AccueilCalendrier2014Septembre06

L M M J V S D
01(24) 02(1) 03(4) 04(7) 05(14) 06(4) 07(2)
08(9) 09(2) 10(14) 11(8) 12(10) 13(2) 14(2)
15(39) 16(1) 17(6) 18(13) 19(19) 20(15) 21(6)
22(7) 23(9) 24(6) 25(28) 26(31) 27(5) 28(3)
29(10) 30(48)          



  • Paris

    Colloque - Histoire

    Arts du Vietnam, nouvelles approches

    Ce colloque est destiné à présenter l’avancée des connaissances dans le domaine des arts du Vietnam des périodes anciennes jusqu’à aujourd’hui. Cet événement rassemblera des spécialistes internationaux de ces questions (France et Vietnam, mais aussi Amérique du Nord, Europe et Asie) afin de stimuler des échanges interdisciplinaires tout en présentant la diversité et la richesse des arts vietnamiens d'une façon exigeante et accessible au grand public.

    Lire l'annonce

  • Lima

    Colloque - Amériques

    Regards réciproques : la France et le Pérou (1713-1959)

    Voyageurs, écrivains et savants

    À partir de 1534, la France s’est intéressée au Pérou et à ses trésors devenus le butin des conquérants espagnols. « Riche comme le Pérou » ou « ce n’est pas le Pérou », ces expressions usuelles ont contribué à l’idéalisation du pays situé aux antipodes. Mais ce ne sont pas seulement les richesses naturelles qui ont attiré les regards des Français sur l’empire inca et l’immense vice-royauté. Les expéditions et les travaux de terrain se sont multipliés à partir du XVIIIe siècle, et construisaient un Pérou mi-imaginaire mi-réel. Les guerres d’indépendance attirèrent aventuriers désargentés et prospecteurs de routes commerciales. Le Pérou et les jeunes républiques voisines, la Bolivie et l’Équateur s’ouvrirent à la recherche étrangère, nombre de voyageurs français ont visité ces terres lointaines et ont produit des résultats scientifiques importants encore aujourd’hui. La France a exercé une fascination sur les élites péruviennes, du fait de ses penseurs politiques et de la culture littéraire et artistique. Les voyageurs furent de plus en plus nombreux tout au long du XIXe siècle, à écrire des témoignages. Les reportages des Péruviens installés de plus longue date informaient du climat social et politique ; la Commune de Paris, la République puis la Grande Guerre à partir d’août 1914 ont occupé les colonnes des journaux liméniens. La France de la Belle Époque est le modèle européen pour lequel se sacrifient de jeunes Péruviens. Témoins illustres et voyageurs oubliés, ces innombrables auteurs de notre histoire biculturelle ont laissé des traces écrites de leur vécu en France ou au Pérou.

    Lire l'annonce

  • Cerisy-la-Salle

    Colloque - Europe

    W.G. Sebald. Littérature et éthique documentaire

    Au cours de ces quinze dernières années, W.G. Sebald est devenu l’un des auteurs majeurs de la fin du XXe siècle, mondialement traduit. Son entreprise littéraire est une tentative de saisir l’évanescence des traces pour les transformer en un phrasé résistant à l’oubli. Outre un recueil de poème, son œuvre compte des essais et des récits immédiatement reconnaissables grâce aux images qu’ils transportent. L’écriture obéit à une logique associative qui circule à travers les évènements historiques et nous rend proches de lointaines mémoires. La posture mélancolique de l’auteur face aux documents qu’il utilise, son rapport surdéterminé et généreux à l’archive, les implications politiques de cette poétique documentaire seront les objets de nos attentions au cours de ce colloque. La littérature peut-elle s’emparer des documents de l’histoire sans les trahir ? Peut-on se remémorer l’expérience vécue sans imagination ? La fiction peut-elle restituer le passé ? A ces questions, l’œuvre de Sebald aura répondu par une question éthique fondamentale qui nous occupera prioritairement : comment restituer ?

    Lire l'annonce

  • Angers

    Appel à contribution - Études des sciences

    Histoire et sciences du végétal : approches interdisciplinaires

    Les végétaux sont porteurs d’une double historicité : d’une part en raison de leur histoire biologique (évolution, cycle de reproduction, etc.), d’autre part en raison de leur histoire humaine (études botaniques, sélection, pratiques culturales, usages, etc.). Ce caractère historique intrinsèque fonde des approches interdisciplinaires qui prennent en compte autant l’histoire biologique que l’histoire humaine des végétaux. Nous proposons un moment de discussion propice à l’analyse de l’interdisciplinarité à l’œuvre dans les recherches qui croisent l’approche historique et l’approche des sciences expérimentales du végétal (génétique, physiologie, pathologie, systématique, étude de l’évolution, etc.). En effet, elles élaborent une interaction complexe entre ces disciplines et soulèvent des questions méthodologiques et épistémologiques.

    Lire l'annonce

RSS Filtres sélectionnés

  • 2014 - Septembre - 06

    Supprimer ce filtre