AccueilCalendrier2017




  • Paris

    Colloque - Préhistoire et antiquité

    Identifier les anatomies fossiles qui définissent le genre Homo, puis la sous espèce sapiens, les écosystèmes interactifs, les modes et tempos des mécanismes évolutifs et adaptatifs qui ont prévalu à leur émergence et radiation

    Biologie, comportements

    Depuis Linné (1758), l'anatomie humaine actuelle définit le genre Homo et l'espèce sapiens. La verticalité du système nerveux, la capacité crânienne, les membres antérieurs devenus supérieurs, la bipédie exclusive, sont alors les critères de la classification. Ils ont précédé le transformisme de Lamarck que celui-ci appliqua aux origines d'Homo sapiens dès 1802 sur la base des collections du Muséum. La paléontologie humaine s'y est développée grâce au Néandertalien de La Chapelle-aux-Saints étudié par Marcellin Boule (1911) : comment définir le genre Homo si l'espèce sapiens n’est plus seule à en poser les critères ? Quels furent les modes et tempos du redressement neural, ceux de l’encéphalisation, les corollaires anatomo-squelettiques, les conséquences psychomotrices et cognitives, dans quelles mesures l'environnement végétal fut-il aussi interactif que l’environnement animal ?

    Lire l'annonce

  • Paris

    Informations diverses - Ethnologie, anthropologie

    Le néolithique de la grotte de Gueldaman (Babors, Algérie)

    Soirée archéologique sur l'actualité des fouilles et des recherches archéologiques du CNRPAH

    Un programme de recherches est actuellement conduit par le Centre national de recherches préhistoriques, anthropologiques et historiques (CNRPAH, Algérie), dont le directeur Slimane Hachi présentera les projets, les travaux de fouilles et l'art rupestre de Tafedest dans l'Ahaggar. Ainsi, de récentes fouilles archéologiques dans la grotte de Gueldaman, près de la ville d’Akbou, dans la région de Bejaïa, ont livré d’importantes découvertes relatives aux cultures néolithiques apparues il y a 7200 ans. Le responsable des fouilles, Farid Kherbouche, exposera leurs enseignements.

    Lire l'annonce

  • Poitiers

    Colloque - Épistémologie et méthodes

    Ritualiser, gérer, piller

    Rencontre autour des réouvertures de tombes et de la manipulation des ossements

    Après l’inhumation, l’intégrité de la sépulture peut être perturbée de multiples manières et notamment par l’intervention des vivants. En dépit du fait que la gestion de l’espace funéraire puisse souvent être responsable de ces bouleversements, elle n’est pas la seule raison poussant les hommes à remanier les sépultures. Selon les lieux, les périodes et les espaces d’inhumation, les motivations sont très diverses, sans qu’elles soient pour autant synonymes de destruction ou d’outrage. L’objectif de ce colloque, international et pluridisciplinaire, est d’ouvrir les discussions sur les remaniements de sépultures en s’interrogeant sur les motivations des vivants et les moyens dont dispose l’archéologue pour parvenir à leur compréhension.

    Lire l'annonce

  • Paris

    Cycle de conférences - Préhistoire et antiquité

    Archéologie de la Grèce : de la fouille à l'écriture de l'histoire

    Comment l'archéologie permet-elle d'écrire l'histoire ? En quoi les fouilles et l'étude des artefacts continuent-ils à renouveler la connaissance des historiens ? Après un cycle consacré à l'Égypte, la Bibliothèque nationale de France met à l'honneur la Grèce ancienne, à travers des présentations de recherches et de fouilles françaises en cours.

    Lire l'annonce

RSS Filtres sélectionnés

  • 2017

    Supprimer ce filtre
  • Préhistoire

    Supprimer ce filtre