AccueilLa Paix des Dames. Volet II

La Paix des Dames. Volet II

Entre cérémoniel, médiatisation et mémoire

*  *  *

Publié le mercredi 16 mai 2018 par Anastasia Giardinelli

Résumé

Parmi toutes les femmes qui ont exercé une fonction de pouvoir dans l’Europe de la Renaissance, Louise de Savoie et Marguerite d’Autriche sont assurément parmi les plus célèbres. Le traité de paix qu’elles négocièrent ensemble, au nom de leurs fils et neveu, à Cambrai, en 1529, ne l’est pas moins. Demeuré dans les mémoires comme la « paix des Dames », cet accord mit fin à la seconde guerre que se livraient François Ier et Charles Quint. Pourtant, la rencontre, théâtre d’un mois de négociations entre la France et l’Empire, est mal connue. Quant à ses célébrations, tant dans le domaine des arts que dans celui des lettres, elles n’ont pas encore retenu l’attention qu’elles méritent. Un programme de recherches tend à combler ces lacunes. Mené en partenariat avec l’Université de Liège (Transitions), l’Université Paris 13 (La Pléiade) et le Monastère royal de Brou (Bourg-en-Bresse), il a reçu le soutien financier du F.R.S.-FNRS (Crédit de recherche, CDR) et du WBI – Wallonie-Bruxelles-International (Programme Tournesol). D’une part, le programme vise à produire le récit détaillé de la rencontre organisée en juillet-août 1529. De l’autre, il entend analyser les productions littéraires et artistiques qui ont immortalisé, immédiatement et a posteriori, la signature de la paix.

Annonce

Argumentaire

Parmi toutes les femmes qui ont exercé une fonction de pouvoir dans l’Europe de la Renaissance, Louise de Savoie et Marguerite d’Autriche sont assurément parmi les plus célèbres. Le traité de paix qu’elles négocièrent ensemble, au nom de leurs fils et neveu, à Cambrai, en 1529, ne l’est pas moins. Demeuré dans les mémoires comme la « paix des Dames », cet accord mit fin à la seconde guerre que se livraient François Ier et Charles Quint. Pourtant, la rencontre, théâtre d’un mois de négociations entre la France et l’Empire, est mal connue. Quant à ses célébrations, tant dans le domaine des arts que dans celui des lettres, elles n’ont pas encore retenu l’attention qu’elles méritent. Un programme de recherches tend à combler ces lacunes. Mené en partenariat avec l’Université de Liège (Transitions), l’Université Paris 13 (La Pléiade) et le Monastère royal de Brou (Bourg-en-Bresse), il a reçu le soutien financier du F.R.S.-FNRS (Crédit de recherche, CDR) et du WBI – Wallonie-Bruxelles-International (Programme Tournesol). D’une part, le programme vise à produire le récit détaillé de la rencontre organisée en juillet-août 1529. De l’autre, il entend analyser les productions littéraires et artistiques qui ont immortalisé, immédiatement et a posteriori, la signature de la paix. À terme, les résultats de la recherche seront valorisés sous la forme d’un livre collectif et d’un espace d’interprétation, disposé au Monastère royal de Brou. Deux colloques seront organisés en amont : une première rencontre s’est déroulée les 7 et 8 décembre 2017, à Liège, afin d’évoquer les aspects politiques, diplomatiques et cérémoniaux de la rencontre ; une seconde, mise sur pied les 17 et 18 mai 2018, à Bourg-en-Bresse, sera consacrée à la médiatisation de la signature de la paix.

Programme

Jeudi 17 mai

13h00 accueil

13h30

Jonathan DUMONT (ULiège) et Laure FAGNART (F.R.S.-FNRS/ULiège) En guise d’introduction : Louise de Sa-voie et Marguerite d’Autriche, dames Concordes

14h00

Aubrée DAVID-CHAPY (Université Paris IV-Sorbonne)Louise de Savoie et Marguerite d’Au-triche, princesses diplomates : de la négociation à la conclusion de la « paix des Dames »

14h30

Alain SERVANTIE (Société royale belge des études orientales/Réseau des routes de Charles Quint) Le contexte oriental de la paix de Cambrai

15h00 questions

15h30 pause-café

16h00

Alexandra ZVEREVA (Sorbonne Univer-sité) Négociations en noir et blanc : le vête-ment comme langage politique

16h30

  • Catherine CHEDEAU (Université Bour-gogne Franche Comté) « Hélène sema la discorde. Éléonore la mit en fuite ». Éléonore d’Autriche au lendemain de la signature de la « paix des Dames »

17h00 questions et visite de l’exposition « Pri-mitifs flamands. Trésors de Marguerite d’Autriche »

Vendredi 18 mai

9h30

  • Laure FAGNART (F.R.S.-FNRS/ULiège) et Pierre-Gilles GIRAULT (Monastère royal de Brou) Les images de la « paix des Dames »

10h00

  • Mary Beth WINN (State University of New York, Albany) Le ‘triumphe de la paix’ de Johannes Thibault (Anvers, 1529)

10h30 questions

11h00 pause-café

11h30

  • Javier ESPEJO SURóS (Université de Tours/UCO Angers) Théâtre et utopie pacifiste en Espagne à l’occasion du traité de Cambrai

12h00

  • Kathleen WILSON-CHEVALIER (American University of Paris) La « paix des Dames », la soeur du con-nétable (Louise de Bourbon-Montpen-sier, princesse de la Roche-sur-Yon) et la résolution du différend à la Chapelle de Champigny-sur-Veude

12h30

  • Alain MARCHANDISSE (F.R.S.-FNRS/ULiège) Les funérailles de Marguerite d’Au-triche

13h00 questions et débat

13h30 déjeuner

14h30 visite du monastère royal de Brou

Lieux

  • Salle des conférences (accès par le jardin) - Monastère Royal de Brou, 63B Boulevard de Brou
    Bourg-en-Bresse, France (01000)

Dates

  • jeudi 17 mai 2018
  • vendredi 18 mai 2018

Mots-clés

  • Marguerite d'Autriche, Louise de Savoie, Paix des Dames, Brou

Contacts

  • Laure Fagnart
    courriel : Laure [dot] Fagnart [at] ulg [dot] ac [dot] be

Source de l'information

  • Jonathan Dumont
    courriel : jonathan [dot] dumont [at] uliege [dot] be

Pour citer cette annonce

« La Paix des Dames. Volet II », Colloque, Calenda, Publié le mercredi 16 mai 2018, https://calenda.org/441708

Archiver cette annonce

  • Google Agenda
  • iCal