AccueilCalendrier2017décembre

L M M J V S D
        01(41) 02(8) 03(1)
04(21) 05(13) 06(13) 07(21) 08(21) 09(0) 10(8)
11(8) 12(10) 13(11) 14(16) 15(52) 16(1) 17(1)
18(6) 19(8) 20(12) 21(9) 22(5) 23(1) 24(1)
25(0) 26(0) 27(1) 28(0) 29(0) 30(4) 31(21)



  • Oran

    Appel à contribution - Sociologie

    La réception des images : réalités et fictions des rapports Nord / Sud

    La réception d’un certain nombre de supports iconiques et audiovisuels : photographies, films documentaires, docufiction, bandes dessinées, médias… constitue notre objet d’étude. Notre objectif premier serait d’interroger ces différents supports dans toute leur densité et leur complexité et ce dans différents contextes de production et de diffusion. Autrement dit, quel serait l’impact de ces médiations sur les différents publics se situant de part et d’autre de la Méditerranée ? Comment varie la réception en fonction des différents contextes et espaces de diffusion ? Et en quoi les différents facteurs sociohistoriques et culturels influenceraient-ils la réception ?

    Lire l'annonce

  • Paris

    Séminaire - Épistémologie et méthodes

    Analyse du web

    Séminaire de la chaire « Dialogue des cultures » (université Paris 1)

    Pour la deuxième année, la chaire « Dialogue des cultures » à Paris 1 Panthéon-Sorbonne organise le séminaire « Analyse du web ». Coordonné par Léda Mansour (post-doctorante, Paris 1 Panthéon Sorbonne), il s’adresse aux étudiants, chercheurs et spécialistes intéressés par les études sur le web. Le séminaire continue sa réflexion méthodologique, il invite chercheuses et chercheurs à exposer leur « parcours numérique » : les choix de travailler sur le web, les méthodes adoptées, celles qui sont rejetées, les outils variés ou non, les concepts et notions prolongés, ou construits à partir de leurs études, les objets de recherche web et/ou les corpus tirés du web.

    Lire l'annonce

  • Appel à contribution - Sociologie

    Communication et crises du capitalisme

    Revue « COMMposite », Volume 20 numéro 1

    La tribune publiée dans Le Monde Diplomatique en août 2017, par le sociologue Razmig Keucheyan fait l’état des lieux de la triple crise à l’œuvre aujourd’hui : politique (tensions vis-à-vis des élites et crise de la représentation), économique (faible croissance et chômage) et surtout écologique, dont les conséquences désastreuses sur la planète sont irréversibles. Ce contexte est symptomatique d’une crise globale du capitalisme d'une gravité sans précédent. Ce numéro invite étudiant·e·s et jeunes chercheur·e·s à participer à l’avancement de la réflexion sur les crises du capitalisme afin de comprendre comment un regard communicationnel peut éclairer les logiques contemporaines. Les propositions peuvent s’intéresser directement aux enjeux des crises susnommées (politique, économique et écologique), mais aussi aux façons de détourner ou de confronter ces crises à travers des alternatives, des mouvements sociaux, etc.

    Lire l'annonce

  • Appel à contribution - Sociologie

    Travail et emploi sur les plateformes numériques

    Au cours des dernières années, de multiples plateformes numériques se sont développées (Airbnb, Deliveroo, Uber, etc.) en se présentant comme de nouveaux types d’intermédiaires entre clients et offreurs de travail. La montée en puissance de ces entreprises d’un nouveau genre suscite une forte fascination médiatique qui se traduit aujourd’hui par une polarisation des débats entre l’apologie de l’« économie collaborative » et la dénonciation des méfaits de l’« ubérisation » sur le travail et l’emploi. Certains de ces nouveaux acteurs économiques sont devenus en quelques années des firmes multinationales, dégageant des chiffres d’affaires colossaux, et érigées alors en emblèmes de la nouvelle économie numérique. Et derrière ce modèle économique jugé innovant, une particularité fondamentale caractérise ce nouveau type de transaction économique : les offreurs de travail sont parfois, voire souvent, des particuliers, c’est-à-dire qu’ils ne sont pas salariés, ni même forcément professionnels. Ce sont eux qui possèdent l’outil de travail, ou la force de travail, qu’ils vendent en qualité d’indépendants, soit directement aux consommateurs, soit à un intermédiaire.

    Lire l'annonce

RSS Filtres sélectionnés

  • 2017 - Décembre

    Supprimer ce filtre
  • Sociologie de la consommation

    Supprimer ce filtre