AccueilRévolte et réaction : la littérature face à l'événement

*  *  *

Publié le mardi 03 avril 2018 par Anastasia Giardinelli

Résumé

Au moment de commémorer le cinquantenaire de Mai 68, nous aimerions nous interroger sur la puissance heuristique qu’un événement – social, politique, littéraire, etc. – est capable d’exercer sur la littérature. Entre réactions à chaud et réactions maturées (périodisations de l’événement), entre réactionnisme antimoderne et apathie oblomoviste, quelle(s) réaction(s) la littérature offre-t-elle face aux soubresauts de l’Histoire et quelle(s) révolte(s) est-elle capable de porter ? Quelles représentations, reconstructions, mises en forme propose-t-elle des événements qui l’agitent et la mettent en branle ? La littérature a-t-elle déjà su enflammer les masses jusqu’à faire éclater l’événement et infléchir le cours de l’Histoire ? Il s’agira également de s’interroger sur le caractère réactionnaire que peut avoir la littérature face à un événement, dont elle peut réduire la portée ou qu’elle peut chercher à occulter.

Annonce

Présentation

Cette journée d’études cherchera à interroger les liens multiples entre littérature et événement. Dans un contexte de mondialisation économique et culturelle, l’approche comparatiste permettra de penser l’événement dans sa dimension transnationale.

Programme

  • 9h30 – Accueil
  • 9h45 – Présentation de la journée – Loïk Maille (Université Paris Nanterre)
  • 10h-11h – Conférence inaugurale – Claude Millet (Université Paris Diderot)

11h-11h15 – Pause

11h15-12h30 –  Première session : littérature russe et révolution

Modération : Karen Haddad (Université Paris Nanterre)

  • Manon Amandio (Université Paris Nanterre), « L'écriture dostoïevskienne du complot : quand la souffrance entre en révolution ».
  • Nicolas Aude (Université Paris Nanterre), « Révolution et subjectivation chez Maxime Gorki »

12h30-14h15 – Déjeuner

14h15-15h30 – Deuxième session : le romancier et la foule

Modération : Carole Boidin (Université Paris Nanterre)

  • Marie-Agathe Tilliette (Université Paris Nanterre), « L’individu et la foule : la représentation des émeutes chez Walter Scott et Alessandro Manzoni »
  • Hélène Dubail (Université Paris Nanterre), « Contre les foules imbéciles : roman et démocratisation à la fin du xixe siècle »

15h30-15h45 – Pause

15h45-17h– Troisième session : réactions et dissidences

Modération : Jean-Claude Laborie (Université Paris Nanterre)

  • Julie Brugier (Université Paris Nanterre), « Rachel de Queiroz et William Faulkner : deux écrivains face à la modernité »
  • Sébastien Wit (Université Paris Nanterre), « La révolte de l'utopie : le renouveau fouriériste dans la littérature post-68 »

17h-17h15 – Conclusion de la journée - Cyril Rouanet (Université Paris Nanterre)

Lieux

  • Bâtiment Pierre Grappin (ancien Bât.B) salle des conférences - 200 avenue de la République
    Nanterre, France (92)

Dates

  • jeudi 17 mai 2018

Mots-clés

  • littérature comparée, études culturelles, représentation

Contacts

  • Manon Amandio
    courriel : lipothetique [at] gmail [dot] com

Source de l'information

  • Manon Amandio
    courriel : lipothetique [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Révolte et réaction : la littérature face à l'événement », Journée d'étude, Calenda, Publié le mardi 03 avril 2018, https://calenda.org/438351

Archiver cette annonce

  • Google Agenda
  • iCal