AccueilCalendrier2014




  • Paris

    Cycle de conférences - Europe

    Fiction littéraire contre « storytelling » II

    Formes, valeurs, pouvoirs de la littérature aujourd'hui

    À l’heure où « l’art de raconter des histoires » devient aussi, et à grande échelle, le moyen par excellence de vendre ou de gouverner, la question de la spécificité de la fiction littéraire doit être posée à nouveaux frais : dans le « bain narratif » qui semble devenu la condition la plus générale de notre expérience quotidienne du monde, peut-on distinguer un récit / une fiction qui soit spécifiquement littéraire ? Si oui, la littérarité d’un récit / d’une fiction tient-elle à des traits formels ou seulement à l’usage (« littéraire » ou stratégique) qui en est fait ? Ce séminaire-cycle de rencontres propose six rencontres entre universitaires et écrivains évoquant leur pratique littéraire à l'ère du « tout narratif ».

    Lire l'annonce

  • Paris

    Journée d'étude - Représentations

    D'autres collections pour les arts

    Cette journée part d’une interrogation paradoxale : qu’ont en commun des collections singulières ? Qu’est-ce qui rassemble pour le collectionneur, le conservateur et les publics des objets aussi différents que le jouet, le peigne, le costume, les cadeaux diplomatiques, un carrousel et une Tarasque ? Au-delà d’une mythologie des objets qui les isole dans une symbolique particulière (imagerie, contes, récits fantastiques), il apparaît que chaque objet entretient avec tous les autres un ensemble de relations (système des objets) articulant usages, savoirs et modes de présentation.

    Lire l'annonce

  • Villetaneuse | Paris

    Colloque - Représentations

    Miquel Barceló, portraits / autoportraits

    Ce colloque s’intéresse aux portraits et autoportraits peints ou dessinés par l’artiste ainsi qu’aux portraits de celui-ci réalisés par les subjectivités de romanciers, de photographes et de cinéastes. Il s’agira de s’interroger sur la façon dont Barceló révèle l’identité de ses modèles, mais également de voir comment d’autres artistes ont cherché à rendre compte de son oeuvre, de sa vision de l’art et de son histoire.

    Lire l'annonce

  • Paris

    Séminaire - Représentations

    Séminaire de crise : images, politique (2014-2015)

    Revue « Images Re-Vues »

    Chaque mois, le jeudi matin de la première semaine, Images Re-vues, revue en ligne d'histoire, anthropologie et théorie de l'art, organise à l'INHA (Paris) un séminaire avec des membres du comité de rédaction et des invités autour de l'actualité de la revue ou de la recherche. Cette année, le séminaire, coordonné par Thomas Golsenne et Chloé Maillet, examine les configurations contemporaines des rapports entre les images, l'art et la politique, à travers l'examen de livres récemment parus, d'expositions en cours ou de recherches récentes.

    Lire l'annonce

  • Pierrefitte-sur-Seine

    Journée d'étude - Information

    Les archives et la radio

    Évolution de l’usage des sources : le cas de la Grande Guerre

    La radio comme objet et comme source d’histoire a longtemps été sous-estimée. Son étude est à présent reconnue comme offrant une multitude de réponses aux interrogations sur les époques qu’elle a traversées depuis son avènement à l’aube du XXe siècle.Cette première journée d’études a pour objectif d’approfondir les fonctions des archives comme sources de la radio publique. Notre réflexion portera sur l’incidence des mutations techniques, la constitution des archives radiophoniques et leur usage quand il est question d’événements historiques. En ce centenaire commémoratif de la Grande Guerre, il s’agira de considérer comment les sources de l’époque ont été utilisées selon les différentes périodes auxquelles les émissions étaient programmées.

    Lire l'annonce

  • Lyon

    Journée d'étude - Époque contemporaine

    Les femmes en Russie

    Mythes et représentations aux XXe et XXIe siècles

    Voici une nouvelle rencontre scientifique d’un cycle dirigé par Isabelle Després (Université Grenoble-Alpes) et Evelyne Enderlein (Université de Strasbourg), entamé en 2011 et consacré à l’étude es femmes en Russie. L’approche en est pluridisciplinaire puisqu’elle porte sur des domaines tels que l’histoire, la sociologie, l’ethnologie, la politique, la littérature, les arts ou même la linguistique. Il s’agit d’explorer dans chacun d’eux le rôle joué par les femmes, d’étudier leurs conditions de vie et de création, de définir la relation entre le Féminin et le Masculin. Les méthodes scientifiques sont celles des différentes disciplines abordées, ainsi que celles, récentes, des études de genre. Cette journée d'études du 28 novembre 2014 aborde l’axe des représentations et des mythes.

    Lire l'annonce

  • Aix-en-Provence

    Journée d'étude - Droit

    Statut juridique et représentation de l'animal dans l'univers artistique

    Dans le code civil napoléonien, les animaux sont assimilés à des biens meubles : « Sont meubles par leur nature les animaux et les corps qui peuvent se transporter d'un lieu à un autre, soit qu'ils se meuvent par eux-mêmes, soit qu'ils ne puissent changer de place que par l'effet d'une force étrangère » (article 528). La première loi de protection de l’animal en Europe a été promulguée en 1822 en Angleterre (Act for the Prevention of Cruel and Improper Treatment of Cattle). La France suit avec la loi Grammont de 1850 punissant les mauvais traitements commis publiquement envers les animaux domestiques, l’Allemagne avec une loi équivalente en 1871. Aujourd’hui si la protection des animaux fait partie intégrante des régimes juridiques européens, celle-ci reste perfectible et montre, en prenant l’exemple du droit suisse, que de nouvelles décisions permettent de renforcer cet arsenal juridique. Si l’animal est sujet de sa vie au même titre que l’homme, il a droit au respect moral dû à toute personne, dès lors qu’en est-il du statut de l’animal et de l’utilisation de son image ?

    Lire l'annonce

  • Paris

    Séminaire - Europe

    L'institution du patrimoine en France aujourd'hui

    Fondements, fonctionnement et mise en question

    Le projet qu'on souhaite porter ici est celui d'une analyse des processus de création du patrimoine. Cette analyse reposera sur un large panel d'expériences et de situations, prenant en compte la diversité des métiers et des postures qui s'y attachent, en étant attentif aussi bien aux différences objectives entre ceux-ci qu'aux particularismes entretenus entre les professions. Surtout, elle prendra appui sur la dimension matérielle du travail de patrimonialisation, une dimension qui est en très étroite corrélation avec la nature juridique de la plupart des opérations de mise en patrimoine. Enfin, elle prendra en compte non seulement les opérations de fabrication du patrimoine, mais aussi, les processus souvent de longue haleine, qui conduisent les individus à devenir des agents du patrimoine et à agir selon les objectifs de l’institution, tout en négociant, collectivement ou au cas par cas, implicitement ou ouvertement, leurs marges de manœuvre.

    Lire l'annonce

  • Paris

    Colloque - Histoire

    Le savant et le praticien. Théoriser la composition de Rameau à nos jours

    Rameau, dont on célèbre cette année le 250e anniversaire de la mort, a marqué l’art musical aussi bien comme théoricien que comme compositeur, au point de symboliser l’avènement historique de la figure du compositeur-théoricien, si importante dans le développement de la modernité. Ce colloque se propose d’évaluer cet impact durable de Rameau à travers un jeu de miroirs entre le XVIIIe siècle et le XXe … ainsi que le XXIe. Harmonie, mélodie, tempérament : que sont les objets théoriques de Rameau devenus ? Quels échos de l’œuvre de Rameau (et des polémiques qui l’ont accompagnée) se diffractent dans la musique contemporaine ? Qu’en est-il aujourd’hui du recours à la théorie et de sa relation avec le travail de composition ?

    Lire l'annonce

  • Besançon

    Colloque - Langage

    Les genres et formes de la critique musicale XXe-XXIe siècles

    L’enjeu de cette journée d’études sera d’interroger cette pratique des genres et des formes de la critique musicale au XXsiècle selon des perspectives poétiques, historiques ou analytiques. À l’échelle d’une revue ou d’une époque, il s’agira ainsi d’étudier l’évolution et le renouvellement des pratiques, l’influence de telle ou telle personnalité dans le maniement des catégories, la politique éditoriale des différentes publications. On pourra également s’interroger sur l’utilisation des genres les plus couramment pratiqués, comme la critique de concerts ou la critique d’opéras avec ses inévitables jugements de valeur, et montrer ce qu’ils nous disent de l’évolution des approches de la musique en fonction des auteurs, des publications et du public visé, mais aussi en fonction de la vie musicale elle-même, avec ses vedettes, son répertoire, ses polémiques et ses débats. Par le prisme des genres et formes de la critique musicale, c’est toute l’histoire de la musique au XXe siècle, à travers les discours que l’on tient sur elle, qui pourra être revisitée.

    Lire l'annonce

  • Meudon | La Borne

    Journée d'étude - Représentations

    La sculpture-céramique contemporaine

    Cette journée d'études du Comité d’étude de la sculpture du XXe siècle, organisée en partenariat avec l'Académie des arts de Meudon, l’Association céramique La Borne et le Centre céramique contemporaine, s’intéressera aux actuelles évolutions de la pratique céramique avec un regard tourné sur le matériau et sur l’objet façonné. À travers la multiplication des discours, cette manifestation a pour but d’établir des pistes de réflexion en recueillant les propos et les questionnements des céramistes, des professionnels du secteur culturel ou artistique, des jeunes chercheurs ainsi que du public.

    Lire l'annonce

  • Charleville-Mézières

    Colloque - Représentations

    Marionnettes et pouvoir : censures, propagandes, résistances

    Ce colloque international réunissant chercheurs et artistes entend mobiliser conjointement les trois notions de censure, de propagande et de résistance qui ont fait l’objet de plusieurs journées d'étude ces trois dernières années. De la désobéissance manifeste au contournement suggestif, de l’engagement militant à la coopération intéressée, de l’offensive au repli stratégique, il s’agit de déterminer dans quelle mesure et de quelle manière l’objet-marionnette et/ou les montreurs de marionnette s’inscrivent, sur un mode aussi bien actif (quand ils en sont les agents) que passif (quand ils en sont les victimes), dans l’histoire moderne et contemporaine des relations que les théâtres de marionnettes entretiennent avec le pouvoir (politique, juridique, économique, religieux etc.), mais aussi des jeux de pouvoir qui les traversent.

    Lire l'annonce

  • Paris

    Séminaire - Représentations

    Cinéma documentaire de lutte

    Groupe de recherche en histoire et esthétique du cinéma documentaire (GRHED) 2014 - 2015

    Cette année universitaire, les séances du GRHED achèveront le cycle consacré au thème « Cinéma documentaire de lutte », commencé en mars 2010. La programmation et l’ensemble des séances seront co-animés par Johanna Cappi (Université Sorbonne Nouvelle Paris 3 IRCAV) et Michel Tabet (laboratoire d’Anthropologie Sociale, comité du film ethnographique) Ces rendez-vous mensuels privilégieront des rencontres avec les réalisateurs et les acteurs d’institutions liées au film documentaire. Une séance « réunion de travail » se tiendra entre mars et avril 2015, afin d’envisager collectivement l’organisation de deux journées d’études et une publication des travaux des membres dans le cadre du GRHED, également lors du partenariat avec la BnF (2012-2013).

    Lire l'annonce

  • Paris

    Colloque - Représentations

    Les séries télévisées turques (« diziler ») : production, représentations et réception en Méditerranée

    Le développement et le succès des séries télévisées turques constitue un phénomène en Méditerranée depuis la fin des années 1990. D'abord essentiellement représentées par des formats de type soap réalisés en studio, les séries turques ont commencé à être tournées dans la rue ou dans d'immenses décors en plein air fabriqués sur mesure. Initialement circonscrit à une audience nationale, le phénomène a maintenant conquis un public au niveau régional.

    Lire l'annonce

  • Paris

    Appel à contribution - Représentations

    Le cinéma dans les Balkans hier et aujourd'hui

    Numéro spécial de la revue Cahiers Pierre Belon / Études balkaniques

    Ce numéro se propose de dresser un état des lieux de la création cinématographique dans les Balkans. La bibliographie notamment en langue française porte principalement sur des cinématographies nationales ou sur les cinéastes des pays balkaniques qui ont acquis une reconnaissance internationale (comme L. Pintilie, Th. Angelopoulos ou E. Kusturica). Les approches à l’échelle des Balkans sont plus rares. Pourtant, le récent succès remporté à l’exportation par des cinéastes roumains, grecs, turcs ou bulgares invite à inscrire leur œuvre dans une profondeur historique souvent éludée pour en dégager les principaux enjeux thématiques, économiques et esthétiques.

    Lire l'annonce

  • Paris

    Appel à contribution - Représentations

    L'artiste comme théoricien

    Journée d'étude de la revue Marges

    La théorie, qu’elle soit produite par les artistes ou importée au sein de leurs activités, soutient-elle nécessairement leur pratique ? Quelles sont les formes qu’elle peut prendre et les supports sur lesquels elle se développe? L’objet de cette journée d’étude sera d’interroger les différentes facettes et enjeux que recouvre l’activité théoricienne pour un artiste, les conséquences sur sa pratique, ainsi que sur le statut de l’artiste lui-même.

    Lire l'annonce

  • Caen

    Appel à contribution - Représentations

    Les promesses du Déluge

    Effondrement des récits et récits de l'effondrement dans l'art du XXe et du XXIe siècles

    Le Déluge constitue le plus ancien et le plus répandu des grands récits eschatologiques. Dans la Genèse, ce passage succède rapidement à la période de la création du monde et de l'humanité. Cette première catastrophe est présentée comme inéluctable mais surtout foncièrement liée à la présence et à l'activité de l'homme sur la terre. Si le Déluge constitue un sujet classique de la représentation à l'ère chrétienne, il semble qu'il resurgisse dans l'imaginaire artistique moderne et contemporain. Les récents tsunamis, et plus particulièrement celui qui a déclenché la catastrophe de Fukushima, réaniment l'idée d'une possible destruction de l'humanité. Le Déluge représente la menace d'un anéantissement de la modernité, dans sa marche vers le progrès et au regard de ses récits téléologiques, en même temps que la perspective d'un avenir placé sous le signe d'une survivance ou d’une régénérescence. Les notions d'utopie, de dystopie et d'uchronie méritent notamment d'être questionnées, à une époque où la société industrielle est confrontée à l’imminence probable de sa disparition. C’est aussi au regard de cette menace que peut être interrogée « la foire aux atrocités » (J. G. Ballard) que met en scène la culture contemporaine, hantée par les figures crépusculaires du mutant, du zombie et du monstre. Récit fondateur, le Déluge sera ainsi envisagé comme le point de départ d’une réflexion plus générale sur les thèmes de la fin et du renouveau de la civilisation dans l’art du XXe et du XXIe siècles.

    Lire l'annonce

  • Paris

    Journée d'étude - Histoire

    Tableau vivant

    La politique de l'interruption

    Désormais étudié dans ses différentes modalités historiques et esthétiques, le tableau vivant ne cesse de nous interroger sur la puissance d'un arrêt (du geste comme de l'image) : quelle est la nature de la force expressive de l'immobilité ? Considérer parfois comme anachronique au regard des arts du mouvement, le tableau vivant dans ce qu'il peut avoir d'archaïque propose une intensité que le théâtre ou l'arrêt sur image au cinéma ont largement expérimentée. L’artifice de l'immobilité contrainte des tableaux vivants peut-elle se comprendre à l'aune d'une réflexion sur les rapports entre l'image et le politique ? En performant le tableau vivant, la scène et le corps s'inscrivent dans une relation à l'espace social qui n'est pas dénué d'enjeux idéologiques.

    Lire l'annonce

  • Caen

    Colloque - Représentations

    Le personnage farfelu dans la fiction littéraire (XX-XXIe siècle) de langues romanes

    Ce colloque se donne ainsi pour vocation d’approfondir la question du personnage farfelu dans la prose narrative des pays européens de langues romanes des XXe et XXIe siècles. Tout en s’interrogeant sur les antécédents littéraires et les filiations de cette figure, il s’agira non seulement d’en définir les contours pour en établir une typologie, mais aussi de savoir quel rapport elle entretient avec la réalité extra-fictionnelle, avec la personne de l’auteur par exemple, mais aussi, plus largement, avec la société et l’individu de notre temps. On se demandera, en l’occurrence, si le personnage farfelu ne serait pas emblématique de la « crise du sujet » telle qu’elle apparaît au début du XXe siècle pour s’intensifier au tournant du troisième millénaire.

    Lire l'annonce

  • Rennes

    Colloque - Représentations

    Processus de création et archives du spectacle vivant

    Manque de traces ou risque d'inflation mémorielle ?

    La récente émergence des études sur la mémoire et la réévaluation des liens entre histoire et mémoire sont concomitantes du renouvellement de la nature et des usages des archives. Caractérisé par la nature événementielle d’un art qui survit dans la mémoire de ses témoins et de ses praticiens, le champ des études théâtrales est particulièrement concerné par ces mutations. Bien plus, la mise en avant depuis les années 1960 de la dimension performative de certaines créations – qui se présentent comme processus plutôt que comme œuvres achevées – a  pu inciter les chercheurs à renouveler les outils et les données qu’ils mobilisent pour les appréhender. Ce mouvement implique un élargissement important des sources considérées comme nécessaires pour rendre compte du processus de création, sources que le chercheur peut non seulement recueillir mais aussi susciter en utilisant divers modes d’enregistrement et de captation. Il est désormais possible de participer à une vaste collecte de traces de multiples sortes, voire de procéder à la constitution d’une documentation qui semble avoir un « devenir » d’archives, que la mémoire numérique permet de stocker, apparemment sans limites. Une crise liée à cette nouvelle possibilité risquerait alors de s’ajouter à la première évolution ; l’apparition de nouveaux outils suscitant un risque d’inflation mémorielle interrogeant la notion même de conservation du passé. Pour répondre à ces questions toutes liées aux conditions de possibilité et aux modalités de l'archivage du geste créateur, nous convoquerons les approches génétique, historiographique, philosophique, épistémologique, intermédiale et esthétique.

    Lire l'annonce

RSS Filtres sélectionnés

  • 2014

    Supprimer ce filtre
  • Représentations

    Supprimer ce filtre
  • XXIe siècle

    Supprimer ce filtre

Choisir un filtre

Événements

Langues

Langues secondaires

Types

Catégories

Lieux