AccueilCatégoriesSociétésÉtudes du politiqueMouvements politiques et sociaux




  • Caen

    Séminaire - Études du politique

    Pratiques et pensées de l'émancipation

    Édition 2016

    Depuis plusieurs années, on assiste à un retour des pensées et des pratiques de l’émancipation. Ces pratiques s'inscrivent tantôt de manière ponctuelle dans la mise en place immédiate d'expérimentations de nouveaux rapports sociaux, tantôt dans la construction de mouvements sociaux aux formes plus ou moins classiques, ou encore de manière sérielle et graduelle dans la perspective d'un projet politique à long terme.

    Lire l'annonce

  • Paris

    Journée d'étude - Histoire

    Voluntary Associations in the Yugoslav Space

    Relations with State and Family from the Late 19th Century to the Present

    The workshop focusses on the changing relationship between voluntary associations/NGOs, the state and the family. According to traditional sociological views, civil society – and thus associations, as its most frequently evoked incarnation – are conceived as being opposed to both the state and the family, a sort of free space for collective agency escaping from the strictures of both kinship structures and of the state. More recently, scholars of civil society have convincingly shown the problems with drawing a clear-cut border between the state and VAs/NGOs, and tend to see this border as porous, shifting, and subject to negotiation.

    Lire l'annonce

  • Kinshasa

    Appel à contribution - Époque contemporaine

    La Constitution du 18 février 2006

    Bilan, défis et perspectives de consolidation démocratique en République Démocratique du Congo

    Ce colloque entend dresser le bilan d’une décennie d’application de la Constitution, du fonctionnement du régime politique, de l’État, des institutions politiques nationales (Le Président de la République, le gouvernement, l’Assemblée nationale, le Sénat, les Cours et tribunaux) et provinciales (Gouvernements provinciaux et assemblées provinciales) ainsi que ceux du Conseil économique et social, des institutions d’appui à la démocratie, et des partis politiques. L’ambition du colloque est de relever les défis de la consolidation de l’État de droit démocratique et les perspectives du constitutionnalisme en  République Démocratique du Congo sous la Constitution de 2006.

    Lire l'annonce

  • Paris

    Appel à contribution - Sociologie

    Le militantisme aujourd'hui

    Interroger le changement

    Deux laboratoires - le CERLIS et PHILéPOL - de la faculté de sciences humaines et sociales de l'université Paris Descartes se sont associés pour constituer une journée d'études autour de la question du militantisme. Nous invitons les potentiels intervenants - doctorants et docteurs venant de diverses disciplines des sciences sociales - à questionner l'évolution du militantisme à travers deux axes majeurs : d'une part, interroger la dichotomie droite / gauche au sein du militantisme, d'autre part, discuter de la pluralité des espaces du militantisme dans le contexte récent d'une démocratisation d'internet.

    Lire l'annonce

  • Paris

    Appel à contribution - Europe

    Social Movements of the Global South

    Methodological and Theoretical Considerations

    ISA47 is launching a new journal "Social Movements and Change". Philipp Altmann, Deniz Günce Demirhisar and Jacob Mwathi Mati are organizing a special edition on "Social Movements of the Global South – Methodological and Theoretical Considerations". Their aim is to "bring together research on social movements worldwide that break with the Eurocentric bias of social movement theory and try to develop both theories and methodologies apt to understand action, discourse or outcomes of social movements in the Global South".

    Lire l'annonce

  • Saint-Denis

    Séminaire - Histoire

    Les populations noires en France (2015-2016)

    Nouvelles dimensions historiques et historiographiques

    Depuis quelques années, des travaux étudient les formes de racialisation subies ou revendiquées par certains groupes dans la société française, en particulier par les populations noires. Ils invitent également à analyser les usages sociaux de la notion de race (entendue comme un fait social et non biologique) en France et ils interrogent de façon générale la place à accorder à la « question raciale » dans l’historiographie française. Quelle histoire sociale des populations noires ces travaux permettent-ils de construire ? Dans quelle mesure, la catégorie « populations noires » est-elle pertinente et que peut-elle apporter ? Sur le plan empirique, force est de constater que les groupes susceptibles de s’inscrire dans cette catégorie sont plus ou moins bien connus. Comment dépasser la réduction de cette catégorie à des élites sociales ou militantes souvent bien étroites ?

    Lire l'annonce

  • Paris | Pierrefitte-sur-Seine

    Colloque - Histoire

    La nationalité en guerre (1789-1991)

    La guerre, temps de confrontation avec l’extérieur et simultanément de remise en ordre intérieur, est un moment critique de reconfiguration des formes d’inclusion et d’exclusion sociale et nationale : la nationalité des individus y devient donc un enjeu crucial. Elle prend, en situation de conflit, un sens nouveau, se chargeant de dimensions nouvelles théoriques, juridiques et pratiques. Les sorties de guerre entraînent également des modifications de frontières induisant l'arrivée ou le départ de populations et les questions de nationalité font partie intégrante des traités de paix. Hors des périodes de conflit, la guerre imprime sa marque sur les réflexions, les représentations et les définitions de la nationalité : qu'il s'agisse de dynamiser la démographie ou de traquer les éventuels « mauvais nationaux » ou ennemis intérieurs, ou de définir la loyauté ou la dignité nationale, l’épisode guerrier laisse toujours planer son ombre. Lors de ce colloque il s’agira d’aborder dans toutes ces dimensions la question des relations entre guerres et nationalité lors de la période contemporaine (1789-1991).

    Lire l'annonce

  • Québec

    Colloque - Études du politique

    Nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC) et crise de la représentation citoyenne

    Nouvelle(s) forme(s) de militantisme, les voix / voies des forces politiques alternatives et anti-systèmes

    Conceptualisée autour du principe de représentation, qui offre un rôle nodal aux partis politiques, la conception contemporaine de la démocratie rencontre une crise qui s’exprime par l’exercice d’un droit de défiance des citoyens envers la démocratie traditionnellement exprimée à travers les partis politiques. En effet, l’exercice du pouvoir est rendu de plus en plus technique et éloigné des aspirations citoyennes. Ce phénomène est dénoncé par des forces politiques (indignés, mouvements contestataires, réseaux sociaux, etc.) que nous définirons par la formule « d’alternative ou d’anti-système ». Longtemps considérées comme confidentielles ou à la marge, elles se posent auprès des citoyens, grâce notamment aux nouvelles technologies de l’information et de la communication, ou NTIC, de plus en plus comme des alternatives au système politique.

    Lire l'annonce

  • Lisbonne

    Appel à contribution - Afrique

    Resistance and Empire, new approaches and comparisons

    Since the early twentieth century, the notion of resistance became common currency in colonial language and anti-colonial ideologies to refer to military, political, and other forms of countering the authority of the colonizing institutions and agents in the colonies. After World War II and the boom of decolonization, it became an important tool in the critical and conceptual analysis of colonialism as a relationship of domination and opposition. Consequently, a wealth of studies was produced that focused on the ways though which indigenous people actively opposed, rebelled, or contested – militarily, politically, symbolically, culturally – the colonizing presence of Europeans. In the 1990s-2000s the validity of taking on “resistance” as a privileged concept and empirical topic was criticized for reducing the colonial phenomenon to a simplistic dichotomy – and since it appeared to have lost much of its early vitality in historical and anthropological research on empires and colonialism. Yet, since decolonization, ideas of “liberation” and anti-colonial resistance did not lose their significance as powerful tropes in retrospective nationalist readings of the birth of post- colonial nation-states. More recently, across the social sciences, “resistance” as a concept and a research trope seems to be revived, and a trans-disciplinary field of ‘resistance studies’ appears to come into emergence. What it means to study “resistance” both conceptually and comparatively in colonial and imperial history today?

    Lire l'annonce

  • Paris

    Appel à contribution - Études du politique

    Politiser, dépolitiser, repolitiser

    Quel sens donner à l’affirmation selon laquelle « tout est politique » ? D’un côté, à chaque point précis où il y a domination, asymétrie de pouvoir, il y a conflit possible et émancipation possible, donc il y a de la politique. De l’autre, celle-ci n’existerait qu’en puissance, en chaque lieu où l’ordre social serait absolument naturalisé, où son arbitraire et sa contingence seraient intégralement recouverts. Il existe donc deux cas-limites, celui ou en un sens rien n’est politique, et celui de la politisation « totale » : deux polarités qui nous permettent de poser le problème différemment. Car si tout n’est pas toujours considéré comme politique, c’est-à-dire effectivement politisé, tout n’est-il pas, par contre, politisable (l’organisation du travail dans les luttes ouvrières, le privé dans les mouvements féministes, la technique dans les mouvements écologistes, les migrations dans les luttes postcoloniales…) ?

    Lire l'annonce

  • Paris

    Colloque - Sociologie

    Croisades privées et problèmes publics

    L'héritage sociologique de Joseph Gusfield

    Joseph Gusfield développe une lecture originale des problèmes publics, attentive à la production de sens autant qu’aux rapports de force qui l’accompagnent. Ce colloque, initié peu après la nouvelle de son décès, vise à en débattre de manière collective. Il doit amener à expliciter des usages contrastés de ses écrits, en sociologie de l’action publique, comme en anthropologie des sciences ou en sociologie de l’État. Il doit aussi permettre de revenir sur des pistes de recherche encore méconnues en France, en lien avec des écrits encore non traduits de Gusfield.

    Lire l'annonce

  • Nogent-sur-Marne

    Appel à contribution - Afrique

    Aspirations démocratiques et « démocraties autoritaires » en Afrique centrale

    Ce numéro s’attachera à illustrer les stratégies des divers acteurs et forces qui portent ces aspirations démocratiques ou qui s’y opposent en croisant les terrains et les pays. On le voit, ces aspirations démocratiques ne relèvent pas que du champ politique ou de la géopolitique régionale et internationale, elles correspondent à des exigences éthiques et se réfèrent à des systèmes de valeur qui transgresseraient les camps et les clivages reconnus. 

    Lire l'annonce

  • Appel à contribution - Études urbaines

    Ordres et désordres au jardin

    Dans quelle mesure les jardins sont-ils un instrument de contrôle social et/ou de contestation ? Par le recours au temps long et à la comparaison internationale, ce colloque mettra en perspective la façon dont les jardins sont saisis comme instrument de création d’ordre (social, esthétique, naturel) ou comme lieu de surgissement d’un désordre, que celui-ci relève de la biologie (ou de la « nature »), du social ou de la culture. L’objectif de ce colloque est de croiser les enjeux sociaux et écologiques et les approches disciplinaires sur l’étude des espaces cultivés en ville. La problématique ordres / désordres servira de fil conducteur et sera déclinée à partir de diverses perspectives.

    Lire l'annonce

  • Saint-Martin-d'Hères

    Journée d'étude - Amériques

    Mouvements sociaux et effervescence révolutionnaire dans le cône Sud (1964-1976)

    Inscrite dans la continuité des lignes de recherches de l’Axe civilisation du CERHIUS sur les problématiques de démocratisation et de mémoire, cette journée d’étude, spécifiquement destinée aux agrégatifs mais pouvant intéresser bon nombre d’américanistes, vise à étudier la montée en puissance, dans les années 1950, des mobilisations sociales de nombreux secteurs en Argentine, au Chili et en Uruguay, qui contribue à l’émergence d’une intense politisation au cours des années 1960.

    Lire l'annonce

  • Paris

    Appel à contribution - Afrique

    Afriques cosmopolitiques

    Les 4e rencontres des études africaines en France

    Les REAF 2016 s’inscrivent dans le prolongement des précédentes rencontres (2014 et 2015), soutenues par le GIS Afrique, qui s’intéressaient à la façon dont les sociétés africaines réorganisent en permanence leur relation au monde. Ces rencontres font le choix de poursuivre la réflexion sur des manières de voir et de faire (sur le continent et ailleurs) dans un espace globalisé marqué par des processus de normalisation, d’interdépendance et d’accélération. Ces derniers se sont développés souvent avec violence dans des sociétés et des territoires inégalement fragiles et vulnérables, en fonction d’ancrages locaux et identitaires multiples. 

    Lire l'annonce

  • Paris | Bobigny

    Appel à contribution - Sociologie

    L’intervention sociale dans une perspective de genre

    Ce colloque s’inscrit dans le prolongement de plusieurs évènements scientifiques ayant vu le jour ces dernières années ; il sera également l’occasion de renforcer les amitiés et les partenariats entre les institutions françaises, suisses et québécoises. La mobilisation scientifique et citoyenne encore trop récente et fragile sur les questions de genre rend nécessaire de continuer le travail et de partager les expériences afin de développer l’analyse scientifique et les recherches sur le travail social à l’éclairage théorique du genre en mettant cette fois-ci l’accent sur l’intervention sociale avec les personnes concernées et les professionnel·les.

    Lire l'annonce

  • Paris

    Colloque - Histoire

    Relations transfrontalières : couples et familles à l’ère moderne de la mobilité

    La journée d’étude a pour but de débattre des différentes formes de dépassements frontaliers dans le cadre conjugal et familial. Nous nous interrogerons sur le rôle ainsi que sur la fonction des rapports de proximité familiale pendant la période de mobilité tout comme au moment de la sédentarisation. À partir d’une multitude de perspectives et de regards à long terme sur les communautés interculturelles privées, la journée d’étude propose également de réfléchir à l’élaboration de concepts pour une historisation systématique des dites communautés.

    Lire l'annonce

  • Paris

    Colloque - Histoire

    Être nationaliste à l'ère des masses en Europe (1900-1920)

    Figures, réseaux et transferts

    L'anniversaire du déclenchement du premier conflit mondial a débouché sur des travaux d'importante sur l'Internationale et les internationalismes, notamment socialiste, avant 1914. En revanche, les milieux nationalistes ont été délaissés par la recherche, nonobstant les débats récurrents sur le « fascisme français » et sa « matrice préfasciste » ou des recherches collectives internationales et interdisciplinaires récemment conduites sur les principales figures du nationalisme français (Maurice Barrès, Charles Maurras) et articulées autour de leur influence et de leur rayonnement en Europe et aux Amériques.

    Lire l'annonce

  • Paris

    Journée d'étude - Études du politique

    La mixité et ses enjeux

    La notion de mixité est mobilisée dans de multiples contextes et domaines (enseignement, aménagement urbain, équipements collectifs, animation socio-culturelle...). Elle désigne la co-présence, dans le même lieu ou la même institution, d’hommes et de femmes, mais aussi de différents groupes sociaux, ethno-raciaux ou religieux. Est-il possible de produire de cette notion, par-delà la diversité de ses usages, une définition unifiée ? Rapportée aux concepts voisins de « parité », « diversité », « intégration » (des personnes handicapées en milieu ordinaire, par exemple), quelle serait sa spécificité?

    Lire l'annonce

  • Pierrefitte-sur-Seine

    Journée d'étude - Histoire

    « Archives et mémoires étudiantes » … à l’international !

    Septièmes journées « Archives et mémoires étudiantes »

    Ces journées « Archives et mémoires étudiantes » sont l'occasion non seulement de faire le point régulièrement sur notre partenariat avec les Archives de France et les Archives nationales, mais aussi de mettre en lumière ces archives sous un angle particulier : en cette année du 150e anniversaire du Congrès de Liège et du 70e anniversaire de la création de l’UIE, c’est la dimension internationale qui s’impose. La convention signée avec le Service interministériel des archives de France, il y a peu, reconnaît les archives étudiantes comme faisant partie intégrante du patrimoine national. Ce partenariat permet ainsi la conservation et la communication des archives militantes étudiantes (structures et militants) de dimension nationale, aux Archives nationales.

    Lire l'annonce

RSS Filtres sélectionnés

  • Mouvements politiques et sociaux

    Supprimer ce filtre
  • 2015

    Supprimer ce filtre

Choisir un filtre

Événements

Langues

Langues secondaires

Années

Types

Lieux