AccueilÉvaluation et collecte des archives publiques : vers une politique renouvelée ?

Évaluation et collecte des archives publiques : vers une politique renouvelée ?

The evaluation and collection of public archives - towards a renewed world?

*  *  *

Publié le mercredi 31 janvier 2018 par João Fernandes

Résumé

Pétition, tribunes dans la presse, émissions de radio : les archives ont beaucoup fait parler d'elles ces dernières semaines. La notion d'« archives essentielles », mise en avant par Mme Christine Nougaret dans le rapport qu'elle a rendu au ministre le 24 mars dernier et réutilisée dans un document de travail du ministère de la Culture élaboré dans le cadre d'Action publique 2022, suscite inquiétudes et incompréhension, tant parmi les archivistes que parmi les usagers des archives. Ce sont les principes et les méthodes de sélection des archives définitives, conservées à titre historique ou patrimonial, qui sont au cœur de ce débat. Pourquoi les faire évoluer ? Comment ? Que peut-on espérer et que peut-on craindre des pistes d'évolution qui s'esquissent ? 

Annonce

Argumentaire

Pétition, tribunes dans la presse, émissions de radio : les archives ont beaucoup fait parler d'elles ces dernières semaines. La notion d' "archives essentielles", mise en avant par Mme Christine Nougaret dans le rapport qu'elle a rendu au ministre le 24 mars dernier et réutilisée dans un document de travail du ministère de la Culture élaboré dans le cadre d'Action publique 2022, suscite inquiétudes et incompréhension, tant parmi les archivistes que parmi les usagers des archives. Ce sont les principes et les méthodes de sélection des archives définitives, conservées à titre historique ou patrimonial, qui sont au coeur de ce débat. Pourquoi les faire évoluer ? Comment ? Que peut-on espérer et que peut-on craindre des pistes d'évolution qui s'esquissent ? Le Service interministériel des Archives de France invite les archivistes, les usagers des archives (historiens et généalogistes notamment) à en débattre lors d'une matinée consacrée à la collecte et à l'évaluation des archives, qui se tiendra le 8 février 2017 au Conseil économique, social et environnemental, Palais d'Iéna, place d'Iéna   (75016 Paris).

Sélectionner ce qui va constituer la documentation de notre époque et la rendre accessible aux futures générations est sans doute, parmi les missions assignées aux services publics d’archives, la plus importante. Or, l’inflation du volume d’informations observée depuis quelques décennies rend cette mission de plus en plus complexe. Les volumes et la nature des documents produits aujourd’hui, avec la complexité papier/numérique, ne sont en rien comparables à la production administrative à l’époque de la première grande loi sur les archives de 1979. Plusieurs centaines, voire plusieurs milliers de kilomètres de documents et de téraoctets de données sont désormais produits chaque année par les administrations et les collectivités.

Dans ce contexte, il est de plus en plus difficile d’identifier et de sécuriser les documents et données qui doivent absolument être conservés à titre définitif. Dans un environnement évolutif et pour garantir la pertinence de la collecte, les archivistes se doivent de réinterroger périodiquement leurs pratiques et leurs critères de sélection. Compte tenu des enjeux citoyens et sociétaux, il est crucial d’associer à cette réflexion l’ensemble de la profession, mais également les chercheurs et les autres usagers.

Le Service interministériel des archives de France a donc souhaité organiser cette matinée d'étude et de débat, point de départ d’une consultation préalable à un chantier scientifique d’ampleur, dont la nécessité s’ancre dans l’incessante évolution de la production de l’administration.

Accéder au formulaire d'inscription en ligne

Programme

8h  Café d'accueil

9h Allocution de Françoise Nyssen, ministre de la Culture et ouverture officielle

9h30 – 10h45 « Craindre ou espérer ? Les enjeux de la collecte et de l’évaluation au prisme des archivistes

9h30 Table ronde animée par Catherine Junges, cheffe du bureau du contrôle et de la collecte (Service interministériel des Archives de France)

Intervenants : Françoise Banat-Berger, directrice des Archives nationales, Pierre-Frédéric Brau, président de l’Association des archivistes français, Mireille Jean, directrice des Archives départementales du Nord, et Hélène Laverdure, directrice de Bibliothèque et archives nationales du Québec.

10h Échanges avec la salle

10h45 – 11h50 « Craindre ou espérer ? Les enjeux de la collecte et de l’évaluation au prisme des usagers des archives »

10h45 Table ronde animée par Bruno Galland, directeur des Archives départementales du Rhône

Intervenants : Thierry Chestier, président de la Fédération française de généalogie, Antoine Djikpa, président de l’association professionnelle Généalogistes de France, Gilles Morin, historien et président du comité des usagers des Archives nationales, Annette Wieviorka, historienne et membre du Conseil supérieur des archives.

11h15 Échanges avec la salle

11h50 – 12h00 Conclusion

Lieux

  • Palais d'Iéna - 9 place d'Iéna
    Paris, France (75016)

Dates

  • jeudi 08 février 2018

Contacts

  • Catherine Junges
    courriel : catherine [dot] junges [at] culture [dot] gouv [dot] fr

Source de l'information

  • Catherine Junges
    courriel : catherine [dot] junges [at] culture [dot] gouv [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Évaluation et collecte des archives publiques : vers une politique renouvelée ? », Journée d'étude, Calenda, Publié le mercredi 31 janvier 2018, http://calenda.org/430907