AccueilLes représentations politiques des femmes dans les pays de l'Europe centrale et orientale

*  *  *

Publié le vendredi 09 février 2018 par Céline Guilleux

Résumé

L’objectif général de ce colloque est de réfléchir aux représentations politiques des femmes, de diffuser les bonnes pratiques de certains pays et d’identifier les besoins d’autres pays, d’identifier et d’analyser leurs stratégies et de développer la recherche sur le sujet en Europe centrale et orientale.

Annonce

Evénement rattaché à la conférence internationale SCOPE 2018. Genre & Politiques. Les défis de la globalisation(http://www.scienceofpolitics.eu/).

Argumentaire

Dans le monde entier, le thème des représentations politiques des femmes est interpellé non seulement par des scientifiques des sciences politiques, des études de genre, de la sociologie, de l’histoire, etc., par des spécialistes de la société civile, par des diplomates, mais aussi par des politicien-ne-s. Qu’elle soit prioritisée par la volonté et l’agenda politiques ou bien minimalisée et marginalisée par rapport à des problèmes « plus urgents », l’égalité femmes-hommes est un enjeu sociétal et politique fondamental, un défi et un indicateur de stade pour les régimes démocratiques. Le sujet de la représentation politique des femmes, même s’il a fait l’objet de nombreuses recherches et réflexions au niveau international, reste encore, dans l’espace académique, insuffisamment analysé et surtout insuffisamment légitimé, pour ne plus parler des disparités entre divers pays. Au niveau politique, ce thème a fait l’objet d’approches, de stratégies et de politiques diverses et variées, allant des systèmes de quotas et des lois de la parité (voir la loi française du 6 juin 2000) jusqu’à l’absence de toute mesure affirmative et aussi de vraies politiques d’égalités de genre. Les facteurs à prendre en considération sont nombreux et complexes, les débats et la réflexion conjointe du milieu académique, associatif, politique et diplomatique étant un instrument obligatoire pour une compréhension nuancée du phénomène et pour l’identification des meilleures formes d’action. 

Les informations fournies par les parlements nationaux des pays du monde entier jusqu’au 1er décembre 2017 et classées par l'Union interparlementaire (UIP1) nous révèlent le taux de femmes dans les Chambre unique (basse) et la Deuxième Chambre (Sénat) de l’Europe. Pour ne donner que deux exemples, la France se trouve à la quatorzième place avec 225 femmes élues dans la Chambre basse sur 577 sièges et 102 sur 348 au Sénat, tandis que la Roumanie se trouve à la quatre-vingt-dixième avec 68 femmes sur 329 sièges et respectivement 19 femmes sur 136 sièges. En regardant ces chiffres, on peut affirmer qu’on est encore loin de la parité. L’une des raisons pourrait être, au moins dans le cas des deux pays rappelés, les règles d’accès et de fonctionnement de l’espace politique, à côté de nombreux éléments spécifiques à chaque contexte national. Dans la réflexion et l’interpellation de cette thématiques, il faut toujours tenir compte du fait que « […] la professionnalisation de l’espace politique et la définition des "ressources" efficaces ou des rôles politiques de succès, l’architecture électorale et l’importance des stéréotypes de genre sont des axes obligatoires de l’analyse de la présence (ou de l’absence des femmes dans l’espace politique »2.

Depuis 2010, l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) a choisi de prioritiser son action autour de la construction d’une stratégie francophone de mobilisation et de plaidoyer en faveur des droits des femmes, de leur autonomisation, de l’égalité entre les sexes et contre les discriminations, dans les espaces décisionnels francophones et dans les débats internationaux. La représentation politique des femmes en est visée. 

Au Sommet de Dakar du 29 et 30 novembre 2014 les pays membres de l’OIF ont exprimé leur engagement à soutenir l’accroissement « de la participation des femmes et des jeunes aux instances de décision, à la gouvernance locale et à la vie politique »3 et l’atteinte de la parité au sein des instances décisionnelles politiques et économiques des États et gouvernements membres. Au Sommet d’Antananarivo du 26 et 27 novembre 2016 on encourage de nouveau l’intégration politique, économique et sociale des femmes et des jeunes4. De plus, à la Conférence des femmes de la Francophonie qui a eu lieu les 1er et 2 novembre 2017 à Bucarest, les membres de l’OIF se sont engagés « à lever les obstacles qui entravent la participation pleine et effective, ainsi que l’accès, en toute égalité, à la vie économique, politique, sociale et culturelle des femmes dans les pays francophones. »5 Le sujet de la parité dans tous les domaines de la vie économique et politique a été un autre point évoqué dans le présent document. 

Depuis 2016, le CEREFREA Villa Noël a créé, avec le soutien de l’OIF, l’axe « Francophonie et droits humains », qui se propose d’ajouter une dimension de recherche complémentaire aux différents autres aspects – institutionnels, sociaux et informels – qui constituent la sphère d’action de la Francophonie en matière de droits de l’homme. Plusieurs colloques internationaux ont eu lieu à Bucarest, un premier sur l’égalité femme-homme dans et par l’éducation dans les PECO en 2016, un deuxième sur les violences faites aux femmes – tolérance zéro en 2017. Ces événements ont réuni des spécialistes de plusieurs pays : Albanie, Algérie, Arménie, France, Géorgie, Grèce, Kosovo, Maroc, Roumanie, République de Moldavie et Suisse. Les actes du colloque seront publiés en été 2018.

La série de colloques internationaux continue cette année avec le thème des représentations politiques des femmes. Le CEREFREA Villa Noël, en partenariat avec la Faculté de Sciences Politiques de l’Université de Bucarest, l’ICUB de la même université, le Centre Féministe FILIA et avec le soutien de l’Organisation Internationale de la Francophonie, organise les 17 et 18 mai 2018, à la Villa Noël (6, rue Emile Zola, Bucarest), le colloque international « Les représentations politiques des femmes dans les PECO ». Pour donner encore plus d’envergure à cet événement, il a été rattaché à la conférence internationale de la Faculté de Sciences Politiques, SCOPE 2018, qui cette année porte justement sur le thème Genre & Politiques. Les défis de la globalisation (http://www.scienceofpolitics.eu/).

L’objectif général de notre colloque est de réfléchir aux représentations politiques des femmes, de diffuser les bonnes pratiques de certains pays et d’identifier les besoins d’autres pays, d’identifier et d’analyser leurs stratégies et de développer la recherche sur le sujet en Europe Centrale et Orientale. 

Dans ce but, nous proposons les pistes de recherches suivantes, sans vouloir limiter les thèmes des interventions :

  • les formes et les enjeux des représentations des femmes de pouvoir ;
  • les représentations des femmes politiques dans les médias ;
  • le regard masculin et féminin sur les politiciennes ;
  • les mégadonnées et les représentations politiques des femmes ;
  • le nombre des femmes en politique – sous-représentation, statistiques, pièges, défis ;
  • la participation des femmes à la prise de décision politique et au développement économique mondial ;
  • les thèmes récurrents dans les programmes des politiciennes ;
  • la présence des femmes appartenant aux minorités (ethniques, sexuelles, religieuses) en politique ;
  • le féminisme et les mouvements sociaux – le soutien de la société civile aux politiciennes, contre les discriminations et stéréotypes de genre ;
  • le genre comme ressource politique et conditions de mobilisation des identités genrées ;
  • les études de genre – pour une formation dans l’esprit de l’égalité ;
  • les constructions stéréotypées des femmes politiques : valorisation ou dévalorisation ;
  • égalité de droits et égalité de faits : quel décalage ?
  • autres thèmes connexes.

Calendrier

  • 2 mars 2018 : envoi de la proposition de participation

sous forme d’un résumé d’environ 350-400 mots en français aux adresses : simona.necula@villanoel.ro et larissa.luica@villanoel.ro. Les propositions doivent être accompagnées des noms, affiliations et adresses e-mail de tous les participants.

  • 5 mars 2018 : notification des résultats
  • 17-18 mai 2018 : tenue du colloque
  • 1er  octobre 2018 : soumission de l’article, en vue de sa publication. Cette dernière fera l’objet d’une procédure de sélection spécifique.

Comité scientifique et d’organisation

  • Ionela BĂLUȚĂ – Faculté de Sciences Politiques, Université de Bucarest, Roumanie
  • Oana BĂLUȚĂ – Faculté de Journalisme et Sciences de la Communication, Université de Bucarest, ancienne boursière de l’ICUB
  • Marlène COULOMB-GULLY, Université Toulouse 2-Jean-Jaurès
  • Anca DOHOTARIU – Faculté de Sciences Politiques, Université de Bucarest, Roumanie
  • Delphine DULONG, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
  • Christine GUIONNET, Université Rennes 1
  • Eléonore LÉPINARD, Université de Lausanne
  • Larissa LUICĂ – CEREFREA Villa Noël, Université de Bucarest, Roumanie
  • Mihaela MIROIU – École Nationale d’Études Politiques et Administratives
  • Simona NECULA – CEREFREA Villa Noël, Université de Bucarest, Roumanie
  • Rennie YOTOVA – OIF BRECO

Notes et références

1Union interparlementaire, « Les femmes dans les parlements nationaux », 2017, http://archive.ipu.org/wmn-f/classif.htm.

2Ionela Băluță, „Reprezentarea politică a femeilor: alegerile parlamentare din 2012” (« La représentation politique des femmes, les élections parlementaires de 2012 »), Sfera politicii, n0 174, http://www.sferapoliticii.ro/sfera/174/art05-Baluta.php. 

3OIF, « Déclaration de Dakar », 2014, https://www.francophonie.org/IMG/pdf/sommet_xv_decl_dakar_2014_vf.pdf.

4OIF, « Déclaration d’Antananarivo », 2016,

https://www.francophonie.org/IMG/pdf/som_xvi_decl_antananarivo_vf.pdf

5OIF, « Appel de Bucarest », 2017, https://www.francophonie.org/IMG/pdf/appel_de_bucarest_final.pdf.

Lieux

  • 6 rue Emile Zola
    Bucarest, Roumanie (011847)

Dates

  • vendredi 02 mars 2018

Mots-clés

  • études de genre, représentation politique, Europe centrale et orientale

Contacts

  • Larissa Luica
    courriel : larissa [dot] luica [at] villanoel [dot] ro
  • Simona Necula
    courriel : simona [dot] necula [at] villanoel [dot] ro

URLS de référence

Source de l'information

  • Larissa Luica
    courriel : larissa [dot] luica [at] villanoel [dot] ro

Pour citer cette annonce

« Les représentations politiques des femmes dans les pays de l'Europe centrale et orientale », Appel à contribution, Calenda, Publié le vendredi 09 février 2018, http://calenda.org/432529