AccueilCatégoriesSociétésSociologieÉtude des genres




  • Paris

    Colloque - Études du politique

    Envers et revers du consentement

    La sexualité, la famille et le corps, entre consentement, contraintes et autonomie 

    Il s’agit au cours de ces deux journées d’interroger l’envers et le revers d’une forme de normativité transversale (juridique, sociale, morale) aux démocraties libérales contemporaines : le consentement (dans ses formes plurielles) et ses contreparties, les formes de contraintes qui s’exercent sur les individus. Quelles sont actuellement les conceptions du consentement ? Il s’agit d'interroger de manière critique et réflexive leurs formes dominantes, en particulier celles qui s’expriment au travers des normes juridiques, mais aussi leurs écueils et leurs limites. L’analyse des contraintes qui pèsent sur les individus constitue alors un moyen privilégié de mettre en lumière ces limites. Mais elle permet aussi d’envisager de manière critique des conceptions alternatives et émergentes du consentement ainsi que de l’autonomie des individus. 

    Lire l'annonce

  • Paris

    Colloque - Représentations

    Genre et nations partitionnées

    Ce colloque interdisciplinaire et comparatiste, qui accueille spécialistes des littératures, des productions culturelles et de l’histoire des idées, historiens et anthropologues travaillant sur différentes aires culturelles et contextes historiques, vise à interroger les partitions et les divisions nationales d’un point de vue genré. Il s’intéressera particulièrement aux représentations comme témoin de ces assimilations imaginaires : littérature, cinéma, arts performatifs, arts plastiques sont les supports de nos réflexions.

    Lire l'annonce

  • Paris

    Séminaire - Sociologie

    Sociologie et anthropologie des corps et mobilisations

    Programme 2017-2018

    Pour clôturer un cycle de trois années de recherche, le séminaire s'intéresse aux mobilisations collectives qui prennent le corps comme objet de revendication. Les chercheur-es invité-es s'interrogeront sur la façon dont des collectifs institutionnalisés ou non interpellent l’État et les médias à travers des mobilisations collectives, des manifestations ponctuelles ou durables, et des techniques militantes pour orienter l'organisation sociale de la transformation du corps. Ces mobilisations et mouvements sociaux portent sur les normes d’apparence, les assignations identitaires, les modes d’existence, le traitement des corps et les droits de la personne.

    Lire l'annonce

  • Paris

    Colloque - Sociologie

    Genre et contraception : quelles (r)évolutions ?

    Cet évènement a pour objectifs de revenir sur les « (r)évolutions » que constitue la diffusion de la contraception dans le monde, et de faire état du renouvellement des recherches sur la contraception et l’avortement par l’intégration d’une perspective de genre. L’accessibilité matérielle et légale des méthodes et des savoirs sur la maîtrise de la fécondité a pu conduire à modifier les rapports de forces qui s’exercent dans différentes sphères sociales. S’interroger sur la contraception aujourd’hui renvoie entre autres à questionner les représentations de l’autonomie procréative et de l’égalité des sexes.

    Lire l'annonce

  • Paris

    Séminaire - Sociologie

    Critiques sociales du langage

    Le séminaire Critiques sociales du langage propose un espace interdisciplinaire de réflexions théoriques, méthodologiques et politiques sur les articulations possibles entre « langage » et « société ». Partant du constat que toute relation sociale est constituée de pratiques communicatives et que toute pratique langagière s’actualise au sein de rapports sociaux, nous souhaitons nous interroger sur ce à quoi pourrait renvoyer « l’épaisseur sociale » du langage et réciproquement, « l’épaisseur langagière » du social.

    Lire l'annonce

  • Régina

    Appel à contribution - Sociologie

    Représentations et usages des réseaux sociaux numériques dans des œuvres littéraires, artistiques et médiatiques

    Atelier 10 du congrès 2018 de l'APFUCC (Association des professeur(e)s de français des universités et des collèges canadiens)

    Nous remarquons depuis quelques années que les réseaux sociaux numériques ont radicalement modifié notre rapport au monde et à l’autre. Les distances ont été considérablement amoindries, voire rendues sans conséquences, les frontières ont été modulées, le temps a été dilaté ou accéléré. Ce ne sont rien de moins que nos conceptions du temps, de l’espace, des relations humaines et des interactions sociales qui ont été affectées. Sensibles aux changements à l’œuvre dans leur société, les artistes et les créateurs se sont bien sûr interrogés sur les conséquences à la fois positives et négatives de cette intrusion des réseaux sociaux numériques dans les sphères privée et publique. Or, comme l’apparition des réseaux sociaux numériques est très récente, ce genre de réflexion l’est tout autant, et les études s’y rapportant sont rarissimes. Ainsi, il s’avère particulièrement à propos de tenir un colloque pour poser les questions suivantes : Que disent les œuvres littéraires, artistiques et médiatiques de ces réseaux sociaux numériques ? Comment les représentent-elles ?

    Lire l'annonce

  • Paris

    Séminaire - Sociologie

    Les lundis de l'Institut national des études démographiques (Ined) (2017-2018)

    D'octobre à juin, l’Institut national des études démographiques (Ined) organise un séminaire hebdomadaire. Lieu d’échanges scientifiques pluridisciplinaires autour d’une grande diversité de questions de population, des chercheurs de l’institut ou des invités extérieurs y présentent leurs travaux qui sont discutés par un pair.

    Lire l'annonce

  • Colloque - Époque contemporaine

    Serge G.

    An International Conference on Serge Gainsbourg

    Une enquête menée en 1989 sur les goûts culturels des Français révélait que Serge Gainsbourg était à la fois l’un des chanteurs les plus populaires et les plus rejetés dans son pays natal. À sa mort, deux ans plus tard, le Président Mitterrand le décrivait comme « notre Baudelaire, notre Apollinaire », affirmant qu’il avait « élevé la chanson au rang d’un art ». Mais il aurait tout aussi bien pu lui rendre hommage en rappelant qu’il avait été le premier artiste à atteindre le sommet des charts britanniques avec un single enregistré dans une autre langue que l’anglais. Avec bientôt trente ans de recul, une chose est en tout cas certaine : échantillonné par Beck, De La Soul, Massive Attack et Fatboy Slim, remixé par Howie B. et David Holmes, traduit par Mick Harvey et repris par Iggy Pop, Donna Summer, Portishead, Madeleine Peyroux, les Pet Shop Boys et Franz Ferdinand, « l’homme à tête de chou » reste l’auteur-compositeur qui a le plus contribué au rayonnement des musiques populaires françaises à l’étranger depuis la fin de la seconde guerre mondiale.

    Lire l'annonce

RSS Filtres sélectionnés

  • Étude des genres

    Supprimer ce filtre
  • Ces jours-ci

    Supprimer ce filtre

Choisir un filtre

Événements

Langues

Langues secondaires

Années

Types

Lieux