AccueilLe féminin

Le féminin

The feminine - Germanic, Nordic and Dutch spaces

Espaces germaniques, nordique et néerlandophone

*  *  *

Publié le mardi 13 février 2018 par João Fernandes

Résumé

Les espaces germaniques, nordiques et néerlandophones sont souvent cités pour leurs avancées en matière d'égalité homme-femme. Cette journée d'études sera l'occasion de s'interroger sur la place qu'occupe le féminin, en tant que genre social, dans ces différents espaces à différentes périodes et sous divers angles : historique, linguistique, représentatif ou encore sociologique...

Annonce

Journée d'études "Le Féminin", 8 juin 2018

Argumentaire

Cette journée d'études se propose d'interroger la notion de féminin au sein des espaces germaniques, nordique et néerlandophone. En effet, les pays composant ces espaces sont souvent considérés comme des plus avancés sur le plan de l'égalité homme-femme, aussi bien dans l'histoire que de nos jours. On pensera par exemple à la place attribuée par la recherche à la femme scandinave au Moyen-Âge, qui récemment se traduit par un engouement pour la "femme Viking" dans la culture populaire ; aux auteures reconnues ayant obtenu le Prix Nobel (Selma Lagerlöf, Sigrid Undset, Elfriede Jelinek, Herta Müller) ; ou encore à plusieurs personnalités politiques de renommée internationale, telle Vigdís Finnbogadóttir, présidente de l'Islande de 1980 à 1996, ou Angela Merkel, prête à commencer son quatrième mandat en tant que chancelière en Allemagne — pour ne mentionner qu'elles.

Ce stéréotype positif porte à croire qu'il existerait une spécificité propre à ces espaces, considérés comme un ensemble plus ou moins homogène en ce qui concerne la place de la femme et plus généralement du féminin en tant que genre social — c'est-à-dire l'ensemble des fonctions, qualités, valeurs, etc. associées à cette notion dans une culture donnée. Cette journée se propose donc de nous confronter à ce point de vue, en nous intéressant aux différents pays qui composent ces espaces, à des époques variées et dans une pluralité de domaines. Elle aura pour but de mettre en avant la diversité des situations et des contextes, tout en revalorisant la contribution des femmes et du féminin à l'histoire, à la culture, à la langue et aux sciences. Les approches pluri- et interdisciplinaires seront particulièrement appréciées.

Axes de recherche

Les interventions pourront s'inscrire dans les axes de recherche suivants :

- les femmes dans la société et dans l'histoire : nous nous intéresserons ici aux femmes aussi bien en tant qu'individus (femmes politiques, auteures, artistes, scientifiques, etc.) qu'en tant que groupe ou collectif (place des femmes dans les sociétés, évolution de cette place, organisations, événements et actions ayant contribué à cette évolution, etc.) ;

- représentations de(s) femmes : nous nous pencherons sur les personnages et figures de femmes dans la littérature, les arts et les sciences, sur les représentations de femmes par les hommes et les représentations de femmes par les femmes ;

- le féminin comme genre social : en s'appuyant sur les études de genre, qui définissent ce dernier comme 1) une construction sociale, 2) un processus relationnel (opposition masculin / féminin) et 3) un rapport de pouvoir, nous aborderons la notion de féminin même, sa présence dans les textes et ses variations, notamment par rapport au masculin — tout en invitant les intervenants à s'interroger sur cette binarité même ;

- le féminin comme genre grammatical : nous encouragerons une approche pluri- et interdisciplinaire en étudiant également la place du féminin comme genre grammatical dans les langues germaniques, ses marqueurs et ses évolutions, afin notamment de réfléchir sur les liens possibles entre genre grammatical et genre social, et au-delà entre langue et culture, langue et société.

Les interventions centrées sur les espaces germaniques, nordique et néerlandophone seront privilégiées. Toutefois, celles s'intéressant aux espaces limitrophes qui ont des relations historiques avec ces derniers (comme par exemple la République Tchèque) ou établissant une comparaison avec eux pourront être prises en considération.

Modalités pratiques d'envoi des propositions

Cet appel s'adresse en priorité aux doctorant.e.s et jeunes chercheuses et chercheurs en études germaniques, nordiques et/ou néerlandophones, dans les domaines de la littérature, de la civilisation, de l'histoire des idées et de la linguistique. Nous les invitons à nous envoyer leur proposition de communication

avant le 16 mars 2018

(300 mots maximum, comprenant le titre et les mots clefs, accompagné d'une courte biobibliographie) à l'adresse suivante : elans.reigenn@gmail.com. Les propositions de communication seront examinées par le comité scientifique qui vous fera part de sa réponse au début du mois d'avril 2018. Les participants disposeront d'une vingtaine de minutes de présentation, suivie d'une discussion.

Comité scientifique

  • Solange ARBER
  • Paul BUFFARD
  • Margot DAMIENS
  • Raphaëlle JAMET

Lieux

  • Maison de la Recherche - 28 rue Serpente
    Paris, France (75006)

Dates

  • vendredi 16 mars 2018

Fichiers attachés

Mots-clés

  • féminin, germanique, nordique, néerlandophone

Contacts

  • Paul Buffard
    courriel : paul [dot] buffard [at] gmail [dot] com

URLS de référence

Source de l'information

  • Paul Buffard
    courriel : paul [dot] buffard [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Le féminin », Appel à contribution, Calenda, Publié le mardi 13 février 2018, https://calenda.org/432969

Archiver cette annonce

  • Google Agenda
  • iCal