AccueilCalendrier2018Février15

L M M J V S D
      01(30) 02(21) 03(5) 04(2)
05(16) 06(15) 07(16) 08(28) 09(25) 10(10) 11(3)
12(10) 13(18) 14(11) 15(60) 16(30) 17(7) 18(5)
19(8) 20(15) 21(10) 22(17) 23(13) 24(4) 25(4)
26(9) 27(3) 28(51)        



  • Appel à contribution - Sociologie

    Relations sociales, relations raciales dans les trois Guyanes

    Ce numéro des Cahiers des Amériques latines interroge l’articulation entre les clivages ethno-raciaux et les trajectoires sociales et politiques des trois Guyanes. Il vise à définir quand et comment les relations ethno-raciales constituent un enjeu pertinent de différenciation et de discriminations dans ces trois territoires. Sans nécessairement adopter une perspective comparée et même s’il ne porte que sur l’un de ces pays, les articles de ce dossier appréhenderont ces territoires comme un ensemble dynamique caractérisé par d’importantes circulations transfrontalières (des individus et populations, des marchandises mais aussi des mobilisations, des normes sociales et politiques…).

    Lire l'annonce

  • Chicoutimi

    Appel à contribution - Sociologie

    Face aux défis écologiques et aux inégalités sociales : quels nouveaux modèles d’action pour influencer la transition sociétale ?

    Congrès de l’Association francophone pour le savoir (ACFAS, activité 419)

    Nous faisons face à des défis d’envergure, socio-économiques autant qu’environnementaux : changements climatiques, hausse des inégalités sociales et économiques, mais aussi de l’accès aux sphères décisionnelles. Pour y faire face, l’échelon local est vu comme un espace privilégié d’expérimentation. Qu’elles se rattachent à la « démocratie participative » (Blondiaux, 2008), à la « transition écologique » (Hopkins, 2010), aux « utopies concrètes » (Olin Wright, 2017) au Buen Vivir (Santos, 2016) ou aux « communs » (Dardot, Laval, 2014), plusieurs innovations sociales (IS) sont développées à cet échelon, conçu comme celui de la proximité et de la sociabilité, du concret et de l’enracinement dans le territoire.

    Lire l'annonce

  • Lyon

    Appel à contribution - Histoire

    Le moment 68 à Lyon en milieu scolaire, universitaire et éducatif : contestations, mutations, résistances, trajectoires

    Le colloque « Le moment 68 à Lyon en milieu scolaire, universitaire et éducatif : contestations, mutations, résistances, trajectoires » vise à étudier l'attitude des milieux éducatifs lyonnais pendant le moment Mai 1968 (donc en ayant en perspective l'amont et l'aval des événements de mai-juin). Il s'intéressera bien entendu aux mouvements lycéens et étudiants. Mais il vise à étendre à l'analyse à des secteurs de l'enseignement souvent négligés (enseignement technique, écoles normales d'instituteurs et d'institutrices, IUT, etc.), en s'ouvrant même à d'autres secteurs que l'Éducation nationale : conservatoires, écoles des beaux-arts, milieux de l'éducation populaire...

    Lire l'annonce

  • Caen

    Séminaire - Pensée

    Pratiques et pensées de l’émancipation

    Lancé en 2012-2013, le séminaire Pratiques et pensées de l’émancipation qui se déroule à l'université de Caen – Normandie (Maison de la recherche en sciences humaines) se donne comme objet l’analyse des rapports de dominations (de classe, de genre et de « race ») en lien avec des chercheur·e·s, des étudiant·e·s et des acteur·rice·s de mouvements sociaux. Différent·e·s intervenant·e·s qui sont ainsi invité·e·s à contribuer à la construction d’une réflexion collective sur les limites des alternatives passées au modèle hégémonique et sur l’actualité des pratiques et des pensées de l’émancipation.

    Lire l'annonce

  • Montpellier

    Appel à contribution - Études du politique

    Mobilisation par la vulnérabilité

    Perspectives féministes sur l'agir et le résister

    Loin d'être un phénomène unifié, la vulnérabilité prend des formes multiples et se différencie quant à ses causes et ses degrés, ou encore selon ses contextes. Cependant, on tend souvent à la réduire à une sorte de passivité fragile et impuissante, à une réceptivité inerte qui exclut tout agir, à un être-affecté dépourvu de toute puissance d’affecter. Le fait d’être vulnérable suffit-il pour ôter au sujet sa capacité d’agir ? Dans le cadre de cette journée d’étude, nous nous tournerons vers les théories féministes, afin de mettre en question la prétendue incompatibilité de la vulnérabilité et de l’agir, de saisir et d’approfondir le potentiel de la vulnérabilité en tant que force mobilisante et condition inébranlable de la résistance et de l’action politique. Il s’agira de porter à la réflexion aussi bien les formes et les stratégies de la distribution différentielle de la vulnérabilité que les modalités d’agir et de résister en restant vulnérable, ainsi que les pratiques d’émancipation qui mettent en avant l’empowerment féminin.

    Lire l'annonce

RSS Filtres sélectionnés

  • 2018 - Février - 15

    Supprimer ce filtre
  • Mouvements politiques et sociaux

    Supprimer ce filtre