AccueilCatégoriesSociétésHistoireHistoire sociale




  • Aix-en-Provence

    Séminaire - Époque contemporaine

    Acteurs du passage et du blocage des mobilités: approches en Palestine et au Sahara

    4ème séance du séminaire interdisciplinaire de la Chaire d'études méditerrannéennes

    Dans le cadre du séminaire interdisciplinaire de la Chaire d'études méditerranéennes du LabexMed « Frontières, sociétés et droit en mouvement – Dynamiques autour des mobilités en Méditerranée », la quatrième séance du séminaire intitulé « Acteurs du passage et du blocage des mobilités : approches en Palestine et au Sahara » accueillera Charles Grémont, historien, LPED (IRD-AMU), « Quand des nomades contrôlent le mouvement des autres : des Sahariens passeurs et rançonneurs » et  Cédric Parizot, anthropologue du politique, IREMAM (CNRS-AMU) « Un mur peut en cacher un autre : topologie de la séparation entre Israéliens et Palestiniens ». Ces présentations seront l'occasion d'échanger et de dialoguer sur la manière dont les intervenants approchent les acteurs impliqués dans les mobilités, interprètent et analysent leur rôle dans le passage et le blocage de ces mobilités, à partir de terrains, de méthodes et de disciplines différentes.

    Lire l'annonce

  • Lausanne

    Colloque - Histoire

    Sexualité, parenté, politique et religion

    Idées globales, pratiques locales, XVIe-XIXe siècles

    L’histoire de la sexualité a connu pendant les dernières décennies un développement considérable, qui a été accompagné par une rapide multiplication des angles d’approche et des méthodes de recherche. Toutefois, si le succès des démarches d’inspiration culturelle a été retentissant, nous constatons une certaine difficulté à se renouveler dans le domaine de l’histoire sociale. Depuis les ouvrages fondateurs de Philippe Ariès, de Jean-Louis Flandrin ou de Michel Foucault, les historien·ne·s se sont souvent interrogé·e·s sur les rapports entre le domaine de la sexualité et les pouvoirs en place. Toutefois, ils / elles l’ont le plus souvent fait de façon très générale, à un niveau très élevé d’abstraction, en proposant - à l’instar de Foucault ou de Thomas Laqueur - des modèles macro-historiques qui se souciaient peu des différences de classes ou des pratiques de groupes spécifiques.

    Lire l'annonce

  • Genève

    Journée d'étude - Époque contemporaine

    Mouvoir, se mouvoir, émouvoir.

    Polysémies féministes, noires et décoloniales du mouvement

    Cet événement rassemble des travaux critiques qui portent sur la « race », le féminisme, le (post)colonialisme et le courant décolonial pour interroger le mouvement. Nous voulons explorer cette notion de manière polysémique : elle renvoie aux mouvements sociaux, à la mobilité dans l’espace et le temps de sujets individuels et collectifs, mais aussi aux politiques de l’émotion. A partir du trio – mouvoir, se mouvoir, émouvoir – , nous voulons appréhender la complexité de la formation des sujets politiques, des techniques et des grammaires de résistances, ou encore de stratégies d’émancipation et de coalition. La mise en dialogue de chercheur.e.s issu.e.s de diverses disciplines (histoire, science politique, géographie, études de genre) vise également à offrir une perspective plurielle autour des rapports de pouvoir racialisés et genrés, susceptibles de stabiliser certaines économies affectives, de contraindre le mouvement et de produire mobilité ou immobilité.

    Lire l'annonce

  • Paris 05 Panthéon | Paris 04 Hôtel-de-Ville

    Colloque - Histoire

    L’eau et le feu dans les représentations du pouvoir dans l’Europe moderne

    Ce colloque explore les modalités de coexistence et d’association de l’eau et du feu dans les représentations (écriture, peinture, sculpture, architecture, médailles, etc.) générées par le pouvoir politique (papal, épiscopal, royal, princier, nobiliaire, urbain) dans l’Europe moderne (XVIe-XVIIIe siècle). L’articulation de l’eau et du feu peut être abordée dans une œuvre ou un ensemble d’œuvres, de nature différente le cas échéant. L’approche comparatiste du sujet est également possible. L’objectif du colloque étant d’introduire de l’interdisciplinarité dans l’analyse des représentations politiques, un appel est lancé aux historiens, historiens de l’art, de la littérature et des spectacles.

    Lire l'annonce

  • Paris

    Journée d'étude - Histoire

    Récit et roman national

    Enjeux et perspectives de l'enseignement de l'histoire en France

    Les débats publics et les enjeux politiques autour du récit national / roman national ont atteint un tel degré qu’ils ne sauraient échapper plus longtemps à une réflexion d’ordre historique sur cette question. Ce travail passe d’abord par la présentation de recherches récentes sur l’histoire scolaire permettant de déconstruire nombre d’idées reçues véhiculées aujourd’hui dans l’espace public. Aussi précieuse soit-elle, cette analyse apparaît pour autant insuffisante. À partir d’une réflexion épistémologique et d’acquis historiographiques, il s’agira aussi d’interroger ce que peut l’histoire dans les mises en forme de passés à transmettre dans le cadre scolaire.

    Lire l'annonce

  • Paris

    Colloque - Histoire

    Où sont les bibliothèques spoliées par les nazis ?

    Tentatives d'identification et de restitution, un chantier en cours

    L'ampleur des spoliations de bibliothèques effectuées par les forces nazies durant la seconde guerre mondiale a été durablement sous-estimée. En France seulement, au moins cinq millions de livres et documents graphiques ont été volés à leurs légitimes propriétaires : ministères, bibliothèques slaves, personnalités des milieux radicaux, socialistes et communistes, francs-maçons. Mais c'est surtout leur lien originaire avec l'antisémitisme nazi qui fait la spécificité première des spoliations nazies.

    Lire l'annonce

  • Saint-Denis

    Séminaire - Histoire

    Les populations noires en France (2016-2017)

    Du préjugé de couleur à la color-blindness (XVIIe – XXIe siècle)

    Depuis quelques années, des travaux étudient les formes de racialisation subies ou revendiquées par certains groupes dans la société française, en particulier par les populations noires. Ils invitent également à analyser les usages sociaux de la notion de race (entendue comme un fait social et non biologique) en France et ils interrogent de façon générale la place à accorder à la « question raciale » dans l’historiographie française. Quelle histoire sociale des populations noires ces travaux permettent-ils de construire ? Dans quelle mesure, la catégorie « populations noires » est-elle pertinente et que peut-elle apporter ?

    Lire l'annonce

RSS Filtres sélectionnés

  • Histoire sociale

    Supprimer ce filtre
  • Ces jours-ci

    Supprimer ce filtre

Choisir un filtre

Événements

Langues

Langues secondaires

Années

Types

Lieux