AccueilLa « procéduralisation » du droit du marché intérieur

La « procéduralisation » du droit du marché intérieur

The "proceduralisation" of law in the single market

*  *  *

Publié le lundi 30 avril 2018 par Elsa Zotian

Résumé

Le marché intérieur n’est toujours pas achevé. Pourtant, depuis les années quatre-vingt, on ne compte plus les communications et livres de différentes couleurs de la Commission promettant son achèvement. En réalité, le marché intérieur souffre d’une « malformation congénitale » : le caractère incomplet de l’ordre juridique de l’Union. Malgré toutes les tentatives de la Cour de justice et du législateur, les entraves resurgissent en permanence au stade de la mise en œuvre nationale du droit de l’Union. La persistance de nombreuses entraves substantielles, mais surtout administratives, pousse la Commission et le législateur de l’Union à doubler l’activité normative classique d’harmonisation d’un volet procédural.

Annonce

Argumentaire

Le colloque se propose d’étudier ce processus, à la fois ses origines et ses manifestations. Il s’agit alors de montrer les ressorts de ce mouvement du « procéduralisation », mais aussi d’en questionner l’efficacité et les conséquences. Ce colloque s’inscrit dans un projet plus vaste, en partenariat avec Frédérique Michéa, visant à étudier la procéduralisation du droit de l’Union européenne dans sa globalité. Il s’articule avec d’autres réflexions qui se dérouleront à l’Université de Rennes I, dans le cadre d’une journée d’études consacrée à « la procéduralisation des politiques de l’Union européenne »

Le colloque s’articulera autour de deux axes :

  • Le premier concerne les origines du mouvement de procéduralisation. Plusieurs aspects peuvent être évoqués : les motifs de la transition d’une harmonisation substantielle vers une harmonisation procédurale, les sources d’inspiration de ce mouvement, les aspects théoriques justifiant cette évolution, etc.

  • Le second porte sur les manifestations de cette procéduralisation, et notamment dans les différents secteurs du droit du marché intérieur : des services financiers, au droit de la consommation, en passant par la directive « services », l’ensemble des domaines du droit du marché intérieur est concerné. Les contributions portant sur différents exemples de cette procéduralisation seront alors les bienvenues, afin de démontrer la richesse de ce mouvement. De même, les secteurs qui résistent à ce mouvement, s’il y en a, méritent une attention particulière.

Conditions de soumission

Les propositions de contribution de 30 lignes maximum (Times New Roman, 12) devront être adressées à l’adresse : lexfeim@univ-lehavre.fr

avant le 30 juin 2018.

Après évaluation, leurs auteurs seront informés le 15 juillet 2018 s’ils sont retenus. 

Le colloque se tiendra les 18 et 19 octobre 2018.

Comité scientifique

  • Adalid, Professeur de Droit public, Université Le Havre Normandie
  • Barban, Professeur de Droit privé, Université Le Havre Normandie
  • Michéa, Maître de conférences en Droit public, Université Rennes I S. de la Rosa, Professeur de Droit public, Université Paris-Est Créteil

Lieux

  • Le Havre, France (76)

Dates

  • samedi 30 juin 2018

Mots-clés

  • Union européenne, marché intérieur, procédures, études européennes, droit européen, économie européenne, intégration européenne

Contacts

  • Sébastien Adalid
    courriel : sebastien [dot] adalid [at] univ-lehavre [dot] fr

Source de l'information

  • Sébastien Adalid
    courriel : sebastien [dot] adalid [at] univ-lehavre [dot] fr

Pour citer cette annonce

« La « procéduralisation » du droit du marché intérieur », Appel à contribution, Calenda, Publié le lundi 30 avril 2018, https://calenda.org/440872

Archiver cette annonce

  • Google Agenda
  • iCal