00 – 13h30  Pause déjeuner

II. Crise politique et recherches sur l’islam : quels nouveaux acquis ?

13h30 -14h45

3èmetable ronde : les intellectuels face au djihadisme

Modérateur : Emmanuel Laurentin (Journaliste, producteur de La Fabrique de l’histoire, France Culture)

  • Fethi Benslama, (Professeur et psychanalyste – Université Paris Diderot)
  • Jean Birnbaum, (Journaliste au Monde)
  • Richard Rechtman, (Directeur d'études en anthropologie, EHESS, Directeur du LabEx TEPSIS)

14h45 – 15h45                                                                      

4ème table ronde : le métier de chercheur au cœur de la crise

Modératrices : Houda Ben Hamouda (Enseignante, Stanford University Program in Paris) et Mariem Guellouz (Maîtresse de conférence en science du langage, CERLIS, Université Paris Descartes)

  • Stéphanie Hennette-Vauchez, (Professeure de droit public - Université Paris Nanterre)
  • Sandra Laugier, (Professeure en philosophie contemporaine - Université Paris 1)
  • Jenny Raflik, (Maîtresse de conférences en histoire des relations internationales contemporaines, Université Cergy-Pontoise)
  • Sami Zegnani, (Maître de conférences en sociologie à l’Université de Rennes 1 et membre du Laboratoire Arènes-CNRS -UMR 6051)

15h45 – 16h45

5ème table ronde : crises et fabrique des médias

Modérateur : Emmanuel Laurentin (France Culture)

  • Vincent Geisser, (Chargé de recherche en sociologie et sciences politiques, IREMAM, Université Aix- Marseille)
  • Mohamed Haddad, (Journaliste correspondant de Reuters TV en Tunisie. Fondateur de l'ONG Barr Al Aman qui vise à combiner la recherche et les médias pour améliorer les politiques publiques)
  • Gérôme Truc, (Chargé de recherche au CNRS en sociologie et sciences politique, Institut des sciences sociales du Politique)

16h45- 17h00 pause café

III.  Le corps, les femmes, la sexualité : un problème de l’islam ?

17h00 – 18h15

6ème table ronde : corps et sexualité en Islam : une question récente ?

Modérateur : Emmanuel Laurentin (France Culture)

  • Leila Benhadjoudja, (Professeure adjointe à l’École d’études sociologiques et anthropologiques de l’Université d’Ottawa)
  • Anastasia Colosimo, (Docteure en Théorie politique, Sciences Po)
  • Abir Krefa, (Maîtresse de conférences en sociologie– Université de Lyon 2)
  • Sofian Merabet, (Associate Professor, département d’anthropologie, Université du Texas à Austin, Institut d’Études Avancées de Nantes)

19h15 Dîner

16 décembre

(Salle 13, 105 boulevard Raspail) 

IV. Arts et quotidien

9h30- 10h45

7ème table ronde : écritures du dedans et dehors

Modératrices : Jocelyne Dakhlia (CRH-EHESS) et Nadia Marzouki (CNRS-CESPRA)

  • Karim Amellal, (Écrivain et enseignant)
  • Omar Benlaala, (Écrivain)
  • Myriam Chetouane, (Réalisatrice et scénariste)
  • Waciny Laredj, (Écrivain et universitaire)
  • Arafat Sadallah, (Philosophe)
  • Nedjib Sidi Moussa, (Auteur)

10h45 -11h30

8ème table ronde : les islams invisibles

Modératrice : Sonia Dayan-Herzbrun (Professeure émérite en sociologie politique et en philosophie – Université Paris 7 Denis Diderot)

  • Warda Hadjab, (Doctorante en sociologie, EHESS)
  • Bochra Kammarti, (Doctorante en sociologie, EHESS)
  • Juliette Galonnier  (Postdoctorante à l’INED)

11h30-11h45 Pause café

11h45-13h00

9ème table ronde : altérités littéraires et imaginaires des langues

Modérateur : Arafat Sadallah (Philosophe)

  • Sadia Agsous, (Postdoctorante CESSP-EHESS et chercheuse associée au Centre de recherche français à Jérusalem (CRFJ)
  • Mariem Guellouz, (Maîtresse de conférences en science du langage – Université Paris- Descartes)
  • Tristan Leperlier, (Docteur en sociologie et littérature, ATER Paris 5)
  • Stéphanie Pouessel, (Docteure en anthropologie et chercheure associée à l’IRMC, Tunis)

Lieux

  • salle M. et D. Lombard - salle 13 - 96, 105 boulevard raspail
    Paris, France (75006)

Dates

  • vendredi 15 décembre 2017
  • samedi 16 décembre 2017

Fichiers attachés

Mots-clés

  • Islam, religion, chercheur, intellectuel, écrivain, média, crise, sexualité, altérité littéraire, circulation, transnational

Contacts

  • Houda Ben Hamouda
    courriel : houdabenhamouda31 [at] gmail [dot] com
  • Nadia Marzouki
    courriel : nadia [dot] marzouki [at] ehess [dot] fr

Source de l'information

  • Houda Ben Hamouda
    courriel : houdabenhamouda31 [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Des sciences sociales en état d’urgence : islam et crise politique », Colloque, Calenda, Publié le mardi 12 décembre 2017, http://calenda.org/426746