AccueilCatégories




  • Villetaneuse

    Colloque - Langage

    Les voix du lecteur dans la presse française au XIXe siècle

    Le XIXe siècle est assurément l’âge de la lecture. Traversé par un double mouvement d’alphabétisation et de croissance démographique, il voit le lectorat s’étendre à de nouvelles catégories de personnes : ouvriers, femmes, enfants. Dans les foyers, les cafés, les cercles et les cabinets de lecture, c’est l’imprimé à diffusion périodique qui attire à lui l’essentiel de ce nouveau public. Le journal offre une alternative majeure au livre, moins coûteuse et plus accessible. Plus immédiate, aussi, puisqu’il construit avec ses destinataires un système d’adresses et de réponses autour de l’actualité socioculturelle. Du courrier des lecteurs au droit de réponse, en passant par la causerie, le badinage, la note et la lettre ouverte, variés sont les moyens dont il dispose pour donner, réellement ou fictivement, la parole à ses lecteurs.

    Lire l'annonce

  • Paris

    Colloque - Représentations

    L'œil et le théâtre : la question du regard sur les scènes européennes au tournant du XIXe-XXe siècles

    Études théâtrales et études visuelles : approches croisées

    La « poussée du regard » qui affecte le théâtre au XIXe siècle et dont le tournant du XIXe-XXe siècles constitue un climax se  manifeste non seulement par l’hypertrophie du visuel, mais aussi par des mutations qualitatives et l’émergence d’autres façons de regarder. Ce colloque international se demandera dans quelle mesure de nouvelles modalités du regard émergent ainsi, dont l’art théâtral constitue un lieu privilégié à la fois de développement, d’observation, de mise en abyme et de questionnement. Il accueillera aussi bien des études de cas que des réflexions plus théoriques, sur les arts du spectacle dans les grandes villes européennes (particulièrement Paris, Berlin et Vienne) du XIXe au tournant du XXe siècle, et s’emploiera à favoriser les échanges entre études théâtrales et études visuelles.

    Lire l'annonce

  • Lille

    Journée d'étude - Histoire

    Autour de l’art russe et soviétique en France

    Les manifestations d’art russe et soviétique en France présentent un vaste champ de recherche que ce soit dans le domaine des arts plastiques, du théâtre, de la photographie ou du cinéma. Cette journée d’étude propose d’analyser la présence de cet art en France et toutes les formes de sa réception pendant les périodes différentes, ainsi que son impact culturel, historiographique et diplomatique sur les relations entre les deux pays. Dans cette optique, on réfléchira également au rôle des acteurs des échanges artistiques et à leurs motivations, que ce soit les instances de l’État, les associations, les galeries, les spécialistes d’art, les intellectuels, les collectionneurs ou enfin les artistes eux-mêmes. Quels sont les avantages de ces échanges : politiques, diplomatiques, culturels, sociaux ou financiers? Comment dialoguent les artistes des deux pays, et existe-t-il des influences artistiques entre eux ?

    Lire l'annonce

  • Paris

    Colloque - Histoire

    Frontières du patrimoine

    Circulation des savoirs, des objets et œuvres d'art

    Ce colloque international propose de s’intéresser à la notion de patrimoine matériel et immatériel en l’abordant à partir des disciplines qui l’interrogent aujourd’hui simultanément (histoire, droit, histoire de l’art, architecture, anthropologie, géographie, sciences…), faisant émerger un nouveau champ d’études du patrimoine (Heritage Studies). On identifiera les termes privilégiés en divers contextes pour désigner le patrimoine, de même que seront questionnées dans une perspective transnationale et transculturelle (Europe, Afrique du Nord, Amériques…) les modalités de construction et de circulation des savoirs, des objets et œuvres d’art, induisant un changement de leur statut et sens. Tout en se plaçant dans le temps présent globalisé, préparé aux XIXe et XXe siècles par de multiples tentatives d’internationalisation du débat patrimonial, on analysera sur la longue durée les situations de conflit (colonisation, guerre, révolution, contestation) qui mettent à l’épreuve le patrimoine architectural et muséal, induisant des mouvements d’objets et des disparitions, ou la mise en œuvre de stratégies nouvelles d’expographie dans les musées.

    Lire l'annonce

  • Bruxelles

    Journée d'étude - Histoire

    Ressources et usages des archives de la justice militaire

    En Belgique, la justice militaire en temps de paix a été supprimée le premier janvier 2004. L’histoire de cette institution hybride, productrice d’une justice d’exception, a longtemps été négligée. Aujourd’hui, elle bénéficie d’un engouement nouveau. De belles séries d'archives (XIXe et XXe siècle), émanant des conseils de guerre, de la Cour militaire et de leurs auditorats, ont été inventoriées ces dernières années aux archives de l’État. Ces sources, qui ouvrent de riches perspectives de recherche, éclairent également un certain nombre de débats contemporains. La journée d’étude propose de réunir archivistes, chercheurs et public intéressé autour des ressources et usages des archives de la justice militaire. Elle ambitionne de faire le point sur les collections et les instruments disponibles et de mettre en lumière les recherches d’historiens et de juristes qui approfondissent les connaissances sur l’institution, ses acteurs et ses relations avec la population, tant en temps de paix qu’en temps de guerre, depuis 1830.

    Lire l'annonce

  • Toulouse

    Journée d'étude - Histoire

    Aux origines de la « mission civilisatrice »

    Le concept de « mission civilisatrice » a fait l’objet d’une véritable entreprise de déconstruction par les historiens de la colonisation. Nul ne saurait désormais contester que cette notion a permis aux États européens de donner un habit respectable à leurs projets de domination territoriale, économique, sociale, politique et culturelle outre-mer. En France, l’entreprise coloniale a également constitué une composante importante de l’idéologie de la Troisième République, la volonté de propager les lumières de la raison et de la civilisation étant alors considérée comme un moyen de diffusion et de promotion des valeurs universalistes. Les travaux portant sur le fait colonial ne cessent de souligner le divorce entre le discours civilisateur et les réalités de la colonisation. La période qui va de 1870 aux années 1930, considérée comme l’apogée de l’idéologie colonialiste, a généralement été privilégiée jusqu’ici par les historiens.

    Lire l'annonce

  • Paris

    Appel à contribution - Histoire

    Éléments de preuve et litiges commerciaux en Méditerranée (XVe-XIXe siècle)

    Que nous apprennent les artéfacts probatoires produits pour régler les litiges commerciaux au sujet de la configuration juridique de la Méditerranée entre les XVe et XIXe siècles ? Depuis 2012, le programme de recherche Mediterranean Reconfigurations (ConfigMed) s'attache à étudier à nouveaux frais les litiges commerciaux, le pluralisme juridique et le commerce interculturel en Méditerranée, à la croisée de traditions, de régimes et de référents juridiques divers. Dans ce cadre, la méthode choisie prévoit d’aborder les conflits impliquant des acteurs économiques venus d'Europe, de l'empire ottoman et du Maghreb, ainsi que les rencontres, les compromis et les éventuelles contaminations.

    Lire l'annonce

  • Paris

    Appel à contribution - Époque contemporaine

    Musiques en démocratie : acteurs, institutions, pratiques, discours

    À l’heure de la globalisation des pratiques musiciennes et de la multiplication des échelles et réseaux de financement de la culture, ce colloque international se propose de faire retour sur l’histoire des politiques culturelles et des mobilisations de la musique dans les sociétés démocratiques, de l’apparition des premières pensées de la démocratisation jusqu’à aujourd’hui. Pourquoi et comment a-t-on cherché, depuis le XIXe siècle, à « porter la musique au peuple » ? Quelles significations et quelles formes prend cet enjeu dans le monde contemporain ?

    Lire l'annonce

  • Appel à contribution - Europe

    Légendes noires et identités nationales en Europe

    Revue Histoire culturelle de l’Europe

    L’équipe ERLIS (EA 4254, Université de Caen) prépare un ouvrage collectif sur le thème « Légendes noires et identités nationales », qui constituera le premier numéro de la revue électronique Histoire culturelle de l’Europe. Son propos sera d’explorer les rapports variés entre réputations collectives dépréciatives et construction ou évolution d’une identité nationale, en Europe, dans un cadre chronologique large qui, partant de la fin de l’époque médiévale, abordera l’aube de l’ère contemporaine. On envisagera d’une part le processus d’élaboration ou de renforcement de la cohésion d’une communauté et la création d’un sentiment national par contraste avec l’image collective de l’ennemi ou de l’Autre, et d’autre part les effets des légendes noires sur leurs propres objets, de la réfutation à l’intériorisation, sans négliger le rôle que la fiction littéraire peut jouer dans ces processus.

    Lire l'annonce

  • Appel à contribution - Représentations

    Le XIXe siècle au futur

    Penser, représenter, imaginer l’avenir au XIXe siècle – VIIe congrès de la Société des études romantiques et dix-neuviémistes)

    On a souvent remarqué que le XIXe siècle a été le premier à se penser en tant que siècle, et le premier aussi à se désigner par un numéral. Une autre de ses caractéristiques, c’est qu’il ne s’est pas centré autour d’une qualification unique, comme a fini par le faire le siècle des Lumières, mais qu’il a, au contraire, multiplié les appellations censées le caractériser. Nombreuses sont les expressions sous la forme « le siècle de... », insistant sur une de ses déterminations jugées essentielles : le siècle de l’histoire, le siècle des révolutions, le siècle des inventaires (Thibaudet), le siècle des dictionnaires (Larousse), le siècle de l’abstraction (Fortoul), le siècle de la science, le siècle des inventions, le siècle de la vitesse, le siècle positif, le siècle romantique, le siècle de la blague (Goncourt), etc.

    Lire l'annonce

  • Bordeaux | Pessac

    Colloque - Histoire

    Les journalistes sont-ils les historiens du temps présent ?

    Enquête sur une ambition des Lumières à nos jours

    Depuis la fin du XVIIIe siècle en Europe, les journalistes ont aspiré à dépasser les contraintes d’immédiateté et de périodicité pour prendre leurs distances à l’égard de l’actualité. Ils ont manifesté l’intention de mettre en perspective les événements dans le cadre d’un discours à vocation historique.

    Lire l'annonce

  • Créteil | Paris

    Journée d'étude - Europe

    Mobilité et innovation en Méditerranée et au-delà aux XVIIIe et XIXe siècles

    Créativité et (ré)invention des migrants

    Cette rencontre s'attache à faire travailler et réfléchir ensemble des chercheurs travaillant d'une part sur l'histoire des mobilités et d'autre part sur l'histoire de l'innovation. Comment étudier et préciser ce lien implicite entre mobilité et innovation ? En prenant l'aire méditerranéenne comme lieu d'analyse sur un long XIXe siècle, on réfléchira, à partir des case studies présentés, à une méthodologie possible.

    Lire l'annonce

  • Pessac

    Journée d'étude - Amériques

    Voyages, voyageurs et Amérique centrale

    Une re (lecture) pluridisciplinaire (XIX-XXe siècle)

    Cette journée inscrite dans le nouveau projet quinquennal des latino-américanistes sur les voyages, les exils et les migrations vers / de l'Amérique latine d’AMERIBER (université Bordeaux Montaigne) et avec le soutien de l’IUT Bordeaux Montesquieu (université de Bordeaux) propose d'explorer les récits de voyage portant sur l'Amérique centrale et de déchiffrer les biographies des voyageurs dans cette région du monde.

    Lire l'annonce

  • Nice

    Appel à contribution - Histoire

    Prendre la plume des Lumières aux romantismes

    Pratiques de l’écrit dans l’Europe de la fin de l’époque moderne

    Cette journée d’étude propose d’interroger les pratiques de ceux qui prennent la plume au tournant des XVIIIe-XIXe siècles, depuis les aspects matériels jusqu’aux projets évolutifs des écrivains. À l’aune des techniques et des conditions d’écriture, les heures passées à l’écritoire serviront de fil directeur pour mieux comprendre le geste de l’écrivain confronté un horizon d’attentes différenciées et aux contraintes d’un monde éditorial en pleine mutation. Différents cas d’études peuvent mettre en rapport des situations variées à l’échelle de l’Europe, pour une approche sociale et culturelle du monde de l’écrit des années 1760 au premier XIXe siècle. Des marginalia aux éditions multiples, la focale placée sur la main qui tient la plume doit permettre de ressaisir un geste physique autant qu’un parcours des écrivains où les œuvres prennent forme et les notions d’auteur, d’érudit et d’homme de lettres se reconfigurent à l’épreuve de l’écriture.

    Lire l'annonce

  • Appel à contribution - Langage

    Une fabrique collective du patrimoine littéraire (XIXe-XXIe siècle)

    Les collections de biographies illustrées

    Au cours du XIXsiècle, l’économie du livre, alors en plein essor, a été marquée par l’apparition de séries d’ouvrages consacrés aux écrivains. Qu’il s’agisse de biographies, de recueils de portraits ou encore d’essais critiques, l’iconographie, qui se développe grâce aux nouvelles techniques d’impression, y joue un rôle de plus en plus important. Contribuant à la fabrique d’un patrimoine littéraire fondé sur l’évocation de figures présentées comme admirables et sacralisées, ces collections sont partie intégrante de ce qui est apparu a posteriori comme une vaste politique d’extension du lectorat. Reste que, si elles ont marqué la médiation de la littérature et son histoire, elles constituent une niche encore relativement  méconnue du champ éditorial, en dépit de leur impact sur le marché du livre et le rapport à la chose littéraire.

    Lire l'annonce

  • Strasbourg

    Bourse, prix et emploi - Histoire

    Post-doctorant-e en histoire ou histoire de l'art

    L’USIAS (University of Strasbourg Institute for Advanced Study) recrute pour la chaire d’Historiographie de l’art un(e) post-doctorant(e), historien(ne) de l’art ou historien(ne). Le projet de recherche portera sur les événements majeurs, les personnalités de premier plan et les institutions qui ont conféré à Strasbourg une place éminente dans l’Europe de la fin du XIXe et du début du XXe siècle.

    Lire l'annonce

  • Cergy-Pontoise

    Séminaire - Droit

    Droit, histoire, politique. Pour une analyse des concepts et théories juridiques

    Séminaire de recherches CPJP (Centre de philosophie juridique et politique)

    Le séminaire de recherches du Centre de philosophie juridique et politique de l’université de Cergy-Pontoise entame sa cinquième année de travail. Il se propose d’explorer le lien entre droit et politique à travers une analyse des concepts et théories juridiques.

    Lire l'annonce

  • Beaune

    Colloque - Histoire

    Coups de crayons sous la Troisième République

    Autour de l’exposition Noël Dorville

    Peintre, affichiste et caricaturiste, Noël Dorville (1874-1938) compte parmi les plus prolixes dessinateurs de presse de la Troisième République, dont il fut un observateur et un critique attentif, qu’on peut apprécier à travers sa collaboration à un nombre considérables de périodiques des années 1890 à 1930. Le colloque proposera des axes de réflexion sur la caricature politique et ses formes, le journal et son rapport à l’illustration satirique ou de reportage, les figures du dessinateur de presse, de l’éditeur, du libraire ou du collectionneur, l’actualité politique ou événementielle, la construction d’une célébrité médiatique du personnel politique par l’image satirique, la violence graphique dans la vie parlementaire, l’enrôlement du caricaturiste dans les combats politiques.

    Lire l'annonce

  • Aix-en-Provence

    Appel à contribution - Droit

    Droit et musique

    Normes et pratiques

    Dans l’Antiquité, le droit romain et la musique participent à des degrés divers à l’organisation et à la vie politique de la Cité. Ces attaches ne firent par la suite que se resserrer, comme l’attestent les codifications régissant le domaine profane ou les règles de droit canon concernant la musique au Moyen-Âge. En l’espèce, il ne s’agit donc pas seulement d’envisager les questions juridiques qui pourraient concerner la musique [droits des auteurs, des interprètes ; droit du travail ; contrats ; règles juridiques intéressant les entreprises culturelles ; problèmes liés aux nouvelles technologies ; etc.] ou l’utilisation que la musique pourrait faire du droit, notamment dans des œuvres à appui textuel et narratif [l’élément juridique dans tel opéra ; etc.]. L’objet du colloque sera centré sur l’examen des rapports intrinsèques qui lient les deux domaines dans leurs aspects juridico-structurels mais aussi esthétiques, plastiques et ontologiques.

    Lire l'annonce

  • Bordeaux

    Appel à contribution - Europe

    Bacchanales ! Le nu, l'ivresse et la danse au XIXe siècle

    À l’occasion de l’exposition Bacchanales modernes ! le nu, l’ivresse et la danse dans l'art français du XIXe siècle, ce colloque international se propose de prolonger la réflexion autour des apparitions polymorphes du mythe de Bacchus dans l’art du XIXe siècle, au prisme d’une approche pluridisciplinaire. Le colloque s’adresse aux chercheurs en histoire de l’art, en littérature, en musicologie ou en arts du spectacle, et entend prendre en compte la dimension internationale d’un tel sujet. Il s’agira d’éclairer la spécificité de ces « bacchanales modernes » dans leurs implications esthétiques et culturelles, suivant le mythe antique dans ses nouveaux camouflages.

    Lire l'annonce

RSS Filtres sélectionnés

  • XIXe siècle

    Supprimer ce filtre

Choisir un filtre

Événements

Langues

Langues secondaires

Années

Types

Lieux