Calendrier

À la Une

  • 20/11/2014

    L’objet principal de ces deux journées est de rassembler des recherches, historiographiques principalement, sur les relations politiques et académiques entre les pays d’Afrique subsaharienne et du Maghreb nouvellement indépendants et l’Union soviétique et les pays de son aire d’influence. Les histoires croisées des relations politiques et académiques entre l’URSS et les pays d’Afrique ne sont en effet qu’assez peu écrites. Connaître le contexte géopolitique et ses fluctuations est nécessaire pour comprendre les variations parfois très importantes dans les flux d’étudiants d’un même pays et les différences entre les pays d’Afrique subsaharienne ou du Maghreb ou encore les contrastes entre les « récits » d’expérience entre des anciens étudiants ayant fait leurs études en URSS venant de pays différents.

    Lire la suite
  • 05/12/2014

    La journée DARIAH-FR aborde l’enseignement par les technologies numériques et la formation aux méthodes et aux outils numériques. Quelles leçons tirer des expérimentations passées, généralement isolées, et comment fédérer les initiatives pédagogiques ? Quelles peuvent être les relations entre la formation initiale et la formation continue ? Comment relier les compétences professionnelles nécessaires et une culture numérique générale à la fois naissante et en rapide évolution ? Nous vous proposons de venir débattre de ces questions avec nos invités français et européens, afin de réfléchir à la façon dont nous formons les étudiants et nous formons nous-mêmes.

    Lire la suite
  • 05/11/2014

    L’objectif des rencontres annuelles d'ethnographie de l'EHESS, qui réunit des doctorants et des jeunes chercheurs issus de différentes disciplines en sciences sociales, est de donner une visibilité aux différentes manières de faire de l’ethnographie et de proposer un lieu où se rencontrer et réfléchir ensemble à cette démarche d’enquête. C'est la première occurrence d’un événement destiné à se pérenniser.

    Lire la suite
  • 25/10/2014

    L'hostilité à l'égard du théâtre s’est traduite, à partir du milieu du XVIe siècle, par une série de crises à travers l’Europe, entretenues par une ample production de traités et de pamphlets qui, très vivace jusqu’à la fin du XVIIIe siècle, a eu des prolongements jusqu’au milieu du XIXe siècle. Ce colloque a pour visée de revenir sur une histoire qui a été très inégalement explorée, pour réfléchir sur les circonstances qui ont donné lieu à des polémiques et pour analyser les argumentations développées.

    Lire la suite
  • 31/10/2014

    Le sol peut être appréhendé comme un carrefour, défini par ses fonctions naturelles au sein de l'écosystème ainsi que par ses fonctions en relation avec les activités socio-économiques et fait à ce titre l'objet d'usages, de mesures et de représentations divergentes. Les impacts des actions humaines sur les milieux posent le problème de la mesure des dynamiques et des trajectoires des écosystèmes, qui font l'objet d'observations, de modélisations et d'expérimentation. Les types d'empreintes anthropiques sur les sols se transforment et évoluent différemment selon les contextes des types d'ancrage et les choix de développement. Ces choix et arbitrages peuvent engendrer des conflits d'usages, qui questionnent les articulations entre intérêt circonstancié et intérêt général. Ceux-ci sont débattus au sein des processus de concertation et des dispositifs d'expertise scientifique à l'occasion desquelles sont mobilisées des classifications et des reconnaissances d'espèces, qui requalifient tout autant les pratiques que les entités naturelles.

    Lire la suite
  • 23/11/2014

    Ce colloque aborde la question des mutations sociales qui sont en œuvre dans les villes sahariennes. L’urbanisation de ces dernières années atteste de la vitalité d’un phénomène bouleversant en profondeur les modes de vie, les structures sociales et les économies oasiennes. Lieux de nouvelles urbanités où les liens sociaux se recomposent, elles sont traversées par des tensions qui tiennent tant aux contextes locaux, aux conflits régionaux, qu’à celui de la globalisation. Le colloque permettra de faire le point sur les recherches en cours et réfléchira sur de nouvelles pistes de recherche. Les différents champs disciplinaires s’intéressant à la ville seront convoqués pour permettre une présentation, une confrontation, un croisement des différentes approches.

    Lire la suite
  • 03/11/2014

    L’histoire de l’esclavage en Méditerranée médiévale et moderne a souvent été abordée comme un phénomène résiduel et presque anecdotique. En résumé, on a soutenu que, avant (et après) l’éclosion de la traite négrière atlantique et son impact en Amérique coloniale, l’esclavage dans l’espace méditerranéen était limité à l’arrivée d’un nombre relativement réduit d’hommes et de femmes prioritairement destinés aux tâches ménagères. Cependant, l’esclavage, étroitement dépendant des dynamiques du grand commerce international, ainsi que des réseaux commerciaux et des agents qui en faisaient partie, a été en premier lieu une réponse à une demande en travailleurs, normalement liée à un équilibre entre le travail, son coût et la croissance économique d’une aire ou d’une région donnée. Par ailleurs, il a été une activité économique largement lucrative, développée sur les bords d’une Méditerranée interconnectée, prête à s’ouvrir à l’Atlantique africain dès le milieu du XVe siècle, qui a attiré les intérêts de grandes compagnies commerciales et de sociétés bancaires.

    Lire la suite
  • 20/11/2014

    L’Afrique orientale, entité à géométrie variable si l’on s’éloigne du sens que lui donna jadis la colonisation britannique et que l’on s’intéresse aux dynamiques politiques et économiques qui, aujourd’hui, contribuent à en redessiner les contours, a longtemps été appréhendée comme un patchwork de systèmes politiques et économiques de nature extrêmement différente. Malgré une histoire ancienne de connexions et d’échanges entre les différents pôles socioculturels qui composent cette grande Afrique orientale (les Grands Lacs, la côte swahilie, l’hinterland ethnicisé, la Corne), le temps colonial et postcolonial a accru les divisions identitaires, les hiérarchisations économiques, les blocages dans la circulation des hommes, des biens, des idées.

    Lire la suite
  • 20/10/2014

    Depuis l’Antiquité des événements célèbres (ou qui ont pu avoir un impact non négligeable sur les consciences, à différentes échelles : régionales, nationales, internationales) se sont singularisés particulièrement, ou en partie, par leur nocturnité. Pour les plus célèbres on peut bien entendu penser à la Saint-Barthélemy (août 1572), la nuit de la Boston Tea Party (décembre 1773), la nuit du 4 août 1789, la nuit des longs couteaux (29 au 30 juin 1934), la nuit de cristal (du 9 au 10 novembre 1938)… L’objectif des deux journées d’étude organisées à Poitiers le 11 décembre 2014 et à Paris en 2016 n’est pas d’apporter une description factuelle de ces épisodes célèbres, mais plutôt de réfléchir sur les processus (matériels, « environnementaux » ou psychiques) qui permettent d’affirmer que la nuit infléchit bien les événements. Par exemple, recherche-t-on particulièrement la nuit pour user d’un avantage tactique décisif lors d’un affrontement ou d’une bataille, ou bien seulement pour accentuer la dramaturgie de l’épisode ? Le rapport souvent perceptible entre la mémoire de l’événement et la nocturnité de son déroulement n’est pas non plus à négliger.

    Lire la suite
  • 11/10/2014

    Ce colloque se donne ainsi pour vocation d’approfondir la question du personnage farfelu dans la prose narrative des pays européens de langues romanes des XXe et XXIe siècles. Tout en s’interrogeant sur les antécédents littéraires et les filiations de cette figure, il s’agira non seulement d’en définir les contours pour en établir une typologie, mais aussi de savoir quel rapport elle entretient avec la réalité extra-fictionnelle, avec la personne de l’auteur par exemple, mais aussi, plus largement, avec la société et l’individu de notre temps. On se demandera, en l’occurrence, si le personnage farfelu ne serait pas emblématique de la « crise du sujet » telle qu’elle apparaît au début du XXe siècle pour s’intensifier au tournant du troisième millénaire.

    Lire la suite
  • 10/01/2015

    L’ambition de cette rencontre est de mieux connaître la situation sanitaire et médicale dans les campagnes de France, d’Europe et des espaces coloniaux (ou anciennement coloniaux) dans la longue durée, tout en repensant les processus de médicalisation à l’œuvre et en réinterrogeant ce concept de médicalisation. Il s’agit notamment de prendre en considération autant les pratiques que les savoirs, les flux et les réseaux que les institutions, dans une perspective dynamique du Moyen Âge à nos jours. Les héritages mais aussi les mutations de paradigme feront l’objet d’une attention particulière afin de mettre en évidence la façon dont l’organisation médicale des campagnes actuelles a été construite et quels enseignements peuvent être tirés des choix effectués dans différentes configurations historiques.

    Lire la suite
  • 14/11/2014

    Ce colloque a un double objectif : penser la question sociale aujourd’hui en mobilisant et en rendant hommage aux travaux de Robert Castel, dans la dynamique nationale du « Printemps Castel : Quand Robert Castel nous aide à penser le travail social ». En effet, au-delà de son travail devenu incontournable sur la condition salariale et la gestion de la maladie mentale (il contribue largement à faire connaître les travaux d’Erving Goffman en France à la fin des années soixante), ses ouvrages sur la « question sociale » ont profondément renouvelé la compréhension des transformations radicales de l’« État social ».

    Lire la suite
  • 15/11/2014

    Posant l’hypothèse que les droites latino-américaines d’aujourd’hui ne peuvent se comprendre que dans une temporalité et un régime d’historicité qui s’inscrivent dans la guerre froide, nous chercherons à savoir si l’on a assisté à l’émergence d’une nouvelle génération de droites à partir des années 1960 et si celle-ci est en lien avec la révolution néoconservatrice engagée par Ronald Reagan aux États-Unis et Margareth Thatcher en Angleterre au début de la décennie 80. À partir de l’étude des partis et leaders politiques mais aussi des acteurs sociaux, économiques et culturels, nous chercherons à mettre en valeur des processus circulatoires d’idées et de théories, d’acteurs et de pratiques, de symboles et de sensibilités.

    Lire la suite
  • 24/10/2014

    Qu’ils soient démographiques et / ou médicaux (progression des maladies chroniques et des pathologies liées au grand âge, évolution défavorable des effectifs médicaux) ou encore économiques, les enjeux liés à l’organisation des soins de premier recours imposent à celle-ci de s’adapter aux besoins de la population, de veiller à la réduction des inégalités sociales et territoriales de santé, et de maîtriser les dépenses inhérentes à cette offre de soins de proximité. Les membres des professions de santé de premier recours ont ainsi été incités à réaliser une prise en charge des malades partagée, coordonnée pluridisciplinaire et complémentaire (entre professions médicales et / ou paramédicales, équipes de soins ou secteurs institutionnel et libéral), en vue d’en améliorer la qualité et l’efficience. S’accompagnant d’une redéfinition et d’une redistribution des tâches entre les différents acteurs, cette coopération interprofessionnelle tend à redessiner les contours de ces métiers jusque-là indépendants, et, à terme, à modifier en les trajectoires professionnelles des uns et des autres, de fait de la diversification et l’extension des compétences, de l’évolution des fonctions, menant à de nouvelles perspectives de carrière, ou encore à l’émergence de nouveaux métiers.

    Lire la suite
  • 03/10/2014

    Ce colloque tentera d’explorer certains métissages et alliances façonnés dans la pensée de Simone Weil afin d’en interroger la fécondité, mais aussi les risques. Que ce soit au travers de la notion de force, de pesanteur, de nécessité ou, au contraire, de la métaphysique du bien surnaturel et de son corollaire, l’attention, il s’agira d’interroger la manière dont la philosophie de Simone Weil est enchâssée dans une pensée politique qui, il nous semble, dévoile une anthropologie double : à la fois antique et moderne ; à la fois sacrée et profane ; à la fois politique et impolitique. La pensée de Simone Weil, comme lieu de rencontres entre concepts et notions qui sont parfois en tensions, ne nous invite-t-elle pas à réfléchir depuis un point d'altérité auquel nous confronte sans cesse notre rapport au monde présent ?

    Lire la suite
  • 10/10/2014

    La société américaine de l’après-guerre conforte plus que jamais les normes ethno-raciales, genrées, ou de classe. Mais ces normes sont loin de parvenir à une uniformisation. Elles peuvent être outrepassées, déplacées ou supprimées. L’adaptabilité du modèle américain face à la contestation se révèle dans cette capacité à intégrer la contestation voire même à l’élever au rang de nouvelle norme. Si normes et contestations ont souvent été interrogées, c’est le regard de l’histoire politique qui a primé, aux dépens d’une analyse au plus près des pratiques sociales et culturelles. Pour déplacer notre regard nous voulons consacrer cette journée à des sources marginales ou peu exploitées jusqu’à présent. Ainsi par exemple les yearbooks des universités américaines, des comics ou des dessins animés oubliés, ou bien encore des mémoires d’acteurs marginaux et marginalisés.

    Lire la suite
  • 16/03/2015

    Les discours défendant l’idée d’une crise du masculin semblent faire partie d’un fonds commun d’évidence, au point d’alimenter nombre de débats publics ou pages de magazines. Ces discours pointent, et souvent déplorent, la crise « identitaire » qui affecterait actuellement les hommes et les garçons en raison de la « victoire » supposée du féminisme. Ils s’inquiètent en particulier des difficultés à devenir un homme dans une société caractérisée par la mise en cause généralisée du masculin et de ses attributs traditionnels. En dépit de ces « discours de la plainte » (Dulong et al. 2012), l’analyse sociologique oblige à constater la permanence de la hiérarchie entre les sexes. Si la domination masculine se recompose, elle ne semble guère perdre de son efficacité. Ce dossier de terrains & travaux entend contribuer à la compréhension de la permanence de cette hiérarchie en abordant un processus qui, bien que central, n’a été que relativement peu investigué empiriquement par les sciences sociales : la fabrication des garçons et l’intériorisation de dispositions masculines.

    Lire la suite
  • 02/10/2014

    Le programme « Temps biologique, temps historique. Transferts et transformations des modèles dans la littérature du XIXe siècle » porte sur l’étude de l’implication dans les textes littéraires du XIXe siècle de modèles de pensée et de représentations du temps empruntés à deux domaines scientifiques différents : l’histoire et la biologie (ou plus largement les sciences naturelles à une époque où le périmètre de la biologie est en cours de constitution).

    Lire la suite
  • 04/10/2014

    À l’occasion du 700e anniversaire de la mort de Philippe le Bel, le présent colloque entend examiner la conjoncture politique européenne de l’année 1314. Cette année a en effet vu s’accumuler nombre d’événements qui ont déstabilisé les structures politiques en place, temporairement ou durablement. Faut-il y voir les symptômes d’une crise, conçue comme la rupture des équilibres socio-politiques antérieurs, à l’image de la crise de 1315-1316 dans le domaine économique ? Il s'agira donc d'examiner dans une perspective comparatiste la situation politique durant l'année 1314 et les transformations que se font alors jour. C'est également l'unité ou la fragmentation de l'espace politique européen que l'on tentera d'appréhender, afin de déterminer s'il est possible de définir une conjoncture politique à l'échelle européenne.

    Lire la suite
  • 20/11/2014

    Depuis une quinzaine d’année, on assiste incontestablement à un renouveau de la phénoménologie psychiatrique, sous la forme de travaux universitaires, de publications académiques, etc. Ce renouveau se manifeste à la fois dans le champ de la philosophie, et dans celui de la psychiatrie. De plus, il n’est pas cantonné au monde germanophone mais est le fait d’acteurs venant de pays aussi divers que la France, l’Allemagne, le Danemark, le Japon, les États-Unis, etc. et est visible dans des publications internationales en langue anglaise. Cependant, malgré ce regain d’intérêt, le statut même du discours de la phénoménologie psychiatrique semble rendre difficile son rattachement à un champ disciplinaire donné, ce qui lui confère souvent une place mal définie et éveille à son égard une certaine perplexité. Toute l’ambition de cette journée d’étude est d’essayer de repositionner le dialogue actuel entre phénoménologie et psychiatrie afin de mieux en cerner les enjeux et de clarifier son statut.

    Lire la suite

Dernières annonces

Toutes
En français
masque
masque
masque
masque