AccueilUn ou des transhumanismes ? Cartographie, histoire, réception

Un ou des transhumanismes ? Cartographie, histoire, réception

Transhumanism in the singular and plural - cartography, history, reception

*  *  *

Publié le vendredi 02 février 2018 par Céline Guilleux

Résumé

Sans doute faut-il accepter d’emblée la pluralité des réalités qui se cachent derrière le transhumanisme : envisager le transhumanisme comme mouvement, commecourant de pensée et comme controverse tout à la fois, se pencher sur les relations entre les différents acteurs, sur leurs parcours biographiques, sur les réseaux. Prendre le temps de replacer le transhumanisme dans une perspective d’histoire des idées, pour interroger sa nouveauté. Sonder aussi la réalité sociale du transhumanisme : qui en sont les militants ? Pour quelles motivations ? Comment se situent-ils au sein d’une controverse qui dépasse largement le mouvement ? Et au-delà des militants, dans les laboratoires, quel sens peuvent prendre les idées transhumanistes ?

Annonce

Une journée d'études de la Chaire Ethique et transhumanisme - le 28 février 2018 à Lille

Une journée organisée par Franck Damour et Alberto Romele

Argumentaire

Un mot – surtout un mot en isme – est toujours fort et faible à la fois. Fort par sa capacité à nommer, à faire exister. Faible par sa capacité à réduire, à simplifi er. Le mot « transhumanisme » n’y échappe pas. Que désigne-t-il ? Un courant de pensée ? Une philosophie ? Un slogan ? Des technologies ?
Il y a de nombreux débats sur ce que ce mot recouvre, débats aussi sur l’origine du mot comme si elle pouvait délivrer à elle toute seule des réponses. Bien souvent les analyses portent sur les idées que ce mot est censé véhiculer, relevant la diversité des tendances. Car il y a bien des transhumanismes entre le mouvement extropien de Max More, la tendance singularitarienne de Ray Kurzweil ou de Peter Thiel et les réfl exions plus académiques d’Oxford ou Cambridge. La diversité s’accroît lorsqu’on remonte à la première vague transhumaniste à propos de la génération de Julian Huxley et Pierre Teilhard de Chardin.

Pour sortir de ces difficultés, sans doute faut-il accepter d’emblée la pluralité des réalités qui se cachent derrière le transhumanisme : envisager le transhumanisme comme mouvement, comme courant de pensée et comme controverse tout à la fois, se pencher sur les relations entre les différents acteurs, sur leurs parcours biographiques, sur les réseaux. Prendre le temps de replacer le transhumanisme dans une perspective d’histoire des idées, pour interroger sa nouveauté. Sonder aussi la réalité sociale du transhumanisme : qui en sont les militants ? Pour quelles motivations ?

Comment se situent-ils au sein d’une controverse qui dépasse largement le mouvement ? Et au-delà des militants, dans les laboratoires, quel sens peuvent prendre les idées transhumanistes ? C’est à un tour d’horizon, mais aussi à des relevés plus précis, dans l’idée de proposer des cartographies du transhumanisme, que s’attachera cette journée d’études.

Programme 

28 février 2018 (9h30-17h30) à l' Université Catholique de Lille - Maison des chercheurs

60 bis, Rue du Port (5ème étage)  59000 Lille

Les interventions sont d’une demi-heure suivie d’une discussion de 20 mn

Matinée

  • 9h30 Ouverture de la journée par Franck DAMOUR
  • 10h00-10h50 Olivier DARD : « Un pionnier du transhumanisme méconnu : Jean Coutrot »
  • 11h00-11h50 Laurent FRIPPIAT : « Transhumanisme : utopie technicienne ou rupture historique de l’évolution humaine ? »
  • 11h50-12h30 : Franck DAMOUR : « Cartographie d’un réseau transhumaniste »

Après-Midi

  • 14h30-15h20 Gabriel DORTHE « Cartographie du transhumanisme : regards d’un chercheur embarqué »
  • 15h20-16h10 Daniela CERQUI : « Le transhumanisme au pays des chercheurs : représentations et projections »
  • 16h30-17h20 Alberto ROMELE : « Cartographie de la controverse transhumaniste »

17h30 Clôture de la journée

Lieux

  • Maison des chercheurs - 5e étage - 60 bis rue du Port
    Lille, France (59)

Dates

  • mercredi 28 février 2018

Mots-clés

  • transhumanisme, utopie, technologie, éthique, sociologie, cartographie, controverse, science, Jean Coutrot

Contacts

  • Franck Damour
    courriel : Franck [dot] Damour [at] univ-catholille [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Franck Damour
    courriel : Franck [dot] Damour [at] univ-catholille [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Un ou des transhumanismes ? Cartographie, histoire, réception », Journée d'étude, Calenda, Publié le vendredi 02 février 2018, https://calenda.org/431328

Archiver cette annonce

  • Google Agenda
  • iCal