AccueilPleins feux sur les femmes (in)visibles

Pleins feux sur les femmes (in)visibles

Spotlight on (in)visible women

*  *  *

Publié le jeudi 08 février 2018 par Anastasia Giardinelli

Résumé

À la suite du séminaire « Femmes, monde féminin et ruptures », qui se terminera au printemps 2018, les membres du comité (Sylvie Thiéblemont, Elsa Chaarani, Laurence Denooz) organisent un colloque conclusif, qui reprendra un aspect du projet en lui donnant une lecture plus approfondie[...] Il s’agira dès lors de montrer comment une femme ou un groupe de femmes, en acceptant de contrevenir aux codes moraux, aux normes de leur époque ou de leur communauté, aux articles juridiques ou constitutionnels, aux modes de pensée internes à leur culture, permettent le franchissement d’une étape significative dans l’histoire, l’acquisition de droits, la production culturelle ou scientifique.

Annonce

Argumentaire

À la suite du séminaire « Femmes, monde féminin et ruptures », qui se terminera au printemps 2018, les membres du comité (Sylvie Thiéblemont, Elsa Chaarani, Laurence Denooz) organisent un colloque conclusif, qui reprendra un aspect du projet en lui donnant une lecture plus approfondie.

Selon les différents axes évoqués in primis au cours de ces trois années riches et fructueuses, plusieurs chercheur.se.s se sont intéressé.e.s à la question de la représentation des femmes, au brouillage des stéréotypes féminins (dans les différents domaines littéraire, artistique, historique et juridique), à la variable genrée et à ses conséquences sur les jugements portés à l’égard des auteures. Enfin, les intervenant.e.s ont consacré plusieurs communications à l’affirmation de femmes en rupture avec les normes sociales, en tant que sujets d’une prise de conscience politique, actrices d’une différence sexuelle, figures de rébellion du fait de leur mise en cause des rôles sociaux dévolus selon les normes opérantes.

Le présent appel à communication est un approfondissement de ce dernier point. Il s’agira dès lors de montrer comment une femme ou un groupe de femmes, en acceptant de contrevenir aux codes moraux, aux normes de leur époque ou de leur communauté, aux articles juridiques ou constitutionnels, aux modes de pensée internes à leur culture, permettent le franchissement d’une étape significative dans l’histoire, l’acquisition de droits, la production culturelle ou scientifique.

On pourra étudier donc les mobilisations et revendications :

  • de femmes majeures à l’action méconnue, femmes de l’ombre, mais hors normes, ayant une influence décisive sur une collectivité ou ayant conduit un groupe social à franchir un pas significatif ;

  • de femmes inventrices, ayant révolutionné un métier, un domaine des sciences ;

  • de femmes ayant affirmé une singularité forte dans la littérature ou les arts ;

  • de femmes dont l’expérience individuelle a eu un effet majeur sur une collectivité ;

  • de femmes dont la rébellion, dont l’expérience politique ou sociale ont eu une influence importante ou ont fait l’objet d’une transmission ;

  • de femmes dont l’action a eu pour effet une avancée capitale dans le domaine des droits des femmes ou des droits humains ;

  • de résistantes de différentes époques ou nations ;

  • de groupes de femmes (associations, collectifs) luttant pour faire éclater, auprès des instances étatiques et décisionnaires, de réels problèmes publics en lien avec leurs droits et reconnaissances s’opposant à des traditions archaïques et patriarcales.

Les exemples seront prioritairement des figures féminines internationales ou des femmes peu ou moins connues, des femmes imaginaires hissées au statut de stéréotypes, venues d’Occident, mais aussi d’autres cultures d’Asie, d’Afrique, d’Amérique Latine, d’Océanie. Il est probable que les propositions seront prioritairement liées aux XIXe, XXe et XXIe siècles, mais celles qui concerneront d’autres périodes seront également bienvenues.

Bibliographie non exhaustive

Coulomb-Gully Marlène, Femmes en politique, en finir avec les seconds rôles, Paris, Editions Belin, 2016.

Dorlin Elsa, dir., Black Feminism. Anthologie du féminisme africain-américain, 1975-2000, Paris, Éd. L’Harmattan, coll. Bibliothèque du féminisme, 2008.

Dorlin Elsa, La matrice de la race, Généalogie sexuelle et coloniale de la Nation française, Paris, La Découverte (préface d'Eric Fassin), 2009.

Felstiner, W. LF, Abel, R. L., Sarat, A., « L’émergence et la transformation des litiges : réaliser, reprocher, réclamer », Politix, 16, pp. 41-54, 1991.

Goffmann Erving, Stigmate, les usages sociaux des handicaps, Paris, Eds de Minuit, 1975.

Guionnet Christine, Neveu Érik, Féminin/Masculin. Sociologie du genre, Paris, Armand Colin, Collection U, 2004.

Heinich Nathalie, De la visibilité : Excellence et singularité en régime médiatique, Paris, Gallimard, Bibliothèque des Sciences Humaines, 2012.

Heinich Nathalie, Etats de femme, l’identité féminine dans la fiction occidentale, Paris, Gallimard, 1996.

Héritier Françoise, Masculin/Féminin I, la pensée de la différence, Odile Jacob, 1996.

Héritier Françoise, Masculin/Féminin II, dissoudre la Hiérarchie, Odile Jacob, 2002.

Neveu Erik, « L’approche constructiviste des « problèmes publics ». Un aperçu des travaux anglo-saxons », Études de communication, 22, 41-58, 1999.

Planté Christine, La petite sœur de Balzac, Paris, Seuil, 1989.

Thévenot Laurent, L'action au pluriel, Sociologie des régimes d’engagement, Paris, La Découverte, 2006. Winkin Yves, Anthropologie de la communication, 2001, Paris, Eds du Seuil (chapitre 8 : « La maîtrise invisible de l’ordinaire »), 2001. Revue CLIO : http://clio.revues.org

Comité d’organisation 

Elsa Chaarani - Laurence Denooz - Sylvie Thiéblemont

Comité scientifique

  • Maria Elisa Alonso Garcia, Université de Lorraine, Nancy
  • Alison Carton-Vincent, CAER d’Aix-Marseille Université
  • Lioudmila Chvedova, Université de Lorraine
  • Martina Censi, Université de Rennes 2
  • Sabina Ciminari, Université de Montpellier 3
  • Catherine Delesse, Université de Lorraine, Nancy
  • Christelle Di Cesare, Université de Lorraine
  • Jamil Dakhlia, Université Sorbonne-Nouvelle Paris 3
  • Léna Saade Gebran, Université Saint-Esprit de Kaslik, Liban
  • Tourya Guaaybess, Université de Lorraine
  • Sylvie Grimm Hamen, Université de Lorraine
  • Estrella Israël, Université CEU-Cardenal Herrera de Valencia, Espagne
  • Albane Julien, Université de Montpellier 3
  • Monica Ruocco, Università degli Studi di Napoli L’Orientale, Italie
  • Maria Grazia Sciortino, Université de Palerme, Italie
  • Catriona Seth, Université de Lorraine
  • Christoph Vatter, Université de la Sarre, Sarrebruck
  • Elisabeth Vauthier, Université de Lyon 3
  • Mercedes Yusta Rodrigo, Université de Paris 8
  • Ambra Zorat, Université de Bourgogne

Calendrier

Dépôt des propositions (résumé de 10-15 lignes) :

28 février 2018

Colloque 22, 23, 24 novembre 2018.

Frais d’inscription pour les intervenant.e.s : 30 €. Les versements seront à effectuer sur place.

Le financement des repas sera assuré par l’Université de Lorraine, les voyages et l’hébergement resteront à la charge des participant.e.s ou de leur institution d’appartenance.

Modalités de soumission

  • 1 document word isolé comportant le nom, l’appartenance institutionnelle, le grade, le titre de la communication et les coordonnées de l’auteur (adresse professionnelle, adresse personnelle, adresse électronique et téléphone)
  • 1 document (format Word et format PDF) comportant un résumé de 15 à 20 lignes en français ou en anglais (Word, Times 12, interligne 1,5) présentant le corpus étudié, les idées principales, le raisonnement et les conclusions générales, et précisant le cadre et les notions. 3 mots-clés devront également être mentionnés.
  • Langue de la communication et de la publication : français et/ou anglais.
  • Les communications de 20 minutes seront suivies de 10 minutes de questions. Les articles feront l’objet d’une publication, sous la forme d’un volume collectif, avec comité de lecture. Les consignes éditoriales seront envoyées avec la réponse.

Les propositions de communication seront adressées conjointement à:

  • Elsa Chaarani : elsa.chaarani@univ-lorraine.fr
  • Laurence Denooz : laurence.denooz@univ-lorraine.fr
  • Sylvie Thieblemont : sylvie.thieblemont@univ-lorraine.fr 

Catégories

Lieux

  • Université de Lorraine, Campus Lettres et Sciences Humaines
    Nancy, France (54)

Dates

  • mercredi 28 février 2018

Contacts

  • Laurence Denooz
    courriel : laurence [dot] denooz [at] univ-lorraine [dot] fr
  • Elsa Chaarani
    courriel : elsa [dot] chaarani [at] univ-lorraine [dot] fr
  • Sylvie Thieblemont
    courriel : sylvie [dot] thieblemont [at] univ-lorraine [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Mélina Charoy
    courriel : melina [dot] charoy [at] univ-lorraine [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Pleins feux sur les femmes (in)visibles », Appel à contribution, Calenda, Publié le jeudi 08 février 2018, https://calenda.org/433012

Archiver cette annonce

  • Google Agenda
  • iCal