AccueilPhilosophies et sciences marxistes russes du langage (1920-1930)

Philosophies et sciences marxistes russes du langage (1920-1930)

Marxist linguistics and philosophy of language in the Soviet Union (1920’s & 1930’s)

Histoire et perspectives

History and perspectives

*  *  *

Publié le jeudi 01 février 2018 par Céline Guilleux

Résumé

Ce numéro de la revue META acueille des articles sur les philsophies marxistes russes du langage (1920-1930). Il a pour objectif de questionner l'actualité de la philosophie marxiste russe du langage, mais se propose également de comprendre le contexte socio-historique dans lequel elle est née. 

Annonce

META: Research in Hermeneutics, Phenomenology, and Practical Philosophy, Vol. XI, No. 1 / June 2019 

Guest Editors

  • Oleg Bernaz (Centre de Philosophie du Droit, Université catholique de Louvain), 
  • Evgeny Blinov (Institut de Philosophie, Académie des Sciences de Moscou)

Argumentaire

Dans le contexte de l’Union soviétique des années 1920-1930, les théories marxistes du langage se sont développées suivant des directions très diverses. On notera de prime abord le champ philosophique, scindé par les débats fort hétérogènes entre l’idéalisme et le matérialisme et qui se définissent par des enjeux variables selon la conjoncture dans laquelle ils se situent. Ainsi en est-il du débat dont le problème central consistait à savoir si c’est dans la superstructure ou dans l’infrastructure que le langage s’inscrit. Ou encore de la discussion sur le genre de causalité déterminant le fonctionnement du langage : celui-ci n’est-il que le reflet passif de la lutte des classes ou bien se caractérise-t-il par une action qui lui est propre et qui a des retombés précises sur la manière dont la lutte des classes s’organise en politique et en économie ? 

Mais la philosophie n’est que l’une des scènes sur lesquelles ont eu lieu les débats sur le statut social et/ou politique du langage. Il faut sans doute mentionner aussi la linguistique, qui a joué un rôle non moins important dans la pensée marxiste du début du vingtième siècle de l’Union soviétique. Les travaux des linguistes russes Evgenij Polivanov, Lev Jakubinskij ou Nikolaï Jakovlev sont des exemples notoires dans la science marxiste russe du langage. Leurs pratiques de terrain, ainsi que la manière dont elles ont été conceptualisées, ont eu un impact considérable sur les courants linguistiques (qui ne se sont pas nécessairement revendiqués du marxisme, comme la phonologie structurale de Troubetzkoy ou de Jakobson), mais également sur les décisions proprement politiques concernant le statut des langues nationales dans la jeune URSS.

Malheureusement, on connaît encore assez peu de choses dans l’espace culturel francophone de la richesse des théories marxistes du langage apparues au début du vingtième siècle, qui ont influencé de manière décisive le développement de la pédagogie et de la psychologie de la même époque.

Sans doute, Jean-Jacques Lecercle, Gilles Deleuze, Félix Guattari et, avant eux, Julia Kristeva, Michel Pêcheux ou encore Trân Duc Thao ont bâti leurs philosophies du langage grâce au dialogue avec les théories marxistes russes du langage, comme en témoignent leurs analyses des ouvrages de Valentin Volochinov, Lénine ou encore Mikhaïl Bakhtine. Pourtant, le cadre de ce dialogue reste limité par une connaissance partielle des travaux de philosophie, linguistique, psychologie ou pédagogie russe des années 1920-1930. Les récentes traductions en langue française des écrits de Medvedev, Polivanov, Jakubinskij ou encore la retraduction de l’ouvrage de Volochinov Marixsme et philosophie du langage nous invitent à relancer, sur des bases nouvelles, le dialogue entre la philosophie française contemporaine et les différentes théories marxistes russes du langage. 

Y-a-t-il une philosophie marxiste du langage et quelles en seraient les lignes directrices ? Quel est le rapport que l’on peut établir entre la philosophie marxiste russe du langage et les sciences humaines (pédagogie, psychologie, linguistique) se revendiquant du marxisme ? Comment analyser l’articulation entre la pratique et la théorie dans le cadre de ces différentes approches marxistes du langage ? Dans quelle mesure peut-on encore mobiliser les concepts des théories marxistes russes du langage des années 1920-1930 pour comprendre l’actualité politique des sociétés contemporaines en ce début du vingt et unième siècle ? 

C’est à ces questions que ce volume se propose de répondre en faisant dialoguer la philosophie et les sciences humaines à la lumière de la pensée marxiste russe des années 1920-1930. 

Nous attendons des propositions qui s’inscrivent dans des approches différentes, mais qui doivent respecter le cadre des axes définis dans les sections suivantes : 

  1. Philosophie du langage et structuralisme linguistique. 
  2. Sociolinguistique et philosophie du langage. 
  3. Philosophie du langage et théorie littéraire. 
  4. Philosophie du langage, pédagogie et psychologie. 
  5. Philosophie du langage et politiques linguistiques. 
  6. Réceptions de la philosophie marxiste russe du langage dans la philosophie française contemporaine. 

Modalités de soumission

  • Les propositions sont attendues à l’adresse suivante : philomarx2019@gmail.com
  • Délai d’envoi des résumés (max. 1000 mots) : 31/03/2018

  • Avis d’acception/refus : 30/04/2018.
  • Délai d’envoi des articles : 30/09/2018
  • Délai d’envoi des révisions des articles : 30/01/2019.

Les éditeurs décideront, après évaluation, quels sont les articles définitivement acceptés.

  • Parution du numéro : 15/06/2019

Bibliographie

Brandist C., The Dimensions of Hegemony. Language, Culture and Politics in Revolutionary Russia, Haymarket Books, Chicago, 2016.

Brandist C. et Chown K. (eds), Politics and the Theory of Language in the USSR 1917-1938. The Birth of Sociological Linguistics, Anthem Press, London, 2011.

Deleuze G. et Guattari F., Mille plateaux, Minuit, Paris, 1980.

Jakobson R.O., Selected Writings I. Phonological Studies, Hague, Mouton, 1962.

Jakubinkskij L., Une linguistique de la parole, trad. Sériot P. et Ivanova I., Lambert-Lucas, Limoges, 2012.

Kristeva J., Semeïotikè. Recherches pour une sémanalyse, Seuil, Paris, 1969.

Lecercle J.-J., Une philosophie marxiste du langage, Puf, Paris, 2004.

L’Hermitte R. (dir.), La linguistique en URSS, numéro spécial de la revue Langages, nr. 15, 1969.

Medvedev P., La méthode formelle en littérature. Introduction à une poétique sociologique, Presses Universitaires du Mirail, Toulouse, 2008.

Pêcheux M., Les vérités de la palice, Maspero, Paris, 1975.

Polivanov E.D., Pour une linguistique marxiste, trad. Sériot P. et Simonato E., Lambert-Lucas, Limoges, 2014 (1re édition 1931, Moscou).

Thao T.D., Recherches sur l’origine du langage et de la conscience, Editions Sociales, Paris, 1973.

Troubetzkoy N.S., Correspondance avec Roman Jakobson et autres écrits, trad. Sériot P. et Schönenberger, Payot, Lausanne, 2006.

Todorov T., Mikhaïl Bakhtine. Le principe dialogique. Écrits du Cercle de Bakhtine, Seuil, Paris, 1981.

Tylkovswki I., Volochinov en contexte. Essai d’épistémologie historique, Lambert-Lucas, Limoges, 2012.

Volochinov V., Marxisme et philosophie du langage. Les problèmes fondamentaux de la méthode sociologique dans la science du langage, trad. Sériot P. et Tylkowski-Ageeva I., Lambert-Lucas, Limoges, 2010 (1re édition 1929, Leningrad).

Vygotski L., Pensée et langage, trad. Sève F., La Dispute, Paris, 1997 (1re édition 1934, Moscou).

Dates

  • samedi 31 mars 2018

Mots-clés

  • marxiste, langage, Volochinov, Marx, linguistique marxiste, langue, Deleuze, Bakhtine

Contacts

  • Oleg Bernaz
    courriel : oleg [dot] bernaz [at] gmail [dot] com
  • Evgeny Blinov
    courriel : moderator1979 [at] hotmail [dot] com

Source de l'information

  • Oleg Bernaz
    courriel : oleg [dot] bernaz [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Philosophies et sciences marxistes russes du langage (1920-1930) », Appel à contribution, Calenda, Publié le jeudi 01 février 2018, https://calenda.org/431315

Archiver cette annonce

  • Google Agenda
  • iCal