Calendrier

À la Une

  • 19/09/2014

    Si l’orientalisme a certainement été une des sources du tourisme au Maghreb dès le XIXe siècle, si les voyageurs ont été attirés par les villes et les monuments du passé de l’Afrique du Nord, il est néanmoins certain que la séduction du milieu naturel a joué son rôle dans le développement touristique. Dès le milieu du XIXème en effet, au moment même où se développe en Europe l’alpinisme, où s’affirme le goût pour les rivages, commence également au Maghreb l’exploration touristique de son territoire et de ses hauts lieux naturels. Dans ces journées d’étude, on s’interrogera donc sur la question des rapports entre tourisme et espaces naturels sur un temps long qui va de la période coloniale à nos jours.

    Lire la suite
  • 10/08/2014

    L’internet des objets, l’interconnexion généralisée transformant les services et les comportements des internautes en fournisseurs de données et d’une manière générale les évolutions technologiques liées aux capacités computationnelles qui traitent l’information sur toute sa chaîne de transformation nous pressent d’interroger l’effervescence actuelle autour du « big data ». Si les challenges de l’open data et du big data sont plébiscités par de nombreux acteurs, ils impliquent néanmoins un ensemble de problématiques sensibles vu leur transversalité, leur ampleur et leur impact social potentiel. Seront à mettre en perspective : Les enjeux techniques liés à la structuration et à la construction des connaissances, les enjeux sociétaux liés aux usages du « big data », les enjeux industriels et professionnels et les enjeux épistémologiques liés au renouvellement des cadres d’analyse et d’inter­prétation, les nouvelles métriques, les nouveaux modèles d’affaires.

    Lire la suite
  • 31/08/2014

    Le colloque permettra la mise en commun et la confrontation des données et des résultats des chercheurs qui travaillent, à l’international, sur les pratiques musicales des Arméniens à Istanbul. L’objectif premier du projet est de dresser un état des lieux de ces pratiques contemporaines, tant individuelles que collectives, religieuses et profanes, intimes ou démonstratives, moribondes ou en mutation. Il s’agit aussi de comprendre comment elles s’insèrent dans la dimension sonore de la ville, en évaluant notamment leur publicité à travers l’édition musicale et discographique et la scène artistique stambouliotes. Enfin, la fonction mémorielle de la musique arménienne à Istanbul doit être envisagée en tant qu’opérante dans le présent, au sein d’enjeux culturels, politiques et identitaires.

    Lire la suite
  • 20/09/2014

    La Revue d’histoire de l’enfance « irrégulière » consacre son prochain numéro à la façon dont la jeunesse marginale a été perçue et prise en charge dans les pays méditerranéens au XIXe et au XXe siècles. L’espace géographique étudié comprend la rive Nord de la Méditerranée, le Levant, le Machrek et le Maghreb. Il s’agit de questionner la notion de bassin méditerranéen en tentant de voir si, sur le terrain des politiques de la jeunesse, la Méditerranée relève d’une construction culturelle ou idéologique, ou si au contraire des éléments d’unité, de spécificité et de continuité sont repérables.

    Lire la suite
  • 15/09/2014

    L’objectif de cet appel est de proposer une réflexion sur les relations paradoxales entre conflit et participation. Sur le plan théorique, le clivage principal oppose les défenseurs de la « démocratie délibérative » et ceux de la « démocratie agonistique ». Les premiers pensent que les conflits peuvent être affrontés et parfois dépassés, au moins provisoirement, par un processus de discussion argumentée entre les personnes affectées. Les seconds rejettent cette démarche qui risquerait de diluer l’antagonisme social au profit des intérêts les plus forts et les plus organisés.

    Lire la suite
  • 01/11/2014

    Comment peut-on définir les relations entre la Russie et les États-Unis depuis la chute du mur de Berlin ? Quels en sont les principaux enjeux, dans le contexte de la globalisation ? Seront étudiées les relations politiques, la circulation des personnes et des biens entre les deux pays, mais aussi la sphère symbolique comme, par exemple, les formes prises par le modèle américain en Russie. Le présent colloque accordera une attention particulière aux liens indirects, triangulaires : qu’en est-il de la relation américano-russe en Iran, en Ukraine, à Cuba, etc ?

    Lire la suite
  • 03/07/2014

    Lors de ce colloque, nous nous centrerons sur la publication dans les revues scientifiques à comité de lecture, où un comité éditorial se charge de l'évaluation des articles par les pairs (« peer-reviewing » en anglais) avant d'accepter de les publier, ou de refuser. La finalité de ce colloque est de faire l'état des lieux de la publication académique, en croisant les témoignages des différents acteurs, et d'envisager plusieurs solutions susceptibles d'améliorer la qualité des articles évalués par les pairs et de maximiser leur diffusion. On étudiera en particulier comment tirer pleinement parti des nouveaux moyens offerts par les technologies de l'information et de la communication afin de permettre la mise à disposition gratuite pour tous (« libre accès » ou « Open Access » en anglais) des articles publiés par les chercheurs, tout en améliorant la qualité de l'évaluation par les pairs et en préservant au mieux les budgets consacrés au financement de la recherche.

    Lire la suite
  • 30/06/2014

    De nombreux chercheurs prennent appui sur des œuvres artistiques ou des corpus d’images  issus du champ de l’art pour penser le monde urbain passé et contemporain. À l'inverse, certains artistes, lorsqu'ils travaillent sur la ville ou y interviennent, convoquent parfois explicitement des catégories liées aux démarches scientifiques : ils évoquent par exemple leur « terrain  d’étude », leur « recherche » et leurs « expérimentations ». Du cinéma à l’art urbain ou « contextuel » (Ardenne, 2002), quelles postures et quelles réflexivités sont engagées dans ces démarches et productions artistiques ? Par-delà les glissements vers ou depuis les « mondes de l’art » (Becker, 1982), en quoi les créativités artistiques et scientifiques peuvent-elle se rencontrer autour de cet objet, ce « bien » commun qu'est la ville ?

    Lire la suite
  • 01/09/2014

    Dans le contexte d’une approche de relations de pouvoirs construits, plusieurs écrits ont désigné les « cadets sociaux » comme l’ensemble des catégories sociales dominées, principalement les jeunes et les femmes, par opposition à leurs « aînés sociaux » dont l’autorité repose tant sur l'âge, la position dans la lignée que sur leur possession de ressources symboliques et matérielles. Ces rapports de subordination sociale organisés sur des rapports de séniorité ont permis la reproduction du système politique hérité de la colonisation (Bayart, 1989) tout en maintenant les « cadets » dans une position de marginalisation, ce qui limite leur mobilité sociale et l’accès aux positions de pouvoir.

    Lire la suite
  • 05/07/2014

    Les universités d’Afrique francophone ont été créées tardivement et ont été pour la plupart confrontées, dès leur origine, à une série de problèmes, tant conjoncturels que structurels. Les universités ont été et sont le site où se négocie l’entrée dans la classe dirigeante, l’administration et le gouvernement. Creuset des futures élites, elles ont aussi été des lieux de contestation et/ou de résistance. « Grèves à répétition, « années blanches », campus bouclés par l’armée, enseignants non payés pendant des mois, ces évènements se sont inscrits de manière récurrente sur l’agenda contemporain des États d’Afrique noire », note Pascal Bianchini. C’est pour tenter de combler ce que le chercheur appelle une « amnésie de la genèse », un « défaut de mémoire », que nous souhaitons organiser ce colloque. Il s’agit d’inscrire les situations universitaires de l’Afrique contemporaine dans l’histoire des universités ou de manière plus générale, des établissements d’enseignement supérieur, et de lire également l’histoire des États et politiques africains au prisme des mouvements étudiants.

    Lire la suite
  • 24/06/2014

    Les doctorant-e-s du laboratoire Migrinter vous invitent à participer au séminaire « Nouvelles migrations, nouveaux concepts, nouvelles méthodes. Vers une réflexion critique sur l'enthousiasme pour la nouveauté dans le champ des migrations ». Ce séminaire sera l’occasion de nous arrêter sur les objets, les concepts et les méthodologies dits « nouveaux » avec lesquels nous composons notre travail de recherche. Nous aurons l’occasion de partager nos réflexions avec des doctorant-e-s et des jeunes docteur-e-s qui mènent actuellement des recherches « novatrices » et portent un regard critique sur ce caractère inédit. La première journée sera consacrée au choix des outils théoriques. La seconde journée portera sur les méthodes d'enquête.

    Lire la suite
  • 17/06/2014

    La consommation excessive d’alcool, qui contribue largement au développement des « maladies de société », est un facteur de risque majeur pour la santé des adultes. Dans le monde, il existe actuellement une grande diversité d’attitudes vis-à-vis de l’alcool. Qu’elle soit prohibée, contrôlée, prévenue ou totalement libre, cette consommation reste universelle. Cependant, les modalités sont différentes d’un pays à l’autre et d’une époque à l’autre. Lors de cette journée, nous nous intéresserons à l’évolution des comportements individuels et des normes sociales relatives à la consommation d’alcool. Nous explorerons également les conséquences de ces comportements sur la santé et leur rôle dans l’apparition des maladies chroniques, des accidents et des violences. Nous chercherons à adopter une perspective temporelle pour questionner le lien entre alcool et santé, entre la permanence de la consommation à travers les époques et les cultures et les changements plus récents des comportements.

    Lire la suite
  • 19/06/2014

    À plus d’un titre, la question du funéraire est un lieu commun de l’archéologie, de l’histoire et de l’anthropologie. À plus d’un titre car, dans un premier sens du terme, l’étude des pratiques, idées et artefacts mobilisés par une société donnée à la mort de l’un de ses membres est un sujet classique – un topos – de ces disciplines. Les sépultures données à leurs défunts par les sociétés du passé sont parfois les seules traces à travers lesquelles il nous est possible aujourd’hui de les étudier : miroir des activités économiques et de la vie quotidienne, indice de l’organisation sociale, le funéraire a constitué de fait le lieu par excellence de la recherche archéologique depuis ses débuts. Les historiens et les anthropologues, pour leur part, ont mis à profit l’accès simultané aux vestiges et aux témoignages dont ils bénéficiaient pour étudier dans une perspective comparative « l’idéologie funéraire » (Vernant 1989) des sociétés du passé et du présent ; la forme donnée à la sépulture ainsi que les discours sur la mort et l’au-delà traduisent dans ce cas la place donnée au mort dans une société donnée. De fait, dans un autre sens du terme, le funéraire est un « lieu commun » de ces disciplines en tant qu’il est simultanément envisagé dans des perspectives théoriques et méthodologiques différentes par l’archéologie, l’histoire et l’anthropologie. Si chacune de ces disciplines bénéficie pour ses propres recherches des résultats obtenus par les autres, ce « lieu commun » du funéraire a rarement donné lieu à des discussions partagées.

    Lire la suite
  • 13/06/2014

    Le numérique est au cœur des préoccupations scientifiques en tant qu’objet de recherche, mais se cache de plus en plus dans les méthodes de recueil de données : il est à ce titre autant le dedans que le dehors de nos pratiques de recherche. Intégrés à nos terrains composites, les outils numériques peuvent être des outils interprétatifs « puissants » à questionner. Maintenant que certains travaux commencent à avoir stabilisé les méthodologies qualitatives ou microcommunicationnelles autour de l’entretien ou du portrait sociologique, certaines recherches peuvent avoir un intérêt particulier à se saisir de ces nouvelles manières d’aborder les situations de communication, afin de réifier les travaux théoriques entrepris par le mouvement des humanités digitales. Des lunettes caméra au recueil de données personnelles, les data numériques sont désormais une porte technologiquement accessible, pour entrer dans l’entretien de manière inédite. Pour autant et pour éviter l’écueil du déterminisme technologique maintes fois dénoncé, il nous semble aujourd’hui nécessaire de prendre le temps de répertorier, analyser et questionner l’usage de l’informatique au service des méthodologies communicationnelles ou sociologiques.

    Lire la suite
  • 10/06/2014

    La diversité et la complexité des trajectoires migratoires, l’incertitude liée aux crises politiques, économiques et aux politiques de sécurisation et de contrôle des frontières, génèrent une forte instabilité du champ migratoire. Elle se reflète sur la façon dont le chercheur essaie d’appréhender les migrations. Cette journée d’étude se propose de revenir sur les spécificités de l’enquête de terrain sur le fait migratoire. A partir de leurs recherches sur les migrations présentes et passées, de jeunes chercheurs (masterants, doctorants, post-doctorants) présenteront leurs questionnements : comment saisir et restituer ces mouvements ?

    Lire la suite
  • 13/06/2014

    Le projet de recherche « Valeur(s) et utilités de la culture » organise le colloque « Scènes et territoires : questions de valeurs ? » les 11, 12 et 13 juin 2014. Le mot scène, associé initialement au théâtre, est devenu un terme métaphorique pour exprimer une concentration singulière d’artistes sur un territoire. La ville même se représente comme un espace qu'il s'agit de mettre en scène. Derrière la polysémie du mot scène, ce colloque s'interroge sur les différentes articulations qui existent entre la création artistique et les territoires sur lesquels elle s'imagine et se diffuse. La manifestation prendra la forme d'un parcours entre différentes « scènes » du territoire régional : mercredi 11 au Quai à Angers, jeudi 12 à la MSH de Nantes, vendredi 13 en remontant l'estuaire jusqu'à Saint-Nazaire.

    Lire la suite
  • 04/06/2014

    Parmi les différentes approches des objets médiatiques et culturels, deux jouissent d'un développement relativement ancien à l'échelle internationale, « political economy » et « cultural studies », tout en étant régulièrement opposées l'une à l'autre. Depuis quelques années toutefois, des jonctions possibles entre ces deux approches sont également relevées. L'équipe MCPN (Cim, université Sorbonne Nouvelle Paris 3) se propose de constituer un espace scientifique ouvert à ce débat intellectuel et organise une journée d'études en ce sens. Sans vouloir forcément aboutir à une convergence théorique, c'est à la fois une clarification des positions entre « political economy » et « cultural studies », et une identification des liens et/ou impasses afférentes qui sont attendues.

    Lire la suite
  • 15/06/2014

    À l’occasion du centenaire de la première guerre mondiale, le numéro 6 d’Arabian Humanities portera sur l’histoire de la péninsule Arabique, de la mer Rouge et du Golfe à l’époque de la guerre. En prenant pour objet les circulations dans / vers / depuis la mer Rouge, la péninsule Arabique et le Golfe, ce numéro veut remettre en question la position périphérique et isolée de la région pendant le guerre, examiner les réorganisations spatiales et territoriales qui ont touché les mouvements et les échanges, et accorder plus d’attention aux liens de la région avec le reste du monde. Quels échanges, par exemple, peut-on identifier à cette époque à la fois dans la région et dans son contexte mondial ? Dans quelle mesure la guerre toucha-t-elle ces circulations dans une région où les limites et les frontières restaient poreuses, mal définies, et disputées ?

    Lire la suite
  • 06/06/2014

    Les doctorants du laboratoire de recherche historique Rhône-Alpes (LARHRA/UMR 5190) lancent un appel à communication pour la journée d’études qu’ils organisent le 23 septembre 2014 à Lyon sur le thème « Appréhender le passé par le bâti : enjeux et méthodes de l’étude historique des sources architecturales ». Cette thématique inclut à la fois l’étude des sources architecturales et le bâtiment comme des objets de patrimoine, du bâtiment comme un vecteur de représentations et de stratégies d’affichages pour des institutions ou des groupes sociaux, et de l’architecture comme un moyen d’inscrire dans l’espace des normes sociales.

    Lire la suite
  • 06/06/2014

    Les études sur la cour de France ne manquent pas, pourtant, peut-être parce qu’elle reste longtemps itinérante et que ses membres se recrutent à travers tout le royaume, les historiens s’intéressent rarement au cadre urbain de ses séjours, et en particulier à Paris. La cour semble être une institution hors de l’espace, alors pourtant que Paris, « cœur du royaume », s’impose de plus en plus comme son centre de gravité. Ce colloque vise à réconcilier l’histoire de la cour avec l’histoire urbaine. Il est donc consacré à l’étude des relations entre la cour de France et la ville de Paris, du Moyen Âge au XVIIIe siècle, en prenant en compte les dimensions politiques, sociales, culturelles, artistiques et économiques qui ont marqué ce rapport. Le mot « cour » est ici entendu au sens étroit des gens de cour qui sont dans la proximité du souverain, et qui le suivent dans ses pérégrinations, par opposition aux serviteurs de l’État qui sont fixés à Paris par les institutions centrales de la monarchie.

    Lire la suite

Dernières annonces

Toutes
En français
masque
masque
masque
masque