AccueilLe Corbusier et les arts dits « primitifs »

Le Corbusier et les arts dits « primitifs »

Le Corbusier and the "primitive" arts

*  *  *

Publié le mardi 09 janvier 2018 par Céline Guilleux

Résumé

Le colloque aura pour objet principal de documenter le rapport de Le Corbusier aux arts dits « primitifs ». Les communications reviendront sur les sources de son intérêt pour les objets d’art non européens, pendant ses années de formation, au cours de ses séjours à Paris, Londres et Berlin, le rôle des arts primitifs dans les publications puristes, ses rapports avec les galeristes s (Paul Guillaume et Louis Carré notamment), l’exposition « Les arts dits primitifs dans la maison d’aujourd’hui » de 1935, ses relations avec Paul Rivet et Georges-Henri Rivière, son rôle dans la présentation de la section des arts de l’exposition « La France d’outre-mer » au Grand palais en 1940, son intérêt pour l’ethnomusicologie, la présence de ces objets dans ses publications, ses collections personnelles…

Annonce

Présentation

Le Corbusier a, tout au long de son parcours, copié, publié, exposé et collectionné les « arts dits primitifs », selon son expression, de ses dessins au Musée d’ethnographie du Trocadéro en 1908-1909 au Poème électronique multimédia qu’il conçoit en 1958.
Cependant, son intérêt pour ces objets qui correspondent pour lui « aux époques les plus
fertiles en invention » n’a guère été étudié.

Dès lors, la Rencontre a pour objet de documenter la découverte par Le Corbusier de l’art non européen pendant ses années de formation ; la place des arts primitifs dans ses publications ; ses contacts avec des galeristes (Paul Guillaume et Louis Carré) et des ethnologues (Paul Rivet et Georges-Henri Rivière) ; l’exposition « Les arts dits primitifs dans la maison d’aujourd’hui » de 1935 et la section des arts du Salon de La France d’outre-mer en 1940. Elle entend croiser les regards des historiens de l’art spécialistes des arts primitifs, des chercheurs en anthropologie et des spécialistes de Le Corbusier.

Programme

Jeudi 18 janvier

musée du quai Branly − Jacques Chirac

  • 16h Visite de l’exposition « Génération Rivet. Ethnologues, missions et collections dans les années 1930 », atelier Martine Aublet, avec Christine Laurière, anthropologue, chercheur au CNRS, et Carine Peltier-Caroff, responsable de l’iconothèque, commis- saires de l’exposition, musée du quai Branly – Jacques Chirac.
  • 17h Présentation des objets du Dahomey dessinés par Le Corbusier, plateau des collections, par Gaëlle Beaujean, responsable de collections, Unité patrimoniale Afrique, musée du quai Branly – Jacques Chirac.

18h-19h30 Salon Jacques Kerchache

  • Accueil : Muriel Lardeau, responsable du salon de lecture Jacques Kerchache, musée du quai Branly – Jacques Chirac.
  • Propos liminaires : Antoine Picon, historien de l’architecture, professeur à Harvard, Graduate School of Design, président de la Fondation Le Corbusier.
  • Conférence inaugurale : Philippe Dagen, historien de l’art, professeur, Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

19h30 Café Branly

  • Cocktail à l’occasion de l’inauguration de l’accrochage consacré à « Le Corbusier et les arts primitifs » dans la vitrine du salon de lecture Jacques Kerchache et de l’ouverture du colloque.
  • Le Corbusier – Vases péruviens mochica à motifs zoomorphe, “des albatros et des vagues“, 1909 Crayon graphite, aquarelle, encre sur papier – FLC 1984

Vendredi 19 janvier

Musée du quai Branly − Jacques Chirac, salle de cinéma (Entrée libre dans la limite des places disponibles)

  • 9h30-10h : Introduction : Frédéric Keck, anthropologue, directeur du département de la recherche et de l’enseignement, musée du quai Branly − Jacques Chirac, et Christine Mengin, historienne de l’art, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, secrétaire générale de la Fondation Le Corbusier.
  • 10h-10h30 : Marie-Jeanne Dumont, historienne de l’art, École nationale supérieure d’architecture de Paris-Belleville : Les arts primitifs dans la formation de Charles-Édouard Jeanneret
  • 10h30-11h : Maureen Murphy, maître de conférences en histoire de l’art contemporain, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne/IUF : Le musée d’Ethnographie du Trocadéro dans l’œil des artistes

11h-11h30 Pause-café

11h30-12h : Marie-Laure Crosnier Leconte, conservateur du patrimoine honoraire : Un projet de galerie pour Paul Guillaume

12h-12h30 : Laurent Lecomte, historien de l’art, Université Paris IV Sorbonne : « Mon Cher Carré, votre exposition est admirable, admirable ! » − Louis Carré, Le Corbusier et les « arts dits primitifs »

  • 12h30 : Questions et débat avec le public

13h-14h30 Déjeuner libre

  • 14h30-15h : Guillemette Morel Journel, architecte, historienne de l’art, École nationale supérieure d’architecture de Paris Malaquais : Vers un « honnête musée ethnographique » : une proposition de Le Corbusier
  • 15h-15h30 : Catherine de Smet, historienne de l’art, Université Paris 8 : Grand Palais 1940 : Le Corbusier expose l’art de la France d’outre-mer

Le Poème électronique projeté au Pavillon Philips, Exposition universelle de Bruxelles, 1958 Photographie de la séquence avec Glélé – Photographie Philips, Eindhoven – FLC L1(3)69

  • 15h30-16h Carlotta Darò, historienne de l’art, École nationale supérieure d’architecture de Paris-Malaquais : Une vision technologique de la synthèse des arts : Philips et la genèse du Poème élec- tronique
  • 16h-16h15 Projection du Poème électronique de Le Corbusier

16h15-16h45 Pause-café

  • 16h45-17h15 Rémi Baudouï, professeur de science politique et relations internationales, Université de Genève : Le Corbusier et la pensée sauvage. Altérité, mimétisme et totémisme au cœur de l’expérience plastique, des années 1930 aux années 1950

17h15-18h30 Table ronde conclusive

  • Céline Trautmann-Waller, professeur en études germaniques, Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3/IUF ;
  • Pierre Singaravélou, historien, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne/IUF ;
  • Claude Malécot, historienne de l’art ;
  • Françoise Véry, architecte, Ecole nationale supérieure d’architecture de Grenoble ;
  • Stanislas von Moos, historien de l’art, Université de Zurich ;
  • André Delpuech, archéologue, directeur du Musée de l’Homme.

Coordinatrice : Anna Laban, responsable de la coordination des manifestations scientifiques, musée du quai Branly – Jacques Chirac.

Lieux

  • Fondation Le Corbusier - 24 rue Nungesser-et-Coli
    Paris, France (75016)

Dates

  • jeudi 18 janvier 2018
  • vendredi 19 janvier 2018

Mots-clés

  • corbusier, architecture, art primitif, art, histoire de l'art

Contacts

  • Anna Gianotti Laban
    courriel : anna [dot] laban [at] quaibranly [dot] fr

Source de l'information

  • Anna Gianotti Laban
    courriel : anna [dot] laban [at] quaibranly [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Le Corbusier et les arts dits « primitifs » », Colloque, Calenda, Publié le mardi 09 janvier 2018, https://calenda.org/428709

Archiver cette annonce

  • Google Agenda
  • iCal