AccueilÉducation à la santé et citoyenneté : quelles préventions, quelles solidarités ?

Éducation à la santé et citoyenneté : quelles préventions, quelles solidarités ?

Health education and citizenship: what prevention, what solidarities?

VIIe colloque international du réseau des universités pour l'éducation à la santé (UNIRéS)

7th international conference of the UNIRéS network

*  *  *

Publié le vendredi 23 mars 2018 par Céline Guilleux

Résumé

Le dernier colloque international du réseau des universités pour l'éducation à la santé (UNIRéS) en octobre 2016 à Paris, questionnait les liens entre éducation à la santé et altérités. À travers la prise en compte des altérités, dans les représentations et pratiques de l’éducation à la santé, se posent notamment les questions de la citoyenneté, de la solidarité et des inégalités sociales de santé. Articuler santé, citoyenneté et solidarité revient à poser l’exigence d’une réflexion transversale dans une perspective éducative, mais aussi à l’aune des enjeux de prévention. Ce colloque sera l’occasion, pour des chercheurs et des praticiens, de décrire et d’analyser des pratiques, des outils d’intervention et les effets produits, notamment dans le champ de l’éducation et de la formation, en France et/ou à l’international, y compris dans les pays à ressources limitées.

Annonce

Argumentaire 

Le dernier colloque international d’UNIRéS en octobre 2016 à Paris, questionnait les liens entre éducation à la santé et altérités. A travers la prise en compte des altérités, dans les représentations et pratiques de l’éducation à la santé, se posent notamment les questions de la citoyenneté, de la solidarité et des inégalités sociales de santé. 

Articuler santé, citoyenneté et solidarité revient à poser l’exigence d’une réflexion transversale dans une perspective éducative, mais aussi à l’aune des enjeux de prévention. En effet, la prévention fait l’objet de multiples préconisations, de politiques publiques et d’actions, dont il s’agit d’interroger les conceptions. 

La stratégie nationale de santé met l’accent sur la question de la prévention qui se fonde, non plus, sur des approches thématiques, mais bien sur les déterminants de santé et sur le développement d’une littératie  en santé comme contributive à une réduction des inégalités de santé et de leurs impacts sur la morbidité évitable. L’éducation à la santé et la promotion de la santé prennent alors tout leur sens en milieu scolaire et universitaire, mais aussi au niveau des activités socio-professionnelles, familiales et associatives.

En milieu scolaire, le parcours éducatif de santé (PES), outil central au service des élèves, de leurs familles et des équipes éducatives reste très largement à inventer et à mettre en place en lien avec les comités d’éducation à la santé et à la citoyenneté qui contribuent à préparer les élèves à l’apprentissage de la vie en société. Les principaux objectifs visent à construire des attitudes et des comportements responsables vis-à-vis de soi (individuels), des autres (interindividuels) et de leur environnement. En permettant aux individus de devenir capables d’agir sur les conditions sociales, économiques, politiques ou écologiques auxquelles ils sont confrontés, il devient alors possible d’agir concrètement sur les déterminants de santé. Il s’agit ainsi de promouvoir une approche éducative en inscrivant ce PES dans l'éducation citoyenne de l'école. 

La stratégie nationale de santé 2018-2022 vise également la mise en place d’une politique de promotion de la santé incluant la prévention dans tous les milieux, la lutte contre les inégalités sociales et territoriales de santé et la transformation du système de santé français en réaffirmant la place des citoyens.

Dans cette perspective, le développement de l’éducation à la santé en lien avec la citoyenneté et la solidarité amène trois domaines de questionnement : 

  1. Du côté du sujet : Interroger la construction d’attitudes et de comportements individuels visant l’« empowerment » (comportements et attitudes pour une plus grande autonomie de l’individu) questionne à la fois les plans épistémologique, éducatif et praxéologique.
  2. Du côté du milieu scolaire : Interroger la dimension citoyenne de la santé, c’est aussi réfléchir sur le rôle de l’école comme espace de construction d’une littératie en santé et comme espace de construction de la personne socialisée. Ainsi, les phénomènes d’exclusion et d’inégalités sociales de santé se trouvent réinterprétés, en lien très étroit avec la question des solidarités.
  3. Du côté de l’environnement, la société et des politiques publiques : Intégrer la dimension citoyenne de la santé, c’est se questionner sur les mécanismes d’interdépendance des personnes entre elles, mais également vis-à-vis des organismes, des institutions, de l’environnement. Dans la perspective de la stratégie nationale de santé 2018-2022, de telles orientations invitent à analyser la politique de promotion de la santé, incluant la prévention, dans tous les milieux et tout au long de la vie.

Dans ce nouveau contexte, l’enjeu de ce 7ème colloque international d’UNIRéS est d’interroger les liens entre éducation en santé, citoyenneté et solidarité. Il sera l’occasion, pour des chercheurs et des praticiens, de décrire et d’analyser des pratiques, des outils d’intervention et les effets produits, notamment dans le champ de l’éducation et de la formation, en France et/ou à l’international, y compris dans les pays à ressources limitées.

Les propositions de communication s’articuleront autour de trois axes interrogeant, la citoyenneté, la solidarité dans les actions de formation, les interventions et les recherches en éducation à la santé :

Axe 1 : Comment sont prises en compte les questions de solidarité et de citoyenneté dans le domaine de la formation en éducation dans le champ de la santé ?

Seront interrogés notamment :

  • Les modèles et approches liés à la conception, la mise en œuvre et l’évaluation d’actions et de formations en éducation à la santé notamment dans le cadre du parcours éducatif de santé.
  • Les fondements épistémologiques permettant de mieux cerner les liens entre solidarité, citoyenneté et éducation en santé.

Axe 2 : Quelle place pour la citoyenneté et la solidarité dans les pratiques en éducation à la santé ? Quelles perspectives peuvent être proposées ?

Seront questionnés notamment :

  • La place du sujet en formation, dans les dispositifs et le rapport à son environnement ;
  • Les nouveaux enjeux de solidarité (politiques, économiques, épistémologiques…) pour les interventions éducatives en santé, dans différents contextes : dans ou hors l’école, sur le plan national ou international (ONG par exemple) ;
  • La prise en compte des cultures en présence, des situations d'exclusion ou de vulnérabilités, des violences et incivilités, les liens dépendance/solidarités, dans les contextes évoqués précédemment.  

Axe 3 : Quelles sont les transformations en cours et/ou à venir pour la prise en compte des solidarités dans le champ de l'éducation à la santé, du fait des changements que vivent nos sociétés ? 

Seront pensés notamment : 

  • Les modalités de définition de politiques, de stratégies de formation et d’intervention en éducation à la santé sur un territoire,
  • Les conditions de maintien et de développement de partenariats,
  • Les méthodes et outils facilitant l’élaboration de diagnostics au niveau territorial et la mise en œuvre de dispositifs.

Nous invitons chercheurs, jeunes chercheurs (à partir d’un niveau Master), formateurs et praticiens à réfléchir et à proposer des communications sur ces questions, quels que soient les publics concernés, les institutions de rattachement, les thématiques des recherches et des interventions dans et hors l’Ecole.

Modalités de soumission et informations aux auteur-e-s

Pour soumettre une communication

S’enregistrer au préalable comme utilisateur de la plateforme :

https://www.conftool.net/education-sante-prevention-2018/

Voici les éléments qui vous seront demandés :

  • Nom, prénom et courriel de tous les co-auteurs. Institution / organisation de rattachement. 
  • Titre de la communication.
  • Mots-clés : 3 à 5. 
  • Forme choisie : Poster ou communication orale.
  • Type de communication : « Recherche » ou « Interface ».
  • Axe thématique choisi (1, 2 ou 3) 
  • Résumé de la communication (4 000 à 5 000 signes, espaces compris) présentant les fondements et les intentions de la communication. Le résumé sera problématisé et veillera à faire apparaître son intérêt au regard de la thématique du colloque. S’il s’agit d’une communication scientifique, les références épistémologiques et méthodologiques apparaîtront clairement. La présence d’une démarche empirique est également retenue comme un critère d’évaluation. 
  • Trois références bibliographiques au minimum (non décomptées comme signes). Les présentations feront l’objet d’une communication orale en atelier (environ 20 min) ou affichée (poster). La langue de communication est le français.
  • 29 juin 2018 : Date limite de dépôt des intentions de communication

  • 31 juillet 2018 : Résultat des expertises (procédure en double aveugle)
  • 10 et 11 octobre : colloque

Les propositions en anglais sont les bienvenues, avec support écrit en français (diaporama, document reprographié...). Plusieurs opportunités de publication sont envisageables à l’issue du colloque :

  • publication dans le cadre des actes du colloque de 2018, à paraître en 2019 ;
  • publication dans le cadre d’un appel à communications pour un numéro de la revue Éducation, Santé, Sociétés (ESASO), en lien avec la thématique de ce colloque et à paraître en 2019. Née en octobre 2014, ESASOest une revue scientifique semestrielle à comité de lecture international, indexée depuis 2016 par le Haut Conseil de l’évaluation de la recherche et de l’enseignement supérieur et le Conseil national des universités, dans la liste des revues qualifiantes en sciences de l’éducation. Plus d’informations sur la revue : http://unires-edusante.fr/recherche/revue-education-sante-societes/

Responsables scientifiques

  • Dominique BERGER, PU en sciences de l’éducation, Université Claude Bernard Lyon 1 – ESPE académie de Lyon, laboratoire HESPER, EA 7425.
  • Maryvette BALCOU-DEBUSSCHE, PU en sciences de l’éducation, Université-ESPE de la Réunion, laboratoire ICARE, EA 7389.
  • France ARBOIX-CALAS, MCF en sciences de l’éducation, Université de Montpellier, laboratoire LIRDEF, EA 3749.

Comité scientifique

  • ANDRIEU Bernard,
  • AUTHIER David,
  • BERNARD Sandie,
  • BESSAOUD ALONSO Patricia,
  • BEZIAT Jacques,
  • BRETON Eric,
  • BRIANÇON Muriel,
  • DARLINGTON Emily,
  • DEDIEU Laurence,
  • DESCARPENTRIES Jacqueline,
  • DOMERGUE Anne-Marie,
  • DUGAS Eric, FAVRE Daniel,
  • FOUCAUD Jérôme,
  • GALY Olivier,
  • GOLDBERG Michel,
  • GUIET SILVAIN Jeanne,
  • HAGÈGE Hélène,
  • HAMARD Laurence,
  • JOURDAN Didier,
  • LANGE Jean-Marc,
  • LÉAL Yves,
  • LOIZON Denis,
  • LOUREL Marcel,
  • MACKIEWICZ Marie-Pierre,
  • MAILLEFAUD Thierry,
  • MAURICE Aurélie,
  • MASSON Julien,
  • PANISSAL Nathalie,
  • PARAYRE Séverine,
  • PIERRE Sylvie,
  • PIZON Frank,
  • POTDEVIN François,
  • SANCHO-GARNIER Hélène,
  • SIDÉRIS Georges,
  • SIMAR Carine,
  • STALLAERTS Maryvonne,
  • TESSIER Damien,
  • THIEVENAZ Joris,
  • ZOLESIO Emmanuelle. 

Lieux

  • MGEN - 3 Square Max Hymans
    Paris, France (75015)

Dates

  • vendredi 29 juin 2018

Mots-clés

  • éducation, santé, citoyenneté, solidarité, pratique, formation, littératie

Contacts

  • Lela Bencharif
    courriel : lela [dot] bencharif [at] univ-lyon1 [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Lela Bencharif
    courriel : lela [dot] bencharif [at] univ-lyon1 [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Éducation à la santé et citoyenneté : quelles préventions, quelles solidarités ? », Appel à contribution, Calenda, Publié le vendredi 23 mars 2018, https://calenda.org/437011

Archiver cette annonce

  • Google Agenda
  • iCal