AccueilNourritures, boissons et chansons

Nourritures, boissons et chansons

Food, drink and song

*  *  *

Publié le mercredi 24 janvier 2018 par João Fernandes

Résumé

En trois mots.... il y a de quoi composer un menu de fête, riche de saveurs culturelles, linguistiques et littéraires ! De l’histoire des mets dans nos civilisations à celle des mots qui les désignent, de leurs valeurs symboliques aux implications littéraires qu’elles suscitent, une gamme très variée de réflexions s’ouvre aux chercheurs, dans un festin de mots et de textes qui ne peut se terminer que par des chansons ou des airs de musique comme dans toute fête du corps et de l’esprit.

Annonce

Colloque international organisé par la Faculté des Lettres, des Arts et des Humanités de Manouba, Tunis et le Laboratoire de Recherches : Études Maghrébines, Francophones, Comparées et Médiation Culturelle
Palais des Sciences, Monastir, Tunisie – 11 et 12 mai 2018

Argumentaire

En trois mots.... il y a de quoi composer un menu de fête, riche de saveurs culturelles, linguistiques et littéraires !

De l’histoire des mets dans nos civilisations à celle des mots qui les désignent, de leurs valeurs symboliques aux implications littéraires qu’elles suscitent, une gamme très variée de réflexions s’ouvre aux chercheurs ; on pourra ainsi s’intéresser à l’histoire des mets et des mots, ceux qui désignent les repas, de la maigre pitance au somptueux festin, de l’ancienne langue aux appellations créatives des grands chefs ou aux emprunts et métissages exotiques, mais aussi s’arrêter à leur inscription dans la toponymie ou le folklore. Les aspects culturels et  les usages sociaux sont en effet propres à susciter des interventions originales sur le développement des métiers de bouche et des lieux de restauration, sur l’élaboration de textes spécialisés comme les menus ou les recettes de cuisine, sur l’évolution de la cuisine régionale ou nationale ou sur celle des traités d’éducation et des manières de table.

Mais, souvent, les nourritures terrestres sont au centre des œuvres littéraires et, loin d’être évoquées de façon anecdotique, en constituent même la problématique essentielle. C’est le cas, bien évidemment, chez Rabelais, mais aussi dans les contes et fabliaux du Moyen Âge, les récits de la Renaissance ou Les Essais de Montaigne au titre si évocateur. Les Fables de La Fontaine ou les romans du XVIIIe siècle mettent en avant les appétits du corps, et la littérature naturaliste en fait un thème essentiel. Pour Alexandre Dumas, c’est bien connu, les nourritures terrestres sont au cœur de toutes les pérégrinations ; Colette en dit les saveurs subtiles et Marcel Proust fait du repas un motif narratif. Les littératures du Maghreb constituent également un réservoir important de problématiques à approfondir.

Ajoutons que les nourritures entrent également dans les arts, comme le montrent les natures mortes ou les opéras. Ce faisant, elles se chargent de valeurs symboliques, voire religieuses, que l’on pourra aborder sur le plan stylistique, philosophique ou historique. Il serait intéressant de placer dans leurs univers de référence ces nourritures, encadrées par des rites de consommation variables reposant sur des croyances particulières, notamment dans le monde musulman, juif ou chrétien. Cela paraît tout à fait indispensable pour les boissons, notamment le vin et l’alcool.

À ce propos, il serait utile de mettre en évidence les grandes tendances de l’évolution viticole et l’histoire des usages, les représentations véhiculées par le vin, des plaisirs de la table aux folies du verre, des condamnations de l’ivresse aux qualités thérapeutiques de l’alcool, de ses méfaits à  ses vertus inspiratrices, dans le domaine des lettres mais aussi des arts. On pourrait ainsi s’intéresser aux valeurs civilisatrices du vin, à ses fonctions vivrières, à ses usages sociaux, aux rapports qu’il entretient avec le corps et la médecine, avec les émotions et l’esprit, avec l’amour et l’amitié, qui ont inspiré les savants et les poètes. L’histoire même de l’évolution des crus, des modes de consommation, des goûts et de la dégustation sont autant de directions de recherches qui peuvent compléter les réflexions. La littérature, des romans  de chevalerie aux romans naturalistes en passant par les odes de la Renaissance et les chansons des siècles suivants, fournit un réservoir abondant d’expériences à relater. Mais le café, le thé, la bière, les jus de fruits, le cidre et d’autres boissons ont leur place dans un festin de mots et de textes qui ne peut se terminer que par des chansons ou des airs de musique comme dans toute fête du corps et de l’esprit.

En effet, la chanson bachique, présente depuis les banquets antiques, associe le vin, les dieux et l’amour ; dans la Bible, la vigne est glorifiée par des chants fervents ; dans l’Islam naissant, Abû Nuwâs porte la poésie bachique à son apogée ; au Moyen Âge, les Carmina Burana célèbrent les plaisirs de la bonne chère et du vin et les Vaux-de-Vire normands du XVe siècle chantent le vin avec une jovialité toute gauloise. Au XVIIe siècle, les odes bachiques émaillent les textes littéraires, les chansonniers multiplient les chansons et, au XVIIIe siècle, on en trouve même dans les pièces de théâtre, Le Barbier de Séville notamment. Au XIXe siècle et au début du XXe, elles sont encore très nombreuses. Et il suffit de songer à Aristide Bruant, qui a illustré le thème avec la célèbre chanson Plantons la vigne, ou au groupe Rameau, qui a mis en avant la chanson bourguignonne. Quant aux pays européens et méditerranéens, ils ont également illustré, à leur manière et en chansons, cette joie de vivre après la fête !

Axes proposés

  •  Nourritures, boissons et chansons… au gré des rives, des cultures et des langues
  •  Nourritures, boissons et chansons… comme sources de joie à vivre ensemble
  •  Nourritures, boissons et chansons… dans le partage des mots et des mets
  •  Nourritures, boissons et chansons… pour les appétits du corps et de l'esprit
  •  Nourritures, boissons et chansons… entre saveurs, savoirs et sensualité
  •  Nourritures, boissons et chansons… en lien avec des rites, des mythes, des visions
  •  Nourritures, boissons et chansons… pour le bonheur de la bouche et des yeux
  •  Nourritures, boissons et chansons… pour associer saveurs culturelles et linguistiques
  •  Nourritures, boissons et chansons… ferments de la création artistique
  •  Nourritures, boissons et chansons … au rythme et au fil de la vie quotidienne

Calendrier et modalités

Les propositions de communication doivent être envoyées

 avant le 2 avril 2018  

par voie électronique à l’adresse : colloque.nbc@gmail.com

Il est nécessaire que les propositions de communication ne portent pas sur un seul élément de la thématique (nourritures et/ou boissons), mais conjuguent soit nourritures et chansons, soit boissons et chansons.

Les réponses du comité scientifique seront communiquées le 16 avril 2018.

Les frais de participation sont de 100 euros pour le logement, les repas, la publication et la participation à la Foire des Produits du Terroir de Lamta.

Nous restons à votre disposition pour tout renseignement complémentaire et nous vous remercions par avance de votre collaboration.

Comité scientifique

  • Habib Ben Salha, Université de Manouba / Labolima - Tunisie
  • Hamdi Hemaidi, Université de Manouba / Labolima - Tunisie
  • Mohamed Mansouri, Université de Manouba / Labolima - Tunisie
  • Adel Khidr, Université de Manouba / Labolima - Tunisie
  • Sadok Bouhlila, Université de Manouba / Labolima - Tunisie
  • Ahmed Somai, Université de Manouba / Labolima - Tunisie,
  • Patrick Voisin, Laboratoire Babel (EA 2649) - France / Labolima - Tunisie
  • Françoise Argod-Dutard, Université Bordeaux 3 - France
  • Bertrand Sajaloli, Université d’Orléans - France
  • Christine Jacquet Pfau, Collège de France Paris - France
  • Jean-François Sablayrolles, Université de Paris XII - France
  • Henriette Walter, Université de Haute-Bretagne - France
  • Rachid Hamdi, Université de Guelma - Algérie
  • Amel Maafa, Université de Guelma - Algérie
  • Abdelouahed Mabrour, Université Chouaib Doukkali, El Jadida - Maroc
  • Mohamed Ait Rami, L.E.R.I.C., El Jadida - Maroc
  • Sanae Ghouati, Université de Kénitra - Maroc
  • Samir Boudinar, Centre d’Études et de Recherches Humaines et Sociales, Oujda - Maroc
  • Karima Yatribi, Université Mohammed V, Rabat - Maroc
  • Aicha Fadil, Université Hassan 1er Settat - Maroc
  • Simona Modreanu, Université Alexandru Ion Cuza, Iasi - Roumanie

Comité d’organisation

  • Habib Ben Salha
  • Bessem Aloui
  • Wafa Bsaies-Ourari
  • Abbes Ben Mahjouba
  • Anissa Kaouel
  • Mhamed Sayadi
  • Adel Habbassi
  • Hanène Harrazi Ksontini
  • Issam Maachaoui
  • Responsable
  • Habib Ben Salha

URL de référence

https://www.labolima.net

Adresse

Faculté des Lettres, des Arts et des Humanités de Manouba, 2010, Tunisie

Lieux

  • Palais des Sciences, Faculté des Lettres, des Arts et des Humanités de Manouba
    Monastir, Tunisie

Dates

  • lundi 02 avril 2018

Mots-clés

  • nourriture, boisson, chanson, littérature, langue, art, religion, culture, fête, vie

Contacts

  • Patrick Voisin
    courriel : patrick-voisin [at] wanadoo [dot] fr
  • Habib Ben Salha
    courriel : colloque [dot] nbc [at] gmail [dot] com

Source de l'information

  • Patrick Voisin
    courriel : patrick-voisin [at] wanadoo [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Nourritures, boissons et chansons », Appel à contribution, Calenda, Publié le mercredi 24 janvier 2018, http://calenda.org/430131