AccueilCatégoriesSociétésHistoireHistoire sociale




  • Paris

    Séminaire - Époque contemporaine

    Jeunes et jeunesse(s), objets d’histoire

    Groupe de travail animé par Ludivine Bantigny et Ivan Jablonka

    Groupe de travail animé par Ludivine Bantigny (maître de conférences à l’Université de Rouen) et Ivan Jablonka (maître de conférences à l’Université du Maine) sur les jeunes et la jeunesse au XIXe et au XXe siècle.

    Lire l'annonce

  • Bobigny

    Journée d'étude - Époque contemporaine

    Le PCF et l'année 1956

    29-30 novembre, Archives départementales de la Seine-Saint-Denis

    Les 29 et 30 novembre 2006, les Archives départementales de la Seine-Saint-Denis organisent des journées d'étude sur le thème "le Parti communiste français et l'année 1956" : deux tables rondes : "1956: que commémore-t-on ? problématiques et enjeux historiographiques" et "l'année 1956: une borne de périodisation opérationnelle pour la recherche ?" ; deux séries de communications : "l'année 1956 et son contexte" et "le PCF face à 1956: rupture ou continuité ?" ; une séance de témoignages : "l'année 1956 vécue par des militants communistes".

    Lire l'annonce

  • Lille

    Colloque - Histoire

    L'invention de la décentralisation

    Noblesse et pouvoirs intermédiaires en France et en Europe (XVIIe-XIXe)

    Partout en Europe, c’est dans le cadre des « pays » primitifs (comtés, duchés, principautés) que les noblesses ont affirmé leur vocation politique. L’absorption de ces « pays » dans des ensembles plus vastes, selon des processus décalés, s’étendant du Moyen Âge à l’époque moderne, n’a pas initialement aboli les structures de représentation (assemblées d’États, diètes, cortès) dans lesquelles les corps nobiliaires se sont épanouis comme « représentants-nés » de territoires en voie de provincialisation. L’extension territoriale et le renforcement étatique, tant des monarchies nationales que des conglomérats dynastiques, se sont conjointement accompagnés de la démultiplication des attaches nobiliaires, sous l’effet du service princier et de la captation curiale, et d’un processus d’évidement des organes de pouvoir intermédiaire, qui n’a pas partout triomphé. Le rôle que les noblesses européennes ont joué dans les phénomènes de résistance et de renouvellement des pouvoirs intermédiaires sous les anciens régimes ne sera pas le seul aspect examiné au cours de ce colloque. Le prolongement de la réflexion au- delà de 1789 vise à comprendre comment les noblesses, particulièrement celles qui avaient perdu leur statut d’ordre, ont porté l’idéal et le projet de décentralisation des États post-révolutionnaires.

    Lire l'annonce

  • Colloque - Époque moderne

    La noblesse vue par elle-même aux Temps Modernes

    La noblesse en Bohème au temps modernes comment a-t-elle vue elle même au temps des changements sociaux? Comment a-t-elle changée la perception de soi même au cours du XVIIe et XVIIIe siècles? Les historiens tschèques et français vont discuter les questions concernant la noblesse de Bohème et de France et aussi les diverses approches à la recherche historique de la noblesse au debut des temps modernes.

    Lire l'annonce

  • Paris

    Séminaire - Histoire

    Classer les acteurs, classer les professions

    Construction, appropriation, usage des normes juridiques dans l’activité économique, fin XVIIe-XXe siècles

    Ce séminaire continue une réflexion, commencée depuis quelques années déjà, autour du rapport entre droit et économie dans une perspective historique. Une étude des rapports entre catégories juridiques et catégories socio-économiques y est complétée par une analyse de l’émergence, de l’évolution et de l’impact des normes sur les comportements économiques et sociaux. Cette année, nous proposons d’étudier plus particulièrement l’interaction, mais aussi les tensions et les décalages entre classifications juridiques (le commerçant, le salarié, le chef de famille, etc.) et classifications socio-professionnelles – produites dans un but scientifique, politico-administratif, etc.

    Lire l'annonce

  • Paris

    Séminaire - Histoire

    La relation de crédit : une histoire de longue durée

    Si la relation marchande a suscité de nombreux travaux, la transaction à crédit représente un terrain moins exploré. Il s’agit donc pour nous de réfléchir aux formes qu’a pu revêtir cette relation particulière, dans une histoire de longue durée. Le premier parti pris de cet atelier de travail est de centrer la réflexion sur la « relation », donc d’appréhender autant que possible ensemble la dimension sociale ET la dimension économique des liens qui se tissent dans la transaction. Nous souhaitons aborder le crédit sous l’angle de la transaction qui met aux prises deux ensembles d’acteurs, les créanciers et les débiteurs, d’ailleurs susceptibles d’échanger leurs rôles, voire de les tenir simultanément. Mener la réflexion à partir de la relation de crédit, autrement dit penser ensemble celui qui fait et celui à qui on fait crédit, ouvre sur une histoire des sociabilités et des dépendances. C’est donc le moyen de cerner des espaces d’interconnaissance, d’en explorer les ressorts – économiques, sociaux, juridiques – et d’en préciser les dimensions spatiales, sans se contenter d’en constater l’existence. Confiance, dépendance, domination, réciprocité, peuvent influencer ou gouverner, à des degrés divers, la relation de crédit. Et l’étude des procédures de garantie aussi bien que celle des conflits engagés autour de la transaction à terme doit permettre de comprendre la construction sociale de ces notions.

    Lire l'annonce

  • Le Perreux-sur-Marne

    Journée d'étude - Histoire

    Les Italiens des bords de Marne et de l'Est parisien (XIXe-XXe siècles)

    Cinquième colloque des bords de Marne

    Cinquième colloque des bords de Marne : histoire et mémoire des Italiens des bords de Marne et de l'Est parsien

    Lire l'annonce

  • Paris

    Appel à contribution - Époque contemporaine

    La guerre après la guerre

    Images et construction des imaginaires de guerre dans l’Europe du XXè siècle

    La question des guerres au XXè siècle, profondément renouvelée ces vingt dernières années, a donné lieu à d’abondantes études prenant en compte des problématiques variées et des documents de plus en plus diversifiés, tant écrits que visuels. Le champ de recherche, désormais bien établi, des « cultures de guerre », est sans doute l’un de ceux qui a le plus participé au renouvellement observé. Il attire notamment l’attention de l’historien sur l’aspect essentiel des imaginaires de guerre et la nécessité, pour les saisir, de ne négliger aucune source.

    Lire l'annonce

  • Paris

    Journée d'étude - Époque moderne

    Que sait la police ?

    La formation des savoirs policiers en Europe (1700-1830)

    Le Centre d'Histoire de Recherche en Histoire Moderne de l'Universite Paris 1 organise le 28 septembre 2006 une journee d'etude consacree a la formation des savoir policiers en Europe du XVIIIe siecle au debut du XIXe siecle.

    Lire l'annonce

  • Lille

    Colloque - Études du politique

    Trajectoires, pratiques et organisations militantes

    Comment penser les continuités et discontinuités du militantisme ?

    Le colloque international organisé à Lille conjointement par le CERAPS et le CLERSÉ, dans le cadre de l'IFRÉSI (CNRS), réunira des chercheurs menant des travaux sur le militantisme, mettra en question la distinction entre « anciens » et « nouveaux militantismes » en s'interrogeant sur les facteurs de transformation du militantisme, sur les socialisations militantes, sur le poly-engagement et les reconversions militantes, sur le maintien de l'engagement dans le temps, sur les processus de trans-nationalisation, de professionnalisation et de managérialisation du militantisme. Colloque international, Lille, 8-10 juin 2006.

    Lire l'annonce

  • Issy-les-Moulineaux

    Appel à contribution - Sociologie

    Masculin / Féminin

    Séminaire franco-allemand de jeunes chercheurs sur la notion de "genre"

    Connaissant un net essor depuis une vingtaine d’années, les recherches en sciences humaines et sociales sur les notions de « genre » et/ou de « sexe » ont abouti à un double résultat : elles ont d’une part contribué à dénaturaliser les catégories de « masculin » et de « féminin » et ont d’autre part montré que la notion de genre a dans les sciences sociales une valeur heuristique incontestable, dans la mesure où elle permet de définir des approches nouvelles, complémentaires de problématiques bien implantées dans les sciences humaines et sociales.

    Lire l'annonce

  • Lyon

    Colloque - Histoire

    Histoire d'une juridiction d'exception : les prud'hommes (XIXe-XXe siècles)

    La célébration du bicentenaire de la création du conseil de prud'hommes de Lyon (loi du 18 mars 1806) offre l'occasion de relancer les études historiques consacrées à cette institution originale dans le paysage judiciaire français. Les contributions privilégieront une approche locale. En effet, celle-ci est d'abord la plus à même de rendre compte de la logique initiale des prud'hommes qui, à l'encontre d'une perspective de réglementation nationale uniforme, visait à combiner l'ancienne police des métiers aux acquis révolutionnaires et respectait les caractères spécifiques de l'organisation et des pratiques des fabriques locales. En second lieu, l'échelle locale est la plus apte à mettre en lumière le fonctionnement concret de l'institution prud'homale et son rôle dans la régulation sociale, économique et technique d'une activité productive.

    Lire l'annonce

  • Paris

    Appel à contribution - Histoire

    Recherches francophones sur les esclavages et les traites

    Dans le cadre d'un réseau thématique prioritaire du CNRS, ce colloque a pour bjectif de faire un bilan de la recherche francophone sur les esclavages, les traites, leurs conséquences politiques, économiques, sociales ainsi que leurs productions culturelles.

    Lire l'annonce

  • Rouen

    Appel à contribution - Représentations

    Autour de Bernardin de Saint-Pierre : les écrits et les hommes, des Lumières à l’Empire

    Colloque Rouen et Le Havre, 26-28 octobre 2006

    Voyageur « récalcitrant » ou « immobile » pour reprendre l’expression d’Alain Guyot (Revue des Sciences Humaines, 245, 1997), Bernardin de Saint-Pierre a, tout au long de sa carrière, entretenu des relations épistolaires considérables dont les fonds normands, en particulier, gardent des traces nombreuses. Alors que le Journal de Normandie répercute des échos des Etudes de la Nature et de « ce qu’écrit Monsieur de Saint-Pierre » sur la traite, Mlle Le Masson Le Golft défend au Havre une opinion anti-esclavagiste nourrie de la lecture de son compatriote. Les milliers de feuillets conservés à la Bibliothèque Municipale du Havre témoignent de la diversité des préoccupations, mais aussi des interlocuteurs, auxquels Bernardin accorde son intérêt.

    Lire l'annonce

  • Saint-Denis

    Colloque - Époque contemporaine

    Enseigner l'histoire des immigrations en France

    Les immigrations, étrangères et coloniales, ont profondément marqué l'histoire démographique, économique, sociale, politique et culturelle de notre pays, en particulier à partir de la seconde moitié du XIXè siècle.

    Lire l'annonce

  • Louvain-la-Neuve

    Colloque - Sociologie

    Avons-nous encore besoin d'un tiers ?

    Colloque, Louvain-la-Neuve (Belgique), vendredi 24 février 2006, 8h30-17h30

    Lire l'annonce

  • Londres

    Colloque - Époque contemporaine

    War Experiences and Identities

    The Revolutionary and Napoleonic Wars in Contemporary Perception

    The importance of the armed struggles which took place across Europe and far beyond European borders between 1789 and 1815 for the framing of the political and military culture of the nineteenth century has been largely underestimated. The enduring legacy of this period of warfare related not only to the much-analysed after-effects of the French Revolution, which permanently influenced European political culture far beyond France's borders, but also to the constant state of war which existed between 1792 and 1815.

    Lire l'annonce

  • Luxembourg

    Appel à contribution - Sociologie

    Dépasser le cadre national des "Lieux de mémoire"

    Innovations méthodologiques, approches comparatives, lectures transnationales

    Dans le cadre du renouveau historiographique autour de la question de la ‘nation’ qui s’est affirmé depuis les années 1970, l’approche constructiviste s’est imposée. La fonctionnalisation de la mémoire a joué un rôle éminent dans cette optique. Le projet de Pierre Nora autour des Lieux de mémoire en France s’inscrivait pleinement dans ce courant, même si les références à l’abondante littérature internationale est étrangement absente. Du premier volume, paru en 1984, au dernier, paru en 1992, le projet s’est transformé : si au début une certaine disparition des 'milieux de mémoire' est déplorée, l’instigateur du projet s’interroge huit ans plus tard sur un trop de mémoire. Par l’exportation dans plusieurs autres historiographies nationales, les 'lieux de mémoire' ont connu une extension considérable.

    Lire l'annonce

RSS Filtres sélectionnés

  • Histoire sociale

    Supprimer ce filtre
  • 2006

    Supprimer ce filtre

Choisir un filtre

Événements

Langues

Langues secondaires

    Années

    • 2006

    Types

    Lieux