AccueilCoopérer en matière de sécurité et de défense : quels enjeux, quels modèles au XXIe siècle ?

Coopérer en matière de sécurité et de défense : quels enjeux, quels modèles au XXIe siècle ?

Security and Defence Cooperation in the 21st Century : what issues? What models?

*  *  *

Publié le mardi 16 janvier 2018 par Céline Guilleux

Résumé

La journée d'étude internationale « Coopérer en matière de sécurité et de défense au XXIe siècle », organisée par les doctorants soutenus par l'Insitut de recherche stratégique de l'École militaire (IRSEM) et la Direction générales des relations internationales et de la stratégie (DGRIS), se tiendra à Paris le 12 juin 2018. Ce colloque a pour vocation de rassembler un ensemble pluridisciplinaire de chercheurs et d’acteurs travaillant sur les coopérations en matière de sécurité et de défense.

Annonce

Argumentaire

L’axe majeur de cet appel se situe autour des enjeux et des différentes formes de coopérations actuelles ou futures en ce domaine - qu’elles soient bilatérales, multilatérales ou internationales. Pourquoi coopère-t-on et comment coopère-t-on de manière efficace au XXIème siècle ? Est-il aujourd’hui différent de coopérer sur les questions de sécurité et de défense par rapport au siècle dernier (Jervis, 1978) ? Comment s’inscrivent ces coopérations, qui sont souvent planifiées à moyen et long terme, dans l’agenda politique national ? Autrement dit, au-delà des enjeux et des finalités liés aux coopérations, c’est bien la redéfinition des partenariats que cette journée souhaite questionner (Vaissière, 2003)

La journée d’études a pour vocation de réunir et de faire discuter les chercheur.e.s et les praticien.ne.s de toutes disciplines sur le champ théorique de la sécurité et de la défense. Afin de mieux cerner les enjeux portés par la coopération au XXIème siècle, la réflexion se focalisera sur les deux axes suivants :

Axe 1 : Pourquoi (ne pas) coopérer ?

Ce premier axe considère les raisons, les coûts et les bénéfices ainsi que les finalités de la coopération en matière de sécurité et de défense à notre époque. Pourquoi coopérer aujourd’hui, est-ce pour des raisons politiques, économiques, stratégiques ou opérationnelles ? Quelles sont les finalités de ces coopérations ? 

Cet axe considère également ce qu’implique le choix de la non-coopération. Est-ce une marque d’isolationnisme pour maintenir son autonomie stratégique, est-ce un choix politico-économique afin d’éviter des coûts supplémentaires, souvent élevés ? 

Axe 2 : Retour d’expériences sur les coopérations 

Ce deuxième axe considère les avantages et les inconvénients ainsi que les succès et les échecs des coopérations du XXIème siècle en matière de sécurité et de défense. 

Comment se sont mises en place les coopérations, et comment se sont-elles maintenues ? Quels sont les acteurs impliqués dans ce processus ? Existe-t-il une préférence des Etats pour un mode et un domaine de coopération en particulier ?

Comment mesurer l’efficacité d’une coopération ? Les critères d’évaluation ont-ils évolué et modifié les opportunités de coopération ? Quelles leçons tirer des différentes coopérations lancées depuis le début du XXIème siècle ?

Calendrier

Les propositions de communication ne doivent pas excéder une page et pourront être rédigées en français ou en anglais. Elles devront mentionner le titre de la communication et préciser l’axe thématique dans laquelle elles s’insèrent. Les propositions de communications sont à envoyer – avec une courte biographie de l’auteur.e ou des auteur.e.s – à l’adresse doctorantsris@gmail.com

avant le 31 janvier 2018.

  • Date limite d’envoi des propositions de communication : 31 janvier 2018
  • Sélection des communications retenues : 15 mars 2018
  • Date limite d’envoi des communications : 31 mai 2018

Comité scientifique

  • Fatiha Dazi-Héni (IRSEM, France)
  • Jean-Vincent Holeindre (Université Paris 2 Panthéon-Assas, France)
  • Julien Malizard (Chaire économie de défense, France)
  • Anne Millet-Devalle (Université Nice Sophia Antipolis, France)
  • Anne Muxel (Sciences Po, Paris, France)
  • Alice Pannier (Johns Hopkins University, Washington D.C., États-Unis)
  • Jason Warner (United States Military Academy at West Point, New York, États-Unis)

Comité d’organisation

  • Etienne Dignat (Sciences Po, Paris, France)
  • Malcolm Leon (Université de Poitiers, France)
  • Iris Marjolet (Inalco, France)
  • Camille Morel (Université Jean Moulin Lyon 3, France)
  • Friederike Richter (Sciences Po, Paris, France)
  • Jean-Annet de Saint Rapt (Université Paris 2 Panthéon-Assas, France)

Lieux

  • Paris, France (75)

Dates

  • mercredi 31 janvier 2018

Mots-clés

  • coopération, partenariat, sécurité, défense, coopération, defence, relations internationales

Contacts

  • Doctorants RIS
    courriel : doctorantsris [at] gmail [dot] com

Source de l'information

  • Doctorants RIS
    courriel : doctorantsris [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Coopérer en matière de sécurité et de défense : quels enjeux, quels modèles au XXIe siècle ? », Appel à contribution, Calenda, Publié le mardi 16 janvier 2018, http://calenda.org/428473