AccueilCatégoriesPériodesÉpoque moderneRévolution française




  • Paris

    Journée d'étude - Histoire

    1770-1830. L'architecture à Paris entre révolutions et continuités

    En dépit de circonstances économiques et politiques souvent peu favorables à la mise en œuvre de grands édifices, les années 1770-1830 constituent l'une des périodes les plus fécondes de l'architecture parisienne, qui voit des transformations considérables dans des domaines aussi divers que celui de l'architecture domestique, des projets académiques et théoriques, ou encore de la science constructive. Cette journée doctorale entend montrer la dynamique des recherches en cours dans ce domainen, qui se proposent de revisiter une historiographie remontant aujourd'hui pour l'essentiel aux années 1970 et 1980.  

    Lire l'annonce

  • Nice

    Journée d'étude - Histoire

    Prendre la plume des Lumières aux romantismes

    Pratiques de l’écrit dans l’Europe de la fin de l’époque moderne

    Cette journée d’étude propose d’interroger les pratiques de ceux qui prennent la plume au tournant des XVIIIe-XIXe siècles, depuis les aspects matériels jusqu’aux projets évolutifs des écrivains. À l’aune des techniques et des conditions d’écriture, les heures passées à l’écritoire serviront de fil directeur pour mieux comprendre le geste de l’écrivain confronté un horizon d’attentes différenciées et aux contraintes d’un monde éditorial en pleine mutation. Différents cas d’études peuvent mettre en rapport des situations variées à l’échelle de l’Europe, pour une approche sociale et culturelle du monde de l’écrit des années 1760 au premier XIXe siècle.

    Lire l'annonce

  • Paris

    Cycle de conférences - Histoire

    Paris, capitale de révolutions

    Les mardis de Lauzun

    L’Institut d’études avancées de Paris organise chaque année des cycles de conférences consacrés aux sciences humaines et sociales. Animées par des spécialistes du domaine, ces conférences sont ouvertes au public et se déroulent à l’hôtel de Lauzun, Ile Saint-Louis.

    Lire l'annonce

  • Nice

    Appel à contribution - Histoire

    Les élites politiques du Sud de la France et les conflits armés en Méditerranée de la Révolution française à nos jours

    L’objectif de ce colloque est d’éclairer la spécificité de la culture politique des élites méditerranéennes françaises, en analysant leurs réactions face aux conflits armés qui traversent la Méditerranée à l’époque contemporaine. Il s’intéressera essentiellement à l’attitude des élus au cours de ces conflits. Liée à leurs convictions politiques, religieuses, à des solidarités géographiques ou culturelles, elle interroge la façon dont ils relaient ou non la politique gouvernementale, leur gestion des répercussions de ces conflits sur le territoire, leur engagement personnel aux côtés de certains des belligérants, mais aussi les usages mémoriels de ces événements et les traces ou fractures durables qu’ils ont pu laisser.

    Lire l'annonce

  • Lille

    Appel à contribution - Histoire

    Le pouvoir exécutif et la loi

    Réceptions, réinterprétations, réécritures (1789-1804)

    Cette journée d’études doctorales vise à éclaircir l'inévitable écart entre la lettre de la loi et son exécution, entre 1789 et 1804, à travers l'étude des mots employés par le pouvoir exécutif pour faire appliquer la loi, afin de mettre en évidence les éventuelles discordances par rapport à ceux utilisés par le pouvoir législatif dans le texte même de la loi. Pour ce faire, l’étude privilégiera les actes du pouvoir exécutif, dans toute leur diversité, de l’échelon local à l’échelle centrale – c'est-à-dire les promulgations royales, arrêtés du conseil exécutif provisoire et du Directoire, circulaires et instructions ministérielles et arrêtés des corps administratifs (communes, districts, départements). C’est cette latitude dans l’interprétation de la loi, qu’autorise le droit ou que s’octroient les administrateurs, qu’il conviendra d’examiner en fonction des périodes et des régimes, afin de mesurer la manière dont l’exécutif s’emploie à « refaire » la loi, dès lors qu’il la traduit dans ses propres mots.

    Lire l'annonce

  • Trente

    Bourse, prix et emploi - Histoire

    Stipendien für die Studienwoche "Machtgestaltung und individuelle Spielraüme: Spannungsfelder der Moderne"

    LVIIe semaine d'étude de l'Institut d'histoire italo-germanique de Trente

    L'Isig (Istituto storico italo-germanico) de Trente, Italie, offre à des doctorants et/ou étudiants en DEA 12 bourses de participation à sa LVIIe semaine d'étude intitulée « Machtgestaltung und individuelle Spielraueme: Spannungsfelder der Moderne / Forme del potere e spazi dell’individuo: tensioni del moderno ».

    Lire l'annonce

  • Vienne

    Appel à contribution - Économie

    The central bank balance sheet in a long-term perspective

    How to construct it, how to read it, what to learn from it

    The purpose of the workshop is to gather scholars who have worked with historic central bank balance sheets to put these current debates into a longer-term perspective. We particularly welcome contributions that highlight the challenges posed by analyzing balance sheets both in a cross section and over time, notably by potentially different meanings of balance sheet categories and changes in the underlying operations.

    Lire l'annonce

  • Paris

    Journée d'étude - Époque moderne

    Tradition et nouveauté dans le théâtre sous la Révolution et l'Empire

    Cette journée d'étude a pour but de recenser les salles de spectacle, les artistes, leurs circuits et leurs répertoires afin d’aboutir à une meilleure connaissance de la diffusion, de l’offre dramatique, des conditions de représentation, de la construction des carrières individuelles, de la nature et de la réception des répertoires et des goûts du public en province ainsi que dans les départements créés ou annexés dans l’espace germanique et les Républiques sœurs pendant la Révolution et l’Empire grâce à l’élaboration et à la réalisation d’une base de données autour de ces thèmes.

    Lire l'annonce

  • Paris

    Appel à contribution - Études des sciences

    Encyclopédisme et politique à l'ère des révolutions

    Fin XVIIIe-fin XIXe siècle

    La question des rapports entre sciences et politique est un domaine majeur de la recherche en histoire des sciences. À partir de réflexions sur les logiques d'autonomisation à l'œuvre entre ces deux univers, sur la co-construction du politique et du scientifique, ou sur les formes diverses de leurs hybridations, les travaux ont permis de relire la genèse du gouvernement représentatif, des institutions scientifiques et des publics de la science. Ce colloque vise à reprendre cette interrogation à partir d'un observatoire particulier, celui des publications encyclopédiques de la période 1780-1880 environ.

    Lire l'annonce

  • Tours

    Appel à contribution - Histoire

    Autorité et société sous le Directoire

    Une république en révolution (1795-1799)

    La chute de Robespierre et la fin de la Terreur en thermidor ont fait entrer la Révolution dans le règne de l’incertitude. La République renoue avec l’aléa démocratique même si l’idéal d’une démocratie fondée sur l’égalité s’est effondré. La rupture thermidorienne restaure une dynamique, qui était celle des assemblées constituante et législative, où l’Etat, la société, l’opinion publique et l’administration étaient livrés aux divisions inhérentes au jeu démocratique. Ce sont précisément ces dynamiques et tensions issues de la restauration des contre-pouvoirs, que sont la magistrature élue, l’administration locale, les groupes et partis politiques, la presse, la littérature, voire la religion, que ce colloque se propose d’étudier. Il s'agit de comprendre ainsi la complexité, la modernité, la rationalité – ou l’absence de rationalité –, du régime directorial.

    Lire l'annonce

  • Paris

    Colloque - Histoire

    Mirabeau : culture cosmopolite, économie politique et société au XVIIIe siècle

    La famille Mirabeau a toujours fasciné les historiens de l’Ancien Régime et de la Révolution française. Avec Victor Riqueti, marquis de Mirabeau et auteur de L’Ami des Hommes (1756), ce clan a fourni un pionnier de l’économie politique des Lumières françaises. Plus généralement, les débats concernant l’agriculture, la population, le luxe, le commerce et l’impôt suscités par son abondante production littéraire ont marqué de leur empreinte les Lumières françaises et européennes. Pendant la Révolution, le fameux orateur Honoré-Gabriel, fils du marquis, se distingua jusqu’à devenir l’un des symboles de la profonde unité nationale qui a accompagné les progrès du mouvement révolutionnaire. Cette conférence sur la famille Mirabeau offre l’opportunité de s’interroger sur les développements récents de l’historiographie de l’Ancien Régime, de la Révolution française et de l’Europe des Lumières.

    Lire l'annonce

  • Paris

    Appel à contribution - Époque moderne

    Séminaire de recherche active en histoire de l’art moderne (2015-2016)

    Pour son séminaire de recherche 2015-2016, le groupe de recherche en histoire de l'art moderne (GRHAM) invite les étudiants, dès le master 2, à venir exposer leurs recherches en cours, leurs questionnements ou leurs hypothèses de travail les plus récentes dans la discipline. Chaque séance sera l'occasion d'ouvrir des débats avec le public et animés sous la gouverne d'un modérateur expérimenté.

    Lire l'annonce

  • Paris | Versailles

    Colloque - Histoire

    L’orgue en France autour de la Révolution (1780-1825)

    Loin de souscrire à l’idée reçue selon laquelle la Révolution aurait immédiatement sonné le glas de toute une tradition musicale, organologique et stylistique, les initiateurs de ce colloque envisagent d’étudier sans à priori l’incidence de la tourmente révolutionnaire sur le paysage organistique français. Une telle entreprise suppose que l’on se penche aussi bien sur les principaux facteurs du temps – François-Henri Clicquot (1732-1790), Pierre François Dallery (1764-1833) ou Louis Paul Dallery (1797-1875) – que sur l’évolution des ateliers et des techniques, sur les déplacements d’instruments d’un édifice à un autre, sur la liturgie catholique et les nouveaux cultes républicains, sur l’édition musicale et les répertoires, sur les conceptions idéologiques du rôle de l’orgue ou encore sur la carrière des organistes.

    Lire l'annonce

  • Rouen

    Journée d'étude - Époque moderne

    Femmes, droits, travail entre la Normandie et l’Europe (XVIe-XXe siècle)

    Marchandes publiques ou femmes au foyer, maîtresses de métier ou éternelles mineures ? À Rouen, sous l’Ancien Régime, les femmes étaient à la tête de corporations de métier féminines alors que la coutume normande ne leur laissait pas beaucoup de marges de manœuvre dans le domaine économique. La journée d’études du 13 mars, aux archives départementales de Seine Maritime, s’interrogera sur cette spécificité rouennaise dans l’Europe moderne et plus généralement sur les droits des femmes dans le travail dans la longue durée.

    Lire l'annonce

  • Bordeaux | Pessac

    Colloque - Histoire

    Les journalistes sont-ils les historiens du temps présent ?

    Enquête sur une ambition des Lumières à nos jours

    Depuis la fin du XVIIIe siècle en Europe, les journalistes ont aspiré à dépasser les contraintes d’immédiateté et de périodicité pour prendre leurs distances à l’égard de l’actualité. Ils ont manifesté l’intention de mettre en perspective les événements dans le cadre d’un discours à vocation historique.

    Lire l'annonce

  • Créteil | Paris

    Journée d'étude - Europe

    Mobilité et innovation en Méditerranée et au-delà aux XVIIIe et XIXe siècles

    Créativité et (ré)invention des migrants

    Cette rencontre s'attache à faire travailler et réfléchir ensemble des chercheurs travaillant d'une part sur l'histoire des mobilités et d'autre part sur l'histoire de l'innovation. Comment étudier et préciser ce lien implicite entre mobilité et innovation ? En prenant l'aire méditerranéenne comme lieu d'analyse sur un long XIXe siècle, on réfléchira, à partir des case studies présentés, à une méthodologie possible.

    Lire l'annonce

  • Paris | Pierrefitte-sur-Seine

    Appel à contribution - Histoire

    La nationalité en guerre (1789-1991)

    La guerre, temps de confrontation avec l’extérieur et simultanément de remise en ordre intérieur, est un moment critique de reconfiguration des formes d’inclusion et d’exclusion sociale et nationale : la nationalité des individus y devient donc un enjeu crucial. Elle prend, en situation de conflit, un sens nouveau, se chargeant de dimensions nouvelles théoriques, juridiques et pratiques. Les sorties de guerre entraînent également des modifications de frontières induisant l'arrivée ou le départ de populations et les questions de nationalité font partie intégrante des traités de paix. Hors des périodes de conflit, la guerre imprime sa marque sur les réflexions, les représentations et les définitions de la nationalité : qu'il s'agisse de dynamiser la démographie ou de traquer les éventuels « mauvais nationaux » ou ennemis intérieurs, ou de définir la loyauté ou la dignité nationale, l’épisode guerrier laisse toujours planer son ombre. Lors de ce colloque il s’agira d’aborder dans toutes ces dimensions la question des relations entre guerres et nationalité lors de la période contemporaine (1789-1991).

    Lire l'annonce

  • Oxford

    Appel à contribution - Pensée

    Le siècle de la légèreté : émergences d’un paradigme du XVIIIe siècle français

    Au dix-huitième siècle, le concept de légèreté semble envahir tous les domaines des connaissances humaines, de la morale à la physique, des inventions aérostatiques aux créations artistiques. Perpétuant cette image d’un âge léger, depuis le dix-neuvième siècle bourgeois, industrieux mais aussi nostalgique du temps des fêtes galantes, jusqu’à notre époque célébrant la frivolité (et la commercialité) des années de Marie-Antoinette et de Fragonard, le dix-huitième siècle français en sa légèreté n’a jamais cessé de séduire. Ainsi, qu’elle soit l’objet d’une conquête (scientifique, morale, esthétique, etc.) ou de constructions historiques, la légèreté du dix-huitième siècle s’impose comme un paradigme dont il s’agira de soulever les enjeux, dans une perspective critique et historiographique.

    Lire l'annonce

  • Paris

    Journée d'étude - Europe

    La matérialité de l’échange dans les réseaux de correspondance (périodes moderne et contemporaine)

    Journée des doctorants de l'école doctorale « Pratiques et théories du sens » de l'université Paris 8 et du centre Jean-Mabillon (École nationale des chartes)

    Les doctorants de l’école doctorale « Pratiques et théories du sens » et du centre Jean-Mabillon souhaitent consacrer leur journée d’études 2015 à la mise en valeur de la matérialité des correspondances, souvent étudiées pour leur contenu, peu pour elles-mêmes. Par une réflexion sur leurs objets comme processus créatif et scripturaire, leurs modes de transport, de fermeture, de chiffrement et d’identification, il s’agira de poser la matérialité des échanges comme un objet d’étude signifiant. L’analyse de ces réseaux d’écriture et de diffusion participe de ce mouvement en donnant à voir les objectifs politiques, spirituels, intellectuels, économiques, etc. qu'ils revêtent.

    Lire l'annonce

  • Appel à contribution - Europe

    Le social avant la sociologie. Comment relire la pensée sociale du XIXe siècle

    Numéro thématique de L'Année sociologique sous la direction de François Vatin. Volume 67, numéro 2, 2017

    On situe communément l’avènement de la sociologie dans les dernières années du XIXe siècle. Le cas français est particulièrement significatif, avec la publication en 1895 des Règles de la méthode sociologique d’Émile Durkheim. À tort ou à raison, le geste fondateur durkheimien, plus ou moins transposé dans les autres traditions intellectuelles nationales, a conduit à rejeter dans les ténèbres d’une « préhistoire » de la sociologie, la pensée sociale qui l’avait précédée sous des noms divers : science sociale, physiologie sociale, philosophie sociale, physique sociale, etc. L’objet de cet appel à contributions n’est pas de réhabiliter des traditions oubliées, de nier la rupture qui s’est opérée à la fin du XIXe siècle ou de minorer l’importance de l’enquête dans l’investigation sociologique. Il est de réfléchir à la pertinence que peut avoir, pour le sociologue contemporain, la lecture des œuvres qui précèdent le moment conventionnellement admis de la naissance de la sociologie.

    Lire l'annonce

RSS Filtres sélectionnés

  • Révolution française

    Supprimer ce filtre

Choisir un filtre

Événements

Langues

Langues secondaires

Années

Types

Lieux