Calendrier

À la Une

  • 06/04/2018

    Ce colloque consacré à « La gamification de la société » - entendue comme la transposition des éléments de la structure de jeu dans des contextes autres que de jeu - propose de réunir les chercheurs travaillant sur la gamification dans différents domaines : santé, éducation, citoyenneté, travail, relations sociales, pratiques de scoring appliquées aux individus (corps, sociabilité…) et à leurs pratiques (on pensera notamment aux pratiques numériques), ces domaines ne se voulant pas exhaustifs. L'enjeu consistera à éviter les pièges de la segmentation en questionnant le sens social de la gamification et de la banalisation de mises en forme de jeu pour des pratiques non ludiques. Le jeu en tant que « modèle » (structure) et « référent » (chargé de valeur sociale) mérite d'être interrogé au-delà de ses objets d'applications. De ce fait, les études de cas trouveront leur intégration au sein d'axes problématisés en veillant à les nouer aux recherches sur le jeu issues des SHS et humanités.

    Lire la suite
  • 14/03/2018

    Cette école d’été explorera le terrain pratiquement vierge et pourtant essentiel des métamorphoses des pratiques artistiques et des modalités de l’expérience esthétique au fil des âges. Il s’agira de considérer chacun des trois grands moments qui rythment l’existence – l’enfance et adolescence ; l’âge adulte ; la vieillesse – de telle sorte que le premier et le troisième n’apparaissent plus comme une préparation ou une perte progressive du rapport à l’art qui serait celui de l’âge adulte, mais comme des périodes de présence à l’art, spécifiques et précieuses en elles-mêmes.

    Lire la suite
  • 22/03/2018

    Des matinales d’information rythmées par les billets d’humeur et les pastilles d’humour, aux émissions de télévision dans lesquelles les humoristes s’insèrent entre les chroniques et interviews, en passant par les animateur/trice·s qui se lancent dans le seul en scène, la circulation entre les différents espaces scéniques est aujourd’hui un trait caractéristique du domaine de l’humour. On assiste en effet à l’avènement de parcours et de productions aux contours de plus en plus distendus, avec des humoristes alternant scène, internet, radio, télévision ou encore cinéma. Ce phénomène correspond à des demandes structurelles autant qu’à des logiques professionnelles.

    Lire la suite
  • 30/04/2018

    Depuis plusieurs années, différents colloques ont abordé la question du logement social sous l’angle des politiques sociales urbaines, des ségrégations urbaines, ou encore par le biais des offices d’HLM (habitation à loyer modéré), alors que des recherches récentes interrogent la pérennité du modèle généraliste français dans un contexte de rigueur budgétaire. Ce colloque propose de revisiter la construction du modèle français de logements populaires, depuis les premiers questionnements du milieu du XIXe siècle jusqu’à nos jours. La longue durée doit permettre de réinvestir des sources déjà exploitées, mais aussi d’en présenter d’autres, méconnues, afin d’éclairer plus particulièrement la mise en place puis l’évolution du couple initiatives privées / interventions publiques.

    Lire la suite
  • 05/03/2018

    Les religions sont souvent et en particulier dans notre monde contemporain, associées à la guerre, qu’elles la suscitent ou l’entretiennent. Or, paradoxalement, elles tiennent majoritairement un discours de paix. L’année 2018 et la commémoration de la paix qui mit fin à la Grande Guerre nous a semblé le moment opportun pour s’interroger sur les liens complexes que les religions entretiennent avec la paix, au niveau des discours comme des actions concrètes.

    Lire la suite
  • 31/01/2018

    La multiplication d’images d’objets abandonnés par les migrants atteste de leur pouvoir d’évocation de la « crise migratoire » entre reconnaissance d’une communauté de biens et différenciation des appartenances culturelles. Le choix de certains objets plutôt que d’autres ; les affects et les usages sociaux diversifiés qu’ils véhiculent dans les pays de départ, de transit et d’arrivée ; les discours associés pour faire « parler » ces objets, contribuent à assigner une identité culturelle et sociale aux migrants, constituant ainsi un topos de l’exilé à la fois pérenne et régulièrement actualisé.

    Lire la suite
  • 01/04/2018

    Pendant plus de quarante ans, l’écriture de l’histoire dans les pays de l’Europe de l’Est a été fortement conditionnée par les impératifs de propagande des régimes communistes. L’histoire a été instrumentale pour ces régimes car, plus que toutes les autres disciplines humanistes, elle offrait des justifications, et donc une légitimité, au pouvoir. Étudier la relation entre l’histoire et le pouvoir à cet égard signifie pénétrer dans l’histoire des socialismes réels, de leurs objectifs, stratégies, tactiques, entre fracture avec le passé et continuité, ainsi qu’approfondir les relations que les historiens et les institutions de recherche entretenaient avec la politique.

    Lire la suite
  • 15/02/2018

    Ce numéro des Cahiers des Amériques latines interroge l’articulation entre les clivages ethno-raciaux et les trajectoires sociales et politiques des trois Guyanes. Il vise à définir quand et comment les relations ethno-raciales constituent un enjeu pertinent de différenciation et de discriminations dans ces trois territoires. Sans nécessairement adopter une perspective comparée et même s’il ne porte que sur l’un de ces pays, les articles de ce dossier appréhenderont ces territoires comme un ensemble dynamique caractérisé par d’importantes circulations transfrontalières (des individus et populations, des marchandises mais aussi des mobilisations, des normes sociales et politiques…).

    Lire la suite
  • 31/03/2018

    L’intérêt pour la transtextualité, à savoir le réemploi conscient de thèmes, sujets et personnages, connaît une diffusion croissante dans les dernières années. La pratique de la reprise, très courante pendant le XVIIe et le XVIIIe siècles, s’était interrompue pendant le Romantisme, pour recommencer ensuite et s’exprimer aujourd’hui en traversant les genres et les arts.

    Lire la suite
  • 08/02/2018

    Ce colloque souhaite discuter et mettre en perspective le tournant affectif et émotionnel du web, et plus largement de l'économie du numérique. En quoi les dispositifs numériques permettent-ils réellement de produire et faire circuler des affects ou des émotions ? Comment les organisations s’insèrent-elles dans ce web affectif ? Quelle éthique de la « donnée affective » ?

    Lire la suite
  • 01/02/2018

    Cette journée d’études pluridisciplinaire s’intéresse au travail gratuit dans ses rapports à la fois pratiques et discursifs aux notions de service et de citoyenneté. Elle a vocation à organiser un premier dialogue entre historiens et sociologues autour de différentes formes instituées et plus ou moins coercitives du travail gratuit : du travail forcé au service civique, en passant par le workfare, le travail requis ou les programmes de bénévolat pour les militaires, les demandeurs d’asile ou les allocataires du RSA. L’objectif est non seulement d’étudier les formes institutionnelles et les dynamiques historiques du travail gratuit, mais aussi d’interroger leurs échelles (la Nation, la commune, la  colonie…) et la manière dont celles-ci révèlent à la fois les  politiques publiques dans lesquelles ces formes de mise au travail gratuit s’inscrivent et les rapports sociaux de sexe, de classes et de race qui s’y expriment et s’y produisent.

    Lire la suite
  • 01/02/2018

    La confiance dans la technologie (réduction des pollutions, isolation des bâtiments, traitement des déchets, voitures éléctriques...) conduit souvent à déléguer à d'autres (ingénieurs, chercheurs, mais aussi égalemen responsables politiques) la responsabilité des solutions à trouver aux problèmes environnementaux et sociaux, tout en leur demandant des comptes. Dans ce paysage inquiétant, depuis une dizaine d'années en France, émergent des lieux où s'expérimentent et se développent des réponses originales à ces problèmes, où des innovations sociales variées s'efforcent de repenser le collectif et, surtout, de le mettre en œuvre. Qu'il s'agisse de fablabs, de hackerspaces, de makerspaces, d'openspaces, de hacklabs, ou de repair cafés, qu'ils soient portés par des institutions officielles ou des associations, ces lieux (que nous appellerons génériquement : labs) se multiplient rapidement et paraissent offrir des solutions potentiellement généralisables favorisant l'action collective, la responsabilisation technologique, et la prise de conscience des enjeux environementaux.

    Lire la suite
  • 09/02/2018

    Cette journée porte sur l’étude de cas particuliers dans le web pouvant supposer des éventuels mouvements dans le tissu continu et réitéré des normes, des styles, des ordres et des constructions structurées. Des intervenants de différentes disciplines examineront l’objet web en s’intéressant aux études d’expériences et de cas particuliers, traitant des phénomènes peu ordinaires et parfois nouveaux, et ce afin d’analyser les micro-transformations des sociétés perçues à partir de ces cas web. Ainsi, des contre-web campagnes, des communautés de fans sur Facebook, des polémiques, des phénomènes de violence ou d’engagements sur Twitter, des blog spécifiques et des images virtuelles feront l’objet de réflexions, de discussions et d’échanges.

    Lire la suite
  • 05/02/2018

    En comprenant la littérature comme un phénomène d’emblée social et collectif, cette journée d’étude interrogera de manière critique les liens, parfois fragiles, entre la littérature et l’expérience partagée, suivant des axes historique et politique. À l'heure où certains déplorent que la littérature n'ait plus de pouvoir sur nos vies, il s'agira d'interroger l'efficacité (supposée, fantasmée et/ou réelle) du littéraire en fonction de variables matérielles, institutionnelles et médiatiques.

    Lire la suite
  • 31/01/2018

    Un siècle de textes écrits sur le cinéma et la télévision et, à ce jour, seulement quelques pages consacrées à leurs génériques, ces banlieues sensibles, frontières fondamentales, têtes et pieds des corps audiovisuels, comme si on avait oublié de commencer par le commencement. Alors que la critique et la recherche universitaire ont largement éludé la question, le public ne s'y trompe pas. Des labels éditent régulièrement des CDs de génériques cultes, internet abonde de collections de génériques (dessins animés, séries télévisées, émissions, films, etc.), Arte et son émission Blow Up propose depuis 2012 une web-série sur l’histoire des génériques, quand une « Nuit du générique » est désormais organisée chaque année (association We Love Your Names) et plusieurs écoles prestigieuses (CalArts, Gobelins, École supérieure d'audiovisuelle) commencent à enseigner cette forme courte si singulière.

    Lire la suite
  • 14/03/2018

    Depuis deux ans, un groupe de professionnels et de chercheurs s’est constitué au sein du laboratoire Éducation, cultures, politiques (EA 4571) pour mieux connaître et comprendre les professionnels de la petite enfance (0-6 ans) et leur activité de travail. Nous proposons une journée d’étude pour réaliser un bilan sur les modalités et les enjeux du travail à plusieurs pour les professionnels de la petite enfance. Quelles formes d’interactions (relations, échanges, concurrence, coopération, conflits, collaboration, débats, controverses, etc.) ? Dans quels cadres ? Pour quels effets sur les professionnels et leurs organisations de travail, sur les enfants et leurs familles ? Cette journée d’étude vise à faire se rencontrer et échanger des chercheurs et des professionnels, à partir de travaux empiriques mobilisant une méthodologie et un cadre théorique dont les entrées peuvent être plurielles (sciences de l’éducation, sociologie, psychologie, sciences du travail).

    Lire la suite
  • 13/01/2018

    En 2016, une centaine de chercheurs et chercheuses venu·e·s de tous les continents se sont retrouvé·e·s à Glasgow pour le premier colloque « Working in music ». Le succès de cette première édition a entraîné la création d’un réseau international de recherche sur le travail musical et fait naître le désir de renouveler l’expérience d’une rencontre. Deux ans après, c’est donc à Lausanne que se tiendra le deuxième colloque international consacré au travail dans la musique tel qu’il peut être saisi par les sciences sociales.

    Lire la suite
  • 28/02/2018

    Dans ce numéro thématique, à paraître dans la revue Afriques. Débats, méthodes et terrains d’histoire, nous voudrions nous demander comment des sociétés anciennes se sont représenté leur propre passé, ou du moins les états passés de sociétés antérieures à elles. En d’autres termes : quelle perception, quelles collectes, quels inventaires, quelle archéologie, quels dénis, voire quelles destructions, ont-elles opéré sur leurs passés antérieurs ? Quelles continuités ou ruptures ont-elles cru déceler ? Qu’ont-elles cru que leurs propres anciens ou ancêtres leur avaient transmis ? Sont souhaitées des contributions abordant explicitement les relations entre un passé doublement passé, un présent qui n’est plus et notre propre présent.

    Lire la suite
  • 08/04/2018

    En 1993, la maison d’édition DC Comics crée le label Vertigo pour publier des œuvres ne se conformant pas aux conventions narratives, graphiques, éditoriales et morales de l’époque, dont les droits seraient conservés par leurs auteurs. Si Vertigo a joué un rôle séminal dans l’évolution du comics américain, grâce à des œuvres fortes et populaires, réputées pour leur ambition (Sandman, Preacher, Transmetropolitan, Fables, Hellblazer, 100 Bullets…), le label semble peiner à se renouveler et avoir progressivement perdu sa spécificité. À l’occasion de ses 25 ans, ce premier colloque français consacré au label soulignera sa singularité, son identité thématique et esthétique, et sa contribution à l’histoire de la bande dessinée.

    Lire la suite
  • 01/12/2017

    Cette journée a pour objectif d'offir un espace de réflexion collective sur les différents supports matériels, durables ou éphémères qui furent mobilisés depuis différentes sphères pour questionner l'ordre de genre et sur leur capacité à générer des discours féministes. Centrée sur une période qui court depuis la fin des années 1960 jusqu'au début des années 1990, cette journée nous permettra en outre de questionner la chronologie traditionnelle du mouvement féministe espagnol. Nous nous intéresserons particulièrement aux arts visuels (photographie, bande dessinée, cinéma et performance) et aux espaces d'expression alternatifs qui surgissent à la fin de la dictature (radios libres, poésie lesbienne) dont la contribution au développement d'un discours féministe critique n'a été que peu étudiée.

    Lire la suite

Dernières annonces

Toutes
En français
masque
masque
masque
masque