AccueilCatégoriesSociétésÉtudes du politiqueMouvements politiques et sociaux




  • Appel à contribution - Époque contemporaine

    Faire face. Pratiques de résistance dans les sociétés contemporaines

    Europe-Amérique. (XIXe-XXIe siècles)

    Résister, faire face, comment s’y prendre, que faire ? Si de telles questions demeurent à l’ordre du jour dans bien des contextes actuels, les pratiques de résistance constituent aussi un axe d’analyse privilégié pour appréhender les sociétés contemporaines, tant du point de vue global que du point de vue du sujet. De telles pratiques sont en effet révélatrices sur plusieurs plans : elles éclairent les multiples manières dont l’individu pense son rapport à la société dans laquelle il vit, dévoilent des stratégies de survie dans un environnement considéré comme hostile, et montrent la capacité des hommes à rejeter ou à accepter des situations où sont remis en question des valeurs, des principes, des organisations et des modes de fonctionnement perçus comme intangibles. De la survie dans les camps de concentration à l’engagement dans les mouvements de lutte armée, en passant par les grèves ouvrières ou estudiantines, les pratiques de résistance se caractérisent par leur multiplicité et leur constante évolution, signe de l’incessante adaptation des individus aux milieux dans lesquels ils évoluent, mais aussi de leur infinie capacité d’invention, comme stimulée par un contexte contraint.

    Lire l'annonce

  • Roubaix

    Informations diverses - Histoire

    Pollutions industrielles, conflits et archives d'entreprise

    Quelles resources pour quelle histoire ?

    Présentation du programme de recherches Cdhte-Pirve 997 « Débordements des activités industrielles dans la cité. Études de conflits et d'interventions publiques aux XIXe et XXe siècles » suivie d'une discussion autour du thème : « Les archives d'entreprise, matériaux pour l'histoire locale de la conflictualité ? ».

    Lire l'annonce

  • Grenoble

    Colloque - Études du politique

    Les voies incertaines de la démocratisation

    Transitions, consolidations, transformations démocratiques : retours critiques et regards croisés Europe / Amérique latine

    Les réflexions sur les sorties de régimes autoritaires et transitions démocratiques sont devenues un thème privilégié des sciences sociales, mais aussi des chercheurs civilisationnistes issus de différentes aires culturelles. 20 ans après la chute du mur de Berlin, 20 ans après la victoire du « non » au général Pinochet au Chili et à plus de 30 ans de l’instauration de l’actuelle Constitution espagnole, ce colloque international transdisciplinaire rassemblera des chercheurs venus d’horizons scientifiques et géographiques multiples, afin de confronter les points de vue et faire surgir des éléments de comparaison critiques Europe/Amérique latine.

    Lire l'annonce

  • Paris

    Journée d'étude - Études du politique

    L'action publique éducative : entre mise en œuvre et mobilisations

    École et politique

    L’école est une institution d’une importance considérable car elle contribue à la reproduction de l’ordre social et est placée sous la dépendance plus ou moins directe de l’État. Pourtant, si l’on excepte des analyses socio-historiques relatives à son rôle dans la construction de la citoyenneté républicaine ou l’abordant du point de vue de la formation des élites, peu de travaux de science politique se sont intéressés à l’institution scolaire. Cette journée d’étude pluridisciplinaire est l’occasion de s’interroger sur certains aspects politiques de l’institution scolaire : en quoi l’Ecole peut constituer une instance de socialisation et de politisation ? Qu’est-ce qui se joue dans l’institution susceptible de produire du politique ? Quelles sont les implications de l’institution scolaire sur l’action et les mouvements publics qui s’organisent autour d’elle et en son sein ? La journée s’articulera autour de deux séances, l’une relative à la mise en œuvre de l’action publique éducative et ses configurations d’acteurs, et l’autre aux mobilisations autour d’enjeux scolaires.

    Lire l'annonce

  • Appel à contribution - Études du politique

    Mobilisations et action publique au Maroc

    En dépit de l’autoritarisme du régime marocain, la production des politiques publiques ne s’y résume pas à des processus top-down dont le Palais royal serait tout à la fois l’unique initiateur et maître d’œuvre. À partir de ce constat, ce dossier de Politique africaine fait le pari que la conduite des politiques publiques, leur élaboration et leur mise en œuvre sont bonnes à penser pour l’analyse des transformations politiques que le Maroc connaît depuis l’accession au trône de Mohammed VI. Elle entend réfléchir à la place des mobilisations collectives dans cette élaboration.Ces dernières années, la conclusion d’un accord de libre-échange avec l’Union européenne puis les États-Unis, les privatisations d’entreprise et de services publics, leurs effets sur la vie quotidienne et le marché du travail, la mise en place d’un dispositif de « justice transitionnelle » au sujet des violences commises au cours des « années de plomb », l’amélioration de la condition féminine ou la réforme du système d’enseignement ont suscité des controverses qui ont pu prendre la forme de mobilisations de rue ou d’autres formes de prise de parole. Elles montrent l’imbrication des mobilisations sociales aux dispositifs d’action publique, et offrent ainsi de remarquables postes d’observation des interactions entre ces deux arènes politiques. Ainsi apparaissent des échanges, des collusions et des influences réciproques, des concurrences ou des oppositions ; bref, c'est à la complexité des relations entre action publique et mobilisations que seront consacrées les contributions à ce dossier.

    Lire l'annonce

  • Lille

    Journée d'étude - Études du politique

    L’idéologie en disputes

    Quels concepts, quelles méthodes pour une sociologie politique des biens symboliques ?

    On assiste actuellement en sciences sociales à un renouveau des questionnements sur les dimensions symboliques et cognitives de l’action collective. Les notions et concepts utilisés sont divers, mais deux pôles peuvent être distingués : l'un « objectiviste », qui tend à réduire l’idéologie à un reflet de la réalité objective ; et l'autre « subjectiviste », où l’idéologie, et les notions voisines sont réduites à un outil que les acteurs manipuleraient à leur guise en vue de mobiliser les ressources. En partant d’une réflexion sur l’intérêt et les limites du concept d’« idéologie », l’objectif de cette journée d’études est de faire dialoguer des chercheurs qui partagent des interrogations de recherche analogues - les dimensions symboliques et idéelles de l’action collective - tout en s’intégrant dans des approches théoriques et méthodologiques différentes.

    Lire l'annonce

  • Appel à contribution - Histoire

    L’art des années 1930, engagement et résistance

    Numéro spécial (n°9) de Dissidences, automne 2010

    Les années trente, « années tournantes », montrent à quel point l’histoire est contradictoire. Pour certains, la résistance consiste justement dans la préservation de la liberté personnelle et de l’indépendance apolitique de l’art. Le numéro de Dissidences dédié à l’art des années trente reviendra sur la question de l’engagement et de la résistance.

    Lire l'annonce

  • Appel à contribution - Études du politique

    Prochinois et maoïsmes en France

    Volume 8 de la revue Dissidences

    Nous nous proposons, dans ce numéro de Dissidences, de revenir sur ces « années chinoises » en approfondissant l'histoire des diverses organisations maoïstes, leurs publications et journaux, leur rapport aux autres organisations de l'extrême gauche ou au mouvement syndical, leur impact dans les débats politiques nationaux ou leurs pratiques danscertains secteurs spécifiques (par exemple le travail réalisé au côté des immigrés ou en usine avec les « établis »), leur implantation locale ou régionale, etc. Un éclairage possible serait également celui des « dissidences » du maoïsme en France, qu'elles soient inspirées des expériences coréennes ou albanaises.

    Lire l'annonce

  • Rome

    Journée d'étude - Époque contemporaine

    Les cultures politiques blanches dans l'Europe méditerranéenne, fin XVIIIe-début XXe siècle

    France, Espagne, Italie, Portugal. Lieux de mémoire blancs, réseaux et cultures d'exil

    La troisième rencontre du projet consacré aux cultures politiques blanches dans l'Europe méditerranéenne de la fin du XVIIIe siècle au début du XXe siècle se tient à l'École française de Rome les 27 et 28 mars 2009. Elle marque le terme d'un projet engagé en 2007 par le LARHRA et l'École française de Rome, sous la coordination d'Hilaire Multon (Université J. Moulin Lyon III, RESEA-LARHRA) et de Bruno Dumons (CNRS-LARHRA). Ce projet vise à faire une histoire sociale et culturelle de la politisation des droites au XIXe siècle. Ces journées d'études seront consacrées à la mémoire des Blancs, au réseaux de sociabilité de la contre-révolution enfin aux cultures de l'exil, notamment à travers le volontariat international.

    Lire l'annonce

  • Appel à contribution - Études du politique

    La Belgique sauvage. Les gauches radicales en Belgique francophone de 1945 à nos jours

    Revue Dissidences

    L’histoire du mouvement ouvrier se résume encore trop souvent à la connaissance de ses organisations majoritaires, sous la forme des partis (communistes ou socialistes) ou des organisations syndicales. Ce constat qui est valable pour l’histoire ouvrière française est encore plus prononcé dès que l’on franchit les frontières de l’Hexagone. Le volume de Dissidences a donc pour objectif de dépasser cette situation et d’offrir une première série de contributions permettant d’appréhender les marges du mouvement ouvrier en Belgique.

    Lire l'annonce

  • Nanterre

    Colloque - Études du politique

    Usages militants de la technique

    Ce colloque se propose de s'interroger sur la dialectique à l'œuvre entre progrès technique et formes de l'engagement, entre appropriation des technologies et formes de l'action collective. En d'autre termes, il se propose de comprendre comment et pourquoi les mouvements militants s'emparent de nouvelles techniques. La question est posée du rôle des dispositifs techniques dans les pratiques militantes et des usages spécifiques que les militants peuvent en faire, contribuant peut-être à leur tout, quand ils ne les récusent pas, à les transformer.

    Lire l'annonce

  • Strasbourg

    Appel à contribution - Études des sciences

    Carcinogens, Mutagens, Reproductive Toxicants: the Politics of Limit Values and Low Doses in the Twentieth and Twenty-first Cent

    Appel à Communications - Conférence Internationale

    Cette conférence internationale qui souhaite réunir des participants appartenant à différents champs de recherche des sciences sociales (histoire, sociologie, science politique, anthropologie, droit…), sera consacrée aux différentes formes de gouvernement de substances et de produits particuliers, que l’on classe désormais dans les catégories de carcinogènes, mutagènes et reprotoxiques (CMR). Elle aura lieu le 29 au 31 Mars 2010 à Strasbourg. Cette conférence aura le format d’un atelier de travail, sur la base de la discussion du texte de chaque participant, introduit par un commentateur. L’objectif est de déboucher sur la publication d’un volume collectif.

    Lire l'annonce

  • Paris

    Appel à contribution - Études du politique

    Lutter dans les Afriques

    Colloque international, 26 & 27 novembre 2009, Paris

    Rébellions armées et émeutes de la faim, révoltes urbaines et escapisme rural, mouvements sociaux et mobilisations associatives, luttes nationalistes et mouvements paysans, prédicateurs, syndicalistes et « altermondialistes africains »… Près de 50 ans après les indépendances, l’Afrique est plus que jamais « indocile ». Bientôt 30 ans après la naissance du courant « politique par le bas », la question des luttes et des formes de résistance sur le continent africain – et des outils théoriques qui permettent de les saisir - reste d’une vibrante actualité, à la fois scientifique et politique.

    Lire l'annonce

  • Paris

    Colloque - Représentations

    Musique d’État et dictature

    Ce colloque est consacré à l'étude de cas issus de contextes historiques différents, comme l’Allemagne nazie et l’Italie fasciste, l’URSS et les autres pays du Bloc de l’Est, les régimes de Franco en Espagne et de Salazar au Portugal, la France de Vichy ou les dictatures latino-américaines des années soixante-dix, entre autres. Mais aussi, aux questions théoriques que soulèvent ces répertoires, longtemps perçus comme de simples outils de propagande peu dignes d’un intérêt musicologique ou historique.

    Lire l'annonce

  • Paris

    Journée d'étude - Études du politique

    Le chercheur, l'intellectuel et l'expert : quelles relations avec le champ politique aujourd'hui ?

    Journée internationale d'études bolivianistes

    La Journée internationale d'études bolivianistes 2009 voudrait interroger les relations entre le savoir et le pouvoir, plus précisément entre trois figures « savantes » et le champ politique dans la Bolivie d'aujourd'hui. Le couple formé par Evo Morales et Alvaro Garcia Linera renvoie à la dichotomie à bien des égards structurante entre « la gente preparada » et les leaders issus du mouvement paysan indigène. Intellectuel(le)s de gauche, journalistes, expert(e)s ou personnel des ONG, ils (elles) ont en commun de posséder une formation universitaire dans un pays où l'accès à l'éducation supérieure reste un privilège et le taux d'analphabétisme connu pour être l'un des plus haut du continent. Le chercheur, la chercheuse, l'intellectuel(le) et l'expert(e) sont par ailleurs emblématiques d'une division théorique des tâches entre trois rôles distincts quant à leur relation au champ politique : le chercheur(se) se cantonne à produire du savoir dans son champ limité, l'intellectuel(le) s'engage, l'expert(e) conseille. Pourtant, ces distinctions se révèlent en partie illusoires et les passages de l'une à l'autre de ces fonctions sont courantes.

    Lire l'annonce

  • Roanne

    Appel à contribution - Économie

    Entreprendre en économie sociale et solidaire : une question politique ?

    Neuvièmes rencontres du Réseau inter-universitaire de l’économie sociale et solidaire

    Dans une période contemporaine marquée par une grave crise financière du capitalisme, il apparaît nécessaire de s’interroger sur la voie alternative promue par l’économie sociale et solidaire. Les régressions actuelles – démocratiques et sociales – ainsi que les dérives économiques et juridiques doivent interpeller les organisations de l’ESS sur leur engagement politique. Ainsi, comment les valeurs de solidarité, de démocratie et de respect de l'environnement s'incarnent-elles (ou non) dans leurs stratégies et leurs modes de fonctionnement ? Ne sont-elles que des organisations supplétives au désengagement des États ? Sont-elles réellement les garantes d’un autre mode de création et de répartition de la richesse ? Ont-elles intégré une autre approche de la richesse ? Prouvent-elles, à travers leurs règles établies et leurs pratiques, qu’elles sont toujours à la pointe de l’innovation sociale ? Comment se gèrent les changements d’échelle du niveau local à l’international et quelles modifications en découlent au sein même des entreprises Telles sont les questions qui seront traitées au cours de ces rencontres dans le cadre de six ateliers thématiques.

    Lire l'annonce

  • Fribourg

    Colloque - Études du politique

    Doing Politics/Acting Politically

    An International Workshop on The Political Dimension of Situated Practices

    In recent years, abstract entities such as the State, the Citizen and Power inherited from political philosophy have been reassessed empirically, notably under the influence of pragmatist considerations in social science approaches of the political order. This important development has led to a much more concrete understanding of modern democracies, now seen as a contingent process rather than the direct outcome of institutional structures. The workshop will contribute to this development through presentation and discussion of related research projects. These projects have in common an observational approach to the situated practices through which political phenomena emerge in the first place.

    Lire l'annonce

  • Poitiers

    Appel à contribution - Époque contemporaine

    Fiefs, bastions, terres de mission et déserts électoraux de la Révolution à nos jours

    La géographie électorale reste à bien des égards un des vecteurs privilégiés de la construction d'une identité politique structurante pour un parti, une carrière individuelle, un territoire et ses habitants. Le présent colloque se propose d'en mesurer les traits dans ses différentes dimensions et appellations.

    Lire l'annonce

  • Paris

    Colloque - Asie

    Journée Himalaya

    Rencontre interdisciplinaire

    Le Centre National de la Recherche Scientifique et Réseau Asie organisent une journée interdisciplinaire autour de la région Himalayenne intitulée « Journée Himalaya ».Les quatre sessions de la journée seront les suivantes : « Tectonique, géologie et environnement en Himalaya », « Politique et territoires en Himalaya », « Société et culture en Himalaya », « Le Bonheur national brut au Bhoutan ». Les intervenants sont tous chercheurs, spécialistes de l'Himalaya et du sous-continent indien dans chacun des domaines concernés.

    Lire l'annonce

  • Appel à contribution - Sociologie

    La crise sociale

    Appel à contributions pour ouvrage collectif

    Des changements de nature multiples bouleversent les sociétés humaines, à divers niveaux, sur diverses échelles, et engagent selon plusieurs modes, l’homme acteur du changement. Ainsi, en fonction de ses besoins spécifiques et de son environnement (naturel, institutionnel, familial, politique, etc.), l’acteur social développe ses logiques propres dans une constante articulation aux contingences quotidiennes et historiques afin de trouver de nouvelles solutions, de nouveaux modes d’action/réaction. Si la crise sociale semble être universelle, les réponses elles ne le sont pas. Le problème pour les sciences sociales et humaines est d’objectiver l'étude de la crise sociale et de ses tenants, apporter un matériau empirique pour l’analyser, interroger les réponses ponctuelles, inventorier les modèles d’action, éclairer les expériences de régulation de la crise sociale.

    Lire l'annonce

RSS Filtres sélectionnés

  • Mouvements politiques et sociaux

    Supprimer ce filtre

Choisir un filtre

Événements

Langues

Langues secondaires

Années

Types

Lieux